Émotions négatives : 5 étapes pour les comprendre pleinement

Comment transformer ses émotions négatives ? Découvrez 5 étapes magiques pour mieux les accueillir et les comprendre dans cet article !

Les émotions négatives peuvent sembler extrêmement difficiles à vivre. Elles peuvent parfois nous assaillir et nous déborder complètement, au point de nous pousser à leur fermer la porte. Au point d’en arriver à avoir peur d’elles… 

Pourtant, chacune de nos émotions a une raison d’être. Dès lors, refuser de les vivre et de les ressentir, c’est choisir de se refermer à une partie de soi-même. 

Pour vous permettre de mieux comprendre et accueillir toutes vos émotions, nous vous proposons de découvrir dans cet article : 

  • Émotions positives et émotions négatives : de quoi parle-t-on ?
  • L’erreur classique : fuir les émotions négatives
  • Les risques quand on évite ses émotions négatives
  • La puissance des émotions
  • 5 étapes pour comprendre ses émotions négatives

 

Comment transformer ses émotions négatives ? Découvrez 5 étapes magiques pour mieux les accueillir et les comprendre dans cet article !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

 

Émotions positives et émotions négatives : de quoi parle-t-on ? 

Il est courant de distinguer les émotions positives et les émotions négatives. Chacune à leur façon, ces émotions vont venir impacter notre sentiment de bien-être global. 

De façon schématique, les émotions qui nous permettent de nous sentir bien sont considérées comme positives. A contrario, celles qui nous mettent mal à l’aise, qui nous font nous sentir mal, sont considérées comme négatives. 

Pour autant, tous ces ressentis proviennent d’une même source : notre corps énergétique

Est-il alors correct de considérer que certaines de ces émotions seraient néfastes pour nous ? La réponse est un grand non. Comme vous pourrez le voir dans les parties suivantes, les émotions sont, en quelque sorte, un message transmis par notre cœur, notre âme. Les négliger revient alors à se fermer à une partie de soi…

L’erreur classique : fuir les émotions dites négatives

Rejeter les émotions négatives est une erreur très courante. Et la raison en est simple : nous avons appris dès notre plus jeune âge que ressentir et exprimer ces émotions n’était pas une bonne chose, que ce n’était pas correct. 

Les courants de développement personnel, notamment avec la psychologie positive, ont d’ailleurs concouru à mettre en avant une forme de positive attitude à toute épreuve ! 

Mais rejeter en bloc ces émotions n’est pas une attitude constructive. Au contraire, choisir de fuir ces émotions peut notamment aboutir sur : 

  • Le renforcement de ces émotions et du sentiment de mal-être associé ;
  • Des crises d’angoisse (par peur de les ressentir à nouveau). 

Et ce ne sont pas les seuls risques encourus… 

Les risques quand on évite ses émotions négatives

Parmi les risques que l’on peut rencontrer lorsque l’on choisit d’éviter tous les ressentis négatifs, nous avons réuni les trois principaux…

Puce rose Les émotions négatives sont un signal d’alarme 

Les émotions négatives ne sont pas là par hasard. Elles sont bien souvent un signal d’alarme.

Si l’on imagine une situation dans laquelle une petite fille se trouverait à une vingtaine de mètres d’un lion, nous admettons volontiers que la peur est une émotion saine, en lien avec sa survie. Il en va de même pour TOUTES vos émotions ! 

Mais lorsque l’origine de l’émotion se trouve trop profondément en soi, il nous semble tellement compliqué d’en saisir le sens que l’on préfère bien souvent l’ignorer. Le problème, c’est que ce qui a été à l’origine de notre mal-être est toujours présent…

Dès lors, nous risquons de voir apparaître de nouvelles complications dans notre vie : 

Puce rose Se fermer à une partie de soi-même 

Une autre complication qui peut survenir lorsque l’on refuse d’écouter nos émotions négatives consiste à se fermer à une partie de nous-même. 

