Faire un bilan de compétences pour réussir sa reconversion professionnelle

Envie de vous reconvertir professionnellement ? Le point de départ, c’est le bilan de compétences. Voici les clé pour oser, quitte à repartir de zéro !

Vous en avez marre de votre travail ? Vous envisagez de tout quitter et de vous reconvertir professionnellement ? Pour réussir et trouver la voie qui correspond, à la fois à votre personnalité et à vos compétences professionnelles, pourquoi ne pas faire un bilan de compétences ? C’est la clé pour réussir votre reconversion professionnelle ! Découvrez comment vous lancer concrètement !

Faire un bilan de compétences : pourquoi, comment ?

Un bilan de compétences : c’est quoi ?

 Le bilan de compétences est l’analyse et l’évaluation des compétences professionnelles et personnelles, ainsi que des aptitudes et des motivations d’une personne. En France, il est encadré par la loi sur les bilans de compétences de 1991 et il se déroule selon un programme très précis qui se présente comme suit :

  1. Entretien préalable
  2. Phase préliminaire (2h)
  3. Phase d’investigation (4h + 4h) : parcours personnel et professionnel + profil de personnalité
  4. Phase d’investigation (6h)
  5. Conclusion (2h)

Le rendu se présente sous la forme d’une synthèse qui reprend l’ensemble de ces éléments.

Faire un bilan de compétences : pourquoi ?

 Les raisons de faire un bilan de compétences sont diverses. De façon générale, cela permet d’entamer un processus de reconversion professionnelle mais aussi d’accéder à d’autres postes en interne, ou de valider des acquis. De façon plus personnelle, le bilan de compétences va non seulement permettre de poser des mots sur des ambitions, des motivations et des valeurs personnelles, mais aussi de certifier des compétences. Cela peut aider à se rassurer professionnellement et à viser un autre métier que l’on n’aurait pas forcément envisagé, et ainsi sortir de sa zone de confort !

Faire un bilan de compétences, à quoi ça sert ?

 A titre personnel, faire un bilan de compétences peut permettre de :

  • Analyser son parcours professionnel (et peut-être trouver une cohérence ou un point en commun à ses expériences)
  • Établir un portefeuille de compétences
  • Valider des acquis professionnels qui ne sont pas certifiés par un diplôme
  • Déterminer ses valeurs et ses motivations
  • Envisager un nouveau métier, un nouveau secteur professionnel et plus largement des nouveaux possibles
  • Définir les étapes et le plan d’action du nouveau projet

Le bilan professionnel : la première étape du changement

En d’autres termes, faire un bilan professionnel est la première étape vers la reconversion professionnelle. En plus de vous donner les outils pour réussir votre reconversion professionnelle, il va vous permettre de faire le premier pas.

Les outils du bilan professionnel

 Dans la synthèse remise à la fin du bilan professionnel, vous retrouverez un maximum d’outils qui pourront vous aider à la fois dans votre vie pro et votre vie perso :

  • Un bilan de votre vie professionnelle : utile pour retravailler votre CV et réfléchir à la cohérence de votre parcours, si nécessaire.
  • Un point sur votre personnalité : les traits de personnalité, les aptitudes, les valeurs et les potentialités. Utile aussi à titre personnel comme professionnel, car c’est toujours intéressant d’avoir un regard extérieur sur soi.
  • Un point sur vos compétences : si vous n’avez pas confiance en vous, le fait de faire un point réaliste sur vos compétences et vos aptitudes au-delà de celles que vous avez acquises lors de votre formation initiale, est un véritable argument. Cela va vous rassurer, mais aussi certifier vos savoir-faire.
  • Un plan d’action et une idée d’emploi.

Faire un bilan professionnel : la première étape

 Faire un bilan professionnel est un premier pas vers votre reconversion. En plus de vous donner les outils qui vont vous permettre de réussir votre reconversion professionnelle, il vous force à vous engager dans votre reconversion.

En faisant le choix de faire ce bilan professionnel, vous passez à l’action et vous reprenez le contrôle sur une situation professionnelle qui ne vous convient plus totalement. Sans aucune conséquence autre que vous apporter des outils et une remise en question, le bilan professionnel est un allié pour commencer votre reconversion professionnelle.

En effet, le bilan professionnel ne vous oblige en rien à changer de métier ET il peut être financé en tant qu’action de formation par votre compte personnel de formation.

Envie de vous reconvertir professionnellement ? Le point de départ, c’est le bilan de compétences. Voici les clé pour oser, quitte à repartir de zéro !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Oser la reconversion professionnelle

Les raisons qui vous font aujourd’hui envisager une reconversion professionnelle peuvent être multiples. Si vous ne vous sentez plus heureuse dans votre emploi, pour une raison ou pour une autre, se reconvertir peut être la solution.

Ne pas se contenter d’une vie ennuyeuse

 Faire des PowerPoint qui ne seront jamais utilisés ou écrire des présentations qui ne seront jamais lues : voilà le quotidien de centaines de travailleurs. Face à leur travail, ces derniers développent parfois ce mal méconnu du bore-out, aussi connu sous le nom de l’ennui au travail. Cette impression est encore renforcée si les valeurs de l’entreprise s’opposent aux valeurs de l’employé : difficile de travailler dans l’agroalimentaire quand on est soi-même convaincu par le bio ou la permaculture.

