Solitude affective : 6 clés pour y remédier

Vous voulez vous libérer d'un sentiment de solitude affective persistant ? Apprenez plutôt à le transformer de façon positive grace à nos 6 astuces !

La solitude affective touche de plus en plus de monde. En France, 10 millions de personnes vivent seules selon l’INSEE. Mise en couple plus tardive, hausse du nombre de séparations, allongement de la durée de vie… les raisons sont diverses. La surconsommation des médias et des réseaux sociaux accentue encore plus ce trouble.

Mais alors, peut-on s’habituer à la solitude affective ? Existe-t-il des moyens d’apprendre à la gérer et à l’apprécier ?

Dans cet article, vous apprendrez :

  • La différence entre isolement et solitude affective ;
  • 3 solutions pour lutter contre la solitude ;
  • Et 6 clés pour apprivoiser et apprendre à apprécier la solitude !

Ces quelques conseils et astuces vont vous faire voir la solitude différemment et vous aider à la vivre plus sereinement.

Comprendre la solitude affective pour mieux la combattre

Les deux premières questions qu’il faut se poser sont les suivantes :

  • D’où peut venir ce sentiment de solitude affective ?
  • Et pourquoi de plus en plus de personnes se sentent-elles seules ?

En France, environ 15% de la population vit seule. La part des femmes qui connaissent cette situation ne cesse d’augmenter. À 54 ans, elles sont 25% à être confrontées à ce phénomène, et à 84 ans, elles sont 55% !

Par ailleurs, dans notre société très médiatisée, on se rend compte que la sensation d’isolement social est de plus en plus marquée : en France, elle concerne 1 personne sur 10.

 Situation d’isolement et sentiment de solitude affective

Au-delà de la solitude affective qui peut être subie (difficultés à trouver l’âme sœur, séparation, perte d’un proche…), c’est le sentiment d’être isolé(e) au quotidien qui est de plus en plus présent chez les individus.

Tout le monde est amené à un moment ou un autre de sa vie, à se sentir seul. Même les gens qui semblent les plus entourés peuvent connaitre ce problème. Ce sentiment de solitude n’est pas lié à la quantité d’amis que vous avez, mais bien à la qualité des liens que vous avez su nouer.

Alors que faut-il faire quand on se sent seul(e) ? Comment contrer ce sentiment de solitude affective ? Voici 3 solutions suivies par 6 conseils pratiques.

Vous voulez vous libérer d'un sentiment de solitude affective persistant ? Apprenez plutôt à le transformer de façon positive grace à nos 6 astuces !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

3 clés pour lutter contre la solitude affective

 #1 – La technologie n’est pas forcément le remède à la solitude affective

La télévision peut accentuer ce sentiment de vide. Tout comme votre téléphone et les réseaux sociaux, qui parfois ne sont qu’un leurre pour oublier la solitude affective.

Mieux vaut prendre le temps de parler avec vos proches, au téléphone ou en face à face. Vous vous sentirez plus riche humainement et plus zen d’avoir pu vous confier à eux et d’avoir pu les écouter.

 #2 – Avoir une passion

Se passionner pour une activité est quelque chose de très gratifiant. Si vous vous consacrez à une occupation que vous aimez, vous oubliez le temps et votre solitude affective. Vous vous focalisez sur ce qui vous anime, et vous nourrissez votre âme.

 #3 – Prendre du recul face à la solitude affective

Réalisez la chance que vous avez de vivre seul(e), d’avoir ce temps pour vous – une denrée rare – ! Pouvoir faire les choses à votre rythme et à votre guise.

Et pourquoi ne pas profiter de votre solitude affective pour faire de la méditation, vous ressourcer… prendre du temps pour vous ?

Apprendre à apprécier la solitude affective en 6 étapes

Apprenez à positiver la solitude affective, et prenez-la comme une occasion de retrouver l’équilibre. Voici 6 étapes clés pour y parvenir !

 #1 – Être en paix avec soi-même

C’est une étape importante pour apprécier la vie, passer du bon temps avec soi-même et vivre en paix. S’accepter tel(le) que vous êtes, vous réconcilier avec votre passé et vos décisions.

