Changer de métier : c’est décidé, j’ose enfin !

Changer de métier · Vous y pensez depuis plusieurs mois, peut-être depuis plusieurs années. Quand, comment et pourquoi changer de métier ? Quelles sont les erreurs à éviter ?

Vous y pensez depuis plusieurs mois, peut-être depuis plusieurs années : changer de métier est votre ambition. Pourtant, vous n’arrivez pas à vous lancer. Par peur de l’inconnu, de l’incertitude financière ou tout simplement du changement, vous n’osez pas. Comment provoquer le déclic et enfin vous lancer ?

Changer de métier : pourquoi ça fait peur ?

Changer de métier, ça fait peur. Envisager une réorientation, un nouveau projet professionnel, c’est aller dans l’inconnu. Alors, mettons d’abord des mots sur ces peurs !

Changer de métier, changer ses habitudes

 D’abord, parce que le métier définit notre emploi du temps et nos horaires, soit nos habitudes. Changer de métier, c’est changer d’habitudes, de routine, voire de mode de vie. Changer de métier, c’est aussi changer d’entourage : quitter ses collègues, renouveler son cercle de connaissances, découvrir de nouvelles personnes… Tout cela peut vous faire peur et, vous savez quoi ? C’est normal !

Changer de métier, changer d’ancrage social

 Ensuite, parce que notre métier définit aussi, souvent, qui nous sommes. L’une des premières questions que l’on pose lorsqu’on rencontre quelqu’un pour la première fois est “Tu fais quoi dans la vie ?”. La réponse attendue est toujours professionnelle : on s’attend à ce que l’autre nous indique son métier et c’est ce dernier qui va nous permettre de jauger (juger ?) l’autre.

Changer de métier, changer de salaire

 Enfin, et ce n’est pas négligeable, parce que notre métier définit notre salaire et donc, en grande partie, notre niveau de vie. Une reconversion professionnelle n’est pas toujours accompagnée par un meilleur salaire – au contraire même. Changer de métier, c’est souvent une envie viscérale qui n’est pas forcément liée à des considérations financières.

Pour toutes ces raisons, changer de métier peut vous donner envie et en même temps vous effrayer. Pourtant, il serait dommage de rester enfermée dans un job qui ne vous ressemble plus pour des peurs contre lesquelles vous pouvez apporter des réponses, à la fois intérieures et extérieures.

C’est pourquoi j’ai voulu vous proposer cet article aujourd’hui : je suis persuadée qu’il est possible de changer de métier en douceur, sans forcément vous brusquer. Découvrons ensemble comment dans les étapes ci-dessous.

Étape 1 : Se comprendre et se connaître

La première étape pour se reconvertir et engager une reconversion réussie, c’est de se comprendre et se connaître. Il s’agit d’une part de se poser les bonnes questions, mais aussi d’utiliser des outils pour mieux comprendre ce que vous désirez.

 8 questions à se poser avant de changer de métier

  • Pourquoi mon métier actuel ne me convient plus ?
  • Est-ce mon métier qui ne me convient plus ou mon environnement ?
  • Quel métier ai-je envie d’exercer ? Pourquoi ?
  • Quel métier ai-je les compétences de faire ?
  • Ai-je des diplômes pour pratiquer ce nouveau métier ?
  • Ai-je déjà expérimenté ce métier ? Si oui, qu’est-ce que j’ai aimé ? Sinon, ai-je moyen de tester ce métier avant de me lancer ?  Ou au moins un proche avec qui échanger ?
  • Ce métier a-t-il des débouchés ?
  • Ce métier m’impose-t-il un changement de vie (devenir indépendante, quitter le salariat, déménager…) ?

Outil 1 : Faire un bilan de compétences

 Pour changer de voie, te réorienter, apprendre à mieux te connaître et pour valider tes compétences, un outil intéressant est le bilan de compétences. Réalisé après plusieurs heures de rendez-vous avec un professionnel, il permet de mieux se connaître au niveau professionnel : aptitudes, motivations, intérêts… Tout est évalué et regardé de façon neutre. Sans compter qu’il vous aide aussi à retracer votre parcours professionnel.

