Épuisement émotionnel : comment le reconnaître et le surmonter ?

Comprendre ce qu’est un épuisement émotionnel pour pouvoir le surmonter : c’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article !

Qu’est-ce qu’un épuisement émotionnel ? Pensez-vous être concerné.e ? Si oui, cet article tombe à point nommé !

L’épuisement émotionnel peut avoir de graves répercussions s’il n’est pas détecté et pris en charge à temps.
C’est pourquoi nous avons choisi de vous livrer dans cet article tout ce dont vous avez besoin pour pouvoir le diagnostiquer et le surmonter :

  • C’est quoi l’épuisement émotionnel ?
  • Un test pour savoir si je souffre d’épuisement émotionnel
  • Quels sont les risques de l’épuisement émotionnel ?
  • Comment surmonter un épuisement émotionnel ?

1. C’est quoi l’épuisement émotionnel ?

A l’instar du Burn Out professionnel, l’épuisement émotionnel a pour particularité de pouvoir rester « caché » jusqu’à ce que la personne atteigne son point de rupture… Apprendre à le détecter revêt donc une grande importance.

Puce rose Comprendre ce qu’est un épuisement émotionnel

Un épuisement émotionnel correspond à une fatigue intense engendrée par la pression et le stress que la personne subit, tant dans sa vie personnelle que professionnelle.

De façon générale, l’équilibre est indispensable à notre bien-être, or la personne en épuisement émotionnel se trouve « bloquée » dans un état de déséquilibre important.

Les raisons peuvent être multiples, qu’il s’agisse de charge émotionnelle ou d’une pression concrète exercée par son entourage.

Puce rose Quelle est la différence entre épuisement émotionnel et dépression ?

Un épuisement émotionnel est caractérisé par l’augmentation progressivement des symptômes. Un peu comme une cocotte-minute, la personne monte peu-à-peu en pression, jusqu’au moment où elle « craque » complètement. Très souvent, l’épuisement émotionnel n’est d’ailleurs pas diagnostiqué tant que la personne résiste et essaie de se convaincre que tout va bien.

La dépression, quant à elle, est davantage caractérisée par le maintien et la stabilité des symptômes sur une certaine période (2 semaines minimum).

2. Un test pour savoir si je souffre d’épuisement émotionnel

Vous vous demandez si vous souffrez de ce type d’épuisement ? Alors cette partie est faite pour vous !

Puce rose Avant de faire le test d’un épuisement émotionnel

Tout d’abord, vous devez comprendre que si vous vous posez cette question, c’est que quelque chose ne va pas. Il y a un déséquilibre dans votre vie qui nuit à votre bien être global. Dès lors, nous vous invitons à faire le point pour parvenir à trouver la cause de ce déséquilibre et à commencer à prendre soin de vous.

Puce rose Testez-vous !

Voici un test rapide pour savoir si vous souffrez d’un épuisement émotionnel. Répondez simplement par oui ou par non aux affirmations suivantes :

  • Je me sens irritable, j’ai tendance à facilement m’emporter ;
  • J’ai des douleurs physiques ou des maux qui deviennent de plus en plus récurrents (mal au ventre, migraine…) ;
  • Je manque de motivation, je procrastine de plus en plus ;
  • J’ai l’a sensation d’être facilement débordé.e par mes émotions (tristesse, angoisse…) ;
  • Je ressens une profonde fatigue sans pour autant parvenir à me reposer ;
  • J’éprouve une forme de honte, comme si je n’avais pas le droit de ressentir ce que je ressens.

Si vous avez répondu oui à une majorité de ces symptômes, alors il y a de fortes chances que vous souffriez de ce type d’épuisement ! Mais pas de panique, la situation n’est pas désespérée et vous avez le pouvoir de reprendre votre vie en main !

Comprendre ce qu’est un épuisement émotionnel pour pouvoir le surmonter : c’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

3. Quels sont les risques de l’épuisement émotionnel ?

Vous l’aurez compris, un épuisement émotionnel peut avoir de graves répercussions. Pourquoi ? Parce que les symptômes sont progressifs et prennent petit à petit davantage d’ampleur dans la vie des personnes qui en souffrent.

