Je suis malheureuse : 8 pistes vers le bonheur

« Je suis malheureuse » : vous en avez assez de prononcer cette phrase ? Découvrez dans cet article 8 pistes pour enfin trouver le bonheur au quotidien !

« Je suis malheureuse » : cette phrase fait-elle partie de vos expressions au quotidien ? Ressentez-vous ce sentiment que rien ne va, mais vous ne savez pas comment faire pour rebondir ? Se forcer à être positif(ve) ne vous aide en rien. Plus vous enterrez votre tristesse, plus elle alimente d’autres sentiments négatifs comme la colère, la peur ou la frustration… 

Une vie heureuse ne peut être menée sans une pointe d’obscurité. D’ailleurs, le bonheur perdrait tout son sens s’il n’était pas équilibré par la tristesse. L’essentiel est de pouvoir mieux la gérer pour éviter toute forme de mal-être.

 Cet article va vous aider à :

  • Comprendre le sens de la tristesse
  • Connaître les causes cachées de la tristesse
  • Appliquer les moyens pratiques pour trouver le bonheur

Je suis malheureuse : qu’est-ce que cela signifie ?

« Je suis malheureuse » fait référence à un sentiment de tristesse, qui fait partie des émotions universelles que tout le monde peut ressentir. Elle décrit la gamme des états émotionnels que vous pouvez éprouver, allant de la déception douce au désespoir extrême et à l’angoisse. 

La tristesse peut également être associée avec d’autres émotions, telles que :

  • Colère : elle est plus affiliée à de la déception ou un sentiment de trahison.
  • Peur : dans ce cas, vous vous sentez petit(e) face au monde, et vous pensez ne pas être en mesure de faire face à la vie ou d’aller de l’avant.
  • Joie : bien que cela puisse paraître contraire, la tristesse vous amène parfois à vous remémorer de bons souvenirs. 

Puce rose Les fonctions de la tristesse

Bien que le fait de dire « je suis malheureuse » soit souvent considéré comme étant « négatif », il joue un rôle important dans la signalisation d’un besoin d’aide ou de réconfort face aux personnes qui vous entourent. Pour vous-même, la tristesse est un moyen de prendre un certain temps pour soi et de récupérer d’une perte. 

La plupart des personnes ont une aversion extrême pour la tristesse et peuvent faire de grands efforts pour fuir les situations qui, selon elles, peuvent induire l’émotion. Cela peut même les amener à éviter l’attachement ou l’engagement, car cela pourrait les rendre vulnérables. 

La tristesse ne vous révèle pas comme étant une personne faible ou qui a abandonné tout espoir. Elle indique simplement que vous êtes assez sensible pour réagir à une situation négative.  

Ainsi, vous pouvez tirer profit de votre tristesse pour bénéficier de son effet libérateur. Cela vous permet aussi de cultiver l’intelligence émotionnelle.

« Je suis malheureuse » : vous en avez assez de prononcer cette phrase ? Découvrez dans cet article 8 pistes pour enfin trouver le bonheur au quotidien !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Je suis malheureuse, pourquoi ?

Lorsque vous vous dites « je suis malheureuse », en percevez-vous toujours la raison ? En réalité, il y a automatiquement une cause propre à votre état, mais qui n’est pas toujours évidente à repérer…

Il est tout à fait naturel de se sentir triste quand quelque chose de « mauvais » se passe dans votre vie. C’est complètement humain d’avoir une baisse de moral quand la vie devient dure. Mais il arrive que ce sentiment vous envahisse sans trop savoir pourquoi. Outre les causes liées à la santé (carences en vitamines, déséquilibre nutritionnel, manque d’activité physique), les causes possibles de la tristesse sont multiples…

Puce rose La crise existentielle

« Est-ce que ma vie a un sens » ? « Pourquoi suis-je ici » ? « Est-ce que je marche sur la bonne voie dans la vie » ? La tristesse peut survenir lors d’une crise existentielle. Vous reconsidérez toute votre vie même si tout semble se dérouler sans heurt. 

Une crise existentielle peut être une expérience douloureuse et vous laisser triste sans raison. Cependant, elle se produit souvent pour votre propre bien et vous aide finalement à trouver votre mission de vie.

Alors quand vous vous direz « je suis malheureuse », surveillez attentivement votre processus de pensée. Il s’agit parfois d’un cheminement pour aider à trouver sa place ! 

Puce rose La crise de la transition d’âge

Elle peut être assez similaire à la crise existentielle, mais elle vous pousse vers des questions plus concrètes. Si vous êtes dans la vingtaine, votre crise pourrait avoir un lien avec votre transition vers l’âge adulte. Les jours insouciants de l’adolescence sont passés, et vous devez maintenant faire face à la vie adulte avec ses routines et ses devoirs. Il en est de même pour les autres âges : vous pouvez passer par la crise de la trentaine ou de la quarantaine. 

Se dire « je suis malheureuse » à tout âge présente une racine commune : la recherche d’accomplissement de soi et de satisfaction. 

