Je suis nulle : 6 techniques pour arrêter de se dévaloriser

Avez-vous tendance à vous répéter : "Je suis nulle" ? Dans cet article, comprenez l’origine de ce sentiment et apprenez enfin comment le dépasser.

« Je suis nulle. » L’avez-vous déjà pensé ? Avez-vous déjà exprimé des pensées dévalorisantes envers vous-même ? Vous vous sentez inutile ? Cela ne sera plus le cas après cette lecture dont le but est de booster l’estime de soi.

Dans cet article, vous apprendrez :

  • L’origine de cette tendance à se dévaloriser ;
  • Que la phrase « je me sens nulle » est probablement due au syndrome de l’imposteur ;
  • Ce que veulent vous faire croire les personnes toxiques ;
  • Qu’il est temps de faire une introspection ;
  • Et enfin à ne plus vous trouver nulle et booster l’estime de soi en 6 étapes.

Gardez à l’esprit que ce que vous vivez n’est pas une fatalité. Vous avez le pouvoir de changer les choses et d’en finir avec le manque de confiance en soi. Vous n’êtes pas “nulle”, la preuve…

« Je suis nulle. » Pourquoi cette tendance à se dévaloriser ?

Avez-vous remarqué que le fait de se dévaloriser est de plus en plus banalisé ? Serait-ce une fausse modestie ? Un manque de confiance en soi ? Ou le désir de susciter de l’empathie ?

Possible, surtout que la société moderne perçoit les individus ayant une grande estime de soi comme des personnes arrogantes, hautaines et narcissiques.

Une interprétation complètement fausse de la confiance en soi qui inciterait indirectement les gens à se discréditer pour se faire accepter ou encore passer inaperçus.

Quelles que soient les raisons pour lesquelles vous tenez des propos méprisants envers vous-même, STOP ! Ce comportement est contre-productif.

# Je suis nulle en tout : incompétence ou complexe d’infériorité ?

Douter de soi ou de ses capacités est quelque chose de tout à fait naturel. Ce qui ne l’est pas en revanche, c’est de se sentir inférieure aux autres.

Souffrez-vous d’un complexe d’infériorité ? Faites le test.

À quel moment de votre vie seriez-vous susceptible de prononcer ou de penser la phrase suivante : « je suis nulle en tout » ?

  1. Après un échec personnel ou professionnel ;
  2. Lorsque vous ignorez comment faire ou procéder ;
  3. Suite à la réussite et au succès de quelqu’un d’autre.

Si vous répondez (1), il s’agit certainement d’une réaction de déception, voire de dégoût.

Dans le cas où vous auriez répondu (2), ladite phrase exprimerait des reproches envers vous-même par rapport à votre incompétence dans un domaine précis.

En revanche, si vous répondez (3), la phrase « je suis nulle en tout » serait clairement le signe d’un complexe d’infériorité. Car vous interprétez le succès des autres comme le reflet de votre échec, ce qui est complètement faux.

Quelle que soit votre réponse, apprenez à développer votre bienveillance au quotidien à votre égard.

Complexe d’infériorité : peut-on s’en sortir ?

Bonne nouvelle, vous pouvez surmonter votre complexe d’infériorité et booster votre estime de soi en quelques étapes seulement. Pour y parvenir, lisez cet article jusqu’au bout pour découvrir les 6 techniques infaillibles pour arrêter de se trouver nulle.

Avez-vous tendance à vous répéter : "Je suis nulle" ? Dans cet article, comprenez l’origine de ce sentiment et apprenez enfin comment le dépasser.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

# Rupture amoureuse car je suis nulle en amour

C’est le paradoxe de l’œuf et de la poule, qu’est-ce qui est apparu en premier ?

Vous êtes nulle en amour c’est pourquoi vous vivez des ruptures amoureuses ? Ou au contraire, à force de passer par des ruptures amoureuses vous êtes devenue nulle en amour ?

