Être soi-même: les 4 clés à connaître

Être soi-même est bizarrement d’une grande difficulté. Ne serait-ce que si l’on considère simplement le nombre de « vies parallèles » que nous menons: employée, maman, enfant, épouse, copine, chef… Nous ne pouvons tout simplement pas être exactement la même dans tous ces rôles que nous jouons. Comment déterminer alors lequel est le bon? Qui pourrait dire avec précision à quel moment je suis authentique? A quel moment je ne suis plus moi-même? Parce qu’il y a moi. Et parce qu’il y a les autres. Il est d’ailleurs tout aussi dangereux d’avoir perdu le fil de sa petite voix intérieure, que de ne faire que l’écouter pour être soi-même et oublier totalement le regard d’autrui.
Attachez vos ceintures, voyage au cœur d’un des maux les plus partagés des filles zen 🙂

Être soi-même: un sujet qui me tient à cœur…

 Et je suis loin d’être la seule. Il y a quelques jours, j’ai animé mon premier atelier en ligne, que j’avais consacré à la rédaction de nos bonnes résolutions de l’année. Échanger avec de nombreuses filles zen à cette occasion a été extrêmement enrichissant pour moi! Et parmi vos souhaits profonds exprimés, le désir d’être soi-même est revenu de nombreuses fois. Se faire confiance, croire en soi, améliorer son estime de soi. Tout cela passe par l’identification de qui nous sommes… puis par oser être qui nous sommes.

Et parce qu’il a été prouvé qu’être heureuse passe par une vie plus authentique, j’ai eu envie de partager avec vous ce qui m’a semblé être les 4 clés incontournables à adopter pour être enfin soi-même.

1ère clé pour être soi-même: se connaître

 Et oui cette première étape sonne comme une évidence, n’est-ce pas?
Et pourtant c’est loin d’être si simple. Nous sommes le résultat de tant de paramètres, nous avons subi tant d’influences, nous faisons tant de choses à la fois qu’il est très facile de perdre le fil de soi. Qui suis-je? Qu’est-ce que j’aime vraiment faire? Faire le point est une démarche qui nécessite de prendre du temps pour soi, et de mener une réflexion sérieuse.
Apprendre à se connaître est une thématique infinie… et bien indispensable pour être soi-même.

Faire le bilan sur ce qui va et ce qui ne va pas dans sa vie, en identifiant les points de malaise est une première façon d’avancer sur ce point. S’exercer à identifier et comprendre ses émotions est un autre axe d’approche. Vous pouvez également avoir une pratique de méditation ou de pleine conscience, qui vous aidera à observer simplement ce qui se passe en vous et à vous accueillir telle que vous êtes.
Ou bien vous pouvez commencer par trouver vos valeurs et ce qui a du sens pour vous.

Bref, vous êtes au bon endroit. Sur le blog vous trouverez de nombreux outils qui vous permettront d’avancer dans cette étape cruciale de la connaissance de soi. Notez bien que vous tomberez lors de cette découverte sur de nombreux paradoxes et qu’il vous faudra accepter de ne pas être parfaite 🙂

2ème clé pour être soi-même: s’exprimer

 C’est ici que les autres entrent en jeu. Nous ne vivons pas toute seule dans notre coin, et bien nous connaître ne suffit pas.
Nous endossons de nombreux rôles en société, dans lesquels nous nous perdons plus ou moins, parce qu’il existe une pression sociale, ou simplement des règles de bonne conduite. Il va falloir prendre une habitude que nous avons déjà évoquée quand nous avons parlé de communication non violente: s’exprimer clairement.

Pour être soi-même en société, il faut dire clairement quels sont nos besoins, quelles sont nos attentes, quel est notre ressenti. Bien sûr, cela implique de les connaître au préalable (d’où le point 1!). Oser se révéler aux autres, quitte à paraître différente et à ne pas être comprise, est le seul moyen de vivre une vie plus authentique et dans laquelle on sera plus heureuse, plus à sa place.
Alors oui, il est normal de jouer des rôles dans la société (mère, épouse, enfant, chef…), mais il faut impérativement que les différences de comportement qui existent entre toutes ces facettes soient minimes. Si nous avons l’impression de porter un masque dans l’un de ces rôles, que cela nous pèse, c’est que visiblement, nous ne sommes pas à notre place.

Encore une fois, être soi-même, c’est réussir à se mettre à l’écoute de cette petite voix intérieure, et à oser lui laisser une place plus importante.

 Lors de votre prochain échange conflictuel, veillez à exprimer clairement vos besoins et vos attentes.

3ème clé pour être soi-même: avoir confiance en soi… ou pas!

 Avoir confiance en soi, croire en soi, cela vous permettra de redonner à votre petite voix intérieure sa juste place en lui laissant le droit de s’exprimer.
Mais je sais bien que nous manquons toutes de confiance en nous… Moi la première.

Là, au risque de vous étonner, j’ai envie de vous faire passer un message très simple. Le meilleur moyen de renforcer votre confiance en vous, ce n’est pas de vous répéter que vous manquez de confiance et que c’est vraiment dommage, et que qu’est-ce que je serais heureuse si j’avais confiance en moi, si j’osais prendre la parole pendant les réunions, animer des formations sur ces sujets qui me passionnent pourtant, demander à mon chef une augmentation, etc…

Le meilleur moyen d’avoir confiance en vous, ce n’est pas de vous focaliser sur les signes qui accompagnent ce manque de confiance. Ce que malheureusement, tout ce que nous lisons sur cette question, nous encourage à faire.

C’est de faire semblant d’avoir confiance en vous. Oui, vous avez bien entendu. Faire semblant et faire cette première chose qui vous terrifie. Puis une autre. Puis encore une autre. Parce que vous pouvez avoir peur, et cette peur là ne sera pas facile à supprimer (et encore moins si vous mettez le focus dessus).
En revanche, même si vous ne pouvez pas faire taire cette émotion, vous pouvez l’accepter. Et surtout, ce truc qui vous fait peur, et bien…. vous pouvez le faire quand même. J’ai été bluffée par ce message très fort mis en avant par la thérapie ACT, et c’est lui qui m’a guidée vers l’atelier « mes bonnes résolutions » que j’ai animé avec vous le 3 janvier dernier 🙂

 Quelle petite action repoussez-vous depuis longtemps car elle vous fait peur… et vous oblige à sortir de votre zone de confort?
être soi-même
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

4ème clé pour être soi-même: un environnement propice

 Est-ce obligatoire? Peut-être pas, mais il bien plus facile d’être soi-même lorsqu’autour de soi tout nous le permet.

Mettre en place un environnement propice à cette libre expression de soi-même,cela passe d’abord par les personnes que nous fréquentons. Nous avons peur de la solitude, et la pression sociale aidant, nous avons tendance à nous entourer… parfois de manière inappropriée. Côtoyer en permanence des personnes visiblement à l’opposé de qui nous sommes, avec une forte personnalité, pas très ouvertes, peu sensibles à nos valeurs, cela rendra très certainement notre accomplissement plus difficile. A l’opposé, échanger avec des personnes qui font preuve d’une grande ouverture, proches de notre conception des choses ou qui pratiquent l’écoute active et bienveillante est plus propice au développement de notre authenticité et devrait nous encourager à révéler qui nous sommes.

Cela est vrai également pour notre travail. Si nous avons le sentiment de jouer un rôle au travail, dans lequel nous n’avons pas de place pour nous exprimer, et que nous attendons impatiemment la fin de la journée pour relâcher la pression et libérer notre Moi, il y a assurément un problème également! Car ne pas être soi-même, ne pas être authentique et se forcer à être autrement, c’est très consommateur d’énergie. Nous puisons dans nos réserves et nous fatiguons rapidement.
Changer son travail ou changer les conditions de son exercice pourrait nous être particulièrement bénéfique dans cette démarche de réalisation de soi.

Suis-je bien entourée? Mon environnement est-il favorable à mon épanouissement personnel?

Voilà, vous avez à présent en main ces 4 clés qui vous aideront à être vous-même:

  • Apprendre à vous connaître;
  • Vous exprimer plus clairement;
  • Oser… pour avoir confiance en vous;
  • Créer un environnement propice.

Et vous, quels sont les obstacles majeurs qui vous empêchent d’être vous-mêmes ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Être soi-même: les 4 clés à connaître
4.5 (90%) 2 vote[s]

2 Comments

  1. Un article qui me parle tout particulièrement car j’ai tendance à ne pas oser et j’ai des difficultés à m’exprimer , à exprimer ce que je peux ressentir et j’avoue qu’à la longue c’est pesant ….. Il n’y a plus qu’à mettre en pratique 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.