Puce rose Je suis malheureuse parce que je me sens seule…

Se sentir triste sans raison pourrait provenir de la solitude affective et d’un manque de compréhension. C’est souvent la raison pour laquelle beaucoup de personnes sont malheureuses dans leur couple. Vous pourriez fréquenter les mauvaises personnes ou être engagée dans une relation toxique, avec quelqu’un qui ne partage pas vos valeurs et vos objectifs dans la vie. Être compris(e) est souvent plus important que d’être aimé(e). 

Puce rose Je suis malheureuse au travail ! 

Être malheureux(se) au travail peut être dû à un manque d’épanouissement. Vous voulez sortir de votre zone de confort, vous avez besoin de changement et d’évolution. En conséquence, vous vous retrouvez coincé(e) dans une vie de routine et ennuyeuse. Vous vous rendez compte que la vie vous passe sous le nez et vous n’êtes qu’un(e) observateur(trice), pas un(e) participant(e).

Puce rose La pression des attentes sociales

Lorsque vous essayez constamment de répondre aux attentes de votre famille, de vos ami(e)s, ou de vos collègues, cela peut vous éloigner de votre but dans la vie. Vous pouvez négliger vos propres besoins pour le bien des autres. Dans ce sens, vous renoncez à vos rêves pour suivre un chemin plus sûr et socialement accepté. Vous vous retrouvez dans une vie qui n’est pas la vôtre.

Connaître les causes potentielles de votre tristesse est une première étape pour apprendre à la gérer. Le prochain défi est de savoir passer au-dessus de cette émotion pour mieux rebondir dans la vie. 

« Je suis malheureuse » : vous en avez assez de prononcer cette phrase ? Découvrez dans cet article 8 pistes pour enfin trouver le bonheur au quotidien !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

« Je suis malheureuse », c’est fini : ouvrez-vous au bonheur ! 

Vous ne pouvez pas vous permettre de rester triste indéfiniment. Il faut s’en défaire pour ne pas tomber dans la dépression. Cet état peut véritablement nuire à votre santé et à vos relations. Pour vous aider, voici quelques conseils à appliquer.

Puce rose Faire une mise au point émotionnelle

Parce que la tristesse s’accompagne d’autres émotions toutes aussi négatives, il arrive que vous vous retrouviez dans un tourbillon de sentiments dans lequel il peut être difficile de sortir. La meilleure solution est de faire une mise au point émotionnelle. La méthode TIPI est reconnue pour ses bienfaits à équilibrer les émotions. 

Lorsque tout est en équilibre, vous éprouvez la tranquillité d’esprit. Vous êtes plus agile émotionnellement et donc plus efficace dans la gestion des défis que la vie vous réserve.

Puce rose Cultiver la pensée positive

Pour parvenir à un équilibre émotionnel et passer outre votre tristesse, le tout est de savoir ajouter une bonne dose d’émotions positives. C’est dans cet état d’esprit que vous pourriez voir le verre à moitié plein. Faites le plein de scénarios qui vous enchantent dans la vie et qui vous boostent. 

La meilleure astuce pour s’approprier la positive attitude est de puiser une inspiration profonde dans les citations positives. Plus vous vous répéterez ces messages optimistes et plus vous construirez un environnement joyeux et apaisant. 

Puce rose Pratiquer les 3 actions du bonheur pour ne plus dire « je suis malheureuse »

Les actions du bonheur sont des moyens très pratiques pour passer de « je suis malheureuse » à « je suis épanouie ». Elles vous aident à faire un choix raisonné et vous engagent dans une attitude plus bénéfique. 

# La gratitude

Être reconnaissante au quotidien et apprécier activement les personnes dans votre vie sont des actions très simples, mais puissantes qui vous permettront de créer un environnement plus joyeux et ainsi dire adieu au fameux : je suis malheureuse !

# L’acceptation

Accepter les choses que vous ne pouvez pas changer et agir sur les choses que vous pouvez changer sont les clés pour trouver la joie et la paix dans votre vie. Une fois que vous reconnaissez la réalité de votre situation, vous pouvez alors prendre des mesures efficaces qui vous permettront d’aller de l’avant pour accomplir vos objectifs de vie. 

# Les actes de bonté

Lorsque vous vous sentez triste, votre concentration est très intérieure. Aider les autres est un excellent moyen de vous sentir mieux. Ce sont souvent les actes spontanés de bonté qui nous donnent le plus de joie. L’interaction naturelle permet un échange de joie inattendue qui libère progressivement votre tristesse. 

Puce rose Trouver votre Pourquoi

Trouver son Pourquoi est également une excellente façon de ne plus vous dire « je suis malheureuse » au quotidien ! Il s’agit alors de chercher votre raison d’être en prenant en compte tout ce qui vous fait vibrer, vous aide à être épanouie. 

Si vous souhaitez être accompagnée en ce sens, n’hésitez pas à réserver votre place pour la formation-conférence en ligne offerte : « 8 étapes pour créer la vie qui vous ressemble ». 


Nous passons tou(te)s par une phase où l’on se dit « je suis malheureuse(x) ». Mais cela n’est pas une fin en soi. Concentrez-vous sur la recherche des moyens pour créer une vie où le bonheur est un sentiment dont vous avez la responsabilité totale. Parce qu’être heureux(se) est avant tout un choix. 

Comment faites-vous pour arrêter de vous sentir malheureux(se) ? Partagez vos petites astuces en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.