Besoin de reconnaissance : réussir à s’en libérer pas à pas

Ressentez-vous le besoin d'être remarquée et félicitée pour vos moindres faits et gestes ? Voici 7 solutions vous permettant de reconquérir votre liberté et de vous libérer de cette prison.

Le besoin de reconnaissance est un sentiment humain tout à fait normal, du moment que ce dernier ne tourne pas à l’obsession et ne constitue pas un handicap au quotidien. En toute franchise, nous éprouvons toutes une immense satisfaction lorsque nos efforts sont admirés et vantés par autrui.

Ceci étant dit, la reconnaissance ne doit en aucun cas être un besoin, mais bien un plaisir parmi tant d’autres, qui contribue à votre bien-être. J’ai bien dit « contribue » et non pas « constitue »… Il est important de le préciser, car pour certaines, l’approbation des autres prend le pas sur leur amour propre et l’estime de soi. Comment apprivoiser ce besoin de reconnaissance et surtout, parvenir à s’en libérer lorsqu’il devient un frein à notre épanouissement ? C’est ce que nous allons voir.

D’où vient ce besoin de reconnaissance ?

Le besoin de reconnaissance n’est pas une question d’orgueil ou de vanité comme le veut la croyance populaire. Ce besoin est simplement la manifestation de la peur de la solitude et le manque de valorisation reçu dans l’enfance.

Le besoin de reconnaissance commence dès l’enfance

 L’enfant que nous étions avait besoin de la validation de ses parents pour définir sa valeur. Si ce dernier se sent entouré et soutenu, il accordera de la valeur à qui il est. A contrario, s’il ne reçoit pas ces validations extérieures, il portera la croyance de ne pas avoir de valeur.

Cette « blessure » liée à votre enfance peut être la cause principale de votre manque de confiance en vous et en la vie. À ce propos, découvrez les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même. Le sentiment de ne pas être reconnue à votre juste valeur à un moment de votre vie engendre automatiquement ce besoin permanent de reconnaissance.

L’oubli de soi est le résultat naturel du besoin de reconnaissance

 Avez-vous oublié la personne la plus importante qui pourrait vous aimer et justement valider vos choix ? Comment vous est-il possible de chercher de l’amour et de la reconnaissance auprès des autres alors que vous ne vous accordez pas ce droit ?

À vouloir, à tout prix, être remarquée par les personnes de votre entourage, vous vous oubliez et vous ressentez ce qu’on appelle l’oubli de soi, l’inconscience de soi et le manque de connaissance de soi.

Posez-vous la question suivante : est-ce que le besoin de reconnaissance des autres est une solution corrective, réactive, pour compenser votre manque d’amour-propre ? La réponse est non ! À vrai dire la solution est en vous. Il n’y a que vous qui êtes capable de combler ce besoin de manière saine et surtout définitive.

Pourquoi le besoin de reconnaissance peut être une prison ?

Le besoin de reconnaissance au quotidien : que se passe-t-il s’il n’est pas comblé ?

 Votre besoin de reconnaissance peut-il créer des conflits dans vos relations ? Vous rend-il prisonnière d’une attente à laquelle personne ne pourra ou ne saura répondre? En vérité, lorsque vous cherchez la reconnaissance des autres, vous créez en vous, à l’instant même, la peur de ne pas être reconnue ainsi que la peur de perdre cette chose essentielle qui vous fait croire que vous êtes une personne importante.

Ainsi, vous vivez constamment dans la peur et tout ce qui compte est votre image au-devant des autres. Si les autres ne vous donnent pas votre besoin de reconnaissance, vous vous sentez donc moindre, futile ou nulle.

L’ensemble de ces sentiments négatifs suscitent en vous une colère involontaire envers vous-même et envers les autres. Cette colère se transforme par la suite en rage, en hystérie et en violence dans vos relations, causant ainsi des souffrances et des divisions.

Important : Le besoin de reconnaissance est le premier pas vers la dépendance affective. Veillez à ne pas tomber dans ce cercle vicieux !

Le besoin de reconnaissance en amour

 Le besoin de reconnaissance est massivement présent en amour.

