Anti-stress: 7 exercices magiques pour lutter contre le stress

anti-stress

Anti stress, oui, mais stress négatif 🙂 Lorsque nous percevons un événement comme négatif, nous sommes stressée… et notre corps réagit : notre cœur s’emballe, nos mains, nos jambes tremblent, nous rougissons, nous pouvons avoir mal au ventre, les mains moites, la nausée. Rien de bien agréable, certes. Pourtant, c’est une bonne nouvelle : c’est la preuve que notre corps fonctionne : une menace a été identifiée, l’alarme s’est déclenchée, nos défenses sont en action.. Si c’est une bonne nouvelle, pourquoi est-il important d’avoir des ressources anti-stress ?

Parce qu’il y a le bon stress et le mauvais stress (c’est comme les chasseurs, ou le cholestérol :-)).

Anti-stress… négatif !

Le stress est à la base une énergie positive, nécessaire à la mobilisation de nos ressources. Il met notre corps en état de marche, fuir… ou combattre. Nous sommes alors plus aptes à réussir une épreuve par exemple. C’est le cas lorsque nous ressentons du stress ponctuellement, que nous pouvons récupérer entre 2 épisodes de stress, et qu’il n’affecte pas notre vie quotidienne.

Le souci, c’est quand les épisodes se renouvellent trop fréquemment, laissant le corps dans un état d’alerte exagéré en permanence… Nous nous épuisons, récupérons moins bien, prenons de moins bonnes décisions, nous stressons encore d’avantage, etc… Le stress négatif diminue alors nos performances, et peut entraîner des conséquences physiques ou mentales (perte de confiance en soi, anxiété, déprime, troubles du sommeil et de l’alimentation…).

C’est alors qu’il devient nécessaire de trouver et intégrer dans sa boîte à outils magique des ressources spéciales anti-stress. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des outils pour diminuer cet état d’alerte du corps et le remplacer par un équilibre plus serein.

Mes exercices magiques anti-stress

N°1 : Comprendre d’où vient mon stress

Les sources de stress varient d’un individu à l’autre. Il y a les sources externes de stress (personnes, situations, produits chimiques), et internes (angoisse, perfectionnisme), les deux étant intimement liés.

Pour savoir quelles seront les ressources les plus efficaces, il faut en savoir plus sur vos sources de stress.

Prenez un temps de calme, et posez-vous les questions suivantes :

Qu’est-ce qui me stresse, qui, quoi, quand, où ?

Faites par exemple une petite liste de vos « stresseurs », et à côté de chacun, identifiez une petite action que vous pourriez mettre en place pour être moins « atteinte » par cet élément.

N°2 : Accepter mon stress

Ce n’est pas une partie facile, et cet exercice peut paraître étonnant alors qu’on parle de pratiques « anti-stress », mais il y a une chose que je retiens des études en psychologie positive que je suis en train de suivre… c’est que vouloir lutter contre le stress peut produire les effets inverses, en nous mettant une pression de plus (+1 dans la case perfectionniste, +1 dans la case stresseur interne).

Il est donc important de revenir à un enseignement zen fondamental : l’acceptation.

Lorsque vous êtes stressée, votre corps vous adresse un message. Acceptez-le, accueillez cette émotion négative, ouvrez-lui votre cœur. Elle est là de toute façon, et lutter ne fera que la renforcer.

Acceptez-la, vous êtes ainsi, cela fait partie de vos imperfections.

« Je te reconnais, cher stress , je sais que c’est toi ».

N°3 : Écouter mon corps stressé

Que se passe-t-il en vous lorsque vous êtes stressée ?

Dans la même logique que la pratique anti-stress précédente, dans cet exercice, vous n’allez pas chercher à lutter contre votre stress, mais à l’écouter.

Si vous en avez la possibilité, vous pouvez faire cet exercice par écrit, ce sera encore plus efficace. Que ce soit pendant l’épisode, ou bien après.

Prenez quelques instants de calme, et demandez-vous :

  • Est-ce que vous tremblez des mains ? Des jambes ? De la voix ?
  • Votre rythme cardiaque s’accélère-t-il soudainement ?
  • Ressentez-vous des nausées ? Des douleurs à un endroit de votre corps ? Où ?
  • Transpirez-vous plus fortement ?

Faites simplement le tour de vos sensations corporelles, et écoutez le message de votre corps, sans jugement, et en toute bienveillance.

anti-stress
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

N°4 : Prendre soin de moi

Je suis de plus en plus convaincue que nous manquons principalement d’une chose pour être plus heureuses, plus zen, plus épanouies : d’amour.

Et en réalité, cet amour est là, en nous, autour de nous, partout, à chaque instant.