Outil 2 : Faire un bilan perso

 Si le bilan de compétences vous permet de mieux vous connaître au niveau professionnel, il peut aussi être intéressant de faire un bilan personnel au moment de changer de métier. Il existe plusieurs outils et professionnels pour vous aider à faire le point sur votre vie à un instant T.

Quelles sont vos aspirations personnelles ? Souhaitez-vous vous marier, avoir des enfants, voyager, écrire… Quels sont vos objectifs ? Ces objectifs sont-ils liés au travail ? Demandent-ils de déménager ? Au moment de changer de travail, et d’entamer votre nouvelle orientation professionnelle, il peut être intéressant d’étudier l’ensemble de votre situation.

Le développement personnel de façon générale et l’ensemble des ressources que vous pouvez retrouver sur mon blog sont une aide importante pour faire votre bilan personnel et mieux comprendre vos aspirations profondes.

N’hésitez pas à consulter des articles comme celui sur l’Ikigai, par exemple : il pourrait vous aider à mieux comprendre quel est le sens de votre vie.

Outil 3 : Faire un bilan économique

 A quelle hauteur s’élève les charges fixes de votre vie ? Combien devez-vous gagner chaque mois pour subvenir à vos besoins monétaires ? Pouvez-vous baisser ces besoins et comment ? A moins qu’un gros projet (achat, naissance…) n’ait pour conséquence d’augmenter ces besoins ?

Au moment de changer de métier, vous devez absolument faire un point sur l’ensemble de ces questionnements. En effet, connaître votre situation économique va vous permettre de mieux anticiper les changements.

Étape 2 : Répondre à ses peurs

Vos peurs sont légitimes. Quelles qu’elles soient. Changer de vie professionnelle n’est pas anodin. Afin d’envisager avec sérénité votre changement d’emploi, il ne s’agit pas de les supprimer ou de les nier. Il s’agit plutôt d’y apporter des réponses et de vous rassurer ainsi. Voici plusieurs outils pour répondre à vos peurs.

Syndrome de l’imposteur : suivre une formation

 Si vous avez peur de ne pas être légitime dans votre nouveau métier, vous former peut être la solution. Cela vous aidera à vous sentir plus légitime et mieux armée. Peut-être cela vous permettra-t-il de réaliser que vous avez dans votre escarcelle l’ensemble des compétences et aptitudes nécessaires à l’exercice de ce nouveau métier.

En d’autres termes, trouvez une formation à la fois théorique et pratique pour découvrir le nouveau métier que vous souhaitez. Mon conseil serait de prendre une formation courte (quelques semaines) ou une formation du soir afin que vous puissiez vous former sans avoir à quitter votre travail actuel. Le risque sera moindre et la formation vous permettra de mettre un premier pied à l’étrier. Changer de job, c’est changer de vie, alors allez-y étape par étape.

Peur du changement : créer une microentreprise

 Certains métiers – la majorité des métiers créatifs notamment – peuvent être exercés en parallèle de votre activité professionnelle. Dans un premier temps, créer une micro-entreprise pour exercer votre activité secondaire peut être une bonne solution pour tester sans prendre aucun risque. Vous continuez à travailler au sein de votre activité primaire et vous développez votre activité secondaire sur vos temps de repos, le soir et le weekend. Dans un second temps, vous pourrez effectuer le switch d’une activité à l’autre sans trop vous brusquer.

