Zone de confort : 4 exercices pour en sortir !

Ta zone de confort, ce sont toutes les activités, ou comportements habituels dans lesquels tu t’enfermes, sans en avoir réellement conscience. Et cette zone de confort n’est pas clairement délimitée, sinon, ce serait trop simple 🙂 C’est un ensemble d’habitudes que tu as développées et que nous n’oses pas quitter par peur de l’inconnu, des échecs ou même des jugements extérieurs… et qui t’empêche de t’épanouir dans de nouvelles expériences en te cantonnant à un univers. Et comme ta zone de confort fait naturellement partie de ton inconscient, il est difficile de l’identifier, afin de pouvoir en sortir.

Voici donc un petit mode d’emploi qui va te changer la vie !

Zone de confort : le petit test

J’imagine que tu aimerais bien savoir si tu es concernée… et si toi aussi tu es limitée par ta zone de confort ? Alors, réponds à ces quelques questions:

  • Te sens-tu parfois / souvent obligée de sortir, de rencontrer du monde ?
  • Préfères-tu rester tranquillement chez toi quitte à passer à côté de certaines opportunités à l’extérieur ?
  • Sens-tu des résistances à l’idée d’essayer de nouvelles choses?
  • De manière générale, les changements t’effraient-ils?
  •  As-tu souvent peur ? Et la ressens-tu fortement ?
  • As- tu l’impression que ces tendances et blocages t’empêchent d’évoluer dans la vie que ce soit sur les plans social, personnel, professionnel ?

Si tu peux répondre par l’affirmative à une des questions précédentes alors oui, il est fort probable que tu vives dans une zone de confort.. un peu limitante.
Mais sache qu’il n’est jamais trop tard pour changer.
Et que oui, toi aussi, tu peux réussir à sortir de ta zone de confort.

Alors, es-tu prête ?

4 exercices pour sortir de sa zone de confort!

Tu vas voir, sortir de ta zone de confort n’est pas nécessairement compliqué, mais tout de même, mets-toi en mode action! Je t’invite donc à faire une lecture active de cet article et à réaliser les petits exercices conseillés 🙂

Exercice 1 : la prise de conscience

Pour changer tes habitudes, tu dois pouvoir en prendre conscience.
Par exemple, comment pourrais-tu vouloir arrêter de râler si tu ne te rends pas compte que tu râles beaucoup? Ou encore, comment pourrais-tu apprendre à mieux t’organiser si tu ne te rends pas compte que tu as un problème de gestion du temps ?

L’exercice consiste donc d’abord à prendre un petit temps de recul pour identifier les habitudes et activités qui te limitent dans une zone confortable, mais moins « magique ». Parce qu’on dit souvent que la magie opère en dehors de cette zone…

Demande-toi : quelles sont tes habitudes, tes pensées, tes peurs dont tu sais qu’elles te font passer à côté de certaines opportunités / rencontres / découvertes / chances?

Rassure-toi, l’idée n’est pas de tout supprimer et de tout changer, mais simplement d’accepter de petites sorties de cette zone, en accord toujours avec toi-même 🙂

Exercice 2: la préparation mentale

Tu l’auras compris, sortir de ta zone de confort implique un investissement personnel de ta part, c’est d’ailleurs le principe de base de ce blog. Tout commence donc par toi. Une fois ta zone de confort identifiée, tu peux commencer à passer à l’acte et en sortir petit à petit. Ce qui n’est pas chose aisée. Une préparation mentale est nécessaire afin de relever ce nouveau défi et de surmonter les obstacles sur la route de ton changement.

