Relaxation de l’enfant : 6 pratiques à tester ensemble

La relaxation de l’enfant : comment s’y prendre et quelles sont les techniques de qui fonctionnent vraiment ?

Relaxation de l’enfant ? Pourquoi pas ?Tout comme les adultes, les enfants ont tendance à stresser. Cette pratique ne peut que leur faire du bien et peut parfois être très importante pour leur bien-être.

Découvrez 6 pratiques ludiques qui vous aideront à apprendre à votre enfant à maîtriser sa vie.

Relaxation et sophrologie pour enfant : comment ça marche ?

À quel âge peut-on apprendre les techniques de relaxation à son enfant ? La relaxation de l’enfant est utile dès la naissance. Je me souviens de mon propre fils. Durant toute ma grossesse, j’écoutais en boucle la musique. À sa naissance, son père lui a acheté plusieurs CD, des compilations – non pas de musique pour enfant –mais de musique classique. Chaque fois qu’il se mettait à pleurer, après l’avoir nourri et changé, je le couchais sur moi, lui posais l’oreille sur ma poitrine, au niveau du cœur, et je mettais parallèlement la musique classique. Jusqu’à ce jour, quand il est stressé et veut me parler, il pose calmement la tête sur ma poitrine et écoute mes battements cardiaques. S’il ne veut pas m’en parler et qu’il est vraiment tendu, il met n’importe quelle composition classique, et au bout de quelques minutes, tout va mieux.

La relaxation de l’enfant est importante en ce sens qu’elle l’aide à mieux gérer son stress, même en votre absence. Il existe plusieurs options : tout comme avec les adultes, on peut recourir à la méditation, au Yoga, à la sophrologie et bien d’autres techniques. À quel moment peut-on commencer à initier son enfant aux différentes méthodes de relaxation ? C’est une question à laquelle chaque mère est tenue de répondre elle-même. Mais un fait est certain, la relaxation pour enfants est importante. Voyons ensemble ce que proposent les techniques les plus populaires.

1- La méditation

C’est une technique qui paraît complexe, et que l’on peut être tentée de n’apprendre qu’aux enfants âgés. Il n’y a pourtant aucune raison d’attendre. Commencez dès le plus jeune âge. Il va de soi qu’à six ou neuf mois, vous ne pourrez pas pousser votre enfant à se concentrer très longtemps.

De temps à autre, surtout quand il est nerveux, prenez une position confortable et invitez-le à vous copier. S’il y a bien une chose que les enfants, à n’importe quel âge apprécient, c’est de reproduire tout ce que font leurs parents. Pour lui, il ne s’agira pas d’une technique de méditation, mais il prendra l’habitude de le faire. En grandissant, vous pourrez petit à petit le guider vers d’autres exercices, plus poussés.

La méditation présente de nombreux avantages pour le développement psychologique de l’enfant. Le premier et le plus important est la maîtrise des émotions. Votre enfant apprendra qu’il est possible de canaliser ses sentiments autrement que par le cri, ce qui est assez fréquent, surtout chez les tout-petits.

Inutile de dire que les débuts ne seront pas faciles. La relaxation pour enfants est un processus long. Quelle que soit la méthode à laquelle on a recours, il faudra faire preuve d’une patience sans faille pour inciter l’enfant à s’y intéresser.

2- Le Yoga

C’est une autre relaxation pour enfant que l’on gagne à enseigner au plus vite. Contrairement à la méditation, elle nécessitera de l’enfant qu’il soit déjà en mesure de coordonner ses propres mouvements. Dès l’âge de deux ans, et même un an et demi, vous pouvez déjà lentement commencer à initier votre enfant au Yoga. L’idéal serait que vous soyez vous-même une adepte de cette pratique.

En effet, comme je l’ai déjà mentionné ci-dessus, les enfants sont enclins à copier. En voyant sa maman qui pratique le Yoga, il voudra essayer, ne fût-ce que pour faire la même chose que maman. Si vous ne le pratiquez pas, attendez qu’il soit un peu plus grand, 3 ans au moins, et inscrivez-le dans un groupe pour enfants. De nos jours, il est assez facile d’en trouver.

L’avantage du Yoga est qu’il développe à la fois le corps et l’esprit. La souplesse naturelle des enfants leur permettra d’assimiler, et exécuter plus vite, et mieux toutes les positions du Yoga. Cette pratique apprend aux enfants à rester sereins et gérer efficacement leur stress. Elle peut également constituer un excellent complément pour les traitements thérapeutiques des pathologies comme l’hyperactivité, les troubles du sommeil ou ceux de l’attention.

3- La sophrologie

Sur la liste des techniques de relaxation pour enfants qui méritent une attention particulière, on ne saurait oublier la sophrologie pour enfant. Mais alors, qu’est-ce que la sophrologie ? Il s’agit d’un complexe de méthodes et processus qui permettent de mieux contrôler ses émotions et sensations. C’est un mélange de techniques de relaxation occidentales et orientales qui aide à puiser au fond de nous-même les forces qui nous aideront à équilibrer notre vie.

La sophrologie aidera votre enfant à prendre confiance en lui et à se débarrasser de ses peurs. Cette technique repose sur des points précis :il s’agit notamment de l’atteinte d’une harmonie psychologique et physique, du développement et si nécessaire, du renforcement d’une vision positive. Il convient aussi d’y ajouter l’amplification de la perception de la réalité environnante ainsi que la prise de conscience de l’existence d’un schéma existentiel propre comme une réalité personnelle.

Il existe deux grandes classes de techniques de détente dans la sophrologie pour enfant ou pour adulte. La première catégorie est constituée de méthodes de relaxation dites dynamiques. C’est une fusion de Dhumo tibétain, de Yoga indien, de Zazen japonais et d’autres techniques orientales. Ce type de relaxation est très souvent pratiqué en groupe.

Le second groupe de sophrologie est composé de techniques de sophronisations : elles se pratiquent de manière individuelle parce qu’elles visent à atteindre des objectifs personnels précis, à très court terme. La durée des séances n’excède pas 20 minutes. La sophrologie pour enfant est un excellent moyen de lui apprendre à prendre en main son existence et développer une confiance en soi, quelles que soient les situations qu’il pourra être amené à affronter. La pratique de la sophrologie pour enfant requiert un recours au service d’un professionnel.

La relaxation pour enfants : 6 pratiques ludiques

Qu’il s’agisse de sophrologie ou d’un autre mode de relaxation, tous les moyens sont bons pour apprendre aux enfants à avoir confiance en eux. Voici une liste d’exercices de relaxation pour enfants très simples à réaliser :

1. Le rire est toujours bon pour la santé

Il n’en faut pas plus. Organisez des concours de blagues, de dessins hilarants ou mieux encore, des défis de grimaces. Vous pouvez également choisir de visionner les dessins animés les plus drôles que vous pouvez trouver en ligne ou que vous avez dans votre collection de DVD. À vous de choisir ! Quoi qu’il en soit, l’important est d’amener votre enfant à évacuer sans difficulté son stress. C’est l’une des méthodes de relaxation pour enfant les plus efficaces.

2. La respiration imagée qui fait du bien

 C’est un exercice de sophrologie pour enfant. Demandez à votre bout de chou d’imaginer un instant qu’il tient, par exemple, entre les mains un verre de lait chaud. Ça peut tout aussi bien être un bol de chocolat, à vous de choisir. Il devra inspirer calmement et lentement par le nez, puis expirer de la même manière par la bouche. Il doit s’imaginer qu’il est en train d’essayer de refroidir son verre de lait ou son bol de chocolat chaud. Dites-lui ensuite de mettre les mains dans le dos et de refaire exactement le même exercice que précédemment. Cette fois, il imagine, par exemple, qu’il pousse un ballon chaque fois qu’il expire.

La relaxation de l’enfant : comment s’y prendre et quelles sont les techniques de qui fonctionnent vraiment ?
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

3. Relaxation pour enfants, le principe des mains chaudes

Tout comme dans le cas précédent, cet exercice de relaxation pour enfants relève de la sophrologie pour enfant. Demandez-lui de se frotter les mains jusqu’à ce qu’elles deviennent assez chaudes, puis incitez-le à les mettre d’abord sur sa tête, le visage, puis le torse et ainsi de suite, jusqu’à atteindre les jambes. Le but de l’exercice est de lui apprendre à canaliser ses émotions.

4. Le principe du souffle profond

En maîtrisant sa respiration et en la domptant, on approfondit le contrôle de son « moi ». Dites à votre enfant d’inspirer calmement par le nez jusqu’à ce qu’il sente que ces poumons sont pleins. Il devra ensuite retenir sa respiration pendant quelques secondes, pas plus de deux, puis expirer lentement. Cette relaxation pour enfants est une méthode de relaxation active.

  5. La technique du karaté émotif

Cette pratique de relaxation pour enfant lui plaira forcément. Chaque fois qu’il sera en colère ou frustré, demandez-lui de faire des boules de papier. Il devra ensuite inspirer en tenant une boule dans les mains, puis expirer en la jetant le plus loin possible. L’exercice est à répéter jusqu’à ce qu’il se calme. Expliquez-lui que la boule de papier représente ses émotions négatives et chaque fois qu’il en jette une, il se débarrasse de toutes les sensations qui lui empoisonnent la vie.

6. La relaxation musculaire graduelle

Cet exercice très amusant permet de se débarrasser à la fois des tensions psychologiques et musculaires. Commencez par le visage. L’enfant doit plisser le visage comme s’il sentait une odeur repoussante. Qu’il maintienne la mimique une vingtaine de secondes avant de relâcher les muscles. L’exercice est à répéter 3-4 fois. Dites-lui ensuite de serrer fortement les mâchoires comme s’il tenait entre les dents un bout de chocolat qu’il n’entend pas lâcher. Le principe est le même que pour le visage : maintenir une vingtaine de secondes, puis relâcher. Passez aux mains. Il devra les tendre devant lui, puis les lever tranquillement, avant de les laisser tomber comme s’il n’avait plus de force.


Ces exercices de relaxation sont assez faciles à effectuer, et votre enfant y prendra même beaucoup de plaisir.

Aviez-vous déjà entendu parler de la relaxation de l’enfant ? L’a-t-elle aidé? Si vous découvrez tout juste le principe, pensez-vous qu’il puisse l’aider ?

3 Comments

  1. Hello ! Pour moi ce que je vais retenir le plus se seras le yoga : la méditation avec une bonne respiration profonde, est-ce que vous ferez un sujet prochainement sur les accessoire de relaxation comme les rouleau de massage ou les pierres chaude ? Bye

  2. Coucou, ici on pratique beaucoup ! On a testé méditations guidées ou libres, respirations, cohérence cardiaque, yoga, beaucoup beaucoup de massages ! Mes filles y sont très réceptives.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.