S’aimer soi-même : 6 exercices à faire sans modération !

s'aimer soi-même

S’aimer soi-même, ça paraît évident non ? Et pourtant tout le monde, loin de là, ne pratique pas spontanément l’art de s’aimer soi-même. Et c’est un handicap important pour vivre la vie qui nous ressemble et se sentir épanouie : se connaître, se comprendre et s’aimer en sont les premières étapes indispensables. Mais que faire lorsqu’on passe ton temps à se juger, se critiquer et se parler durement ? Comment apprendre à s’aimer soi-même lorsque ce n’est pas spontané ?

S’aimer soi-même, ça ne veut pas dire être égoïste, se prendre pour le centre du monde et se fermer de l’extérieur. L’amour n’est pas un mouvement de Lego. S’aimer soi-même, c’est se reconnecter à notre nature. C’est apprendre à se connaître, à se comprendre, à s’accepter telle que l’on est. C’est le point de départ nécessaire pour créer et vivre la vie qui nous ressemble. S’aimer soi-même, c’est aussi une étape indispensable Avant de se tourner vers les autres et de les aimer de la meilleure façon qui soit : un amour bienveillant et désintéressé.

Comment vous situez-vous par rapport à l’amour de soi, à l’estime de soi ? Est-ce que vous avez le sentiment d’être plutôt critique avec vous-même, de vous juger durement, de vous critiquer ? Est-ce que vous vous comparez régulièrement aux autres et que vous avez toujours l’impression que ce qu’ils font, que leur façon d’être est meilleure que la vôtre ? Au contraire, avez-vous l’habitude de vous consoler, de vous encourager, de vous féliciter ?

S’aimer soi-même : pourquoi c’est important ?

Apprendre à s’aimer soi-même, ça commence naturellement par identifier où vous en êtes. Avez-vous besoin de plus d’amour, qu’est-ce qui vous manque pour avoir une meilleure estime de vous-même et davantage de confiance ? Car amour de soi, estime de soi et confiance en soi sont fortement liés.

Si vous avez le sentiment de ne pas vous aimer suffisamment, ce qui est probablement le cas puisque vous lisez cet article, alors découvrez sans attendre ces six exercices qui vont vous apprendre à vous apprécier à votre juste valeur. Réapprendre à vous aimer est une évidence parce que vous êtes unique : personne sur terre n’est exactement comme vous, avec les mêmes compétences, les mêmes talents.

Votre vie est précieuse, et j’aimerais faire sortir cette phrase du lot des phrases banales dont on ne perçoit même plus le sens.

Votre vie est réellement précieuse. Je ne crois plus beaucoup au hasard, mais plutôt à l’existence d’une cohérence, dans le sens à notre présence ici : lorsqu’on s’intéresse à la science de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, on se rend compte que la probabilité que votre présence sur terre soit un hasard est infiniment petit, pour ne pas dire nulle 🙂 Vous avez vraisemblablement quelque chose d’unique à apporter au monde.

Mais cette lumière, cette contribution précieuse risque de ne jamais être révélée si vous ne cultivez pas l’amour de soi. Avouez que c’est dommage ! Si vous souhaitez aller plus loin dans la connaissance de cette précieuse contribution que vous avez apportée, assistez à la conférence offerte que j’anime prochainement et dans laquelle je vous présente les 3 clés pour créer une vie qui vous ressemble.

S’aimer soi-même : petit test pour mieux vous situer

Répondez par oui ou non à ces questions… et découvrez ses conclusions 🙂

  1.  vous aimez vous regarder dans une glace et vous trouvez imparfaite mais jolie
  2. lorsque vous faites une erreur, vous prenez le temps de relativiser : « ce n’est pas grave, tu feras mieux la prochaine fois. »
  3. vous savez exactement quelle est votre juste place et mettez tout en œuvre pour l’occuper
  4. au quotidien, vous ne vous comparez jamais aux autres, ou très rarement
  5. vous arrivez à entendre les critiques pour en tirer un enseignement et sans vous offenser
  6. enfin, vous savez dire non lorsqu’on vous en demande trop.

Vous l’avez compris, si vous avez répondu oui à toutes ces questions, c’est qu’a-priori vous vous apportez l’amour dont vous avez besoin. Vous avez une bonne estime de vous-même, vous vous faites confiance, vous savez qui vous êtes et ce que vous voulez et ne laissez pas les autres empiéter sur votre personne.

Si en revanche ce n’est pas le cas, alors poursuivez votre lecture et découvrez quelques exercices pour apprendre à s’aimer soi-même qui vont vous changer la vie et sont indispensables pour vivre la vie alignée et passionnante qui vous attend 🙂

1er exercice : méditation sur l’amour bienveillant

Rien de tel qu’une méditation sur l’amour bienveillant pour apprendre à s’aimer soi-même. Je parle régulièrement de méditation, et cet article ne dérogera pas à la règle. Lorsqu’on a des difficultés à s’aimer soi-même, il faut d’abord savoir que l’amour est une qualité naturelle qui est en nous, de notre naissance à notre mort.

Ce serait même une qualité naturelle qui est partout, qui relie tous les êtres entre eux, au sein de l’univers. Ne faut-il pas « faire l’amour » pour créer la vie ? Les enfants qui manquent d’amour ne se développent pas aussi bien que les autres. Des expériences ont montré que les plantes à qui l’on manifeste de l’amour deviennent plus belles et plus vigoureuses. L’amour est partout, s’aimer soi-même ne devrait dès lors pas être très difficile et relève surtout d’un entraînement régulier.

Une méditation sur l’amour bienveillant se déroule ainsi :
  • Accordez-vous au moins 15 minutes de calme, asseyez-vous confortablement et le dos droit.
  • Fermez les yeux et commencez par respirer quelques instants. Puis pensez très fort à une personne que vous aimez plus que tout, votre enfant, un proche ou une amie. Imaginez que cette personne a une souffrance, et ressentez l’amour qui naît naturellement en vous, à cette pensée.
  • Laissez grandir cet amour en vous, ce sentiment. Puis étendez-le à vous-même, consolez-vous, embrassez-vous, enlacez-vous.

J’ai le droit d’être aimée, je me donne tout mon Amour.

2ème exercice : la chasse aux messages négatifs

Il est difficile d’apprendre à s’aimer soi-même lorsqu’on a reçu de la part des autres des messages négatifs, dans la construction de notre estime de nous-mêmes. Parce que si l’on ne nous a pas appris à nous aimer nous-mêmes, alors nous sommes dépendants uniquement de l’image que nous renvoient les autres. Et comme les autres eux-mêmes n’ont pas en main le mode d’emploi pour s’aimer soi-même et rendre les autres heureux, alors il y a de fortes chances pour qu’on ait reçu des messages négatifs.

Apprendre à s’aimer soi-même passe à mon sens par l’identification de ces messages, pour les désamorcer.
Si vous avez le sentiment de souffrir de messages négatifs que vous avez reçus, cet exercice vous sera très utile.

Faites la liste des personnes qui ont participé significativement à la construction de votre vous, les personnes d’influence qui vous ont marquée : vos parents, vos frères et sœurs, d’autres proches, des enseignants.
Quels sont les messages négatifs à votre propos dont vous vous souvenez ? Ces choses que vous avez régulièrement entendues et peut-être prises pour acquises ?

Prenez le temps de cette réflexion.
Lorsque vous avez listé une dizaine de messages négatifs, qu’ils aient été exprimés ou non clairement, alors écrivez à côté un message positif qui vient contrebalancer ce message négatif.
Parce que l’avis et les actes des autres en apprennent plus sur eux que sur vous, ne prenez pas pour argent comptant ce que vous avez pu entendre et/ou subir.

3ème exercice : mes qualités et mes talents

S’aimer soi-même, c’est reconnaître qu’au-delà de nos défauts, nous avons des qualités. Mais cela ne fait pas bien de connaître et de parler de ses qualités, alors on a plutôt tendance à s’appesantir sur ces traits critiques. Renversons cette tendance !

