La bienveillance au quotidien en six clés

Vous souhaitez développer votre bienveillance ? Mais vous ne savez pas comment ?

La bienveillance est une qualité et une valeur souvent énoncée. Mais savez-vous réellement ce que la bienveillance signifie ? S’agit-il, selon vous, d’être prévenante envers les autres et de faire attention à leur bien-être ? Ou la bienveillance est-elle simplement synonyme de générosité ?

Une chose est sûre, que vous soyez né(e) avec ou que vous soyez en train de le devenir, la bienveillance est une qualité que vous pouvez cultiver. Pour vous y aider, découvrez dans cet article :

  • Ce que signifie réellement le concept de bienveillance ;
  • Ainsi que 6 clés magiques qui vous aideront à être bienveillant(e) au quotidien, sans vous oublier pour autant.

Qu’entend-on par bienveillance ?

La bienveillance est une disposition affective à viser le bien et le bonheur d’autrui. Une personne bienveillante :

  • Cherche à rendre les autres heureux ;
  • Veut leur bien et essaie d’agir dans ce sens ;
  • Tente d’être prévenante, attentive ;
  • Pratique l’écoute active.

Ses efforts sont souvent perçus et appréciés par son entourage.

La bienveillance peut vous permettre de tisser des liens solides et pérennes avec ceux qui vous entourent. Vous serez heureux(se) de leur bonheur. Lorsque vous êtes bienveillant(e) avec les autres, ces derniers vous font amplement confiance et vous apprécient à votre juste valeur. En étant bienveillant(e), vous vous attirez la sympathie de vos proches et êtes entouré(e) de gens qui peuvent compter sur vous, et vice-versa.

Votre entourage vous trouve-t-il bienveillante ? Et vous ? Vous sentez-vous bienveillante au quotidien ? Si ce n’est pas le cas et que vous souhaitez le devenir, ou si vous souhaitez renforcer les actes de bienveillance que vous témoignez à votre entourage au quotidien, testez sans attendre les six clés que voici.

Les six clés pour faire preuve de bienveillance au quotidien

 Clé n°1 : La bienveillance commence par soi

# Faites preuve de bienveillance envers vous-même

Faites-vous partie de ces gens bienveillants et attentionnés envers les autres mais qui ne se ménagent pas et semblent se détester eux-mêmes ? Or, avant de se tourner vers les autres, il est important de commencer à faire preuve de bienveillance envers vous-même.

Pourquoi ? Parce que sinon, vous risquez de vous tourner vers les autres avec de mauvaises raisons, et de ne pas être un véritable soutien pour autrui (mais de projeter par exemple vos propres difficultés ou solutions).

Au cas où vous l’auriez oublié, ou si vous avez tendance à l’oublier, rappelez-vous que vous êtes la première personne que vous fréquentez. Vous vivez d’abord avec vous-même au quotidien. Une raison plus que suffisante pour s’aimer soi-même et se montrer bienveillant(e) envers sa propre personne, non ?

La première clé consiste donc à développer votre bienveillance envers vous-même. Comme le dit le proverbe, la charité commence par soi-même. Apprenez ainsi à ressentir pour votre propre personne la bienveillance que vous témoignez ou que vous aimeriez témoigner à autrui.

# Parlez-vous de manière positive

Finis les moqueries, les reproches ou les remontrances que vous avez l’habitude de vous faire à vous-mêmes. Bienveillance est votre nouveau mot d’ordre !

Connaissez-vous le positive self talk ? Cela consiste à vous parler de manière positive, avec gentillesse. Dites-vous par exemple quelque chose de gentil dès votre réveil. Tentez de contrer vos pensées négatives et les mauvaises ondes qui vous entourent par des pensées positives. Quand vous sentez une critique ou un jugement surgir, luttez contre ce dernier avec un discours positif. Faites-en autant le soir avant de dormir. Rappelez-vous ce que vous avez fait de bien dans la journée et essayez de dormir en ayant cultivé au préalable une bonne estime de soi.

Que vous soyez à la maison, au travail ou à l’école, réservez-vous un court moment pour vous faire un petit positive talk. Si vous n’arrivez pas à vous le dire en face, procurez-vous un petit bloc-notes dans lequel vous pourrez lister les choses gentilles et positives que vous aimeriez vous dire et lisez-le régulièrement durant la journée.

