Le yoga du rire : 8 exercices à tester de toute urgence

Apportez du rire à votre corps et votre esprit suivra. Découvrez les 8 meilleurs exercices du yoga du rire pour être en meilleure santé et garder le sourire au quotidien.

Le Yoga du rire incarne parfaitement cette citation de Spinoza : « Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d’abord votre bonne humeur ».
Et si je ne suis pas d’humeur à sourire ? Et si la blague n’est pas drôle ? Comment arriver à sourire ou encore rire dans ces cas-là ? Ce sont justement les questions que je me suis posées en lisant cette citation.

Après quelques recherches, j’ai découvert que le cerveau ne fait pas la différence entre le rire spontané et le rire occasionné volontairement. Par conséquent, que vous riiez de bon cœur ou intentionnellement, vous bénéficierez, quand même, des bienfaits du rire.  Qu’en dites-vous ? On tente l’expérience ?

Le yoga du rire : pourquoi tester ?

Qu’est-ce que le yoga du rire

 Le yoga du rire est l’un des 15 composants de la rigologie ; une discipline qui se repose, entre autre, sur le yoga, les exercices de rire, de respiration, de visualisation positive ainsi que des exercices de pleine conscience.

C’est une activité à la fois distrayante et bénéfique, dont l’objectif est de changer l’état d’esprit de ses pratiquantes grâce à des exercices de relaxation.

Comment expliquer la connexion entre le yoga et le rire ? Le mot yoga signifie connexion, union. Et la connexion qui lie la pratique du yoga et le rire réside dans la nature des exercices de respiration qui aident à connecter le corps à l’esprit.

En effet, grâce aux exercices de rire, nous aidons notre cerveau à retrouver le sens de l’humour.

Les bienfaits du yoga du rire

Cette activité est réputée pour ses nombreux bienfaits sur notre santé physique, psychologique et émotionnelle. À ce propos, on lui reconnaît une influence sur le sommeil, la digestion, les douleurs et les dérèglements fonctionnels et hormonaux, le système immunitaire, la sexualité, la capacité de travail, l’apparence physique ou encore l’énergie.
Voici une liste, non exhaustive, des nombreux bienfaits relatifs au yoga du rire :

Ø  Sur le plan physique

Le yoga du rire contribue à :

  •  Améliorer la qualité du sommeil ;
  •  Faciliter la digestion ;
  •  Réduire l’hypertension ;
  •  Réduire le taux de cholestérol.

Ø  Sur le plan émotionnel

Le yoga du rire aide à :

  •  Réduire le taux de stress, libérer les tensions ;
  •  Lâcher prise et aller de l’avant ;
  •  Cultiver l’intelligence émotionnelle.

Ø  Sur le plan social et relationnel

Le yoga du rire favorise :

Comment expliquer l’impact du yoga du rire sur notre santé ?

Le yoga du rire apaise les problèmes respiratoires

 Penchons-nous un peu sur les mécanismes susceptibles d’engendrer les effets bénéfiques que nous avons abordés au préalable. Pour commencer, disons que le rire permet d’oxygéner l’organisme, de réduire les tensions musculaires, de masser les côtes en plus de faire travailler le diaphragme.

Notez aussi que le rire est considéré comme un jogging stationnaire, et ce, en libérant la majorité des muscles de notre organisme. Le rire favorise l’élimination des résidus présents dans les poumons et augmente la capacité respiratoire, comme c’est le cas de la toux (sauf que rire est bien plus agréable).

Cet exercice a un effet sur la respiration. En effet, lors du rire, l’amplitude du rythme respiratoire et la quantité d’air inspiré et expiré augmentent. L’inspiration est donc plus profonde et l’on remarque une augmentation du volume d’air réservé. Ce sont là des caractéristiques qui se rapprochent de celle que l’on reconnait au yoga.

Le yoga du rire renforce la digestion

  Le meilleur moyen de bien digérer des repas copieux, c’est de rire ! En effet, le rire provoque des contractions saccadées de l’estomac et de l’intestin, grâce au mouvement du diaphragme.

Ainsi, l’estomac, le côlon et les intestins sont massés et leur motricité digestive est optimalisée. Ce mécanisme explique également comment le rire lutte contre la constipation. De plus, il agit sur le système parasympathique et engendre une augmentation de la sécrétion de la salive et des sucs digestifs, nécessaire à la digestion.

Le yoga du rire agit comme un puissant antidouleur

 La douleur, quelle que soit sa nature, représente aujourd’hui le motif principal des consultations médicales. Pourtant, un moyen efficace et agréable contribue à lutter contre la douleur : le yoga du rire.

En cas de douleurs, le rire arrive à fixer notre attention sur autre chose que le sentiment désagréable qui nous accable. Ce changement, aussi minime qu’il puisse paraître, aide à réduire notre perception de la douleur.

La douleur est souvent accompagnée d’une tension musculaire ; le rire permet de réduire cette tension, voire, de la faire disparaître en agissant sur le système parasympathique. Le rire stimule la production cérébrale d’endorphines (morphine naturelle) qui atténuent fortement la douleur physique ou émotionnelle.

Le yoga du rire est un redoutable antistress

 Le rire fait la balance entre le système sympathique et parasympathique.

Cet équilibre provoque un ralentissement du cœur, un relâchement des vaisseaux et une détente musculaire, qui tend à réduire le taux de stress. Ainsi le rire peut éviter des maladies ou accidents cardiaques graves.
Le rire stimule la sécrétion d’endorphines, aussi appelées hormones du bonheur.

