Comprendre et gérer ses émotions au travail

Gérer émotions travail
Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

Quelle est la place des émotions au travail ? Quels sont les ressentis les plus courants ? Quelles sont leurs causes ? Quels sont leurs impacts ? 

Nos ressentis, qu’ils soient positifs ou négatifs, ont une influence sur notre bien-être, notre santé mentale et physique. Bien qu’aucune émotion ne soit en elle-même négative, il est important d’avoir conscience de l’origine du mal-être dont elles sont issues. Se sentir bien au travail contribue sans nul doute à sa performance. Ainsi, savoir décrypter ses émotions et comprendre celles de ses collègues est une compétence essentielle en entreprise :  

l’intelligence émotionnelle. 

Pour mieux comprendre l’origine des émotions au travail et leurs impacts, nous vous proposons de découvrir :  

  • Les types d’émotions 
  • Les montrer ou le cacher ? 
  • Leurs causes 
  • Leurs impacts 
  • Les gérer en 3 étapes.
Cet article invité a été rédigé par Topformation pour les Défis des Filles Zen.

Identifier les types d’émotions

Les émotions que nous ressentons au travail peuvent être positives ou négatives, d’après l’Institut Think, les plus courantes sont :  

  • Les ressentis positifs : concentration, confiance en soi, énergie, motivation et calme. 
  • Les ressentis négatifs : fatigue, contrariété, stress, tension et colère. 

L’importance des émotions

Les émotions sont présentes sur notre lieu de travail et elles ne s’arrêtent pas aux portes du bureau. Il est important d’en avoir conscience pour son bien-être personnel et celui de ses collaborateurs. En effet, les émotions que nous ressentons sont des indicateurs de ce que notre cerveau perçoit de ces situations. Il est donc primordial de savoir les reconnaître afin de préserver sa santé psychologique et physique. 

Les montrer ou le cacher ?

Intéressons-nous dans un premier temps à l’état des lieux des émotions au travail. D’après une enquête menée par la DARES sur “Les conditions de travail”, 65.3 % des salariés disent cacher leurs émotions au travail. Un nombre qui reflète leurs fortes présences en entreprise. Cependant, celui-ci traduit également le fait que les salariés dissimulent leurs émotions. À l’origine de cette dissimulation, certains n’osent pas exprimer leurs ressentis par peur des réactions ou des conséquences. 

Cependant, ce sujet devient moins tabou, car les jeunes générations sont plus enclines à faire part de leurs émotions. Une bonne nouvelle qui encourage la mise en place de politiques de prévention et d’amélioration de l’environnement au travail. 

Mais à l’heure actuelle, moins de la moitié des salariés reçoivent un soutien de la part de leur manager lorsqu’ils traversent un problème qui les affecte. Lorsque des initiatives sont prises par un employeur, il s’agit à 26 % d’établir une communication plus fréquente et à 18 % d’un droit à la déconnexion garantie. 

Les émotions sont bien présentes en entreprise et plus ou moins bien accueillis, un sujet qui semble doucement évoluer. Mais alors d’où viennent ces émotions ? 

Comprendre l’origine des émotions 

La balance émotionnelle des professionnels est positive à 55 %, à l’équilibre pour 15 % et négative à 30 %. Par conséquent, cela signifie qu’un tiers des salariés ressentent majoritairement des émotions négatives au travail.  

Quelles sont les causes des émotions négatives ?

Les facteurs sont nombreux, généralement, l’on retrouvera : 

  • Surcharge de travail,  
  • Responsabilités trop importantes,  
  • Manque de reconnaissance,  
  • Manque de respect, 
  • Difficulté à concilier travail et vie privée. 

Ne pas fuir les émotions négatives 

Les émotions sont des indicateurs à prendre en compte. En effet, elles agissent comme un signal pour nous prévenir qu’une situation ne répond pas à nos besoins ou à nos valeurs. Il semble alors indispensable de faire un travail d’introspection sur soi-même pour en avoir conscience.  

Ainsi, pouvons-nous considérer que ces émotions soient néfastes ? Nous pouvons dire que non, car elles agissent plus comme une alerte. Cependant, il est important d’en avoir conscience et agir parce qu’un trop-plein peut entraîner un burn-out ou une dépression.  

Bien entendu, avant d’en arriver à ces cas, vos émotions vous donneront des alertes. Ainsi, il est important de les analyser et de trouver la source du problème. 

Identifier les impacts des émotions sur notre quotidien

Émotions négatives, impact positif ? 

Les émotions négatives ont un impact sur notre santé et la qualité de notre vie. Un trop-plein de ressentis négatifs tels que l’anxiété et le stress sur le long terme peut entraîner des risques de maladies cardiovasculaires et de pression artérielle. Cependant, cet impact n’est pas seulement négatif, car il peut avoir un résultat positif. En effet, avoir peur d’une situation ou mal la ressentir peut nous permettre d’éviter ses conséquences négatives. Ainsi, cela nous pousse à prendre une bonne décision qui est en accord avec nos valeurs et à ce à quoi nous aspirons. 