 Clé n°2 de la bienveillance :  féliciter et encourager ses proches

Faites à autrui ce que vous voudriez que l’on vous fasse. Qui n’aimerait pas être encouragé(e), félicité(e) pour aller de l’avant au quotidien ? Tout le monde a besoin de motivation dans la vie. Et si vous en ressentez le besoin, dites-vous que vos amis sont dans la même situation. Apprenez ainsi à faire preuve de bienveillance en les encourageant, en les motivant :

  • Lorsqu’ils sont dans une situation difficile ;
  • Qu’ils participent à un événement particulier ;
  • Ou qu’ils n’ont tout simplement pas le moral.

Vous n’avez pas besoin d’être au courant de la situation pour leur remonter le moral,. Ni de donner votre avis et votre point de vue sur ce qu’ils traversent. Essayez d’être gentil(le) avec eux sans raison, sans contrepartie et à tout instant. Vous pourriez illuminer leur journée et les aider à traverser les moments difficiles avec de simples mots d’encouragement comme « Tu peux le faire », « Tu as toujours été capable de tout » ou « Tu es la meilleure ».

Avouez que le seul fait de lire ces mots encourageants fait du bien ! C’est ça la bienveillance au quotidien.

La bienveillance est une qualité dont on parle souvent, entre générosité, empathie et écoute de l'autre. Une belle valeur humaine, que l'on peut cultiver!
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

 Clé n°3 : La bienveillance passe par l’écoute

La bienveillance passe également par l’écoute active. Quand vous êtes attentive à ceux qui vous entourent, vous savez ce qu’ils aiment et ce dont ils ont besoin et pouvez vous comporter en conséquence. Vous savez ce qui les rend heureux et vous  vous réjouissez de leur bonheur.

Attention, être à l’écoute d’autrui ne signifie pas :

  • Exécuter ses quatre volontés ;
  • Lui offrir tout ce qu’il/elle veut ;
  • Ni faire constamment ce qu’il/elle veut.

La bienveillance n’est d’ailleurs pas centrée sur le matériel ou les cadeaux. Vous pourrez vous montrer bienveillant(e) en écoutant les autres et en leur apportant un soutien moral. Votre présence à elle-seule suffit pour en témoigner.

Ne cherchez pas non plus à faire plus que ce que vous pouvez faire (apprendre à dire non, ce n’est pas manquer de bienveillance, ça témoigne aussi d’une certaine connaissance de soi et de respect).

 Clé n°4 : Restez présente

Quel plus bel exemple de bienveillance que vos parents ? Lorsqu’ils parviennent à avoir cette juste place, cette présence rassurante (mais pas envahissante). Qu’ils vous montrent en silence qu’ils sont toujours là pour vous aimer, vous protéger et vous conseiller. Un superbe exemple à suivre si vous voulez devenir bienveillant(e) au quotidien.

Il ne s’agit pas d’être disponible pour les autres à chaque instant et de les prioriser au risque de vous oublier. Etre présente ne veut pas forcément dire se trouver près d’une personne en chair et en os. Vous pouvez manifester votre présence à un(e) ami(e) ou un proche à l’aide d’un simple message, en l’appelant ou en lui rappelant que vous serez toujours là pour lui/elle.

La personne bienveillante se renseigne auprès de ses proches ou de son entourage pour savoir ce qu’ils vivent. Pourquoi ne pas planifier dans votre agenda des petits moments au cours desquels vous allez prendre des nouvelles de vos proches et connaissances, de la manière qui vous convient ?

 Clé n°5 : Soyez ouvert(e) aux autres pour développer votre bienveillance !

En agissant avec bienveillance, c’est tout votre rapport aux autres qui s’en trouve transformé. Les aborder devient plus facile, votre contact est plus agréable, car la bienveillance se ressent. Et les autres vous le rendent bien.

S’ouvrir aux autres, s’intéresser sincèrement à eux, c’est être justement apprécié(e) en retour, et enfin reconnu(e) à votre juste valeur. Car sous les couches de timidité, de jalousie parfois, de colère ou de tristesse, vous aussi vous avez un énorme cœur plein d’amour à donner aux autres… Autant que cela se voie, et se sache !

Ouvrez-vous aux autres et laissez-les venir à vous. Ne tombez ni dans les a priori, ni dans la médisance, ni dans le jugement.

Etre bienveillant(e), c’est faire preuve de gentillesse envers tout le monde, sans exclure personne… à commencer par vous-même !

 Clé n°6 : Transmettre la bienveillance autour de soi

# Bienveillance et éducation bienveillante

Pour transmettre la bienveillance, il est grand temps de parler de l’éducation bienveillante. Appelée également éducation positive, c’est une forme d’éducation qui exclut toute violence. L’objectif, c’est de mettre en avant l’écoute, le dialogue, l’accompagnement et le respect mutuel dans la relation que vous tissez avec votre enfant. Après tout, pour transmettre la bienveillance autour de vous, il peut être intéressant de commencer avec les personnes que vous aimez le plus sur terre, non ?

