Phobie Sociale : 8 conseils pour s’en sortir

phobie-sociale-conseils-pour-s-en-sortir

La phobie sociale, en avez-vous déjà entendu parler ? C’est une pathologie qui touche une grande partie de la population mondiale bien que nous vivions dans une ère où la  n’a jamais été aussi facile et globale. Tandis que certaines arrivent à interagir aisément avec le monde extérieur, d’autres n’osent même pas y penser, au mieux, elles le font derrière leurs écrans à travers les réseaux sociaux. Êtes-vous concernée ?

Phobie sociale : d’où vient-elle et quels sont ses symptômes ?

Apprendre à connaitre son ennemi pour le combattre et le vaincre, c’est justement ce que nous allons faire pour vous aider à vous délivrer de votre phobie sociale

Qu’est-ce qu’une phobie sociale ?

Au-delà du simple stress ou de la timidité que vous ressentez quand vous prenez la parole en public, la phobie sociale est une pathologie handicapante qui se traduit par la peur excessive de l’autre. Un sentiment d’anxiété et d’angoisse profond relatif à l’idée même d’être exposée au regard d’autrui ou de se faire critiquer, juger, voire ridiculiser par les personnes qui vous entourent.

Quelles sont les causes de la phobie sociale ?

On pourrait croire que l’anxiété sociale est transmise génétiquement, comme c’est le cas d’autres phobies connues. Mais ces causes sont plutôt d’ordre environnemental. Autrement dit, pour le peu que vous soyez prédisposée à avoir ce type de troubles de par votre nature timide et introvertie et que vous ayez évolué dans un environnement dévalorisant ou vécu un épisode traumatisant pendant votre enfance ou adolescence, les complexes sociaux naissent et vous suivent tout au long de votre vie jusqu’à ce que vous décidiez de prendre les choses en main.

Le manque de confiance en soi ainsi que la peur constante de mal agir ou de ne pas être à la hauteur peuvent également causer un état phobique social chez certaines personnes.

Les symptômes liés à l’anxiété sociale

Les personnes souffrant de phobie sociale ont généralement de la peine à s’ouvrir au monde extérieur et à entretenir des relations amicales, amoureuses ou professionnelles. On remarque d’ailleurs chez ces personnes l’apparition de différents symptômes caractéristiques lorsqu’elles sont amenées à interagir avec les autres. On pourrait classer ces manifestations sur 3 niveaux, à savoir :

Physique :
  • Un sentiment de gêne et de malaise qui se manifeste à travers des rougissements et une accélération inhabituelle du rythme cardiaque ;
  • Des bouffées de chaleur et de la transpiration démesurée ;
  • Des difficultés à respirer ;
  • L’assèchement de la bouche et une sensation de soif soudaine ;
  • Des spasmes incontrôlables et des tremblements visibles surtout au niveau des mains.
Émotionnel :
  • Une crise de panique et une perte de contrôle ;
  • Un comportement agressif, une attitude irrationnelle accompagnée parfois de pleurs.
Cognitif :
  • Des difficultés à parler et à s’exprimer de façon cohérente ;
  • Une locution rapide et incompréhensible accompagnée de bégaiements ;
  • Un mutisme

La liste que je viens de citer ne regroupe que les symptômes les plus communs de la phobie sociale. Notez qu’il en existe certainement d’autres, car nous réagissons toutes différemment face à nos peurs.

8 solutions pour réussir à diminuer votre phobie sociale

Que vous soyez vous-même atteinte d’anxiété sociale ou que vous connaissiez des personnes qui la vivent autour de vous, la bonne nouvelle est qu’elle peut être diminuée.
Voici 8 conseils qui, malgré leur simplicité, vous permettront de vous libérer de ces chaines qui vous rattachent à vos peurs et vous empêchent de profiter pleinement de votre vie.

N°1 Posez-vous les bonnes questions

Commencez par vous poser les questions suivantes : pourquoi devriez-vous vous débarrasser de votre phobie sociale ? Comment cela va améliorer votre qualité de vie ? Quel impact aura ce changement sur vos rapports sociaux ?

L’anxiété sociale a la fâcheuse tendance d’isoler de la société les gens qui en souffrent: elle les empêche alors d’entreprendre des projets et de s’épanouir dans leurs vies. Le pire dans tout ça, est que les personnes phobiques finissent par s’habituer à cet état de solitude ainsi qu’à ce mode de vie. C’est pourquoi il est important que vous compreniez d’abord la nécessité d’effectuer un tel changement.

