S’en sortir après un choc émotionnel : agir en 15 clés

Voici mes 15 clés pour s'en sortir et se reconstruire après un choc émotionnel. Après un évènement traumatisant, le retour aux sources est essentiel.

Vous avez subi un choc émotionnel, et vous demandez comment en sortir ?

Les accidents et autres traumatismes sont les causes fondamentales de tous les maux, si vous vous référez aux préceptes de la médecine traditionnelle chinoise. Vous avez probablement déjà été surprise ou prise au dépourvu par des circonstances, ou une nouvelle. Vous avez alors eu besoin de quelques secondes pour reprendre vos esprits, comprendre ce qui se passait et agir en conséquence…

En quoi cette situation est-elle différente d’un état de choc ? La différence réside-t-elle dans l’intensité des émotions ressenties ? La gravité de l’événement vécu ? Votre capacité à gérer vos émotions ? Rien de tout cela ou les trois à la fois ? Une chose est sûre, le choc émotionnel n’est pas à prendre à la légère et nécessite d’être bien appréhendé pour ne pas laisser de traces.

Dans cet article, découvrez :

  • Ce qu’est un choc émotionnel ;
  • Ainsi que les 15 clés pour en sortir et améliorer votre bien-être.
  • Et mon point de vue d’Être en cheminement spirituel sur les souffrances liées aux émotions.

Le choc émotionnel c’est quoi ?

 Qu’est-ce qu’un choc émotionnel ?

Un choc émotionnel est l’état psychique résultant d’un événement traumatisant, empêchant la personne choquée de faire face à ses émotions au moment où l’heureux ou le malheureux événement se produit. Vous avez bien lu, ce choc n’est pas forcement causé par un événement tragique. Il peut être également la conséquence directe d’une bonne nouvelle.

Que peut-on ressentir lors d’un choc émotionnel ? Justement rien ! En état de choc, la personne concernée ne ressent rien, y compris les douleurs physiques, dans le cas d’un accident par exemple. Ainsi, l’individu choqué se trouve dans un état léthargique.

 Quelles sont les causes d’un choc émotionnel ?

Une charge émotionnelle trop intense est la cause principale d’un état de choc. Cette dernière peut être négative ou positive, du moment qu’elle est puissante et surtout inattendue.

 Choc émotionnel : les symptômes à ne pas manquer

Un choc émotionnel peut avoir des répercussions psychologiques, parfois même physiques, plus ou moins graves, et ce sur le court ou le long terme. L’état de choc dure généralement quelques minutes, mais peut se prolonger quelques heures, voire plusieurs jours dans les cas les plus extrêmes.

Suite à un événement traumatisant, le corps réagit instantanément en libérant une grande quantité d’hormones du stress pouvant provoquer différents symptômes, dont voici quelques exemples :

  • Immobilité : la personne en état de choc se fige pendant un laps de temps ;
  • Fuite : ne comprenant pas la situation et ne sachant pas comment y faire face, la personne choquée s’enfuit ;
  • Réactions inappropriées ou inadaptées : confuse et désorientée, la personne en état de choc peut agir involontairement de façon indifférente, violente ou encore irrespectueuse.

Une fois l’événement passé et assimilé (encore une fois ce processus peut durer quelques minutes, heures ou jours), le choc se manifeste par d’autres symptômes :

  • Tremblements et bégaiements ;
  • Difficultés respiratoires ;
  • Transpiration abondante et palpitations cardiaques ;
  • Éruption cutanée ;
  • Troubles de la digestion ;
  • Pleurs, tristesse profonde qui peut se transformer en désespoir ;
  • Anxiété, peur, sentiment d’insécurité et/ou crises d’angoisse ;
  • Troubles du sommeil ;
  • Déni suivi de colère ;
  • Flash-backs et reviviscence de l’événement ;
  • Confusion totale pouvant causer une perte des repères ;
  • Grande fatigue et/ou douleurs physiques ;
  • Difficulté de concentration et/ou de mémorisation ;
  • Culpabilité et honte même si la personne choquée est victime de l’événement.

Notez que l’évolution et les symptômes d’un choc sont variables d’une personne à l’autre.