Comme nous l’avons déjà évoqué, nos émotions sont des signaux envoyés par notre corps émotionnel. Lorsque nous nous refermons au négatif, nous choisissons de ne pas écouter ces signaux et, ce faisant, nous nous refermons à toute une partie de notre être. 

En effet, nous ne sommes pas que la lumière. Nous sommes également l’ombre. Et notre cheminement personnel repose sur l’accueil de l’un comme de l’autre. En refusant le négatif, nous fermons tout simplement la porte à notre nature profonde. 

Puce rose Limiter les émotions négatives mais aussi positives… 

Le dernier risque consiste à restreindre le panel d’émotions que l’on peut ressentir et donc également fermer la porte aux émotions positives ! 

En effet, les études sur l’émo-diversité mettent en avant l’idée que plus une personne parvient à ressentir pleinement ses émotions négatives, plus elle parviendrait à ressentir les émotions positives. 

Il s’agit ici d’imaginer que chaque personne dispose d’un éventail d’émotions dont l’amplitude dépendrait, notamment, de sa capacité à vivre pleinement chacune d’elles. 

Autrement dit, si vous voulez vous sentir pleinement heureux.se, mieux vaut commencer à faire la paix avec tout ce que vous pouvez ressentir ! 

La puissance des émotions

A présent que nous avons fait le point sur les raisons de ne pas renier nos émotions dites négatives, nous allons nous intéresser aux deux raisons principales d’ouvrir la porte à toutes les émotions… 

Puce rose Les émotions sont un vecteur de changement 

Les émotions font partie intégrante des exercices de coaching. Si vous avez déjà pratiqué une visualisation positive, alors vous savez que cette pratique est très liée à ce que vous ressentez. Plus les émotions sont prégnantes, plus la visualisation semble puissante. 

Pourquoi ? Parce que l’émotion n’est pas mentalisée. Ce n’est pas quelque chose que vous contrôlez. L’émotion est là, tout simplement. 

Et lorsque vous ressentez la paix et l’harmonie qui suivent l’atteinte de votre mission de vie, par exemple, vous décuplez votre motivation à l’atteindre réellement. 

Puce rose Émotions positives et négatives comme boussole personnelle 

Dernier point important que nous voulions mettre en avant : les émotions sont une boussole. Vous l’avez compris, les émotions négatives et positives sont un signal : le signal notamment que vous êtes en train de vous rapprocher ou de vous éloigner de votre alignement spirituel

5 étapes pour comprendre ses émotions négatives

A présent que vous savez à quel point il est important de chercher à comprendre vos émotions positives et négatives, il est temps de comprendre comment… 

  • Observer la situation à l’origine de ses émotions négatives : Qu’est-ce qui s’est passé ? Quelles personnes étaient impliquées ? Quel événement a engendré cette émotion ? 
  • Comprendre comment s’exprime notre émotion : Qu’avez-vous ressenti ? Votre rythme cardiaque a-t-il accéléré ? Vos mains étaient-elles moites ? 
  • Déterminer les pensées à l’origine de nos émotions négatives : Quelles sont les pensées qui vous sont passées par la tête à ce moment-là ? 
  • Trouver de nouvelles réponses : Comment avez-vous réagi ? Et quel autre type de réactions auriez-vous pu avoir à la place ? 
  • Analyser les besoins cachés derrière nos émotions négatives : A votre avis, quel besoin se cachait derrière tout cela ? 

Chacune des étapes à suivre pour accueillir et comprendre vos émotions négatives est contenue dans la formation d’auto-coaching Expérience CAP. Dans cette formation, vous apprendrez à vous reconnecter à vous-même et, notamment, à tout ce que vous pouvez ressentir. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à réserver votre place pour la formation – conférence en ligne offerte : “8 étapes pour créer la vie qui vous ressemble”.

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour mieux accueillir vos émotions négatives ? Partagez-les avec nous en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.