En finir avec la phobie sociale en appliquant nos 8 conseils au quotidien, ça vous tente ? Retrouvez dès maintenant notre liste de choses simples et efficaces à faire pour une vie sociale, amoureuse et professionnelle épanouie.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

N°2 Déterminez l’origine de vos peurs

Pour lutter contre la phobie sociale, posez-vous ces questions : de quoi avez-vous réellement peur ? Qu’est-ce qui vous met dans un tel état ? Il est toujours intéressant de déterminer l’origine de ses peurs pour pouvoir travailler dessus. Ceci dit, il est strictement inutile de ressasser le passé et de vous apitoyer sur votre sort. Comprenez d’où viennent vos craintes dans le seul et unique but de les affronter et les surpasser.

N°3 Comprenez que l’anxiété et le stress nous concernent toutes

Vous n’êtes pas la seule à vous sentir anxieuse et stressée lorsque vous devez prendre la parole en public, passer un entretien de travail ou encore aller à un premier rendez-vous. Comprenez que ces ressentis nous concernent toutes, à différents degrés certes, mais nous sommes toutes confrontées à la peur de l’inconnu.

N’oubliez jamais que les personnes susceptibles de vous intimider ont également leurs propres complexes. Les gens prêtent rarement attention à ce qui les entoure, encore moins à vos défauts. Ils se concentrent sur eux-mêmes pour cacher leurs imperfections et paraitre sous leur plus beau jour.
Dites-vous donc que nous avons toutes peur d’être rejetées, mal comprises ou jugées pour nos faits et gestes. Une bonne raison pour arrêter d’en faire une fixation.

N°4 Fixez-vous des objectifs réalisables

Avancez doucement, mais surement. Progressez à votre rythme en vous fixant des objectifs réalisables qui vous permettront de reprendre confiance en vous et de croire en vos capacités. Ne grillez surtout pas les étapes, mettez-vous en situation progressivement, le but ici est de diminuer votre anxiété , donc allez-y donc progressivement.

Pour guérir ou atténuer votre phobie sociale, obligez-vous à sortir et à aller dans des endroits publics où vous êtes entourée de monde, mais où vous n’êtes pas obligée d’interagir avec eux ; j’entends par là les jardins publics ou le centre-ville, tôt le matin. Je dis bien « obligez-vous », car lorsque l’on souffre d’anxiété sociale, on aura tendance à s’enfermer chez soi pour ne pas croiser grand monde.

Une fois que vous aurez dépassé ce cap, vous pouvez monter d’un cran et aborder les personnes que vous croisez régulièrement au parc pour demander l’heure ou simplement dire bonjour. Vous pouvez également aller à des endroits plus étroits et relativement encombrés comme les bibliothèques, les salles de cinéma ou encore les musées.

Je vous conseille aussi de commencer par aborder des personnes du même sexe ou une personne qui ne vous attire pas particulièrement. C’est déjà assez pénible pour vous de parler à des inconnus, ne vous rajoutez pas une autre source de stress, celle de plaire.

N°5 Focalisez-vous sur ce qui vous entoure

Admettons que vous ayez enfin pris votre courage à deux mains et que vous ayez abordé cette dame qui se balade chaque matin dans ce même jardin. Vous l’avez à peine saluée que les symptômes de la phobie sociale se sont manifestés ; dans ce cas, la meilleure solution est de vous focaliser sur ce qui vous entoure et non pas sur votre peur, au risque d’empirer votre état. Concentrez-vous sur les arbres, les fleurs, les gens qui passent, mieux encore, concentrez-vous sur votre interlocutrice.

N°6 Adoptez la pensée positive

Essayez de positiver et de relativiser, car la négativité ne vous mènera nulle part. Dites-vous –et croyez-le surtout- que vous êtes intéressante et que vous avez, comme tout le monde, des choses à dire et à partager.

Ne cherchez pas l’approbation des autres, aimez-vous, appréciez-vous et le reste suivra.  L’estime de soi ainsi que la confiance en soi sont importantes, voire indispensables pour vous débarrasser de l’anxiété sociale.

N°7 Respirez

Le fait de respirer est certes inné… par contre savoir respirer s’apprend. Il existe des exercices de respiration que vous pouvez mettre en pratique pour réduire votre stress et garder le contrôle sur vos émotions. Respirez, ça vous fera un bien fou !

N°8 Pratiquez une activité sportive ou artistique

La meilleure façon pour vous de socialiser sans vous brusquer est de pratiquer une activité sportive ou artistique en groupe. Selon vos préférences, vous pouvez faire des randonnées, vous essayer aux sports d’équipe ou encore faire du théâtre. À mon avis, cette dernière option est la meilleure dans le mesure où les jeux de rôle et les exercices d’élocution vous obligent à prendre la parole tout en douceur.


Désormais, vous savez que la phobie sociale ne se résume pas à de simples réactions exagérées. Ce trouble psychique nécessite toute notre attention et un travail quotidien vous aidera à l’apprivoiser.

Dites-nous tout, quels conseils avez-vous préférés ? Lesquels pensez-vous pratiquer ?

 

Phobie Sociale : 8 conseils pour s’en sortir
Donnez votre avis sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.