La réponse est : aucune des deux options.

L’amour est rarement la cause des ruptures amoureuses, contrairement au manque de communication et de confiance en soi et en l’autre, qui sont souvent la raison principale des séparations.

Nulle en amour… Non ! Vous ne maîtrisez probablement pas les langages de l’amour qui diffèrent d’une personne à une autre. Et si vous trouvez que vous manquez de passion, d’attachement ou d’affection, notez que l’amour se cultive au quotidien. À vous de jouer !

# Je suis nulle : les raisons du mal-être

Manque de confiance en soi, susceptibilité ou encore hypersensibilité peuvent être les raisons du mal-être qui vous fait dire à chaque fois « je suis nulle ».

Pour que cela cesse définitivement, vous devez identifier la source du problème. Pourquoi vous sentez-vous nulle ? Quels sont les antécédents qui alimentent cette croyance limitante ?

Si vous êtes une lectrice assidue des articles publiés sur ce blog, vous savez pertinemment que la majorité des complexes prennent racine dès l’enfance, voire l’adolescence. Prenez donc le temps de revoir le film de votre vie pour identifier les échecs, les incidents ou encore les fausses croyances mises en place ici et là qui ont contribué à construire l’image que vous avez de vous-même.

# Je suis nulle en tout : l’êtes-vous vraiment ?

Vous n’arrêtez pas de vous dire que vous êtes nulle, mais l’êtes-vous vraiment ?

Albert Einstein a dit : « Tout le monde est un génie, mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. »

Sur quoi repose votre jugement ? Êtes-vous un petit poisson qui essaie tant bien que mal de grimper à un arbre ? Dans ce cas, c’est normal que vous vous sentiez ainsi, mais ça ne veut pas dire que vous êtes nulle, peut-être seulement perdue.

C’est pourquoi il est important de trouver sa voie, de vivre en alignement avec ses valeurs. Si ce cheminement vous intéresse, n’hésitez pas à profiter gratuitement de la conférence en ligne offerte : “8 étapes pour créer la vie qui vous ressemble“.

« Je me sens nulle. » Attention au syndrome de l’imposteur

Il est possible que le « je suis nulle » que vous vous répétez à longueur de journée ne soit pas méprisant, mais réducteur. Autrement dit, vous exprimez un doute prononcé pour nier la reconnaissance de vos compétences et autres réalisations personnelles et/ou professionnelles.

Pour faire plus simple, vous souffrez peut-être du syndrome de l’imposteur. Vous avez le sentiment que vous ne méritez pas votre place, que d’autres feront mieux, que vous êtes illégitime, etc. Vous attribuez même votre succès à des facteurs extérieurs.

À ce propos, une personne, et notamment une femme, qui souffre du syndrome de l’imposteur aura tendance à :

  • Avoir un sentiment d’incapacité ;
  • Croire qu’elle n’est pas assez bien ;
  • Avoir des difficultés à se valoriser et à reconnaître son propre mérite ;
  • Faire de la distorsion cognitive, c’est-à-dire interpréter les événements de manière totalement erronée ;
  • Croire qu’elle est un charlatan et que tôt ou tard on découvrira la vérité sur elle.

Alors, pensez-vous que vous êtes vraiment nulle ou croyez-vous que vous n’êtes pas à votre place ? Dans les deux cas, vous devez apprendre à mettre en valeur votre potentiel.

Ce que veulent vous faire croire les personnes toxiques

Contrairement à ce que vous pouvez croire, une personne toxique n’est pas forcément une mauvaise personne qui vous veut du mal. Vos parents peuvent être toxiques, vos frères et sœurs, vos ami(e)s, etc.

On pourrait même dire qu’il n’y a pas de personne toxique à proprement parler, mais des personnes dont les comportements sont toxiques.