Le yoga du rire améliore la qualité de sommeil

 La phase de sommeil est souvent perturbée par des interrogations, des inquiétudes… Dans ce cas de figure, le rire agit comme une barrière d’optimisme qui chasse toute cette négativité, vous permettant ainsi de profiter d’une bonne nuit de sommeil et de vous endormir rapidement.

Le yoga du rire stimule l’activité intellectuelle

Le rire favorise une attitude plus détendue et plus favorable à l’apprentissage. Cet exercice réduit la peur de l’échec et développe la créativité.

Pourquoi pratiquer le yoga du rire ?

La raison est simple, le yoga du rire aide à faire taire les ressentiments négatifs, prendre du recul. Ces actions nous permettent de nous sentir d’attaque pour affronter les aléas du quotidien.

Une autre raison pour laquelle toute femme devrait pratiquer le yoga du rire est de retrouver ou se reconnecter avec l’enfant intérieur qui sommeille en chacune d’entre nous. On essaye ?

 

Apportez du rire à votre corps et votre esprit suivra. Découvrez les 8 meilleurs exercices du yoga du rire pour être en meilleure santé et garder le sourire au quotidien.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Le yoga du rire : 8 exercices de 10 minutes à faire

Avant de commencer à pratiquer le yoga du rire, vous devez accepter ne pas avoir besoin d’une raison particulière pour rire.

NB : Le yoga du rire se pratique généralement en groupe, autour d’un moniteur. Cela dit, vous pouvez les mettre en pratique seule face à un miroir ou en compagnie de votre (vos) amie(s).
Il est recommandé de pratiquer le yoga du rire 10 à 15 minutes par jour afin d’améliorer considérablement votre état de santé, humeur, productivité et créativité.

Exercice N° 1 : Rire de joie et mise en condition

 Cet exercice est idéal pour l’échauffement. Il repose sur une musique et un rire, dès l’arrêt de la musique.
Restez concentrée et guettez le moment d’arrêt de la mélodie pour commencer à rire. L’effet de surprise est à l’honneur, car le moniteur ou votre ami ne vous préviendra pas lorsqu’il coupe le son et il/elle peut rythmer l’exercice comme bon lui semble.

Exercice N° 2 : Rire des voyelles

Toujours en guise d’échauffement, riez de la sorte :
Ha Ha Ha, Ho Ho Ho, Hi Hi Hi, Hou Hou Hou, Hu Hu Hu.
Certaines s’y livrent avec une facilité déconcertante, d’autres éprouvent un sentiment de gêne. Un conseil, n’ayez pas peur de paraitre ridicule, lâchez-vous !

Exercice N° 3 : Rire de salutation

 Pour cet exercice il existe de nombreuses variantes. Vous pouvez vous serrer les mains et vous regarder dans les yeux, ou encore :
>    Avec une accolade ;
>    Avec un salut asiatique (façon indienne ou japonaise) ;
>    En serrant les mains croisées avec un balancement des bras.

Exercice N° 4 : Rire intime

Mettez-vous face à face avec votre partenaire, amie, membre du groupe ou votre miroir, tenez-vous les mains et riez en vous regardant mutuellement dans les yeux.

Exercice N° 5 : Rire graduel

 Regroupez-vous en cercle étroit, regardez-vous l’un l’autre et stimulez un rire lent que vous intensifiez progressivement jusqu’au « Grand Rire », puis calmez-vous progressivement.

Exercice N° 6 : Rire de décontraction du corps et respiration

 Il est recommandé de faire cet exercice en 4e ou 5e position. Vous devez rire en effectuant des étirements et un exercice de respiration.

Quant aux exercices d’étirements, les voici :

>        Étirement des bras ;
>        Étirement du cou ;
>        Rotation des membres (bras et jambes) ;
>        Rotation des hanches.

Concernant les rires de décontraction de la mâchoire ; cela consiste à pratiquer :

  • Le rire du bâillement : Comme son nom l’indique, vous devez rire en stimulant un bâillement les bras grands ouverts.
  • Le rire du chewing-gum : Pour cet exercice, vous devez rire en ouvrant et fermant consécutivement la mâchoire.

Exercice N° 7 : Rire des valeurs morales

 Riez de vous-même, le doigt pointé vers vous. Riez en vous déplaçant dans la pièce.
Pratiquez également le rire de l’appréciation, les pouces levés, ou encore le rire du gourou en mettant une main sur votre tête pour reconnaitre vos erreurs et deux mains pour reconnaitre celles d’autrui.

Exercice N° 8 : Rire de la créativité

 Demandez aux membres du groupe de créer un rire. Une des participantes doit se mettre en avant et les autres devront suivre ces gestes et rires.


Le yoga du rire, une façon plus amusante, drôle et ludique de prendre soin de soi. Une activité à pratiquer seule au petit matin ou l'après-midi avec vos enfants ou vos amies.

Avez-vous déjà pratiqué le yoga du rire ? Quel exercice vous tente le plus ?

Donnez votre avis sur cet article

1 Comment

  1. J’ai eu la chance de découvrir le yoga du rire lors d’une convention. Nous avions une séance tot le matin, juste avant les formations.
    Ce fut une expérience intense en petit groupe de curieux comme moi qui voulions voir en quoi cela consistait.
    Ce fut comme une vague qui se jetait sur nous. Plus on avançait dans la pratique, plus on se sentait bien, moins gêné, plus léger. A la fin, ce fut comme une explosion de sensations. Nous étions couchés sur le dos, nos têtes formant un cercle. Et là, le rire fit place aux larmes, comme si un lourd poids se soulevait. Nous n’étions pas tristes. Nous nous sentions comme « nettoyés » des tensions accumulées. Cela nous aura donné la pêche pour toute la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.