Développer son amour propre pour cultiver la lumière en soi : nos 10 étapes

Développer son amour propre au quotidien pour briller, c'est possible et réalisable ! Découvrez notre sélection des 10 étapes pour s'aimer et s'apprécier à sa juste valeur.

L’amour-propre est une notion qui revient souvent en développement personnel. Car oui, il est important de s’aimer ; et pourtant personne (ou presque !) n’ose se l’avouer.
Si déclarer sa flamme à son partenaire requiert du courage, déclarer son amour à soi-même demande beaucoup de travail sur soi et d’indulgence. Autant d’efforts et d’énergie à fournir pour arriver à un stade d’auto appréciation qui vous permettra de prononcer le fameux, que dis-je le légendaire : je m’aime !

Cela peut paraître arrogant, mais si vous ne vous aimez pas à votre juste valeur, comment voulez-vous que les autres le fassent ? Si vous ne développez pas votre amour-propre, comment voulez-vous cultiver la lumière en vous et briller ? Voici nos 10 conseils pour développer l’amour en vous au quotidien.

L’amour-propre : pourquoi c’est vital de l’augmenter ?

L’amour-propre ne se résume pas au fait de s’aimer

 Lorsqu’il est question d’amour-propre, il est de coutume de penser au fait de s’aimer et de se respecter. Ce n’est pas faux, mais ce n’est pas tout ! Qu’est-ce que l’amour-propre ?

Une définition s’impose, car il est important d’expliquer ce qu’est l’amour-propre avant d’entrer dans le vif du sujet. En voici donc le mécanisme : l’amour-propre repose majoritairement sur le contentement de soi ainsi que l’opinion réelle ou imaginaire que les autres ont de nous.

L’amour-propre se définit par l’estime de soi, mais aussi par l’instance psychologique qui est à l’origine de l’orgueil et de la honte : deux sentiments représentant les excès de l’estime de soi.

L’amour-propre et l’amour de soi : quelle est la différence ?

Selon Jean-Jacques Rousseau, on distingue deux tendances chez l’homme : l’amour-propre et l’amour de soi qu’il définit comme suit :

L’amour-propre : un sentiment négatif né de la comparaison et de la réflexion qu’il n’existe qu’une société et suppose la distinction de l’être du paraître.

En bref, l’amour-propre est un mouvement qui nous porte à tout sacrifier à l’image que les autres se font de nous.

En revanche,

L’amour de soi : un sentiment positif et naturel représentant la source originelle de toutes les affections, dont la pitié.

Si l’on se tient à la définition de Rousseau, l’amour-propre et l’amour de soi sont différents dans la mesure où le premier émane d’une volonté de satisfaire autrui tandis que le second découle d’une volonté de se satisfaire soi-même.

Amour propre et narcissisme : ne pas faire l’amalgame des deux

Je m’aime, suis-je narcissique ?

 Si la limite entre l’amour-propre et le narcissisme peut paraître fine, leurs conséquences sont pour ainsi dire inverses. C’est pourquoi il faut savoir les différencier et ne pas faire l’amalgame des deux.

Une personne ayant tendance à s’accorder bien trop de crédit sera rapidement perçue comme imbue de sa personne, égocentrique et narcissique.

Pourquoi de tels préjugés ?

 Car le narcissisme commence bien souvent par une admiration exagérée de son physique et ne s’appuie que très rarement sur le succès à travers le dur labeur et l’expérience. Ce trait de caractère repose également sur la faible attention portée à son entourage, et ce, contre une mise en valeur excessive de sa personne.

Le narcissisme remet en cause l’empathie et prend ses racines dans un besoin, voire une exigence de reconnaissance. Tandis que l’amour-propre relève de l’autosatisfaction et surtout de l’autosuffisance. Ainsi, une personne qui voue un amour voire une admiration sincère envers ses capacités physiques et intellectuelles ne cherche pas à être reconnue ou admirée des autres.

De plus, le narcissique adopte un comportement visant à mettre en lumière les défaillances d’autrui comme il a tendance à essayer de susciter un sentiment d’infériorité et de culpabilité chez les personnes qui remettent en cause son attitude.

Inversement, une personne ayant de l’amour-propre ou de l’amour pour soi se comporte de façon bienveillante avec son entourage, ne ressentant pas le besoin de rabaisser les autres pour se valoriser. Ainsi, vous pouvez vous aimer sans pour autant sombrer dans le narcissisme !

Amour de soi, confiance en soi et estime de soi : ce que vous devez retenir

 Trois notions difficiles à distinguer, car souvent considérées comme synonymes et pourtant, elles sont toutes des significations distinctes. Je dirais même que s’aimer soi même et avoir confiance en soi représentent les deux piliers fondamentaux, permettant à l’estime de soi d’exister.

∗ L’amour de soi permet l’acceptation de soi, de ses failles et ses faiblesses avec indulgence, sans complaisance. Ainsi, grâce à ce sentiment, vous vous accordez une importance alors même que vous êtes pleinement consciente de votre imperfection.

∗ La confiance en soi concerne l’aptitude à faire, à agir et à réussir malgré les difficultés. C’est le sentiment qui vous permet de ne jamais baisser les bras, d’aller de l’avant et de faire face à l’inconnu.

∗ L’estime de soi appartient au domaine de l’Être et se traduit par le regard que vous portez sur vous-même.

Ainsi, le manque d’estime de soi est souvent synonyme de doutes et d’incertitudes quant au droit au bonheur ainsi qu’à l’épanouissement. En d’autres termes, si vous avez une basse estime de vous, vous pensez ne pas mériter d’être heureuse.

Réussir à développer son amour-propre : les clés pour y parvenir

Soyez indulgente avec vous-même, traitez-vous avec bienveillance

 Que ce soit dans vos pensées ou vos propos, soyez toujours bienveillante avec vous-même de la même façon qu’avec un(e) bien-aimé(e). Apprenez à vous traiter avec un peu plus de respect, de patience et de douceur.

Pardonnez-vous vos erreurs passées

 Il est important de se pardonner pour avancer. Comment y parvenir ? Commencez par vous détacher du passé, dites-vous que vous avez agi de la meilleure façon possible avec les connaissances, la sagesse et la conscience que vous aviez à cet âge ou situation-là.

Ne soyez pas dans le jugement, arrêtez de vous critiquer

 Critiquer les autres c’est mal, se critiquer soi-même est encore pire ! Ainsi pour vous aimer, vous devez impérativement arrêter de vous critiquer. Comprenez que les mots ont un pouvoir qui peut être constructeur ou destructeur. Dans ce cas, la critique négative est dévastatrice.

Essayez de formuler des phrases positives : je ferai mieux la prochaine fois au lieu de dire : je suis nulle. Focalisez-vous sur ce que vous aimez. « J’ai une belle bouche » au lieu de « Je trouve que mon nez est moche. ».

Développer son amour propre au quotidien pour briller, c'est possible et réalisable ! Découvrez notre sélection des 10 étapes pour s'aimer et s'apprécier à sa juste valeur.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Acceptez vos limites et travaillez sur vos points faibles

 C’est un fait, nous sommes toutes limitées d’une façon ou d’une autre. Certaines se sentant freinées par leurs propres limites psychologiques ou physiques, tandis que d’autres subissent les limites imposées par la réalité.

Ainsi, vous ne devez pas vous sentir moindre à cause d’une limite quelconque, notamment si cette dernière échappe à votre contrôle. Acceptez la situation ou (mieux encore !) tournez-la à votre avantage.

Néanmoins, ceci n’est pas une raison pour stagner. Si ce qui vous empêche de réussir sont les langues étrangères, prenez des cours. Si c’est dû à votre manque de souplesse et de flexibilité, faites du yoga…etc. Il faut accepter ses limites, mais ne jamais baisser les bras !

Soyez authentique, vivez avec de vraies intentions

 Si votre intention est de mener un mode de vie qui a du sens et qui soit authentique, prenez les décisions qui favorisent cette intention. Cela vous permettra d’être bien et en parfaite harmonie avec vous-même, dès lors que vous aurez accompli votre objectif.

Vivre selon le bon vouloir des autres n’a jamais fait le bonheur de quelqu’un : une raison plus que valable pour que viviez selon vous. Ce sentiment de liberté et d’épanouissement renforcera la positivité en vous et donc votre estime de soi et votre amour-propre. Commencez donc par établir une liste de vos intentions dans la vie !

Agissez en fonction de vos besoins

 Pour réussir à vous aimer pleinement, vous devez vous concentrer sur ce dont vous avez besoin et non pas sur ce dont vous avez envie.

Cela vous empêchera de suivre les pas des modèles de comportements automatiques qui sont souvent sources à problèmes, vous enferment dans le passé ou ne vous procurent aucune satisfaction.