Comment reconnaître un comportement toxique ? C’est une attitude qui se caractérise à différents degrés par :

  • La jalousie ;
  • Les critiques méchantes et non constructives ;
  • La culpabilisation, l’humiliation et le chantage ;
  • L’emprise et la manipulation.

Ainsi, les comportements toxiques vous empêchent d’être vous-même, de réussir ou encore de prendre confiance en vous.

Quel est le rapport avec le fait de se sentir nulle ? Ne dit-on pas qu’un mensonge qui se répète devient vérité ? Une personne toxique vous fera toujours croire que vous êtes nulle, inutile et/ou inintéressante.

« Je suis nulle. » Il est temps de faire une introspection

Tout commence par un déclic, celui de vouloir changer, de donner un sens à sa vie. Pour ce faire, un travail d’introspection s’impose.

Quelle est définition d’une introspection ?

C’est « regarder » à l’intérieur de soi, apporter une attention consciente sur votre passé, vos émotions, vos envies, vos aspirations, etc.

C’est analyser vos comportements pour ensuite faire le point sur vous-même. Vous l’aurez compris, c’est un travail essentiel si vous désirez reprendre confiance en vous et devenir la meilleure version de vous-même.

Avez-vous tendance à vous répéter : "Je suis nulle" ? Dans cet article, comprenez l’origine de ce sentiment et apprenez enfin comment le dépasser.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

J’arrête de me trouver nulle en 6 étapes : booster l’estime de soi

« J’arrête de me trouver nulle », voilà votre nouveau mantra. Il ne suffira pas de le répéter, mais de mettre pratique les 6 techniques suivantes.

# Les affirmations positives pour développer une bonne image de soi

En parlant de mantra, les affirmations positives sont la première étape à mettre en place pour arrêter de se trouver nulle.
Remplacez toutes les phrases condescendantes par d’autres plus valorisantes et respectueuses de votre personne et de votre potentiel.

# Apprendre à s’aimer telle que l’on est

Apprendre à s’aimer soi-même et ne pas se comparer aux autres, rien de tel pour avoir confiance en soi.

S’aimer revient à s’accepter malgré les défauts et toutes les imperfections. Cela implique également l’acceptation de l’erreur et le lâcher-prise.

# Déterminer ses points forts et en être fière

Établissez une liste de vos qualités et de vos points forts, vous vous rendrez rapidement compte que vous n’êtes pas nulle.
N’ayez pas honte et ne ressentez aucune gêne à exprimer votre fierté quant à vos accomplissements. Célébrez toutes vos victoires, même celles qui vous semblent futiles.

# Combler ses lacunes existantes

Il ne s’agit pas de déterminer uniquement ses points forts, mais de prendre également conscience de ses lacunes existantes pour y remédier.
Apprendre de nouvelles choses vous permettra non seulement d’élargir votre champ de compétences, mais aussi de prendre confiance en vous.
Gardez en tête que chaque lacune comblée est un nouveau point fort ajouté à la liste des choses dont vous pouvez être fière.

# S’entourer de personnes bienveillantes

Entourez-vous de personnes qui vous tirent vers le haut et vous aident à exploiter votre potentiel. Il n’y a pas de place aux individus toxiques.

# Faire appel à un coach en confiance en soi

Le changement est dans votre nature, certes, mais il n’est pas toujours évident ni facile.

Il se pourrait que vous vous sentiez dépassée, découragée ou encore submergée par les émotions au point de ne plus savoir quoi faire.

Dans ce cas, faire appel à un coach en confiance en soi semble être votre meilleure option pour déclencher le changement tout en douceur et en assurer les bienfaits sur le long terme.


« Je suis nulle. » Voilà une phrase que vous n’êtes pas prête à redire. Fini le temps de l’autodénigrement et de l’auto sabotage. Le temps est à présent à la valorisation de soi.

Vous êtes-vous déjà sentie nulle ? Avez-vous surpassé cet état de dévalorisation ? Comment avez-vous procédé pour avoir une meilleure estime de soi ? N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.