Symptômes du surmenage : 4 pistes pour aller mieux

Vous ressentez les symptômes d’un surmenage ? Découvrez les signes qui doivent vous alerter et comment faire pour vous sentir mieux !

Vous pensez ressentir les symptômes d’un surmenage ? Vous aimeriez savoir comment faire pour aller mieux ?

Et si nous vous disions qu’il existe des astuces très simples à mettre en place au quotidien pour éviter de vous laisser déborder complètement ?

Dans ce nouvel article, nous vous proposons de répondre aux questions que vous vous posez :

  • C’est quoi un « surmenage » ?
  • Quels sont les symptômes d’un surmenage ?
  • Quelles sont les causes du surmenage ?
  • Comment faire pour aller mieux ?

1. C’est quoi un « surmenage » ?

A l’origine, le mot surmener vient du latin « sormener », qui signifiait « excéder de fatigue » et concernait exclusivement les chevaux et bêtes de somme. Son utilisation s’est ensuite généralisée aux êtres humains tout en conservant son sens premier.

En effet, les symptômes du surmenage apparaissent lorsqu’une personne « en fait trop » et qu’elle s’épuise à la tâche. Le surmenage équivaut ainsi à une fatigue excessive, mais qui ne se compense pas par une simple nuit de sommeil !

Pourquoi ?

Parce que le surmenage est une accumulation qui dépasse le cadre d’une journée

2. Quelles sont les causes du surmenage ?

Les causes du surmenage peuvent être diverses ! En effet les symptômes du surmenage peuvent apparaitre suite à un excès de tâches :

  • Physiques ;
  • Mentales ;
  • Professionnelles ;
  • Personnelles ;
  • Etc…

La personne, par volonté de bien faire ou par craintes de répercussions éventuelles, cherche à en faire plus que ce que ses ressources et capacités ne le lui permettent.

Vous ressentez les symptômes d’un surmenage ? Découvrez les signes qui doivent vous alerter et comment faire pour vous sentir mieux !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

3. Quels sont les symptômes d’un surmenage ?

Les symptômes d’un surmenage ne sont pas sans rappeler ceux du Burn out ou de la charge mentale. Ils ont également tendance à empirer avec le temps et les personnes qui en souffrent ont généralement du mal à accepter leur état.

Aussi, si vous pensez être en plein surmenage, n’hésitez pas à comparer votre état aux symptômes ci-dessous :

  • Symptômes physiques : maux de têtes, de ventre, douleurs articulaires ou musculaires, nausées, vertiges, éruptions cutanées, prise ou perte de poids…
  • Labilité émotionnelle : sentiment de profonde tristesse, voire même de dépression, irritabilité et accès de colère…
  • Tendance à l’isolement.
  • Fatigue importante non compensée par le repos, possibilité d’hypersomnie ou de difficultés à trouver le sommeil.

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant pour en avoir le cœur net.

4. Comment faire pour aller mieux ?

Pour parvenir à surmonter les symptômes du surmenage, qu’il soit d’ordre professionnel ou non, il existe plusieurs pistes à suivre…

Puce rose Surmonter les symptômes du surmenage en respectant son écologie personnelle

La première piste que nous vous proposons de suivre pour surmonter les symptômes du surmenage consiste à apprendre à respecter votre écologie personnelle.

Prenez donc le temps d’analyser vos besoins en termes de :

  • Blocs de travail : découper sa journée en blocs permet d’être plus efficace, mais encore faut-il savoir sur quelle intervalle de temps vous pouvez rester concentré.e (une heure, deux heures, trente minutes ?) ;
  • Moments de récupération : il s’agit autant des pauses que vous allez faire au cours de votre journée, que de la durée et de la qualité de votre sommeil ou encore des périodes de vacances et de coupure (week-end, pont) ;
  • Niveaux d’énergie : savoir à quels moments votre énergie est au top et comment elle évolue au fil de la journée vous permet de définir vos plages de travail en conséquence ;
  • Dérivatifs : ce que vous choisissez de faire durant vos moments de repos, qu’il s’agisse d’activité créative, de lecture, de promenade en pleine nature…

Puce rose Vaincre le surmenage en s’ancrant dans le moment présent

Une autre bonne façon de venir contrer les symptômes du surmenage est d’apprendre à s’ancrer dans le moment présent.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Tout simplement que nous ne passons pas suffisamment de temps à réellement vivre l’instant. Nous sommes partagé.e.s entre :

  • Le mode pilotage automatique : dans lequel nous réalisons nos activités quotidiennes sans même nous en rendre compte.
  • Les souvenirs du passé : qui semblent nous retenir, nous empêcher d’avancer par l’accumulation de croyances limitantes, de blessures…
  • Une fausse anticipation de l’avenir : qui nous plonge dans la peur et nous empêche bien souvent de profiter du moment.

En pratique :

Pour apprendre à vivre dans le moment présent, et ainsi surmonter les symptômes du surmenage, il existe des techniques très simples :

Il vous appartient de trouver la méthode qui vous conviendra le mieux !

Puce rose Une meilleure organisation pour contrer les symptômes du surmenage

Cette astuce pour se libérer des symptômes du surmenage repose sur un principe simple : nous ne manquons pas de temps ! En revanche, nous ne savons pas comment bien gérer notre temps…

A ce titre, apprendre à mieux s’organiser peut-être une bonne piste à suivre ! Pour cela, vous pouvez par exemple :

  • Déterminer votre to-do list à l’avance (la veille au soir par exemple, ou le week-end avant) : cela vous permettra d’alléger votre esprit au moment de passer à l’action puisque vous n’aurez qu’à suivre la liste !
  • Planifier des temps d’organisation : des moments où justement vous allez réfléchir à ce que vous faites et quand vous le faites…
  • Faire tout de suite toutes les tâches qui ne vous demanderont pas plus de 2 à 5 minutes !
  • Faire des bilans réguliers : il peut être intéressant de prévoir des temps d’évaluation de vos avancées, pour prendre conscience de tout ce que vous faites et modifier votre plan d’actions si besoin !

Puce rose Apprendre à se connaitre pour éviter les symptômes du surmenage

Notre dernière astuce pour contrer les symptômes du surmenage concerne également la question de la gestion du temps, mais au-delà de l’organisation, il va s’agir cette fois du contenu !

Booster sa connaissance de soi vous permettra de déterminer ce qui est réellement important pour vous, ce qui vous permet d’avancer vers l’alignement spirituel et vers la vie qui vous ressemble vraiment.

A ce titre, nous proposons une formation-conférence en ligne offerte d’une durée de deux heures pour vous permettre d’avancer sur cette question ! Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à réserver votre place en cliquant ici !


A présent, vous avez toutes les cartes en mains pour reconnaitre et surmonter les symptômes d’un surmenage ! Et surtout n’oubliez pas : prendre soin de vous devrait toujours faire partie de vos priorités !

Pensez-vous souffrir de surmenage ? Laquelle de ces pistes envisagez-vous de suivre ? Répondez-nous en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.