Voici quelques astuces qui t’aideront à vaincre ta tendance naturelle à la procrastination.  Ainsi, après avoir suivi ce petit entraînement et pris l’habitude de réellement passer à l’action, plus rien ne t’arrêtera 🙂

  1. Prends l’habitude de mettre en application ce que tu lis, munis-toi par exemple toujours d’un carnet et d’un stylo lorsque tu lis un article de blog, une revue, un livre;
  2. Reçois le kit de démarrage du programme Les défis des filles zen et relève 4 petits défis qui ont pour but de t’aider à reprendre ta vie en main, pas-à-pas
  3. Rappelle-toi toujours que sortir de ta zone de confort, comme tous les changements que tu mets en place dans ta vie, ne se fera pas en un clin d’œil. Mots d’ordre: temps, patience et bienveillance 🙂
  4. Tu peux également préparer un « vision board » , des changements que tu désires initier progressivement. Colle cette liste dans un endroit en vue, et souviens-toi aussi des étapes déjà franchies, car à trop se focaliser sur une To-do List à rallonge, on peut se mettre la pression!
  5. Et une petite astuce en bonus pour les moments difficiles, lorsque tu as une occasion de sortir de ta zone, mais que tes résistances sont présentes… pratique une petite visualisation positive pour vivre et t’imprégner du ressenti positif de ce que tu souhaites atteindre, à savoir, une vie plus libre et moins limitée. Cela permet de bien garder le cap et de rester motivée !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Exercice 3 : change tes habitudes!

Tu veux sortir de ta zone de confort alors change. Affirme-toi contre toi-même, sors de tes habitudes et va au-delà de ce que tu as l’habitude de faire, tu te sentiras plus libre! Lorsque j’ai relevé moi-même ce défi, qui durait une semaine, et consistait à réaliser 3 changements d’habitudes par jour, j’ai été étonnée de l’infinité des possibilités que j’avais en réalité chaque jour… Moi qui me sentais prisonnière d’une routine, en réalité, je créais mes propres barrières 🙂

Pourquoi ne pas tenter l’aventure et t’obliger à changer régulièrement tes habitudes?

Voici comment je te propose de procéder: chaque matin, accorde-toi quelques minutes pour trouver au moins une idée de changement à faire pour la journée qui s’annonce, en examinant pont par point ta routine quotidienne. J’ai regroupé ici quelques exemples de petites choses que tu pourrais changer pour t’exercer à sortir hors de ta zone de confort. Tu vas voir, ce sont de toutes petites choses, alors demande-toi pourquoi tu gardes systématiquement ces habitudes là ? Par peur de faire quelque chose de différent ? Simplement pour ne pas avoir à réfléchir et pouvoir consacrer ton esprit à autre chose ?

C’est bien aussi, d’avoir des routines, à condition de ne pas se laisser enfermée 🙂 Voici donc quelques idées spéciales pour en finir avec tes habitudes :

  • Ose écouter un autre style de musique, une autre radio, ou bien le dernier album d’un chanteur que tu apprécies, bref, ouvre-toi à la nouveauté ;
  • Ce matin, change ta routine, par exemple ne déjeune pas tout de suite, et pratique quelques mouvements de yoga avant ta douche, ou encore va marcher une dizaine de minutes en pleine conscience dans la fraîcheur matinale ;
  • Prépare un petit déjeuner différent, varie ton alimentation, ou bien prends ton petit déjeuner dans des conditions différentes : dehors sur ta terrasse si le temps le permet, ou bien prépare-toi un petit plateau à savourer au lit ;
  • Prends une autre route pour te rendre au travail ;
  • Organise-toi une sortie seule… un cinéma, un concert, une pièce de théâtre ;
  • Prépare un petit séjour improvisé en famille, en camping-car ;
  • Tente de nouvelles expériences culinaires, en cuisinant par exemple chez toi avec des ingrédients que tu n’as pas l’habitude d’utiliser …

Tu dois réaliser que beaucoup de changements ne sont pas si difficiles que ça, n’est-ce pas ? Sortir de ta zone de confort, ce n’est pas seulement, affronter les grosses peurs, les gros blocages dont peut-être tu as conscience… Non, il y a aussi toutes ces petites routines limitantes, qui te donnent l’impression, parfois même inconsciente, de ne pas avoir le choix au quotidien… alors qu’en réalité, presque tout est possible !