Important :

  • Un choc émotionnel n’est pas à prendre à la légère. Il peut parfois engendrer un véritable État de Stress Post-traumatique (ESPT), une dépression ou une consommation d’alcool non modérée, ainsi qu’une dépendance aux calmants et antidépresseurs.
  • Ces symptômes sont relatifs aux états de choc enclenchés par des événements tragiques. Une bonne nouvelle a beau être choquante, elle provoque rarement des réactions aussi extrêmes. Les symptômes se limitent généralement à quelques larmes de joie, une confusion et un silence momentané.

Sommes-nous toutes sujettes aux chocs émotionnels ?

Nul n’est à l’abri d’un éventuel choc émotionnel. Cela dit, le phénomène est parfois ancré dans la personnalité de l’individu.

Sentiment de perte, manque d’estime de soi, hypersensibilité, fragilité émotionnelle contribuent grandement au développement des mécanismes psychologiques à l’origine de cette réaction.

Les personnes émotionnellement fragiles ou instables constituent alors un terrain plus favorable. Il suffit donc qu’un élément déclencheur survienne pour provoquer l’état de choc.

C’est pourquoi il est important – quel que soit le degré de votre maturité émotionnelle – d’être bien entourée. Cette importance prend encore plus d’ampleur si la personne est émotionnellement fragile. Apprendre à observer ce qui se passe en soi est la clé pour sortir des souffrances émotionnelles à répétition.

Comment gérer un choc émotionnel : 15 clés pour s’en sortir

La gestion d’un choc repose sur quelques points clés. Cette phase de reconstruction est primordiale pour rapidement reprendre sa vie en main.

Bien entendu, le côté rapide est assez relatif, parce que tout le monde ne guérit pas à la même vitesse ! Certaines personnes prennent plus de temps que d’autres, mais ce n’est pas grave. Il ne s’agit pas d’une course contre la montre. Prenez le temps nécessaire à votre reconstruction. Il ne s’agit pas d’afficher une mine radieuse ou de sortir en société dans les plus brefs délais.

Il est plutôt question de guérir en profondeur, retrouver le chemin vers soi et être en paix totale avec ses émotions et ses ressentis.

Un dernier conseil avant de vous dévoiler les clés pour vous en sortir : ne grillez pas les étapes 🙂

 Développer la confiance en soi

La confiance en soi, voilà un point sur lequel il faudrait travailler pour réussir à sortir de son état de choc émotionnel.

Pourquoi ? Car la confiance en sa personne serait l’un des piliers secoués par les événements tragiques. Nous vous proposons de nombreux exercices pour développer cette confiance en soi : pourquoi ne pas les essayer ?

 Pratiquer la méditation

Méditer au quotidien vous permettra de vous retrouver et de vivre le moment présent. La méditation est l’occasion d’observer ce qui se déroule dans votre tête. Essayez par exemple la méditation de pleine conscience ou la méditation guidée. Ce sera l’occasion pour vous de prendre du recul sur vos émotions et sur le choc émotionnel que vous avez vécu.

 Relever un défi zen

Pendant 2 ans, au début de mon cheminement, je me suis engagée à relever chaque semaine un défi, pour reprendre contact avec moi, mieux me connaître, et créer une vie plus à mon image.

Aujourd’hui, ces défis sont proposés aux personnes que j’accompagne dans le cadre de la formation Expérience.

 Revenir à l’essentiel

Confuse ? Déstabilisée ? Revenez à l’essentiel. Le retour aux sources est bénéfique pour trouver une certaine stabilité, propice à l’observation de ce choc émotionnel.

Voici mes 15 clés pour s'en sortir et se reconstruire après un choc émotionnel. Après un évènement traumatisant, le retour aux sources est essentiel.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire

 Mettre en pratique des exercices de relaxation

L’état de choc émotionnel est souvent accompagné de stress intense. Les exercices de relaxation comme la respiration abdominale sont donc requis. Pourquoi ne pas prendre du temps pour vous détendre ? Faire le calme en vous,  vous aidera à retrouver le chemin vers Qui vous êtes, sous les nuages de pensées et d’émotions qui semblent prendre toute la place en vous.