Utilisez ces petits exercices qui permettent d’apprendre à s’aimer soi-même. Vous pouvez aussi utiliser la méthode Ho’oponopono pour vous réconcilier avec vous-même.

 #2 – Être optimiste

C’est sans doute l’une des clés qui ouvre le plus de portes pour être heureux(se) : prendre les choses du bon côté et voir toujours le verre à moitié plein. Pour lutter contre la solitude affective, profitez des choses comme elles viennent.

 #3 – Stimuler son esprit pour moins de solitude affective

Il existe certainement plein de choses que vous voudriez faire et découvrir, alors profitez d’être seul(e) pour le faire ! Couchez sur le papier vos ressentis, vos pensées et vos idées.

Suivez vos envies ! Par exemple :

  • Apprendre une nouvelle langue ;
  • Vous lancer dans une nouvelle activité culturelle ou sportive…
  • Prendre des cours de chant pour faire vibrer votre voix et vos émotions ;
  • Apprendre à jouer d’un instrument de musique pour apaiser votre esprit.

La solitude affective vous aide à vous remettre en question : c’est quelque chose de stimulant et d’enrichissant pour votre mental !

 #4 – Prendre soin des autres pour lutter contre la solitude affective

Vous mobiliser pour une cause caritative est un bon moyen de vous sentir utile et de rencontrer d’autres personnes qui peuvent vous donner une vision différente des choses. Elles vous apporteront beaucoup par leur expérience, leur présence et leur intérêt. Dans la même logique, prendre soin d’un animal est une bonne façon de recevoir et de donner de l’affection.

Se tourner vers les autres pour remplir leur réservoir d’amour, le vôtre… et lutter contre la solitude affective : d’une pierre, trois coups !

 #5 – Faire le plein de lectures et de films

Si vous aimez lire, profitez de vos moments de solitude affective pour revisiter vos classiques et vous nourrir de ces lectures en vous intéressant à de nouveaux genres : science-fiction, poésie, polars…

Côté films ou séries, vous aurez l’embarras du choix pour découvrir ou redécouvrir des pépites. Et pourquoi ne pas demander conseil à vos proches ? C’est là aussi un bon moyen d’échanger pour qu’ils partagent avec vous leurs sélections !

 #6 – Bouger !

Le sport est un moyen de bouger son corps et sa tête, et c’est aussi l’occasion de faire des rencontres !

Vous pouvez aussi voyager et découvrir tout ce que le monde a à vous offrir. Faites-vous héberger par des locaux qui seront ravis de vous faire découvrir leur culture. Les vacances solidaires peuvent aussi être un bon plan pour voyager malin et sortir des sentiers battus sans être seul(e) !


En bref, lâchez prise et acceptez votre solitude affective avec bienveillance. Lorsque vous vous dites « je me sens seul(e) », teintez cette phrase d’une émotion positive. Pensez que c’est une chance. Cela ne vous pénalise pas, mais vous offre un monde de possibles, alors profitez-en !

Et surtout, si vous êtes célibataire, ne laissez pas ceux qui sont en couple vous démoraliser : certaines personnes mal accompagnées pourraient bien vous envier ! Et puis apprendre à être serein(e) en étant seul(e), c’est construire les prérequis pour une relation de couple saine et durable !

Alors, boostez votre confiance en vous et vivez chaque instant intensément ! Profitez-en et mettez en pratique les astuces de cet article dès aujourd’hui !

Vous êtes prêt(e) à changer de regard sur la solitude ? Quelle astuce allez-vous appliquer en premier lieu ?

1 Comment

  1. Pour faire court, je constate que le cercle familial et l enfance jouent un rôle capital, c est le premier facteur d intégration. S’il y a cassure de ce côté là, ça démarre mal. Ensuite, il y a le travail est ce qu on l a choisi, est ce qui il nous plaît et est ce qu on se sent à sa place ? Non pas dans l idée d avoir ses amis au travail mais pour la confiance en soi et l épanouissement perso. Enfin, je ne suis pas pour la culpabilisation des gens seuls parce que la solitude est aussi un phénomène grandissant de la société actuelle que l on subit. C’est a dire que si l on justifie ne serait ce que de l un des facteurs, sans parler du cumul, famille travail etc. La solitude dévient factuelle. Et pour sortir de là, c est très difficile pourtant, c est essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.