Exercice 4 : sortir de sa zone de confort… quand ça fait peur !

Jusque-là, je t’ai parlé des petites habitudes à changer, et qui peuvent déjà produire de grands effets et t’aider à te sentir plus libre au quotidien.

Mais il y a aussi les « grosses peurs », les blocages, les choses qu’on repousse absolument, qui nous terrifient, et nous donnent l’impression de passer à côté de notre sujet, de ne pas profiter pleinement.

Par exemple, je pense à la peur la plus partagée du monde… la peur de parler en public.

Mais ça peut être la peur de l’avion, la peur de quitter son emploi, la peur de parler à un parent qui nous empêche de nous épanouir, la peur de dire non, la peur d’être seule, etc.

Tu aimerais que je te donne une solution immédiate et magique pour que ces peurs disparaissent et que tu puisses sortir de ta zone de confort sans devoir les affronter ?

Je partage tout à fait ce souhait, car moi aussi, j’ai des peurs et une zone de confort.

Si tu savais tout ce qui se passe dans mon corps et dans ma tête lorsque je dois prendre la parole à une réunion… c’est quasiment indescriptible, mais le terme que je trouve le plus proche de ce que je ressens c’est la liquéfaction. J’ai l’impression de me liquéfier 🙂 Peut-être fais-tu partie comme moi des personnes hypersensibles décrites par Elaine Aron dans « Ces gens qui ont peur d’avoir peur » , chez qui les émotions fortes sont vraiment très très fortes …

Alors, le pas que tu dois faire est encore un peu plus grand 🙂

1) Pour affronter ces grandes peurs, tu peux d’abord te préparer spécifiquement en réfléchissant à la peur qui se cache derrière cette peur d’agir : la peur de l’échec . Que crains-tu réellement ? Que pourrait-il se passer de pire ? Accepter ta peur de l’échec peut t’aider à dédramatiser la situation et à sortir de ta zone de confort, surtout si parallèlement tu pratiques la technique de visualisation positive que j’ai évoquée dans le point n°2.

2) Et puis surtout… même si tu as peur, même si tu l’impression que tu n’as pas assez confiance en toi, et bien.. fais-le quand même. Fais un premier petit pas, le plus facile qui soit, pour avancer malgré cette peur. Sors de ta zone de confort. Si tu as peur de parler en public, enregistre une petite vidéo et publie-la sur ta page Facebook.

Envoie un message à ton père pour lui dire que tu aimerais lui parler. Écris une lettre à ton amie à qui tu n’oses pas avouer quelque chose. Pose une toute petite question en réunion. Prends un cours de pilotage d’avion. Pars 3 jours seule à l’aventure dans ta région.

Bref, n’attends de ne plus avoir peur pour agir, car il y a de fortes chances pour que ta peur soit toujours là, parce qu’elle fait partie de toi. Accepte le fait qu’elle soit présente, et dis-toi que tu peux agir malgré tout.

3) Enfin, il est important de considérer que notre épanouissement personnel, notre développement personnel, ce doit être un tout. Changer ses habitudes, travailler sur sa confiance, sur la définition de ses priorités, sur la gestion de son temps, sur l’amour à cultiver pour soi et pour les autres… Pour être heureuse et épanouie, il n’y a pas un seul chemin…

En revanche, il y a une seule méthode : l’action !

Si tu te sens prête à changer les choses, reçois dès aujourd’hui ton kit de défis et rejoins la Communauté des filles zen et motivées à reprendre leur vie en main !

Et puisque que chez les Filles Zen on tient vraiment à ce que votre vie soit la plus épanouissante possible, voici deux petits conseils bonus pour vous aider à sortir de votre zone de confort dès aujourd’hui ! Pas de temps à perdre !