Vous lui préparez son plat préféré, vous lui portez une tenue sexy, vous invitez ses ami(e)s à dîner, mais vous ne recevez aucune marque de reconnaissance de sa part. Vous vous sentez donc mal aimée, non valorisée et vous considérez que vous efforts n’ont pas été reconnus.

Posez-vous la question suivante : Toutes ces attentions ou gestes affectueux, vous les faites pour satisfaire votre chéri(e) ou pour satisfaire votre ego ? Vous ne devez pas satisfaire les besoins et les envies des autres pour être reconnue. Si vous le faites, vous devez le faire pour justement donner de la reconnaissance à l’autre et non pas dans l’attente de compliments.

Notez que la reconnaissance de l’autre pour ce que vous êtes ou ce que vous faites n’est pas votre unique façon d’exister. À ce propos, EXISTER ne dépend que de vous.

Le besoin de reconnaissance au travail

 Le besoin de reconnaissance se manifeste également dans un cadre professionnel. Malgré les augmentations que vous obtenez au prix d’efforts considérables au travail, vous vous sentez toujours insatisfaite, inutile, et sans importance, car vous n’arrivez pas à décrocher des compliments ou des félicitations de la bouche de votre patron. Voici un sérieux cas de besoin de reconnaissance au travail !

Comprenez que votre objectif en vous levant le matin n’est pas celui de récolter les mérites et les applaudissements de votre supérieur ou collègues. Votre devoir est envers vous-même. Le plus important est que vous soyez épanouie dans ce que vous faites, que vous soyez satisfaite et fière de vos accomplissements.

Rappelez-vous : la satisfaction d’avoir bien accompli votre travail vous appartient. Être reconnue au travail, c’est d’abord se reconnaître soi-même. Avoir la conscience de bien faire votre travail est la clé pour cesser d’attendre des compliments extérieurs.

Attention : Ce n’est pas la reconnaissance qui pose problème sinon le besoin

 Le problème auquel nous faisons face n’est pas la reconnaissance en soi, car c’est un sentiment noble, mais le besoin qui le pervertit. Je m’explique : désirer ou témoigner de la reconnaissance est quelque chose de sain et de constructif, mais en avoir besoin, vous met dans une réalité de dépendance et non de liberté.

Le besoin rend la reconnaissance malsaine, car elle vous impose des limites, des attentes, de la dépendance et une forme d’oubli.

Nous avons toutes été, plus au moins, conditionnées à ne pas choisir, mais à subir et attendre la reconnaissance des autres pour nous apporter du réconfort. Nous avons donc développé ce sentiment de besoin pour nous sentir importantes, intelligentes, belles…etc. Il faut que cela cesse, car vous ne pourrez pas avancer de la sorte. Vous devez vous libérer de ce sentiment de besoin et pour cela, voici nos solutions.

Se libérer de ce besoin de reconnaissance : 6 solutions

Ressentez-vous le besoin d'être remarquée et félicitée pour vos moindres faits et gestes ? Voici 7 solutions vous permettant de reconquérir votre liberté et de vous libérer de cette prison.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Solution N°1 : Prendre conscience de ce besoin de reconnaissance

 Pour trouver la solution à n’importe quel problème, vous devez d’abord cerner la nature dudit problème. De la même façon, pour vous libérer de ce besoin de reconnaissance, vous devez prendre conscience de ce besoin.

Posez-vous des questions pertinentes du genre :

  • Avez-vous besoin de reconnaissance en amour ? Au travail ? En amitié ?
  • Vous faites les choses pour vous ? Pour les autres ?
  • Accordez-vous de l’importance au regard des autres ? Oseriez-vous sortir de votre zone de confort ?
  • Comment réagissez-vous au manque de reconnaissance ? Déstabilisée ? Découragée ? Attristée ?

Une fois que vous aurez pris conscience de ce besoin néfaste, vous allez pouvoir passer aux étapes suivantes afin de vous en libérer.

Solution N°2 : Reconnaitre en vous le droit d’exister

 Si la reconnaissance est votre seul moyen de vous sentir importante et d’exister, soyez reconnaissante envers vous-même. N’attendez pas que les autres vous complimentent, faites-le ! Établissez une liste dans laquelle vous mentionnez toutes vos qualités physiques et morales.