Partir et trouver un autre emploi devient important pour redonner du sens à sa vie professionnelle et parfois à l’ensemble de sa vie. Le bilan professionnel est un bon outil pour retrouver confiance en vous et trouver ce qui vous fait vibrer. Pour commencer à vous connaître, la solution, c’est de démarrer par faire votre Ikigai ! Go go go !

Le besoin de créativité

 Dans une idée assez proche de la précédente, il y a chez énormément de travailleurs et travailleuses aujourd’hui, l’envie de redonner à la créativité sa place dans nos vies. Confronté à l’ordinateur et au digital en permanence, l’envie de créer de ses mains est de plus en plus un besoin. Pourtant, se lancer dans un métier manuel fait peur et intimide car 1) les métiers manuels sont parfois dénigrés et 2) cela peut faire peur quant aux compétences qu’il faut amasser.

Faire un bilan de compétences peut être une solution pour découvrir les compétences que vous possédez déjà et, peut-être, de faire un point sur les actions à mettre en place pour vous former et rejoindre un métier complètement différent de celui que vous exercez aujourd’hui. Le secret, c’est de ne pas avoir peur, de suivre ses envies, de se lancer de nouveaux défis.

L’envie de maîtriser sa vie

 A l’opposé du bore-out : le burn-out. Ou le fait de s’épuiser physiquement et psychologiquement dans sa vie professionnelle. Nombre de femmes et d’hommes envisagent la reconversion professionnelle après avoir été dans une entreprise ou dans un secteur d’activité qui les a épuisés. La reconversion professionnelle devient un outil pour sauver sa peau !

Paradoxalement, dans cette situation, oser se lancer est souvent plus facile. En effet, soit la personne est en passe de faire un burn-out et elle réalise qu’elle doit partir car rien ne va plus. Soit la personne est en arrêt maladie ou au chômage suite à un burn-out et n’a pas d’autre solution que de se reconvertir.

Dans ce cas, le bilan professionnel peut aussi être une bonne solution. Il va vous permettre de reprendre confiance en vos compétences et vous permettre de prendre du recul sur ce qui est important pour vous. On n’a qu’une vie, alors il faut la chouchouter, non ?


Le bilan de compétences est une forme de travail sur soi portée sur les aspects professionnels. Cependant, le métier étant souvent un des piliers de la construction sociale d’une personne, faire un bilan de compétences revient souvent à faire un bilan de soi-même et de ses ambitions. Pour aller de l’avant, je vous invite à aller plus loin grâce à des exercices simples qui pourront appuyer (ou initier) votre volonté : pour avancer dans la vie, c’est par ici !

Vous avez déjà fait un bilan de compétences ? Cela vous a-t-il aidé à vous construire professionnellement ? Comment ? Contez-moi votre expérience en commentaires : elle sera utile à celles qui hésitent aujourd’hui à se lancer !

Faire un bilan de compétences pour réussir sa reconversion professionnelle
5 (100%) 2 vote[s]

3 Comments

  1. Bonjour Mylène,
    Merci pour cet article. J’avoue que j’ai un avis mitigé sur les bilans de compétences. Je pense que ça peut être un bon point de départ sur lequel travailler quand on souhaite se réorienter. Par contre, j’y mettrais un bémol. C’est drôle, j’en discutais justement avec des amies entrepreneuses aujourd’hui et je viens de voir ton article (synchronicité quand tu nous tiens ^^). Et on est toutes tombées d’accord sur le fait qu’on te dit souvent de partir de ce que tu sais déjà faire et de te lancer dans un domaine raisonnable avec débouché. Sauf que quand on a un profil un peu atypique, qu’on ne rentre pas dans les cases, qu’on aime la liberté, qu’on est multipotentiel, et bah ça coince ! Quand on a l’âme d’une entrepreneuse, le boulot raisonnable on s’en fout. Nous tout ce qu’on veut c’est faire un travail qui a du sens pour nous. Bien entendu, ça dépend aussi beaucoup du conseiller qui te suit, s’il est très ouvert d’esprit ou non. Donc je dirais bilan de compétences pourquoi pas mais en gardant bien à l’esprit ce qui nous fait vibrer, ce vers quoi on a envie d’aller. Et toi Mylène, tu en as déjà fait un ? Si oui, est-ce que c’est ce qui t’a conduit à créer les défis des filles zen ?

    1. Bonjour Sabrina !
      Je ne sais pas si tu verras mon commentaire, je n’arrive pas à te répondre directement :-/
      Je te remercie pour ton retour hyper intéressant.
      Personnellement je n’ai jamais fait de bilan de compétences non, je me suis lancée dans le blog suite à un accident de parcours et j’ai décidé d’en faire mon activité principale petite à petit 🙂
      Je te souhaite une excellente journée

  2. je trouve que les BdC sont trop scolaires, et dépassés. ca fait longtemps qu’ils n’ont pas été mis a jour par rapport a l’évolution du monde du travail. en + , on ne nous propose pas forcement de boulots avec des débouchés. les études montrent qu’en 2030, 60 a 80% des boulots n’existent pas encore. je pense qu’il faut moderniser les outils de recherche d’emploi, pourquoi pas avec des outils comme l’ikigai. Les gens atypiques commencent a sortir de l’ombre, et de toute façon la société actuelle fait que peu de personnes ont des parcours linéaires. insister sur le fait de reconnaitre et mettre en valeur les compétences transférables et les softskills va payer dans le futur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.