Mais également parce que la personne dans cette situation cherche à minimiser ce qu’elle ressent : « ce n’est rien », « je suis juste un peu fatigué.e »…

Cette tentative de déni de son propre mal-être conduit la personne à se mettre de plus en plus de pression pour parvenir à tenir le rythme qu’elle s’impose… et ainsi à entrer dans une forme de cercle vicieux !
Les conséquences peuvent alors être :

  • Emergence et/ou renforcement de comportements addictifs ;
  • Isolement social et/ou rupture des liens familiaux ;
  • Apparition de pathologies physiques : maladie chronique…
  • Etc…

4. Comment surmonter un épuisement émotionnel ?

Dans cette dernière partie, nous vous apportons plusieurs clés pour vous permettre non seulement de surmonter votre épuisement, mais également pour vous en prémunir.

Puce rose Considérer son épuisement émotionnel comme un message

La toute première chose à garder en tête, même si ce n’est pas notre réflexe premier, est de développer sa gratitude à l’égard de cet épuisement émotionnel. Vous ne voyez pas pourquoi ? C’est en réalité très simple : votre épuisement émotionnel est un message !

Il vous indique que quelque chose ne va pas, qu’il y a ce fameux déséquilibre dans votre vie. Vous pourriez passer votre vie entière à ne pas vous sentir satisfait.e de ce que vous avez, mais votre corps et votre cœur ont choisi de s’allier pour dire un grand NON.

Ainsi, plutôt que de passer votre temps à minimiser votre mal-être ou à vous dénigrer, en essayant de faire comme si de rien n’était, apprenez à développer votre gratitude pour ces messages qui vous sont transmis ! Il n’y a qu’en apprenant à vous écouter, en revenant régulièrement à vous-même, que vous parviendrez à surmonter cet épuisement émotionnel.

Puce rose Apprendre à se connaitre

La deuxième clé pour surmonter un épuisement émotionnel consiste à booster sa connaissance de soi.

Au quotidien, nous prenons l’habitude de nous adapter à ce que les autres attendent de nous. Nous portons des masques, nous adoptons les gouts des gens qu’on aime… Et au final, nous en arrivons parfois à nous perdre un peu (ou beaucoup) nous-même. Jusqu’au jour où on en vient à se demander « qui suis-je vraiment ? ».

Apprendre à se connaitre, c’est une fois de plus faire le choix de revenir à soi. Partir à la découverte de notre alignement spirituel, de la voix de notre âme et de tout ce qui nous compose…

C’est d’ailleurs le cheminement qui vous est proposé dans la formation – conférence en ligne offerte « 8 étapes pour créer la vie qui vous ressemble » ! N’hésitez pas à réserver votre place si cela vous intéresse.

Puce rose Prendre soin de soi au quotidien

Cette clé est, pour ainsi dire, le b.a.-ba pour surmonter un épuisement émotionnel : apprendre à prendre soin de soi au quotidien !

Cela sous-entend de :

  • S’octroyer des moments rien que pour soi (quitte à bloquer certains créneaux dans notre agenda) ;
  • Trouver le rythme qui nous convient (vouloir être efficace c’est bien, mais se sentir bien c’est mieux !) ;
  • Bichonner notre corps et notre mental !

En résumé, il s’agit ici de faire tout ce qui vous aide à vous sentir bien.

Puce rose Apprendre à s’entourer positivement

Il parait que nous sommes la somme des cinq personnes que nous côtoyons le plus. Prenez donc le temps de vous demander : quelles sont ces personnes pour vous ?

Si, au quotidien, les personnes que vous voyez le plus passent leur temps à vous demander des choses, à vous critiquer, à se plaindre… Alors vous risquez d’avoir plus de difficulté à vous épanouir.

A contrario, si vous vous entourez de personnes positives et inspirantes, nul doute que vous parviendrez plus facilement à avancer !

Surtout, n’oubliez pas que vous avez toujours le choix !

Puce rose La quête de sens : une réponse à l’épuisement émotionnel

Pour aller plus loin dans la reconnexion à soi, nous vous invitons à vous poser cette question : quel sens ai-je envie de donner à ma vie ?

Nous passons bien souvent beaucoup de temps à vouloir trouver le sens de la vie, mais nous oublions quelque chose d’important : nous avons le choix.

Pour vous aider à définir votre propre réponse, votre propre mission de vie, vous pouvez vous appuyez sur les points suivants :

  • Les valeurs qui vous font vibrer ;
  • Vos forces et talents ;
  • Les épreuves de vie que vous avez traversées.

Et n’oubliez pas : le meilleur moyen de vous épanouir est de trouver ce que vous voulez faire et de choisir de le partager avec le reste du monde !


A présent, vous avez toutes les clés en main pour diagnostiquer et surmonter un épuisement émotionnel !

Avez-vous fait le test ? Vous voulez partager votre expérience personnelle avec nous ? N’hésitez pas à nous laisser un message en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.