 Adopter la pensée positive

Brasser du noir est une conséquence directe d’un état de choc. Il ne s’agit pas de nier les souffrances liées aux pensées et émotions qu vous traversent, mais de les observer, de les accueillir, des les laiser vous traverser. En parallèle, vous pourriez essayer des pratiques de pensée positive.

Prendre soin de son corps

Accordez-vous un moment de détente, prenez soin de vous. Vous aimez les bains moussants ? Faites-en couler un. Vous appréciez de vous occuper de votre peau ? Appliquez un masque et des soins. Vous vous sentez tendue ? Offrez-vous une séance de massage. Revenir à votre corps, l’habiter pleinement, est une des voies pour être plus présente et prendre du recul sur votre choc émotionnel.

 Positiver sa vie pour dépasser un choc émotionnel

Pensez à toutes ces belles choses qui vous arrivent, à toutes les personnes bienveillantes qui vous entourent. Soyez fière de ce que vous avez pu accomplir jusqu’alors. Bref, positivez votre vie.

Vous n’y arrivez pas ? Essayez de tenir un journal positif. Écrivez une phrase ou deux au quotidien. Soyez reconnaissante, pour le soleil et le ciel bleu de cette journée. Pour le délicieux repas que vous avez mangé. Ou encore de ne pas avoir raté votre train. Il y a toujours une bonne raison d’être reconnaissante, trouvez-là ! Développer sa gratitude est un excellent moyen de déplacer son attention du choc émotionnel.

 Se répéter des affirmations positives

Pourquoi ne pas essayer ceci : remplacer toutes vos phrases dont la tournure est négative par une tournure positive. Efforcez-vous de n’ émettre aucune critique envers votre personne ou autrui. Essayez plutôt de vous féliciter pour vos réussites quotidiennes aussi minimes soient-elles.

Offrez-vous des compliments, aimez-vous et soyez bienveillante envers vous-même. Si cela vous semble difficile, sachez que nous proposons un module entier dédié à l’amour de soi, dans notre formation Expérience.

 Oublier le passé

Certes, plus facile à dire qu’à faire, mais pas impossible. De toute façon, pour vous sortir de cet état de choc, vous devez accueillir le passé pour vivre pleinement le moment présent et préparer votre futur.

Vous avez besoin d’un coup de pouce ? Voici nos 8 meilleures pistes pour oublier le passé et aller de l’avant.

 Apprendre à se connaitre

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la majorité des personnes ne se connaissent pas elles-mêmes. Faites-vous partie de ces personnes-là ? Profiter de la phase de reconstruction après un choc émotionnel est le meilleur moment pour cultiver sa connaissance de soi.

 Manger équilibré

Le bien-être est lié à la santé de votre corps, de votre esprit, et de votre âme. Concernant votre corps, elle est étroitement liée à votre assiette. Mangez bien et mangez sain. L’essentiel étant, au-delà des régimes dont on ne présente plus les risques, d’apprendre à manger en pleine conscience.

 Trouver la paix intérieure

Autre point essentiel dans votre parcours d’acceptation et d’amour de soi : trouver la paix intérieure. Cette paix intérieure est caractéristique de notre nature, de notre Être : cet espace infini et intemporel duquel toutes choses sont créées.

 Pratiquer une activité artistique

La création artistique est une excellente thérapie. Pensez donc à l’intégrer à votre programme de reconstruction. Sachez qu’il n’est pas question de talent particulier, mais que chacune personne peut stimuler sa créativité, et prendre contact avec sa liberté.

 Prendre soin de sa santé mentale

En plus de votre physique, pensez à prendre soin de votre santé mentale. Notre être est composé de 3 parties : corps, esprit, âme. Toutes doivent être conscientisées pour revenir à Soi.

Choc émotionnel : pièges et limites

Il y a une chose que je souhaite vous partager, en complément de ce qui a été évoqué dans cet article… à vous de voir ce qui émerge en vous à la lecture de ces différents partages.