Soyez attentive et consciente

 Toutes les femmes qui s’aiment de façon saine et sincère ont conscience de leurs pensées, besoins, envies et désirs. Elles sont également conscientes de ce qu’elles sont et ce qu’elles représentent.

Apprenez donc à vous connaitre, définissez vos besoins, listez vos envies et vos désirs et soyez également consciente de ce que vous ne souhaitez pas : cela vous évitera de subir des choses qui vous sont indésirables. Car oui, la connaissance de soi est le socle de l’amour-propre ! Bref, écoutez-vous !

Faites le tri dans vos connaissances, protégez-vous des personnes toxiques

 Une personne qui s’aime se protège des personnes toxiques et ne perd pas de temps avec celles qui essaient d’empoisonner son esprit.

Si, malheureusement, vous comptez des personnes de ce genre dans votre entourage, virez-les, remplacez-les par des gens qui vous aiment, vous soutiennent, font ressortir le meilleur de vous-même. Vous méritez ce qu’il y a de mieux !

Accordez-vous du temps, prenez soin de vous

 Prendre soin de soi est l’un des plus beaux messages d’amour.
S’accorder le temps d’un bain moussant, d’un soin de beauté, d’une lecture ou d’une séance de méditation est une déclaration d’amour que vous vous faites à vous-même, à votre corps et votre esprit.

Prendre soin de soi passe également par les petits gestes du quotidien : avoir une routine qui vous procure du bien-être, dormir suffisamment, manger sainement, se promener et bien plus encore.

Félicitez-vous, récompensez-vous !

 Prenez pour habitude de vous féliciter pour tout ce que vous faites de bien, pour chaque petit détail qui vous fait avancer dans la bonne direction, pour chaque réussite aussi minime soit-elle.

Remerciez votre corps d’être en bonne santé, félicitez votre cerveau d’avoir retenu toutes ces informations pendant toutes ces années, encouragez-vous à faire mieux la prochaine fois. Quel type de récompense ?

Ça peut être un mot gentil, un livre que vous désirez lire depuis longtemps, une robe qui vous fait de l’œil depuis un moment, des cours de cuisine ou de boxe (peu importe) ou encore un voyage dont vous rêvez depuis toujours.


Développer son amour-propre pour cultiver la lumière en soi devrait être notre première préoccupation, car c'est ça qui nous guidera vers l'épanouissement et la satisfaction extrême.

Je m'aime, et vous ?

Développer son amour propre pour cultiver la lumière en soi : nos 10 étapes
4.6 (92%) 5 vote[s]

3 Comments

  1. C’est un très bel article Mylène. Je suis d’accord avec toi sur le fait que se connaître vraiment est la base pour s’aimer soi-même. Je crois que j’ai commencé à m’aimer réellement quand je me suis rendue compte que mes soit-disant défauts n’en étaient pas. Je préfère le terme « caractéristiques » à « qualités » et « défauts ». Parce qu’au final ce que certains prendront pour des défauts, d’autres trouveront que ce sont des qualités. Par exemple, si je dis que je suis introvertie, certains penseront que je suis timide, pas intéressante. Alors que d’autres apprécieront le fait que je réfléchisse avant de parler, que je sois sage (les parents aiment bien avoir des enfants sages). J’ai aussi mis mon passé derrière moi, j’ai pardonné à ceux qui m’ont blessée et j’ai fait la paix avec moi-même. Et depuis que je m’accepte et m’aime de façon inconditionnelle, je suis tellement mieux dans ma vie à tous les points de vue: je m’épanouis professionnellement (en gros je fais ce que je veux), je prends du temps pour moi, j’écoute mes envies et mes désirs, et du coup je profite beaucoup mieux de mes enfants. On veut que nos enfants soient heureux mais s’ils voient que leurs parents ne s’aiment pas eux-mêmes, je ne vois pas comment ils peuvent faire. Du coup, ce que je proposerais en plus de toutes tes astuces, c’est de faire la liste de ses « défauts » et de noter ce qu’il y a de positif pour chaque « défaut »: quels avantages y a-t-il à avoir cette caractéristique? Et juste s’accepter toute entière 🙂

  2. Je pense que le départ de toute action est effectivement de commencer par s’aimer sois même avec nos qualités et nos défauts !
    Parfois, il nous semble important d’être aimée de tous… mais en fin de compte ne faudrait il pas d’abord nous apprécier nous même ?
    Naturellement, les personnes qui nous ressemblent viendront à nous =)
    Belle journée,

    Mélanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.