Prise de parole en public : notre guide pour ne jamais en avoir peur

La prise de parole en public est une phobie répandue qui touche une grande majorité d'entre nous. Prenez dès aujourd'hui la parole en public en toute sérénité avec nos 8 conseils !

La prise de parole constitue pour de nombreuses oratrices une cause non négligeable de stress.
Qu’il s’agisse d’une intervention face à une audience, d’une interview ou encore d’une rencontre avec le grand public, la tâche parait d’autant plus abrupte, voire anxiogène, que l’enjeu est fort. Mais alors, pourquoi la prise de parole en public est-elle souvent vécue comme une expérience particulièrement stressante ?

Voici notre guide pour comprendre d’où vient cette peur, et comment y remédier !

Pourquoi la prise de parole en public vous stress ?

À vrai dire, nombreuses sont les causes de cette peur. Ce sentiment est souvent suscité par la peur d’être jugée, de déplaire ou encore la peur de ne pas être à la hauteur des attentes de notre auditoire.

Généralement, les personnes qui ont peur de prendre la parole en public ont besoin de reconnaissance, ce qui est causé par un manque de confiance en soi.
Ce manque de confiance entraine, chez lesdites personnes, la crainte d’être critiquée ou encore insultée. Ce sont donc des frayeurs non fondées, car il y a peu de chances que ce scénario arrive.

Comme vous pouvez l’imaginer, plus l’enjeu est important, plus le stress est conséquent. Ces peurs ne concernent pas seulement la prise de parole en public, mais toutes les situations du quotidien où il s’agit de s’exprimer face à certaines personnes, répondre à des inconnus ou aborder des gens que l’on ne connaît pas très bien.

Quels sont les symptômes de la peur de la prise de parole en public ?

Le cœur qui s’emballe, le cerveau qui s’embrouille et la bouche qui bafouille… Cela sonne exactement comme un début de crise d’angoisse qui précède la prise de parole en public.
Les symptômes de cette phobie sont variés, je vous les résume comme suit :

  • Augmentation des erreurs et diminution du niveau de prestation ;
  • Manque de concentration ;
  • Pression sur la cage thoracique ;
  • Difficultés à respirer ;
  • Rougissements ;
  • Accélération du rythme cardiaque ;
  • Transpiration excessive.

L’origine de la Glossophobie : la peur liée à la prise de la parole en public

Comme toutes les phobies, la glossophobie est nourrie par des pensées négatives. La peur de prendre la parole est généralement due à une ou plusieurs expériences traumatisantes qui ont créé de mauvaises croyances chez les personnes qui en souffrent.
Celles-ci se concluent par la peur d’être ridicule, la peur du regard et des moqueries des autres.

Transformez le stress en succès : 8 conseils

Si vos stratégies d’esquives vous ont permis d’éviter jusqu’à présent toutes les situations stressantes ou vous deviez parler en public, il est grand temps pour vous de confronter vos peurs et d’oser !

Rassurez-vous, vous n’allez pas vous retrouver seule en face d’inconnus sans que nous vous délivrions nos plus précieux conseils.

Entrainez-vous à gérer votre stress

Le principe ? Vous devez vous habituer à prendre la parole en toutes circonstances. Pour ne pas trop vous en demander d’un seul coup, commencez votre entrainement dans des situations peu anxiogènes.

Tentez le coup lors d’un repas de famille ou d’une soirée entre amis. Mais vous devez être certaine d’être entourée de personnes positives qui ne s’amuseront pas à vous taquiner ou à mettre le doigt sur votre problème et à le tourner à la dérision.
Gardez-en tête que le trac intervient dans les 5 premières minutes. C’est donc à ce moment-là qu’il faut contrôler votre respiration afin de diminuer votre taux d’anxiété.

N’oubliez pas de respirer

Vous ne le saviez peut-être pas, mais la respiration vous aidera à considérablement baisser votre taux de trac. Il existe différents exercices de respiration, notamment la respiration abdominale, réputée pour sa capacité à ralentir le rythme cardiaque et à réduire le taux de stress d’environ 40%. La respiration abdominale est celle qui permet la meilleure régénération de l’air inspiré.

La prise de parole en public est une phobie répandue qui touche une grande majorité d'entre nous. Prenez dès aujourd'hui la parole en public en toute sérénité avec nos 8 conseils !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Comment la pratiquer ?

Inspirez par le nez tout en gonflant le ventre ; vous sentirez votre diaphragme descendre à l’inspiration et remonter à l’expiration. L’expiration se fait par la bouche tout en rentrant le ventre au maximum. N’hésitez pas à creuser légèrement le ventre à la fin de l’expiration, afin de libérer le maximum de place disponible pour la prochaine inspiration.
Assurez-vous de l’exactitude de votre mouvement en posant une main sur votre ventre pour ainsi bien sentir l’abdomen se soulever et se rabaisser.
À ce propos, je vous invite vivement à découvrir mes 7 exercices de respiration préférés. Essayez-les, sans plus attendre 😊

Si vous êtes amenée à prendre la parole dans un groupe, profitez du temps d’attente pour mettre en pratique l’exercice de respiration abdominal dont j’ai parlé en amont.

Contrôlez le débit de votre voix

Adieu la voix tremblante ! Lorsqu’une personne a peur, elle a souvent tendance à parler vite, à bégayer et à s’exprimer de façon inaudible et/ou incompréhensible. Pour éviter que cela ne vous arrive, exercez-vous à maitriser le débit de votre voix.

Ralentissez la cadence de votre discours, testez chaque jour de nouveaux exercices pour apprendre à articuler et pensez, encore une fois, à respirer entre chaque mot.
Rappelez-vous, vous devez parler suffisamment fort pour que votre auditoire puisse vous entendre, y compris ceux qui se trouvent au fond de la salle.

Prise de parole au travail, préparez votre intervention

Rien que l’idée de prendre la parole en public vous fait perdre vos moyens ? Sachez qu’il existe un moyen vous permettant de faire baisser votre trac avant chaque intervention en public.

Une bonne préparation s’impose !

N’hésitez pas à préparer l’intégralité du contenu de votre intervention pour vous rassurer avant de prendre la parole, et ce, quelle que soit l’importance de celle-ci. En préparant le message que vous souhaitez véhiculer, vous serez plus sereine. Pour cela, il y a plusieurs méthodes que vous pouvez appliquer.

Vous pouvez par exemple lister les éléments sur lesquelles vous souhaitez intervenir. Vous pouvez également vous aider uniquement de mots clés sur une fiche pour ne pas perdre le fil de vos idées.

Affirmez votre présence par votre regard

Une prise de parole mêle à la fois le son (votre voix) et image (votre prestance). De ce fait, le regard est tout aussi important que les paroles que vous prononcez. Votre regard est le point de contact entre vous (l’orateur) et le public (l’auditeur).
Il est donc essentiel de regarder son public, à la fois pour souligner que l’on est dans une démarche d’échange, mais aussi pour mesurer ses réactions.

Rappelez-vous, les personnes qui souffrent d’un stress lié à la prise de parole en public se soucient énormément de ce que peuvent penser les autres. Ainsi, cet échange de regards avec votre public renforcera votre confiance en vous et vous procurera la preuve vivante que votre auditoire ne guette pas vos moindres fautes et bafouilles.

Inscrivez-vous à des cours de théâtre

Avez-vous déjà fait du théâtre ?
Inscrivez-vous dans un cours de théâtre afin d’améliorer vos capacités communicatives, vaincre votre timidité et votre peur de la prise de parole en public.
Le fait de vous retrouver sur une scène de théâtre, entourée de personnes que vous connaissez peu est un exercice efficace pour vous secouer et vous permettre de sortir de votre coquille.
Les exercices d’élocution font également partie des nombreux avantages qu’apporte le théâtre aux glossophobes.

Lisez des textes à haute voix

Aussi banal que puisse paraitre cet exercice, il n’en reste pas moins efficace. L’une des difficultés que rencontrent les personnes glossophobes lorsqu’elles prennent la parole en public est le fait de devoir réfléchir à la construction sémantique de leurs phrases.

C’est pourquoi j’invite toutes les personnes qui craignent la prise de parole en public à s’entrainer sur des textes faciles, sélectionnés en amont, pour effectuer ledit exercice.
Ainsi, vous n’aurez qu’à vous concentrer sur votre lecture à haute voix.

N’ayez pas peur du ridicule

Votre plus grande frayeur est de vous ridiculiser devant votre public ? Bonne nouvelle : heureusement pour vous, le ridicule ne tue pas ! Loin de moi l’idée de banaliser vos ressenti.

Mais, contrairement à ce que vous pouvez imaginer, votre auditoire est là pour écouter ce que vous avez d’intéressant à dire et non pas pour vous ridiculiser. Alors croyez en vous, sortir de sa zone de confort a toujours du bon !

 

Avez-vous peur de prendre la parole en public ? Comment faites-vous pour gérer ça ? Quelles sont vos astuces à vous ? Dites-nous tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.