Listez simplement sur votre carnet toutes vos qualités.
Pour quoi êtes-vous douée ? Que ce soient des talents matériels, des choses que vous savez faire plus facilement et plus rapidement que les autres, des manières d’être régulièrement saluées ?

Si recenser vos qualités et vos talents vous semble difficile, alors regroupez les compliments et messages positifs que vous avez l’habitude de recevoir de votre entourage : conjoints, enfants, parents, amis, collègues. Que disent-ils de vous ? Quels compliments recevez-vous régulièrement ?

Regroupez tous vos traits positifs, talents et qualités sur une feuille de votre carnet, et n’hésitez pas à y revenir dès que votre moral est en berne:-)

Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

4ème exercice : s’aimer soi-même, c’est accepter ses erreurs et ses défauts

Il ne s’agit pas de se voiler la face, de faire comme si on n’avait que des qualités et que des talents, ce serait contre-productif car erroné, et pas très efficace pour avancer dans la vie et évoluer positivement. S’aimer soi-même, c’est donc également faire un travail sur ses défauts et sur ses erreurs.

C’est soit accepter ses défauts, soit chercher à faire mieux et limiter leurs impacts négatifs.

Prenez le temps de lister vos défauts sur votre carnet. Si vous avez du mal, pensez à ce que votre entourage vous reproche régulièrement (mais en général, c’est plus facile que pour nos qualités!). À présent, demandez-vous : comment pourriez-vous agir sur ces traits négatifs de votre personnalité ? Quelles petites actions, quels petits pas pourriez-vous faire pour minimiser ces défauts ?

S’aimer soi-même, c’est également reconnaître ses erreurs, en toute humilité. Lorsque vous vous êtes manifestement trompée, lorsque vous avez fait une erreur, prenez l’habitude de le reconnaître. « Oui je me suis trompée ». Acceptez la responsabilité de cette erreur, tout en vous demandant ce que vous pouvez apprendre de ce qui s’est passé.

Quelle leçon pouvez-vous en tirer ? Que devrez-vous faire différemment la prochaine fois afin de ne pas répéter cette erreur ?

5ème exercice : s’encourager, se consoler

C’est étrange parce que bien souvent nous sommes plus dures avec nous-mêmes qu’avec les autres : ça devrait être l’inverse, mais non. Parce que nous avons majoritairement manqué de sécurité durant notre enfance, nous avons plutôt l’habitude d’admirer les autres pour ce qu’ils sont et ce qu’ils font, et nettement moins soi-même. Ce petit exercice consiste à prendre l’habitude de se parler comme on parle à son ou sa meilleure amie qui viendrait se confier à nous.

Vous avez un problème, vous rencontrez une difficulté, qu’elle soit récente ou qu’elle traîne depuis des mois et des mois. Vous manquez de bienveillance envers vous-même et n’arrivez pas à sortir de cette situation. Alors imaginez-vous un instant…

Ce problème, ce n’est pas vous qui l’avez, mais votre meilleur amie. Elle vient se confier à vous, et elle vous demande un avis. Que lui répondriez-vous, à cette amie qui a cette difficulté? Que lui conseilleriez-vous ? Comment la rassureriez-vous ?

Pouvez-vous à présent faire la même chose en utilisant votre prénom à la place du sien ?

S’aimer soi-même, c’est apprendre à se traiter comme si l’on était sa meilleure amie. Parce que nous sommes notre meilleure amie.

6ème exercice : passer à l’action

Bien sûr, si l’on souhaite améliorer son estime de soi-même, sa bienveillance sa confiance en soi, il est important, après la phase « apprendre à mieux se connaître et se comprendre », de passer à l’action. Qu’est-ce que ça signifie, passer à l’action ?

  • Identifier ce qui compte vraiment pour soi dans la vie
  • Identifier les freins qui nous empêchent d’avancer
  • Trouver sa juste place, sa contribution à un monde meilleur
  • Créer pas à pas La vie qui nous ressemble, cette vie où l’on sera exactement soi-même, parfaitement épanouie.

C’est ce que je vous invite à faire à partir de maintenant. Faites-en votre priorité. S’aimer soi-même, c’est reconnaître que rien n’est plus important que son bonheur et c’est tout mettre en œuvre pour créer une vie qui vaut la peine d’être vécue. Parce que vous le valez bien.

Si vous êtes déterminée à aller plus loin dans ce cheminement, découvrez la conférence que j’anime, les 3 clés pour créer la vie qui vous ressemble.

Les 6 exercices à retenir pour apprendre à s’aimer soi-même :

  • Méditer sur l’amour bienveillant
  • Faire la chasse aux messages négatifs
  • Connaître ses qualités
  • Apprendre de ses défauts et de ses erreurs
  • Savoir se consoler
  • Passer à l’action.

 Enregistrer

Enregist Et puisque le bonheur commence d’abord par apprendre à s’aimer soi-même, voici deux conseils bonus pour vous accompagner :

1er exercice bonus pour s’aimer soi-même : changer de regard sur son corps

Parce que nous sommes souvent confrontées à une vision de la femme parfaite, nous souffrons régulièrement d’un regard négatif sur notre corps physique. Bien sûr, publicités, magazines et réseaux sociaux ne nous épargnent pas. Et ce culte de la perfection n’aide pas à s’accepter et s’aimer soi-même. On sait pourtant il est important de prendre du recul, mais inconsciemment, nous sommes touchées.

Changer de regard sur son corps devient dès lors indispensable, loin des clichés de la perfection qu’on peut voir sur les photos retouchées qui circulent sur les réseaux. Là où l’on attendait un partage authentique de la vie des gens, de la connexion, de la simplicité, on se rend compte que tout qui est mis en scène, que les photos ne reflètent pas la vie réelle… Et cela abîme encore cet amour déjà fragile pour nous-mêmes.

Pour modifier ce regard, vous pouvez prendre l’habitude d’exprimer votre gratitude pour votre corps physique : axez votre reconnaissance sur tout ce que votre corps vous permet d’accomplir, de réaliser.

Toutes ces fonctions qui nous semblent banales, mais sont un véritable miracle : réfléchissez un instant au fait que tout est en place dans notre corps, pour qu’il fonctionne au mieux.

Listez toutes ces choses qu’il vous permet de faire, et prenez le temps d’exprimer votre gratitude pour chacune de ces fonctions. Cela devrait vous permettre de faire évoluer votre regard sur votre corps. Et parallèlement, rien de tel qu’une détox digitale pour compléter votre démarche vers plus d’amour de soi.

2ème exercice bonus : poser l’intention ferme d’en faire votre priorité

S’aimer soi-même, créer la vie qui vous ressemble, faire ce pourquoi vous êtes faites, lier connaissance avec vous-même, tout cela commence par le même point de départ : prendre la décision ferme et non négociable d’en faire votre priorité. Cela vous paraît peut-être trop simple ?

Pourtant, ne négligez pas l’importance de ce qui se passe dans l’immatériel. Avant que le changement ne s’incarne dans le monde visible, il doit exister dans le monde invisible, celui de l’idée, de la décision, de l’intention.

Et si vous décidiez, à partir de maintenant, de faire de l’amour de soi une priorité dans votre vie ? Si vous décidiez, à partir de maintenant, de faire de la connaissance de soi une priorité dans votre vie ?

A partir de maintenant, et si vous refusiez de laisser pénétrer dans votre sphère ce qui émane des autres et qui est négatif pour vous ? Ce qui ne vous aide pas à vous épanouir, ce qui vous freine, ce qui vous fait du mal ou crée en vous des pensées négatives ? Que pourrait-il se passer, à votre avis, si vous prenez, à partir de maintenant, cette décision ferme ? Si vous vous la répétiez régulièrement avec conviction et visualisation ?