Je connais cette chanson depuis toujours mais depuis quelques temps seulement je comprends les paroles de Francis Cabrel… « L’amour est partout où tu regardes…. Dans le moindre recoin de l’espace… Dans le moindre rêve où tu t’attardes… »

(Je sais que maintenant vous l’avez dans la tête, tout comme moi :-))

Le souci, c’est que cet amour, nous ne le voyons pas, nous voyons plus ce qui peut nous mettre en danger. Et quand on manque d’amour, on est facilement stressée et nerveuse Tout nous fait peur, tout est effrayant, tout est incertain.

Une pratique simple et efficace consiste à renforcer, cultiver l’amour , l’entretenir, le faire grandir un maximum…

Comment ?

De mille et une manières 🙂 En prenant soin de vous , en vous accordant des pauses.

Une excellente solution anti-stress consiste à pratiquer chaque matin des affirmations positives devant votre glace « je suis merveilleuse, je suis pleine d’amour, je m’aime ».

Je ne crois pas qu’à faire cela on puisse tomber dans l’excès inverse, ne plus voir ses défauts, devenir égocentrique. Je crois au contraire que lorsqu’on est en contact avec l’amour, on se tourne naturellement vers les autres, pour les bonnes raisons, et cela fait toute la différence.

N°5 : Me relaxer

Cela vous semble être un lieu commun n’est-ce pas ?

Alors pourquoi ne le faites-vous pas ? Pourquoi êtes-vous à la recherche de nouvelles solutions magiques anti-stress ?

Prenez l’habitude quotidienne de faire un exercice de relaxation.

Vous n’aurez guère besoin de plus de temps que de 10 minutes pour le faire… et qu’y-a-t-il de plus important pour vous que de lutter contre ce stress négatif qui vous empêche de profiter sereinement de chaque instant ?

Vous pouvez essayer la pratique du ballon.

Installez-vous quelques minutes au calme, les pieds à plat sur le sol, le dos droit.

Fermez les yeux. Inspirez profondément, bloquez l’air quelques instants, et sentez votre ventre gonfler comme un ballon. Visualisez ce gros ballon d’une jolie couleur douce.

Puis expirez et visualisez le ballon se dégonfler.

Pratiquez ainsi quelques instants de respiration consciente en visualisant votre ballon.

Quelques minutes quotidiennes suffiront à revenir à un niveau de stress acceptable. Votre principal obstacle ? Votre mental qui vous pousse à faire autre chose à la place:-)

N°6: Faire du sport

Le sport est un allié anti-stress idéal.

Savez-vous que notre corps est fait pour bouger ? Et que le confort dont nous disposons aujourd’hui nous éloigne de ce besoin naturel, à nos dépends ?

Il est donc temps, si vous ne l’avez pas encore fait, de mettre en place une routine sportive quotidienne. Pourquoi pas le matin, après avoir pratiqué quelques instants d’affirmations positives pour cultiver l’amour en vous et autour de vous ?

Chaussez vos baskets, habillez-vous et sortez faire une petite marche matinale. Ouvrez-vous au monde et faites comme si vous le découvriez pour la première fois en cette matinée bien fraîche. Ou bien, prenez l’habitude d’une petite séance de yoga, ou de gym. L’objectif est d’aller jusqu’à ressentir une petite suée.

En pratiquant quotidiennement de l’exercice physique, vous ressentirez les effets positifs de la libération des endorphines, et rendrez votre corps plus résistant au stress.

N°7 : Développer ma créativité

Qu’il s’agisse d’écrire un livre, un poème, les paroles d’une chanson, de composer de la musique, de dessiner, de peindre, de tricoter, de faire de la mosaïque, de colorier des mandalas, de créer des bijoux… Créer est essentiel car très libérateur. Nous pouvons à travers l’art exprimer beaucoup de choses qui sinon resteraient « bloquées » en nous.

Enfants, nous créons en permanence, nous sommes libres, nous innovons, nous essayons. Adultes, nous voilà prises dans une routine qui nous enferme, nous limite. Nous suivons nos habitudes. Et c’est aussi un facteur de stress.

Pour cet exercice, la plupart d’entre vous me diront qu’elles ne savent pas peindre ou dessiner. Peu importe, choisissez la pratique qui vous permet de vous exprimer (ou au contraire faites quelque chose de nouveau).

Prenez simplement le temps de vous amuser, comme vous le faisiez enfant.

Si vous aimez dessiner ou peindre, vous pourriez par exemple faire cet exercice anti-stress qu’on conseille souvent aux enfants : tentez de représenter votre nervosité ou sa cause. Dessinez ce qui vous fait peur en le symbolisant. À titre d’exemple, le dessin d’un grand monstre difforme, d’un petit point face à l’immense planète terre (grossièrement dessinée à la main, bien sûr), d’un trou noir, d’un immense vide représenté par des ondulations noires ou grises et déformées est représentatif de la nervosité. Il s’agit là de simples exemples, à vous de trouver l’illustration correspondant à votre stress…

Infographie Anti-stress


A vous de jouer et de créer votre routine quotidienne anti-stress (à faire et défaire régulièrement, bien entendu!).

Et vous, que faites-vous pour lutter contre le stress et la nervosité ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *