Culpabilité : 7 conseils pour la stopper et se sentir bien !

La culpabilité : ce sentiment toxique peut parfois vous gâcher la vie. Apprenez à vous en débarrasser grâce à nos 7 conseils simples à mettre en œuvre, et découvrez comment réapprécier la vie !

La culpabilité peut vous prendre à la gorge et parfois miner votre existence. Si vous faites partie des personnes qui culpabilisent trop, et qui le vivent mal, cet article est fait pour vous !

Culpabilité toxique, jalousie… comment s’en sortir ? Voici nos clés pour réussir à vous en défaire !

La culpabilité, à quoi sert-elle ?

Sentiment de culpabilité : définition et utilité

Selon Laurent Bègue, psychologue social,

la culpabilité est une expérience émotionnelle désagréable, caractérisée par un sentiment de tension, d’anxiété et d’agitation. Mais, bien avant de constituer une manifestation inadaptée, elle est un signe de bonne santé psychologique.

 La culpabilité, bien que généralement douloureuse, possède aussi un bon côté, puisqu’elle sert de signal nous indiquant avoir mal agi. Nous pensons avoir franchi des limites, qui correspondent à nos valeurs ou nos principes moraux.

On peut se dire que la culpabilité a un rôle utile car elle sert de garde-fou qui nous aiderait à rester dans le droit chemin : nous prenons en compte les sentiments des autres et ajustons alors notre attitude vis-à-vis d’eux. Elle agit comme un moyen de raviver notre conscience pour faire la part des choses entre le bien et le mal : je maîtrise mes émotions, je n’explose pas mais j’adapte mon comportement et ma réaction aux circonstances.

Se sentir coupable : un sentiment toxique

 Bien souvent, le sentiment de culpabilité provoque plutôt de l’angoisse qui n’est pas toujours utile ni constructif : on rumine, on ressasse, on perd ses moyens et on ne va pas agir mais plutôt se rabaisser, perdre confiance en soi  et au final ne pas sortir grandie, mais aigrie voire abattue.

Le fait de se sentir coupable n’est pas toujours justifié. Difficile de faire la part des sentiments et de comprendre pourquoi on a agi comme cela. Parfois, en essayant de ménager une personne, vous en affectez une autre.
La culpabilité peut remonter à bien longtemps et s’être accentuée au fil du temps et des circonstances de la vie. Elle devient alors toxique et ruine parfois l’existence : si, enfant, vous avez été bridée par votre père ou votre mère ou poussée vers la perfection, si un proche éprouve de la jalousie, vous pouvez passer votre vie à culpabiliser pour tout et rien, sans parvenir à vous détacher de ce sentiment qui peut vraiment être destructeur.

La culpabilité peut parfois être imaginaire : Les « sois forte », « sois la meilleure », « dépêche-toi » entendus dans votre enfance vont vous amener à mal vivre certaines situations ou vous ne serez pas au top et à culpabiliser par rapport à la pression familiale ou sociale qui vous a longtemps été imposée.

Alors, comment se débarrasser des différentes formes de culpabilité. Comment s’alléger de cette pression supplémentaire qu’on s’inflige parfois injustement ?

Arrêter de se sentir coupable et apprécier la vie sans se prendre la tête

Voici des conseils simples et efficaces pour pouvoir se libérer :

La prise de conscience du sentiment de culpabilité

 C’est la toute première étape cruciale pour dépasser cette toxicité : le fait de prendre conscience de ce sentiment de culpabilité est un moyen de commencer à le reconnaître et d’apprendre à l’accepter.

Ici, l’important est de travailler sur le lâcher-prise : prenez conscience qu’il y a des émotions qui vous boostent (joie, plaisir…) et d’autres qui vous paralysent. Pour faire changer les choses et vous défaire de ce sentiment négatif, il faut prendre le temps de l’analyse puis de l’action.

Cette première étape est réalisée ? Alors on continue !

Analyser les circonstances

 Une fois passée la prise de conscience, analysez les choses pour savoir d’où vous vient ce sentiment de culpabilité. Remontez dans le temps, à votre enfance notamment, pour comprendre pourquoi vous culpabilisez par rapport à une situation donnée.

Essayez aussi de comprendre qui sont les personnes dans votre entourage qui vous amènent à la ressentir : les identifier clairement vous aidera à aller de l’avant !

Brouillez les pistes

 Pour vous libérer de la culpabilité, vous allez vous défaire de la programmation mentale qui a créé ce sentiment.

Pour ne plus vous sentir coupable, voici la recette que je vous propose : dès que la culpabilité apparaîtra, cassez-la et brouillez ce sentiment jusqu’à ce qu’il disparaisse complètement. Cela vous dit d’essayer ?

La culpabilité : ce sentiment toxique peut parfois vous gâcher la vie. Apprenez à vous en débarrasser grâce à nos 7 conseils simples à mettre en œuvre, et découvrez comment réapprécier la vie !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Par exemple, pour vous éloigner d’un individu toxique qui vous fait culpabiliser, voici comment faire :

1- Analysez en détail la situation qui vous fait culpabiliser : observez-la tranquillement, et tournez autour d’elle pour en comprendre toutes les facettes.

2- Remontez jusqu’à l’origine de ce sentiment de culpabilité : analysez et rajoutez une pincée d’humour, de désinvolture ou d’exagération pour vous en détacher. Cette nouvelle façon de revoir l’histoire la rendra plus agréable et moins angoissante.

3- Refaites plusieurs fois ce même exercice pour réussir à modifier puis supprimer complètement vos sentiments coupables.

Vous y êtes ? Plus que quelques étapes à franchir

Boostez le nouveau sentiment positif

En arrêtant de culpabiliser, vous allez créer du vide. Or, on le sait, la nature a justement horreur du vide. La solution ? Remplacer ce sentiment de culpabilité par de nouvelles belles émotions et de jolis sentiments : joie, amour, liberté… faites vos jeux !

Travaillez le conditionnement

 Reproduisez cet exercice régulièrement en lui donnant de l’intensité et en boostant le degré d’émotion positive. Au fil du temps, cela doit devenir une habitude, voire un automatisme.

Et surtout, récompensez-vous avec un petit plaisir à chacune de vos réussites !

Testez-vous

 Maintenant repensez à la situation qui créait en vous de la culpabilité et écoutez vos émotions : elle ne doit alors plus éveiller de sentiment coupable en vous. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez recommencer l’exercice pour, de nouveau, brouiller les pistes, booster le nouveau sentiment positif et travailler encore le conditionnement.


Etre indulgente avec soi-même est déjà un bon moyen de réduire ce sentiment de culpabilité : apprendre à mieux se connaître, faire des exercices pour s’aimer soi-même est important pour vous nourrir et lutter contre les émotions négatives.

Pour compléter cette méthode, vous pouvez utiliser la méthode HoOponopono  : elle propose une approche très intéressante qui vous sera utile au quotidien.

Alors commencez sans attendre à booster votre moi pour lutter contre ce sentiment qui vous ronge. Mettez dès aujourd’hui en place nos 7 étapes pour vous libérer enfin de cette culpabilité…. sans plus tarder. Envie d’essayer ?

Culpabilité : 7 conseils pour la stopper et se sentir bien !
4.3 (86.25%) 16 vote[s]

10 Comments

  1. J’ai fait certaines erreurs dans ma relation précédente et j’ai un peu de mal à me pardonner. Mon ex me les a d’ailleurs récemment reprochés. C’est donc un peu plus difficile. Merci pour cet article en tout cas !

    1. – remonte le long de ton émotion pour trouver l’origine : qu’est ce qui te gêne réellement derrière cette culpabilité ? Lorsque tu trouveras la peur racine, tu seras à l’origine.
      – il y a de bonne chance que ce soir exactement la même peur (inconsciente) que révèle les reproches de ton ex
      – cela peut être : peur de décevoir, peur d’être rejetée …
      – libére toi de cette peur. La seule solution est du faire face : de voir exactement ce qu’est cette peur. Ca ne sera pas facile. Mais avec de la volonté tu vas y arriver.

      Bon courage à toi sur ta route 🙂

  2. Je culpabilise terriblement d’avoir trahie mon conjoint et mon ex en faisant croire que je prenait la pilule alors que je la prenait pas ce qui fait que je suis tombé enceinte de mon ex ensuite j’ai avorté et il m’a quitté donc je me dis bien fait pour moi et ensuite lorsque j’ai rencontré mon conjoint il y a 12 ans je la prenait toujours pas et je lui disais que oui bien sur je suis de nouveau tombé enceinte et la fausse couche en y réfléchissant je la prenait pas parce que comme je fume j’avais peur d’avoir des soucis de santé (pillule + cigarette =très mauvais) je sais c’est lâche même très lâche donc j’ai l’impression que mes enfants ont été conçu sur un mensonge alors qu’on les a faits quand on a décidé mais j’ai tellement honte ça me détruit littéralement j’ai l’impression que je mérite pas mes enfants et mon conjoint de plus pendant des années j’ai été sur Facebook voir le profil de mes ex sans lui dire je crois que je fais pas le deuil de mes ruptures précédentes j’ai tellement honte j’arrive plus a avancer.

    1. Bonjour Lana, je vous conseil de vous poser, au calme dans un endroit tranquille, pour réfléchir par rapport à ça. De ne pas vous dire “je n’aurai jamais du faire ça” ou d’autres remarques de ce genre. De vous dire “voici ce qu’il s’est passé, j’ai fais quelques erreurs dans ma vie, mais j’assume, et je continuerai à assumer”. Et de, comme le dit cet article, de trouver la source de cette culpabilité. Allez lire d’autres articles, renseignez vous, demandez conseil aux personnes de confiance autour de vous et je vous garanti que vous allez apprendre beaucoup de choses. Bonne chance à toi.

  3. Merci d’avoir pris le temps de me répondre. Depuis cette article je développé une dépression suite à cette culpabilité toxique je suis donc sous ad je replonge constamment dans mon passé à la recherche d’erreurs que j’ai pu faire et bien j’en ai trouvé ce qui me rassure pad. J’essaie de relativiser en me disant que je referai plus les mêmes erreurs mais la culpabilité prend le dessus à chaque j’espère m’en sortir un jour. Merci pour vos conseils.

  4. Mon conjoint m’a accusé pendant 6 ans d’être infidèle chose que je n’ai jamais faite
    La situation est de ma faute car je n’ai rein fait au moment où ça aurait dû être fait
    Je me sens coupable et déçue car les 6 ans ont été un fracas total ac 2 filles
    On est séparé car c moi qui ne supportais plus qu’il m’accuse à tord
    Depuis la séparation on a eu 3 relations mais à chaque fois au bout de quelques jours j’explose et je remets la situation sur le tapis car g besoin d’en parler ac lui mais ça déraille
    Dc je pense qu’être en sa présence n’est pas bon pour moi
    Maintenant je pourrais dire qu’il est toxique pour moi et moi toxique pour lui

  5. Coucou Lana,
    Je suis le même cas que toi….une culpabilité qui me ronge et m’a mis dans problèmes d’anxiété généralisée et donc sous ad.
    J’ai 40 ans, nous avons travaillé avec mon époux 10 ans ensemble comme enseignants, avec tous les soucis que cela comporte, les disputes par divergences d’opinion…puis j’ai dérapé avec un abruti qui a profité de la situation pour venir me tourner autour…bref…J’ai très mal géré si ce n’est que je n’ai nullement voulu recommencer, pas moi, je ne suis pas comme ça je l’ai dit à mon mari après tout je devais assumer…grâce à cela, m’a heureusement pardonnée, mais cet épisode m’a fait basculer sur les crises d’angoisse, l’impression d’avoir gâché notre relation …depuis les ad ne me lâchent plus …..
    Besoin d’aide

  6. JE ME SUIS OCCUPEE DE MON UNIQUE SOEUR MALADE DURANT
    SIX MOIS SANS AUCUNE AIDE ET SANS MEME PENSER A DORMIR.
    LA SEMAINE QUI A PRECEDE SON DECES J’ETAIS EPUISEE ET IL
    M’EST ARRIVE D’ETRE .ENERVEE. AUJOURD’HUI JE LE REGRETTE.COMMENT GUERIR DE MA CULPABILITE? REPONDEZ-MOI JE VOUS EN SUPPLIE. SABRINA;

  7. Bonjour , je me suis trouvée un chien il y a quelque temps , qui ne posait pas de problème particulier au début ; De puis quelque temps , il s’était mis à”pincer ” (sans plus les gens qui passait devant son territoire ) , je ne suis malgré tout pas assez inquiétee meme si j’ai fait appel à un éducateur canin qui m’a assurée ,et je le lachais avec sa muselière afin delimiter les risques sauf qu’un soir il a réussi à l’enlevr et repincer un gamin qui a eu réellement peur ( un gamin très nerveux )
    je me suis faite insultée , cette femme a pas mal de pb avec tt lemonde mais avait malgré tout raison .J’ai été imprudente et je m’en veux horriblement . Je ne sais plus comment surmonter tout cela .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.