Vous souhaitez vous engager dans cette voie, améliorer cette connaissance de vous-même, matérialiser votre engagement de prendre soin de vous et de votre vie ? Je vous propose mon aide : j’ai préparé une conférence en ligne, dans laquelle je vous donne les clés pour créer la vie qui vous ressemble. Pour y assister, inscrivez-vous tout simplement avec ce lien.


Avez-vous l’impression de vous aimer suffisamment, ou cela vous semble-t-il trop difficile ? Appliquez-vous d’autres méthodes pour améliorer votre estime de vous ?

S’aimer soi-même : 6 exercices à faire sans modération !
4.2 (84.81%) 54 vote[s]

11 Comments

  1. Super article !
    C’est tellement important d’avoir un minimum d’estime de soi et de ne pas constamment se dénigrer je trouve… Quand j’étais plus jeune j’avais une croyance limitante qui était “si j’ai confiance en moi, je vais devenir superficielle et narcissique”, croyance complètement fausse évidemment. J’ai mis du temps mais j’ai fini par comprendre l’importance de la confiance en soi et surtout j’ai fini par réussir à me faire confiance. Un exercice qui m’a beaucoup aidé c’est de pratiquer la pensée positive (:

  2. Plus qu essentiel, l amour de soi est l une des cles pour une education bienveillante, pourtant pas permissive et un pas vers des relations epanouis.
    On sr reconnait humain, donc avec des failles, ce qui nous aidera a mieux comprendre et aimer autrui

  3. Bonjour je suis ravie de cet article si vrai j ai suivie vos conseils pour moi c’est un manque de confiance en moi sur lequel je dois travailler je suis très manuel et créative surtout en mosaïques j aimerai en faire mon activité principale !!! Merci de tout cœur a vous…

  4. Bonjour et merci beaucoup pour cet article qui je l’espère va m’aider à avoir confiance en moi

  5. Oui cet article redonne l espoir. J aimerais tout voir en rose et le dire que tout est possible. Seulement, je travail avec ses un qui m avilit. Et à chaque fois que je relève la tête cette personne m enfoncé encore plus. J ai l impression de vivre un “jeu” d échec où j avancerais avec mes petits pions et l autre avec ses grosses pièces. Et badaboum je redingringole.
    Alors je me raccroche aux lectures d articles comme celui ci qui le raniment. …je vais encore essayer…celui qui n’ essaie pas….

  6. Très bel article !
    Mais très compliqué à mettre en place quand on a été rejeté par sa famille à 13 ans 1/2.
    Grave dépression à l’âge de 31 ans !
    Il y a quelques années, j’ai rencontré mon conjoint et nous avons 2 enfants, d’adorables monstroplantes.
    J’ai choisi de me réorienter après ma 1ere grossesse vers un métier que j’aime le secrétariat médical. Même je me suis confronté au monde professionnel dont l’apparence est un facteur déterminant pour trouver un job. Je fais 97 kg pour 1,55m avec bide énorme qui n’à pas disparu après les 2 accouchements.je complexe, doute de tout, je me saborde complètement. Je suis bloquée dans une spirale qui sans mes enfants et mon conjoint , aurait finit en destruction.
    Je n’ai pas d’amis pour me booster, pour partager mes états d’âmes ! Je garde tout ça au fond de moi ainsi cette colère que j’éprouve envers cette famille disfonctionnelle qui m’à rejeté. Je n’ai jamais de place dans cette famille. Je suis debrouillée pour essayer de me contraire tant bien que mal! Du coup tout cela se traduit par manque de confiance en moi, et surtout me sentir à ma place nulle part dans cette société. Je suis perdue ! Je ne sais pas par où commencer ! Le chantier est énorme dans tous les sens du terme ! Merci pour votre attention

    1. Je trouve votre message extrêmement touchant et je me sens exactement comme vous.. notre âge est très différent mais je me retrouve dans les phrases… je comprends et sachez, vous n’êtes jamais la seule personne à vous sentir mal, beaucoup de personnes y passent…j’adorerais discuter de cela dans un groupe, ou autre ..bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.