N’attendez pas que quelqu’un vous dise que vous êtes jolie, dites-vous que vous l’êtes. N’attendez pas que l’on vous félicite pour votre dissertation à l’école ou votre rapport au boulot, soyez consciente de vos efforts et de votre bon travail.

L’estime de soi ce n’est pas de l’égocentrisme, mais de l’amour propre, de la confiance en soi et de la conscience de soi.

Solution N°3 : Apprendre à s’aimer et se valoriser

 Vous êtes la personne la plus importante pour vous. Ce n’est pas de l’égoïsme contrairement à ce que l’on veut vous faire croire. Alors, je ne vous demande pas d’entrée de jeu de vous dire « je t’aime », mais commencez par prendre soin de vous, faites-vous plaisir à travers des activités qui vous rendent épanouie.

Lisez, dessinez, faites du sport, marchez, chantez, dansez… peu importe ce que vous faites, du moment que cela vous procure de la joie. Accordez-vous des moments intimes.

Préparez-vous votre plat préféré, car vous vous aimez, portez des choses sexy, car vous vous aimez, offrez-vous des cadeaux, car vous vous aimez, accordez-vous du temps et de l’attention, car vous vous aimez. Bref, cultivez l’amour au quotidien.

Solution N°4 : Travailler le self-esteem et la confiance en soi

 Le manque de confiance en soi est un mal-être qui vous empêche de profiter de tous les aspects de votre vie. Il est donc important d’y remédier.

La confiance que vous pouvez ressentir en vous suite à un compliment ou une appréciation de la part des autres est éphémère. Vous devez donc bâtir une relation de confiance avec vous-même qui soit constante et durable. À ce propos, voici nos 6 petits jeux pour développer sa confiance en soi.

Solution N°5 : Sortir de sa zone de confort

 Sortir de sa zone de confort c’est en quelque sorte faire face à l’inconnu. Et quoi de mieux que l’inconnu et l’inattendu pour ne pas être dans l’attente et rompre justement cette éternelle quête de reconnaissance.

Testez de nouvelles activités extrêmes, faites des choses inhabituelles, habillez-vous différemment, osez l’extravagance.

Solution N°6 : Faire le tri dans son entourage et ses fréquentations

 Se libérer du besoin de reconnaissance passe par la confiance en soi, et la confiance en soi est bâtie sur l’estime de soi qui peut être entachée par certaines paroles et comportements de personnes toxiques.

Faites du tri dans votre entourage, éloignez-vous de toutes les personnes qui vous communiquent de la négativité à longueur de journée. Ce n’est pas sain ni constructif. Apprenez à reconnaître une relation toxique et à vous en défaire.

Certes, nous ne cherchons pas la bénédiction des autres, mais nous ne voulons pas non plus de personnes qui nous dénigrent et nous font sentir mal. Virez tous les boulets qui vous tirent vers le bas !


Il est évident que nous avons toutes besoin que notre moitié, notre famille et nos amis nous témoignent de la reconnaissance, mais pas de manière obsessive et continuelle.

La reconnaissance est vitale pour l’être humain, car elle nous procure une certaine force et stabilité, néanmoins, il ne faut pas que ça se développe en un sentiment d'insécurité. Et vous, ressentez-vous un quelconque besoin de reconnaissance ?

Besoin de reconnaissance : réussir à s’en libérer pas à pas
4.6 (92%) 5 votes

3 Comments

  1. Bonjour, super article, j’y ai vraiment retrouvé les éléments essentiels que je diffuse à mon entourage: à savoir que le « besoin » de reconnaissance est quelque chose de naturel dès lors qu’il ne devient pas malsain et ne nuit pas à notre estime de soi !

  2. C’est clair, c’est net et… si vrai! Même à mon âge (67), il est bon de se remémorer certains « mécanismes » de mon passé,, histoire de ne pas rechuter ou, tout simplement, d’apprécier le chemin parcouru depuis.
    Gratitude infnie, JOY!

  3. Bonjour, oui le besoin de reconnaissance est totalement naturel c’est un des 5 besoins de la pyramide de Maslow. Tout comme celui d’appartenance ou de se sentir accomplit dans sa vie.
    Je pense qu’il est cependant nécessaire de bien faire la différence entre le besoin de reconnaissance personnel et celui d’attendre des autres quelque chose : à méditer ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.