Faire le point: les 7 questions magiques

Faire le point est un besoin qui peut se faire ressentir à différentes étapes de notre vie. Soit à la suite d’un évènement douloureux qui nous a submergé, parce qu’on a du mal à reprendre pied, à sentir le sens de sa vie et à se reconnecter à son Moi profond. Soit de manière plus sourde, plus discrète mais pourtant pénible, parce qu’on « s’ennuie » régulièrement, parce qu’on ressent un malaise au quotidien, l’impression de vivre une vie qui ne nous ressemble pas. Soit parce qu’on est totalement débordées, qu’on a l’impression de ne plus toucher Terre, de ne plus être alignée avec soi-même, de s’être perdue dans une course permanente contre la montre… Tu te retrouves dans ces portraits? Alors cet article et le cadeau que je t’offre pour t’accompagner te seront d’une aide précieuse pour t’aider à faire le point et franchir cette étape difficile mais ô combien salutaire.

Faire le point sur ma vie en général, faire un bilan complet et précis suite à un accident de parcours qui m’a stoppée net début 2015, a été le point de départ vers une nouvelle vie… Je sais à présent, avec le recul que cet accident m’a permis d’avoir, que beaucoup de choses sont possibles.
Et ce qui me réjouis c’est que tu es au bon endroit, tout de suite maintenant, car tu t’apprêtes en lisant cet article à en faire autant. Voici donc le guide must-have des 7 questions magiques qui vont te secouer et te permettre de faire le point sur ta vie. Et si tu es motivée à changer, mais seulement si, une surprise t’attend après la dernière question.

Faire le point ne sert à rien si…

  1. Tu ne mènes pas cette réflexion lentement et sérieusement, et
  2. Si tu n’accompagnes pas cette réflexion d’actions concrètes.

 Je t’invite donc dès maintenant à éteindre ton téléphone (hé hé, sauf si tu lis cet article depuis ton téléphone!), à fermer la porte, à faire le calme autour de toi et à annoncer à ton entourage que tu seras indisponible pendant au moins 15 minutes.
Puis prends le temps de faire quelques respirations conscientes, qui consistent simplement à porter ton attention sur le circuit de l’air qui circule dans tes narines lorsque tu inspires, et que tu expires.
Ne force pas ta respiration, sois simplement à l’écoute de ce qui se passe en toi.

Etre seule signifie me fermer aux voix du monde pour pouvoir entendre ma propre voix. Oprah Winfrey

Faire le point est nécessaire si…

  • Tu fais beaucoup de choses, entre ton boulot, ta maison, tes enfants, et que tu n’as pas de temps pour toi (ou très peu);
  • Tu as parfois l’impression de passer à côté du sujet, de t’ennuyer, de tourner en rond;
  • Tu as l’habitude d’envier d’autres personnes qui te semblent plus épanouies, plus heureuses;
  • Tu te sens triste, mélancolique, nostalgique d’une autre période de ta vie;
  • Tu ne sais même pas trop ce que tu veux ou ce que tu aimes;
  • Tu as été une petite fille (trop) obéissante qui ne sait plus où est sa place;
  • Tu fais les choses en mode pilote automatique, sans trop de plaisir;
  • Tu as l’impression que rien ne va;
  • Tu ne sais même pas par où commencer un travail sur toi;
  • Tu te dis que c’est ainsi et que de toute façon on ne change pas…

 Bref, si tu as une ou plusieurs de ces idées récurrentes, sache que le moment est venu pour toi de te recentrer. Tu n’es probablement pas alignée avec toi-même. J’entends par là que tu ne fais pas au quotidien ce qui te fait vibrer, ce qui compte profondément pour toi.
Peut-être parce que tu n’as pas encore identifié ce qui est important pour toi, quelles sont tes valeurs, quelle est ta mission de vie, qu’est-ce qui a du sens pour toi.
Peut-être parce que tu ne sais pas comment mettre les choses en action et avancer dans la vie.
Peut-être parce que plus globalement tu ne sais même pas par quel bout commencer.

Prends ton plus joli carnet, un stylo, installe-toi confortablement, et prends dès maintenant rendez-vous avec toi-même.