Changer de métier · Vous y pensez depuis plusieurs mois, peut-être depuis plusieurs années. Quand, comment et pourquoi changer de métier ? Quelles sont les erreurs à éviter ?
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Peur du changement : Parler à des professionnels

 Si vous craignez de changer de travail car vous avez peur de ne pas parvenir à vous organiser, il peut être intéressant de contacter des professionnels qui exercent déjà afin de voir avec eux la réalité de leur quotidien. Vous n’avez pas, dans votre entourage, de personne pratiquant ce métier ? Ce n’est pas bien grave : les gens sont toujours friands à l’idée de parler d’eux. Contactez des professionnels et proposez-leur un café : vous serez étonnée du nombre de personnes qui vous répondront par la positive ! 😉

Peur de la dépendance financière : bien préparer son budget

 Si c’est la dépendance financière qui vous inquiète (par rapport à vos parents ou à votre conjoint), il est essentiel de faire un bilan économique avant de vous lancer. Sachez exactement combien d’argent vous devez avoir avant de tout plaquer et maîtrisiez votre budget.

Si votre projet est lié à la création d’une entreprise, faites un beau business plan avec un beau bilan prévisionnel pour être bien sûre de vous. Si votre projet implique des mois de chômage, faites des simulations chez Pôle Emploi pour ne pas avoir de mauvaise surprise. N’hésitez pas aussi à économiser quelques temps avant de vous lancer : prévoir, c’est 1) vous rassurer et 2) augmenter vos chances de réussite !

Peur du “qu’en dira-t-on ?” : prendre confiance en soi

 Un métier, c’est aussi un marqueur social. Si vous craignez le qu’en dira-t-on car vous quittez un emploi bien vu pour une activité socialement moins réputée, il va vous falloir des épaules solides. Pour vous sécuriser, la première chose est de prendre confiance en vous et en vos décisions. Prendre confiance en soi, c’est plus compliqué que lire ces lignes, c’est évident… J’ai publié plusieurs articles sur ce sujet sur ce blog : Comment reprendre confiance en soi ? ou 6 petits jeux pour développer sa confiance en soi.

Rappelez-vous surtout que les gens qui se montrent critiques envers vous lorsque vous décidez de changer de métier sont avant tout critiques envers eux-mêmes. Ils projettent sur vous leurs propres peurs. Rassurez-les et montrez que vous n’avez pas peur et que vous savez pourquoi vous faites cela. Pour être convaincue et convaincante : Sachez pourquoi vous partez : manque de sens, manque d’alignement, manque de reconnaissance, manque d’intérêt… Notez ce que vous pensez trouver dans votre nouvel emploi.

Étape 3 : Se lancer !

 Vous avez fait votre bilan de compétences et votre bilan personnel, vous êtes formée, vous vous êtes préparée aux différentes éventualités… Il est temps de sauter ! Toutes les actions que vous avez faites préalablement l’ont été pour installer un filet de sécurité et vous rassurer. Désormais, lancez-vous, montrez-vous. Commencez à démarcher des employeurs et à répondre à des annonces. Lancez les démarches pour mettre votre entreprise sur de bons rails ! Bref, c’est parti !


Pour envisager un changement de métier, je ne peux que vous conseiller de faire un travail sur vous. Cela permet de prendre conscience de vos envies profondes, de vos peurs et de vos aptitudes afin de mieux cerner le métier qui vous conviendrait. Pour réussir à vous libérer de votre zone de confort, c’est bien par là qu’il faut commencer !

Vous avez changé de métier récemment ? Ou plus simplement d’entreprise ? N’hésitez pas à témoigner ! Cela pourrait aider d’autres femmes qui hésitent aujourd’hui à sauter le pas.

2 Comments

  1. Merci pour cet article très complet. Une vie, c’est une multitude d’aventures et de prises de risque. Les choix que nous avons fait à vingt ans ne nous rendent plus heureux à quarante. Il est très important ne nous remettre en question tout au long de notre vie.

  2. C’est une démarche compliquée pour beaucoup de personnes, mais après, lorsque l’on se sent mal, je pense que c’est une excellente idée d’y penser.
    Personnellement, je suis en train de me reconvertir et je réalise les étapes qui sont énoncées dans cet article 🙂
    Je suis certaine d’y arriver, il faut de la persévérance et de l’ambition pour cela, et je sais que je les ai !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.