Suivre ses rêves

Le meilleur moyen de sortir de sa zone de confort, c’est de suivre ses rêves : vous trouvez que c’est utopiste ? Peut-être un peu, mais en y réfléchissant bien, vous verrez que ce n’est pas si fou que ça !

Car bien souvent, nous nous donnons de fausses excuses pour ne pas réaliser nos rêves : « ils sont trop coûteux », « on n’a pas le temps », « on ne peut pas s’organiser pour les réaliser »…

Concrètement, ce sont toutes de mauvaises excuses : le vrai problème, c’est qu’au fond, on sait que l’on va être obligée de sortir de notre zone de confort pour réussir à réaliser ces rêves, et cela nous fait un peu peur…

Un voyage au Japon, c’est votre rêve ? Mais en y réfléchissant un peu, vous vous dites que cela coûte très cher et vous arrêtez d’y penser… en fait, ce n’est pas la solution : il va falloir changer nos habitudes, apprendre à moins dépenser au quotidien, peut-être même faire une croix sur un certain confort de vie… et c’est cela qui nous dérange véritablement.

Rester dans notre zone de confort nous impose une certaine fatalité, qui ne va pas avec notre volonté de vivre une vie épanouissante ! Alors il est important de se laisser du temps pour réaliser ses grands rêves magiques : sur un an, faites le point sur les habitudes qui vont devoir changer pour que vous puissiez les réaliser.

Apprendre et mettre en pratique

Pour sortir de sa zone de confort, « apprendre », est un incontournable. Un instrument de musique, une nouvelle langue, apprendre le dessin, la peinture…

Il existe une infinité de sujets que l’on ne connaît pas encore ! Les voyages vous intéressent ? Apprenez en plus sur la culture, la religion, la langue, la gastronomie de tel ou tel pays avant de vous y rendre. S’ouvrir au monde et à l’inconnu, c’est sortir de sa zone de confort !

Alors choisissez un sujet qui vous plait, qui vous parle, apprenez et appliquez vos connaissances. Parlez de ce que vous avez appris avec vos proches : il n’y a rien de plus instructif que de vivre de nouvelles choses !


Est-ce difficile pour toi de sortir de ta zone de confort ? Quelle toute petite action pourrais-tu réaliser dès aujourd’hui pour sortir de ton cadre habituel ? Partage-la dans les commentaires !

Enregistrer

2 Comments

  1. Bonjour,

    Je n’ai pas spécialement “peur” de sortir de ma zone (je ne demande que ça, sortir de ma zone de confort pour être indépendante financièrement et géographiquement). Cependant j’ai parfois le sentiment que mon entourage direct “a peur” que je sorte de ma zone de confort (c’est pourtant pour moi une nécessité de sortir de ma zone, même si j’ai des doutes pour la suite) et c’est en cela que ça “bloque”; que j’ai dû mal à sortir de cette zone de confort (qui m’est devenue même plus inconfortable que l’inconfort).
    . Je ne veux pas que la peur de mon entourage direct me “bloque” (je peux très bien comprendre que mon entourage ait peur que je sorte de ma zone de confort)

  2. Aujourd’hui ce qui me fait peur c’est de ne pas trouver un métier ou une voie qui me correspond pleinement. Je n’arrive pas à m’identifier au monde qui m’entoure et j’attend un signe ( d’une force supérieure peut être ) qui me dira que telle ou telle chose ait faite pour moi. Depuis toujours j’ai l’impression que ça se passera comme ça et même encore aujourd’hui, après avoir raté ma première année en école d’ingé, j’attend une révélation qui m’ouvrira les yeux sur ce que j’aime ou pas ( en gros ). J’ai cette idée en tête depuis mon plus jeune âge, sauf que si, auparavant, je me réconfortais avec ça, je tourne ça maintenant en excuse pour ne pas chercher ce qui m’intéresse réellement. Et je suis terrifiée à l’idée de ne pas réussir à évoluer professionnellement, ce qui entraînera une déception parentale, autrement dit autant de choses que je veux absolument éviter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.