Les 7 questions à te poser pour faire le point

 Je te suggère de répondre dès aujourd’hui à la première question, par écrit, en prenant tout le temps nécessaire.
Puis programme sur ton agenda un rendez-vous pour demain en tête-à-tête avec toi-même et réponds à la seconde question, etc…
Laisser un petit intervalle entre chaque question permet à notre cerveau de mûrir nos réflexions et de faire remonter les choses à la surface…

J’ai sélectionné ici les questions à fort potentiel de « déclic », c’est-à-dire qui risquent de vous secouer un peu… mais pour la bonne cause!

Question 1: qu’est-ce que j’aimais faire quand j’étais petite et que j’étais seule?

  • Le principe: remets-toi dans ta peau lorsque tu étais enfant, que tu avais du temps, vers quelles activités te tournais-tu spontanément? Lorsque tu étais seule, à quoi jouais-tu? J’entends, lorsque tu étais le plus loin possible de l’influence de tes « influenceurs » (parents, copines, fratrie, professeurs…).
  • Le but: identifier tes aspirations naturelles, avant de t’autocensurer pour ne pas sortir du lot, ou parce qu’on t’a fait croire que tu n’avais pas de talent pour cela.

Question 2: quand est-ce que je me suis sentie vraiment heureuse pour la dernière fois? Que s’est-il passé autour de moi et en moi?

  • Le principe: revivre le dernier moment (qui peut être très récent ou plus ancien) où tu t’es sentie profondément heureuse, je ne parle pas de plaisir éphémère, mais d’un sentiment profond, de sérénité, de plénitude. L’impression que tu n’avais besoin de rien d’autre que de cela.
  • Le but: mettre le doigt sur une des choses qui comptent très fort pour toi.

Question 3: à faire le matin: est-ce qu’aujourd’hui je suis heureuse de vivre la journée que je m’apprête à vivre? Qu’est-ce qui me manque pour l’être vraiment?

  • Le principe: écoute tes sentiments ce matin avant de vivre ta journée habituelle.
  • Le but: mettre le doigt sur les plus grands motifs de son insatisfaction
faire le point 2
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Question 4: si je pouvais vivre ma vie idéale, ayant tous les diplômes et toutes les ressources, qu’est-ce que je ferais? Où? Avec qui? Qu’est-ce que je ressentirais?

  • Le principe: cette rêverie permet de se laisser aller à sa vie idéale, en laissant de côté les contraintes matérielles et techniques. Tout est possible dans cette visualisation!
  • Le but: revenir à la source de tes aspirations profondes, prendre une bonne dose d’inspiration positive, et identifier les grandes différences entre ton quotidien et ta vie idéale.

Question 5: si je devais mourir demain, quels seraient mes plus grands regrets?

  • Le principe: quelles sont les choses qui comptent à tes yeux mais que tu ne mets pas suffisamment en avant dans ton quotidien?
  • Le but: identifier quelques axes de valeurs et d’actions à développer pour ne pas avoir ses grands regrets.

Question 6: quels sont mes talents? Quelles activités, quelles tâches j’exerce naturellement et plus rapidement que les autres?

  • Le principe: il est mal vu d’exprimer ses aptitudes, pourtant nous sommes toutes douées pour quelque chose! Et ce n’est pas parce que quelque chose nous semble facile que c’est facile pour tout le monde!
  • Le but: identifier ses facultés naturelles, ses talents.. parfois cachés. Faire plus ce qu’on fait très bien est un réel motif d’épanouissement au quotidien!

Question 7: de quelle épisode de ma vie, de quelle action suis-je la plus fière, la plus profondément heureuse?

  • Le principe: on retourne la question versant positif cette fois! Nous avons toutes fait des choses dont nous pouvons être fières, nous sommes investies pour quelqu’un, pour quelque chose, nous avons rendu quelqu’un heureux... Qui? Quand? Comment?
  • Le but: identifier ce qui nous rend profondément épanouie!

Vous connaissez à présent 7 questions parmi les questions indispensables à se poser pour faire le point et avancer dans la vie.

Et vous, quelles questions vous ont particulièrement secouées dans votre démarche pour faire le point?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *