Visualisation positive : exercice pratique en 3 étapes

Découvrez le mode d'emploi pratique de la visualisation positive, et un exercice d'initiation cadeau pour réussir votre vie et atteindre vos objectifs.

La visualisation positive, vous connaissez? Sophrologues ou coachs l’utilisent avec succès pour la préparation mentale des sportifs de haut-niveau, des entrepreneurs ou encore des artistes. Mais il n’est pas nécessaire pour autant de relever de l’une de ces catégories pour l’essayer, et chacune peut bénéficier de la technique de la visualisation positive pour atteindre ses objectifs.

Découvrez le mode d’emploi pratique de la visualisation, et un exercice d’initiation cadeau en 3 étapes pour réussir votre vie.

Visualisation positive : qu’est-ce que c’est ?

La visualisation positive est un outil de développement personnel qui peut s’avérer extrêmement utile pour vous apprendre à mieux gérer votre vie. C’est une technique qui permet de mieux se préparer aux situations variées que vous vivez, de gérer le stress mais aussi de rester concentrée et motivée sur le long terme par rapport à l’objectif que vous vous êtes fixé.

Le principe est simple : la visualisation positive consiste à visualiser ce que vous souhaitez obtenir de la vie pour mieux formuler votre objectif, et vous aider à l’atteindre.
En visualisant de façon positive là où vous voulez aller, vous pourrez aborder la vie en étant en confiance et en vous projetant de manière plus détendue.
Cela vous fait penser à la méthode Coué ? C’est normal, car, l’un des fondateurs de la visualisation positive est effectivement le français Emile Coué, le Père de la pensée positive. Ce même Emile Coué ne disait-il pas :

S’il y a un conflit entre l’imagination et la volonté, c’est toujours l’imagination qui prend le dessus.

C’est ce que la visualisation positive exploite. Car son but est de stimuler votre imaginaire pour créer alors en vous la motivation durable et nécessaire pour vous aider à obtenir ce que vous visez et à garder le cap pour arriver là où vous voulez.
Pour améliorer les effets de la visualisation, il faut ressentir de manière émotionnelle les images que vous faites apparaitre en vous.

Je fais le test : représentez-vous mentalement une situation et laissez venir les choses qui se présentent à vous pour ressentir toutes les émotions et toutes les sensations qui y sont associées.
Attention, il ne s’agit donc pas simplement de l’aspect visuel des choses mais vous devez véritablement y intégrer tous vos sens; qu’il s’agisse du visuel, de l’auditif, du toucher, de l’aspect olfactif comme gustatif.
C’est ce que l’on désigne souvent comme technique des « canaux sensoriels » ou VAKOG qui représente l’acronyme pour : « Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif ».
Concrètement, il s’agit ainsi de poser votre objectif par rapport à la relation au monde extérieur qui passe par vos cinq sens. C’est tout votre être qui va alors se projeter vers l’objectif à atteindre…

En quoi la visualisation positive peut vous aider ?

 Si la visualisation positive fait partie de la préparation sportive des champions dans différentes disciplines, c’est qu’elle permet, avant un enjeu important, de mieux appréhender la compétition, pour se concentrer sur ses forces et rester concentrée.

Si des entrepreneurs et des artistes utilisent aussi cette approche, c’est qu’elle permet véritablement de focaliser votre énergie sur l’objectif à atteindre en se protégeant des personnes ou choses négatives. Et c’est aussi le moyen de retrouver de la motivation en cas de difficulté pour rester dans l’objectif que l’on s’est fixé.

Les bienfaits de la visualisation positive fonctionnent aussi bien pour la préparation d’un objectif sportif, l’acquisition de la maison de vos rêves ou la fixation d’un objectif moins matériel, tel que la réalisation d’une routine matinale ou la mise en pratique de principes de parentalité positive.

Exemple pratique de visualisation positive

 Prenons un exemple : imaginez le job de vos rêves. Visualisez-vous dans cette fonction : ce dont vous vous occupez, les gens que vous rencontrez, comment vous parlez et agissez, ce qu’il vous permet de réaliser … bref, ce qui caractérise pourquoi ce job est important et ce qu’il évoque pour vous. Prenez tout le temps nécessaire pour que ces images, ces sensations soient les plus concrètes possibles et laissez tous vos sens intégrer cette visualisation. Cela vous permet de bien identifier la raison pour laquelle ce job est important et pourquoi vous le voulez.