Retrouver le calme en soi, ne pas se laisser submerger par les émotions (et les pensées limitantes associées), nécessite d’aller plus en profondeur dans la connaissance de Qui je suis. Au-delà de ce qui est visible, au-delà de ce qui peut être agréable ou désagréable (« positif » ou « négatif »), il y a l’espace à partir duquel tout est créé.

Les pensées viennent et vont. Les émotions viennent et vont. Au-delà de tout cela, comme le ciel bleu au-delà des nuages,  il y a l’Être. L’Être caractérisé par la paix absolue, l’amour inconditionnel, l’absence de limite spatiale ou temporelle.

Il se peut que cela ne vous parle pas du tout : c’est ok, restez dans la résonance de ce qui vous parle maintenant. Mettez-le en application. Et voyez ce qui émerge.

Si au contraire cela vous « parle », « fait écho », « résonne », alors je vous propose de découvrir ma formation « Voyage exploration au cœur de Soi » en vous inscrivant ici. Belle découverte à vous !


Voilà, vous avez en main toutes les clés vous permettant de reprendre le contact avec vous-même, et aller mieux. Faites-en bon usage.

Prête à vous servir de ces conseils ? L’un d’entre eux vous semble trop compliqué à mettre en place ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire.

 

 

Comment se remettre d’un choc émotionnel ?

Se remettre d’un choc émotionnel peut être facilité par l’accompagnement d’un professionnel. Revenir à soi, apprendre à habiter son corps, à exercer son attention à se porter sur ce qu’on choisit, aide aussi à prendre du recul, et ne pas laisser émotions et mental nous submerger.

Quels sont les symptômes d’un choc émotionnel ?

Un choc émotionnel peut se traduire notamment par un détachement émotionnel, un état léthargique, une grande fatigue.

Comment se libérer de la fatigue émotionnelle ?

La fatigue émotionnelle est le signe qu’en soi, les pensées / émotions prennent toute la place. On se laisse prendre au « jeu », on est submergés : on vit dans l’illusion de ce que l’on est, ses pensées, ses émotions. Pour s’en libérer, il est nécessaire de se reconnecter au Soi par le corps, et par l’observation de ce qui se passe en soi.

Comment se remettre d’un traumatisme psychologique ?

Se remettre d’un traumatisme psychologique doit dans la plupart des cas faire appel à l’accompagnement d’un professionnel.  Il est important de se sentir soutenus et de rester autonome. Il faut pour cela retrouver ses ressources naturelles pour aller mieux. 

3 Comments

  1. C’est toujours un plaisir de lire tes articles Mylène, à chaque fois j’apprends de nouvelles choses utiles, merci !

    Par exemple, j’ignorais que parmi les symptômes du choc emotionnel on retrouve notamment la fuite ou les réaction inadaptés comme l’indifférence par exemple.

    Le journal positif est une super idée, avoir de la gratitude aide à être plus heureux, c’est scientifiquement prouvé. A ce sujet justement Emmons & McCullough, deux chercheur en psychologie positive on étudié le fait d’éprouver de la reconnaissance, de la gratitude pour ce que l’on a. Pour cela, ils ont demandé à un groupe de personne de noter 5 choses pour lesquelles elles sont reconnaissantes (pendant plusieurs semaines). Et le résultat est impressionnant, il est apparu que ces personnes avait une vision plus positive de la vie dans son ensemble, qu’il appréhendait la semaine à venir de manière plus positive, qu’il avait une plus forte diminution des symptômes physiques et enfin, pratiquait 1 heure d’activité physique en plus.

  2. Bonjour

    Sujet concernant beaucoup de personnes, et traité pertinemment et judicieusement !!!

    Je vous félicite et vous dit bravo, pour ce travail partagé, et votre générosité pour nous l’avoir offert, et faire ainsi profiter de nombreuses personnes qui pourront ainsi grâce à vous, à trouver des solutions aux problèmes qui les tourmentent

    Je trouve également les autres sujets bien analysés en profondeur et clairement expliqués, sans oublier les clés qui les accompagnent.

    Merci pour la personne intelligente, bienveillante, et lumineuse que vous êtes.

    Laetitia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.