Besoin de reconnaissance : réussir à s’en libérer pas à pas

Vous avez continuellement besoin de reconnaissance ? Voici 7 solutions pour reconquérir votre liberté et vous libérer de cette prison !

Vous avez besoin de reconnaissance ? Vous avez la sensation d’être souvent, voire toujours, en quête d’approbation de la part des autres ?

Le besoin de reconnaissance est un sentiment humain tout à fait normal, du moment que ce dernier ne tourne pas à l’obsession et ne constitue pas un handicap au quotidien. En vérité, toute personne a le droit d’éprouver de la satisfaction lorsque ses efforts sont appréciés et remerciés par autrui.

Ceci étant dit, cette recherche de reconnaissance pose problème si elle devient un besoin qui conditionne notre bien-être. Il est important de le préciser, quand pour certaines personnes, l’approbation des autres prend le pas sur l’amour propre et l’estime personnelle…

Dans cet article, vous découvrirez donc :

  • L’origine du besoin de reconnaissance ;
  • En quoi il peut constituer une prison pour la personne qui en dépend ;
  • Les 6 solutions pour réussir à vous en libérer ;
  • Ainsi qu’une clé de coach !

Vous voulez apprendre à apprivoiser ce besoin de reconnaissance et surtout, parvenir à vous en libérer lorsqu’il devient un frein à votre épanouissement ? Tout commence maintenant…

D’où vient ce besoin de reconnaissance ?

Le besoin de reconnaissance n’est pas une question d’orgueil ou de vanité comme on peut parfois le penser. Ce besoin est simplement la manifestation d’une peur profonde, celle de manquer d’amour (à l’origine de toutes les autres) et vient souvent de notre enfance.

 Le besoin de reconnaissance commence dès l’enfance

L’enfant que vous étiez avait besoin d’amour (pour remplir son réservoir) : la validation de ses parents était pour lui un indicateur de cet amour. Si vous vous sentiez entourée et soutenue, alors vous avez appris à vous accorder de la valeur. A contrario, si vous ne receviez pas ces validations extérieures, vous avez probablement développé la croyance limitante que vous n’avez pas de valeur, que vous n’êtes pas digne d’être aimée.

Ces “blessures” liées à l’enfance sont souvent la cause principale d’un manque de confiance en soi et en la vie. Si vous souhaitez mieux les identifier, découvrez les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même. Il est probable que des schémas non résolus activent régulièrement ce besoin de reconnaissance.

L’oubli de soi comme conséquence du besoin de reconnaissance

Avez-vous oublié la personne la plus importante qui pourrait vous aimer et justement valider vos choix ? Comment vous est-il possible de chercher de l’amour et de la reconnaissance auprès des autres alors que vous ne vous accordez pas ce droit ? Que puis-je faire moi-m’aime que j’attends des autres ?

À vouloir à tout prix, être remarquée par les autres, nous nous oublions trop souvent, et cet oubli de soi, cette inconscience de soi se traduisent, s’accompagnent souvent d’un manque de connaissance de soi.

Posez-vous la question suivante : est-ce que le besoin de reconnaissance des autres est une solution corrective, réactive, pour compenser votre manque d’amour pour vous m’aime ? La réponse est NON ! La solution est en vous. Vous pouvez vous donner l’amour dont vous avez besoin et reposer dans votre espace intérieur, sans attentes ni besoins.

Pourquoi le besoin de reconnaissance peut être une prison ?

 Le besoin de reconnaissance au quotidien : que se passe-t-il s’il n’est pas comblé ?

Votre besoin de reconnaissance peut-il créer des conflits dans vos relations ? Vous rend-il prisonnier(e) d’une attente à laquelle personne ne pourra ou ne saura répondre? En vérité, lorsque nous cherchons la reconnaissance des autres, nous créons en nous, à l’instant même, la peur de ne pas être reconnue, de ne pas être aimée, et de perdre cette chose essentielle de laquelle dépend notre amour pour nous-même.

Ainsi, nous vivons constamment dans la peur (à la base de toutes : la peur de manquer d’amour) et notre “image” prend le pas sur notre “moi”. Si les autres ne comblent pas notre besoin de reconnaissance, nous nous sentons indigne d’être aimée : nous oublions que notre nature, c’est l’amour sans conditions.

Cette peur originelle se traduit ensuite d’une multitude de façons : autres types de peurs, colère envers soi et envers les autres, tristesse, conflits avec les autres (comme corollaire du conflit qui se joue en soi).

Important : Le besoin de reconnaissance est le premier pas vers la dépendance affective. Un point d’attention à explorer 🙂

 Le besoin de reconnaissance en amour

Le besoin de reconnaissance est souvent présent au cœur de nos relations amoureuses.

Vous lui préparez son plat préféré, vous portez une jolie tenue, vous invitez ses ami(e)s à dîner, mais vous ne recevez pas de marque de reconnaissance de sa part. Vous vous sentez mal aimé(e), non valorisé(e) et avez l’impression que vos efforts n’ont pas été reconnus.

Posez-vous la question suivante : pour quoi est-ce que je fais cela ? Toutes ces attentions ou gestes affectueux, est-ce par amour, par joie d’offrir, ou en attente d’un retour, pour être rassurée sur une peur de manquer ?

Il est important d’offrir pour dire à l’autre “je te vois, je te reconnais, voici mon cadeau”, et non pas dans l’attente de compliments.

La reconnaissance de l’autre pour qui vous êtes ou ce que vous faites n’est pas une condition pour exister. EXISTER, cela ne dépend que de vous !

 Le besoin de reconnaissance au travail

Le besoin de reconnaissance peut se manifester également dans le cadre professionnel. Malgré les augmentations que vous obtenez au prix d’efforts considérables au travail, vous vous sentez toujours insatisfaite, inutile, et sans importance, car vous n’arrivez pas à décrocher des compliments ou des félicitations de la bouche de votre patron ? Voici un exemple courant du besoin de reconnaissance au travail.

Et si votre objectif en vous levant le matin n’était pas de recevoir les mérites et les applaudissements de votre supérieur ou collègues, mais de vous rendre hommage ?

De célébrer qui vous êtes, et d’offrir votre plus belle contribution ? Le plus important est que vous soyez épanoui(e) dans ce que vous faites, que vous soyez satisfait(e) et fier(e) de vos accomplissements… Cela ne sonne-t-il pas comme une évidence ?

Rappelez-vous : la satisfaction d’avoir bien accompli votre travail vous appartient. Être reconnu(e) au travail, c’est d’abord se reconnaître soi-même. Avoir la conscience de bien faire votre travail est la clé pour cesser d’attendre des compliments extérieurs 🙂

Attention : Ce n’est pas la reconnaissance qui pose problème mais le besoin

Le problème auquel vous faites face n’est pas la reconnaissance en soi, car c’est un sentiment noble, mais le besoin. Vous en doutez ? Le fait est que désirer ou témoigner de la reconnaissance est quelque chose de sain et de constructif, mais en avoir besoin, nous met dans une réalité de dépendance et non de liberté.

Le besoin rend la reconnaissance malsaine, car elle nous impose des limites, des attentes, de la dépendance et une forme d’oubli. (Qu’est-ce que j’attends des autres que je pourrais m’offrir à moi-m’aime ?)

Peut-être avons-nous été, plus ou moins, conditionnée à ne pas choisir, mais à subir et attendre la reconnaissance des autres pour nous apporter du réconfort? Voici 6 pistes à explorer pour se libérer de ce sentiment de besoin :

Vous avez continuellement besoin de reconnaissance ? Voici 7 solutions pour reconquérir votre liberté et vous libérer de cette prison !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Se libérer du besoin de reconnaissance : 6 solutions

 Solution N°1 : Prendre conscience de ce besoin de reconnaissance

Pour trouver la solution à n’importe quel “problème”, il est important de l’identifier. De la même façon, pour se libérer de ce besoin de reconnaissance, nous devons en prendre conscience.

Posez-vous des questions pertinentes du genre :

  • Avez-vous besoin de reconnaissance en amour ? Au travail ? En amitié ?
  • Faites-vous les choses pour vous ? Pour les autres ?
  • Accordez-vous de l’importance au regard des autres ? Oseriez-vous sortir de votre zone de confort ?
  • Comment réagissez-vous au manque de reconnaissance ? Vous sentez-vous déstabilisée, découragée, attristée ?

Une fois que vous aurez pris conscience de ce besoin néfaste de reconnaissance, vous allez pouvoir passer aux étapes suivantes afin de vous en libérer !

Solution N°2 : Reconnaître en soi le droit d’exister

Si la reconnaissance est un moyen de se sentir importante et d’exister,  pourquoi ne pas commencer par être reconnaissante envers soi-même? N’attendons pas que les autres nous complimentent, faisons-le !

Idée : établissez une liste dans laquelle vous mentionnez toutes vos qualités physiques et morales.

  • N’attendez pas que l’on vous dise que vous êtes joli(e), dites-vous que vous l’êtes.
  • N’attendez pas que quelqu’un vous félicite pour votre dissertation à l’école ou votre rapport au boulot, soyez consciente de vos efforts et de votre bon travail.