Utilisez un symbole fort qui va matérialiser cet objectif : un mot, un objet peut le concrétiser. Ecrivez-le au besoin. Mettez ce symbole dans un endroit spécifique et visionnez-le chaque jour en éprouvant la sensation de l’avoir déjà obtenu. Laissez ce sentiment s’amplifier en vous.
Voir et revoir ce symbole qui vous rappelle toutes les sensations que l’objectif représente va vous permettre de garder en tête vos priorités, de prendre du recul par rapport aux situations qui vous arrivent et aussi de mettre en place les mesures pour avancer vers cet objectif.
Certes, la visualisation positive est simple et à la portée de toutes, à condition de suivre quelques techniques et de la pratiquer de manière régulière.

Découvrez le mode d'emploi pratique de la visualisation positive, et un exercice d'initiation cadeau pour réussir votre vie et atteindre vos objectifs.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Visualisation positive : quelques astuces pour que ça marche !

 Comme on l’a dit, la visualisation positive peut se révéler particulièrement efficace, notamment si l’on se place dans un contexte positif, et voici comment faire. Pour bien utiliser la visualisation positive, vous pouvez simplement commencer par davantage sourire. Lorsque vous souriez, cela stimule les hormones du bonheur : vous développez en vous les ressorts pour aborder la vie de manière positive et cela se voit.

Par ailleurs, perdez l’habitude de vous placer en situation de victime « je n’y arriverai pas », «  il a toujours de la chance ». Pour cela posez-vous ! Car pour visualiser, il faut se laisser le temps et ne pas toujours être dans l’action. Prenez le temps de vous poser les bonnes questions, faites le point régulièrement, prenez des rendez-vous avec vous-mêmes pour revenir à l’essentiel. On peut effectivement utiliser 99% de notre énergie à avoir peur : peur du changement, des forces contraires, du regard des autres. Ou alors, à aller de l’avant et à positiver. Et cela nécessite de bien se connaître et se comprendre.

Enfin, ne minimisez pas vos actions, n’utilisez pas la négation pour vous mettre dans une situation d’échec et non de réussite. Non, vous n’allez pas présenter à votre chef un « petit projet », c’est un projet important. A vos enfants, vous ne préparez pas une « petite » surprise, mais une « belle » surprise : c’est plus valorisant pour vous, et permet d’en maximiser les effets. Attention donc au langage que vous utilisez au quotidien.

Visualisation positive : exercice d’initiation

Et maintenant, je vous propose un exercice d’initiation à la visualisation positive qui peut vous être très utile pour vous lancer :

Mettre en place les bonnes conditions

Commencez par choisir un endroit calme et un moment où vous êtes dans de bonnes dispositions. Pas de bruit autour de vous, posez-vous dans un fauteuil confortable ou allongez-vous selon votre choix et concentrez-vous sur votre respiration.

Visualiser un objet simple

Prenez l’image d’une pomme par exemple ou d’un morceau de chocolat. Commencez à vous concentrer sur l’aspect visuel de l’objet choisi : forme, couleur, aspect visuel, texture…
Imaginez ensuite que vous prenez cet objet dans votre main. Vous pouvez affiner ce que vous ressentez au contact de vos doigts et pouvez décrire son poids, sa densité.
Passez alors aux odeurs de cet aliment : sont-elles fortes, acides, boisées…. ?

Ressentir les réactions physiques

Croquez dans cet aliment et exprimez ce que vous ressentez au premier contact en bouche : le goût est-il sucré ou acidulé, la matière dure ou molle, quelle est la sensation en bouche…
Vous êtes peut-être déjà en train de saliver ou de vous sentir plus détendue. Et c’est très bien, car vous commencez à ressentir les réactions physiques liées à votre visualisation positive, comme si vous étiez vraiment en train de consommer en réalité cet aliment.
Si ce n’est pas le cas, c’est que vous êtes peut-être allée trop vite ou que le moment n’était peut-être pas adéquat pour cet exercice. Il ne vous reste plus qu’à le reproduire jusqu’à en ressentir les sensations physiques.
Quand vous serez parvenue à créer ces réactions physiques en visualisant un objet simple, entraînez-vous avec un autre objet un peu plus complexe. Petit à petit, vous développerez ainsi vos capacités à ressentir votre visualisation positive et vous pourrez utiliser cet outil sur vos objectifs et vos projets.


Alors, la visualisation positive vous tente ?

Pour aller plus loin, je vous propose ce Podcast sur la visualisation positive avec Alain Lancelot qui est très intéressant. N’hésitez pas non plus à nous faire part de vos premières expériences de visualisation positive !

Visualisation positive : exercice pratique en 3 étapes
4.4 (88.89%) 9 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.