C’est un fait, être bienveillante, c’est également transmettre la bienveillance. Et pour transmettre cette bienveillance autour de vous, pourquoi ne pas simplement « parler bienveillance » avec les personnes qui sont les plus proches de vous ?

# Parler de bienveillance avec ses proches

Pour aider un ami à faire le point sur une relation qui le fait souffrir, aborder ce sujet sans détour peut être la clé qui fait la différence et qui l’aide à ouvrir les yeux. Demandez-lui ce que signifie pour lui le mot « bienveillance ». Demandez-lui si, à ses yeux, la vie dans laquelle il évolue n’est que bienveillance ? Ou si au contraire, certains freins peuvent être facilement identifiés ?

N’hésitez pas à lui dire que la bienveillance, c’est avant tout de vouloir rendre les autres heureux et leur transmettre du positif. L’amour est bienveillance. L’amitié est bienveillance. Si une relation fait souffrir, c’est qu’il faut mettre le doigt sur ce qui entrave ce bonheur. Mettre le doigt sur le comportement qui ne s’apparente pas à de la bienveillance, pour s’en éloigner et s’en protéger.

On l’a vu, vivre dans la bienveillance, c’est faire preuve de sentiments positifs envers le monde qui vous entoure. Et puisque l’objectif est de n’exclure personne, il est important de commencer à être bienveillant(e) avec vous-même. Alors, avant d’essayer de transmettre cette bienveillance, assurez-vous de la pratiquer avec vous. C’est sur ce chemin que je vous invite à travailler en priorité.

Pour vous y aider, vous pouvez télécharger le kit de démarrage de la méthode CAP. Ou encore vous réserver votre place à la formation-conférence en ligne offerte : “8 étapes pour créer la vie qui vous ressemble“. Vous apprendrez ainsi à avancer vers vous-même, au-delà de vos freins, vos peurs et croyances limitantes !

3 bonus pour intégrer la bienveillance dans votre quotidien

 Être bienveillant(e) en faisant preuve de plus d’empathie

Être bienveillant(e), c’est savoir comprendre ce que les autres ressentent. C’est essayer de vous mettre à leur place, en pratiquant l’empathie. Être sensible aux sentiments des autres, et particulièrement de vos proches, vous aide à les comprendre, à être compatissant(e) et présent(e) pour eux. Alors, dans vos actions quotidiennes, pensez à la façon dont vos actes et vos paroles peuvent toucher et affecter ceux que vous aimez. Vous développerez ainsi peu à peu votre bienveillance.

Attention ici : il ne s’agit pas de devenir parano au point de placer vos proches dans un cocon où vous ne les contredisez jamais. Ne devenez pas cette personne qui calcule tout ce qu’elle fait et qui s’empêche de vivre pour faire plaisir aux autres. Vous devez trouver le juste milieu : l’empathie, c’est savoir se mettre à la place de l’autre, tout en restant soi-même !

 Bienveillance et affection

Parfois, un acte vaut mille mots. Être affectueux(se) avec ceux que vous aimez semble logique, mais il est parfois de bon ton de vous le rappeler. Pris(e) dans le tourbillon du quotidien, il est possible d’oublier de prendre le temps de vous montrer affectueux(se) avec ceux qui le partagent et qui vous entourent, jour après jour. Prendre vos enfants dans les bras, les embrasser, prendre la main de votre moitié, lui caresser le dos au dîner : tous ces petits gestes sont pourtant reçus comme des explosions de bienveillance. Alors réintégrez-les dans vos routines !

 S’aligner avec ses envies profondes

Installez-vous tranquillement, et posez-vous cette question : quelles sont mes envies profondes ? Quels sont mes objectifs dans la vie ? Suis-je en train de mener la vie qui me ressemble, chaque jour ?

Pour pratiquer la bienveillance au quotidien, être parfaitement en accord avec vos envies, en alignement, c’est la clé. Sans être véritablement heureux(se) et épanoui(e), certain(e) de faire ce que vous avez toujours eu envie de faire, impossible de vraiment faire preuve de bienveillance… Vous devez savoir exactement quelle est votre juste place et tout mettre en œuvre pour l’occuper.

Pour vous y aider, vous pouvez réserver votre place à la formation-conférence en ligne offerte : “8 étapes pour créer la vie qui vous ressemble“.


La bienveillance est une vertu très puissante. Elle a le pouvoir de transformer radicalement votre quotidien et votre rapport aux autres.

Alors, prête à essayer pour enfin vivre dans la bienveillance ? Dites-nous ce que vous en pensez en commentaire !