L’estime de soi n’est pas de l’égocentrisme, mais de l’amour, de la confiance en soi pour une meilleure conscience de soi.

 Solution N°3 : Apprendre à s’aimer et se valoriser pour limiter le besoin de reconnaissance

Nous sommes la personne la plus importante pour nous. Ce n’est pas de l’égoïsme (contrairement à ce que l’inconscient collectif peut nous faire croire). Bien sûr, s’aimer soi-même est le fruit d’un cheminement : si cel vous semble difficile, vous pouvez commencer par prendre soin de vous. Pourquoi ne pas vous faire plaisir à travers des activités qui vous épanouissent ?

Lisez, dessinez, faites du sport, marchez, chantez, dansez… peu importe ce que vous faites, faites-le avec votre cœur, et dans la joie. Accordez-vous ces moments d’intimité avec vous-m’aime.

Préparez-vous votre plat préféré, pour vous rendre hommage, portez de jolis vêtements, pour célébrer votre beauté, offrez-vous des cadeaux, pour sublimer votre vie, accordez-vous du temps et de l’attention, pour aller à votre rencontre. Bref, cultivez l’amour au quotidien,  cela vous aidera à vous libérer progressivement du besoin de reconnaissance !

 Solution N°4 : Travailler le self-esteem et la confiance en soi

Le manque de confiance en soi, en plus de nous faire baigner dans une illusion de “manque”, est à l’origine de beaucoup de mal-être, en lien avec le besoin de reconnaissance.

Cultiver la confiance en soi, comme tous les états d’être les plus beaux, les plus vibrants que vous aimez, est une des clés sur ce chemin de libération.

La confiance que vous pouvez ressentir en vous suite à un compliment ou une appréciation de la part des autres est éphémère : il est important de donc bâtir une relation de confiance avec vous-même qui soit constante et durable.

 Solution N°5 : Sortir de sa zone de confort

Sortir de sa zone de confort c’est en quelque sorte faire face à l’inconnu. Et quoi de mieux que l’inconnu et l’inattendu pour ne pas être dans l’attente d’un retour, et rompre justement avec les schémas où nous ressentons un besoin de reconnaissance ?

Tester de nouvelles activités extrêmes, faire des choses inhabituelles, s’habiller différemment, oser se mettre en avant ! Cela permet de recréer de la confiance en soi, et de renforcer son assurance personnelle !

 Solution N°6 : Faire le tri dans son entourage et ses fréquentations

Se libérer du besoin de reconnaissance passe par cultiver la confiance en soi, confiance qui peut être entachée par certaines paroles et relations toxiques.

Faire du tri dans notre entourage, pour nous éloigner de toutes les personnes qui nous communiquent leurs peurs, leurs émotions et pensées limitantes, peut être une démarche salutaire. Apprendre à reconnaître les comportements toxiques et à s’en défaire peut faciliter cette libération progressive.

En résumé : Développer l’amour pour se libérer du besoin de reconnaissance

Toutes ces solutions ont un lien, une racine profonde : l’amour. Parce que nous sommes Amour, mais que la peur d’en manquer, notre égo, nous pousse à nous en éloigner. Le besoin de reconnaissance peut ainsi n’être que l’expression de cet égo, de cette peur de pas être aimée !

La clé pour la dépasser ? Apprendre à aimer ! A remplir sa vie d’amour et de bienveillance. Cela commence par une introspection, par apprendre à se connaitre réellement. Au delà des influences extérieures, des croyances limitantes, des peurs et des insécurités. Prendre pleinement conscience de qui nous sommes, de notre capacité à briller…

Si cela résonne mais que vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez réserver votre place pour la formation en ligne que je propose : “8 étapes pour créer la vie qui vous ressemble” ! L’objectif de cette conférence de deux heures ? Vous aider à vous reconnecter à vous-m’aime en suivant le cheminement du Coaching de l’Alignement au Projet.


Il est normal d’avoir besoin que sa moitié, sa famille et ses ami(e)s nous témoignent de la reconnaissance, mais jusqu’à quel point ?

La reconnaissance est vitale pour l’être humain, être social et connecté, elle procure une certaine force et stabilité, l’impression d’appartenance au groupe. Elle est le signe d’un déséquilibre intérieur si elle devient un besoin trop présent. Grâce à ces pistes, vous apprendrez, pas-à-pas, à vous libérer du besoin de reconnaissance !

Et vous, ressentez-vous un quelconque besoin de reconnaissance ? Avez-vous essayé une de ces solutions ? Partagez vos ressentis avec nous en commentaire !