Elles améliorent notre bien-être émotionnel ? 

La vie est semée d’embûches et notre quotidien est fait de nouveaux challenges à relever. Savoir les surmonter n’est pas toujours inné. La façon dont on gère ces situations reflète notre santé émotionnelle et notre capacité à savoir gérer nos émotions. 

Être à l’écoute de vos émotions et les comprendre permet d’être en accord avec vous-même. Savoir décrypter ses émotions est un long apprentissage qui permet de faire face à ses émotions avec plus de confiance. Ainsi, être dans le moment présent, ne pas ressasser le passé ou angoisser du futur sont les clés du bien-être émotionnel. 

Le bien-être émotionnel contribue positivement à cultiver notre pleine conscience. Cependant, cela ne signifie pas que l’on est tout le temps heureux ou inconscient de nos ressentis négatifs. Au contraire, le bien-être émotionnel signifie que l’on a conscience de ses émotions et que l’on a confiance en la façon dont on les gère. 

Cela peut prendre du temps et requiert de l’expérience, mais les résultats sont positifs sur le long terme. Comprendre ses émotions et savoir les identifier permet d’améliorer son bien-être émotionnel et de relever des défis avec sérénité.    

Gérer ses émotions en 3 étapes 

Alors comment gérer ses émotions au travail ? Nous sommes nombreux à nous poser cette question. 

Lorsque celles-ci sont positives, c’est plutôt agréable ! Cependant, lorsqu’elles occupent notre esprit négativement, il peut devenir difficile de savoir comment les gérer. Et l’on peut vite se faire submerger par toutes ces émotions négatives que l’on peut ressentir au travail. Une chose est sûre, exprimer ses ressentis négatifs concernant une situation au travail est important pour améliorer son bien-être et la performance collective.  

Pourquoi ne pas proposer une discussion avec la ou les personnes concernées ? Vous pouvez, par exemple, vous rapprocher de votre manager ou d’un responsable des ressources humaines. 

Voici 3 étapes pour gérer vos émotions au travail : 

1- Être conscient de ses émotions : 

Cette première étape est primordiale. Entrainez-vous à exprimer vos émotions et à les qualifier avec des mots, par exemple, “Je me sens stressé par… ”, “J’angoisse à l’idée de… ”, “Je suis contrarié car…”. Cette étape vous permet de comprendre vos émotions et ce qui déclenchent vos ressentis négatifs. 

2 – Rester zen 

Nous savons comme certaines situations peuvent être anxiogènes ou énervantes. Cependant, exprimer ses émotions lorsque nous sommes colériques ne mène souvent nul part. Il est préférable de prendre du recul sur la situation et d’exprimer ses sentiments lorsque nous sommes calmes et ouverts à la discussion pour trouver des solutions. 

3- Exprimer ses émotions 

Maintenant que vous êtes pleinement conscient de vos émotions, il est temps de les exprimer lors d’une discussion. Trouvez un moment calme, et invitez les personnes concernées à échanger avec vous. Exposez-leur vos ressentis quant à la situation et proposez des solutions. N’oubliez pas de garder une ouverture d’esprit et d’écouter ce que vos collègues vous partagent sur cette situation. Il est important de comprendre vos émotions, mais aussi celles des autres, en faisant preuve d’intelligence émotionnelle.


Vous connaissez désormais les étapes pour gérer vos émotions au travail, alors lancez-vous ! Faites de vos émotions une force et encouragez la communication bienveillante grâce à des discussions libératrices avec vos collègues. 

Parcourez cette infographie réalisée par Topformation et découvrez comment l’intelligence émotionnelle pourrait devenir une compétence clé au travail.

Infographie sur les émotions au travail Retrouvez l’infographie originale sur Topformation.fr

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Newsletter de la Méthode CAP®

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs messages pour créer la vie qui vous ressemble !

Mylène

TU AIMERAIS CRÉER LA VIE QUI TE RESSEMBLE ?

Découvre ma formation-conférence 

« Créez la vie qui vous ressemble
Unique, Passionnante, Inspirante » 

  • Tu sens grandir en toi l’appel de ton coeur ?
  • Tu sens que le moment est venu de partir à ta rencontre ? 
  • Tu sais qu’il est temps d’entreprendre le plus beau voyage de ta vie ? 

Bien plus qu’une formation : un Voyage-Exploration au coeur de soi pour offrir au monde ta lumière

Une réponse

  1. Bonjour et merci pour cet article complet. Cela reflète assez bien la réalité au travail de lire que la majorité des employers préfèreront se confier à leurs collègues quand ils rencontre un problèmes d’ordres émotionnel. Pour ma part, ça a été le cas. C’est important d’avoir un exutoire mais malheureusement cela reste insuffisant sur le long terme car les problèmes demeurent. On ne peut rien faire sur la pression exercée sur un salarié à part changer de poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires​