Suis-je hypersensible? 9 signes qui ne trompent pas

Vous vous demandez si vous êtes hypersensible ? Découvrez les neufs signent qui vous indiqueront si oui ou non, vous faites parties de ces personnes dont l’empathie est décuplée !

Suis-je hypersensible? Voilà une question qui pourrait bien changer votre vie. Y répondre vous permettra de savoir quels sont les outils les plus adaptés pour vous aider à vous sentir mieux dans votre vie, plus serein(e), plus épanoui(e). Et ça tombe bien, lire cet article jusqu’au bout vous apportera cette réponse 🙂

Lorsqu’on commence à entendre parler d’hypersensibilité, on n’est pas sûrs de faire partie des hypersensibles. On se questionne beaucoup, on voudrait tellement savoir et comprendre pourquoi parfois on se sent si différents. De mes nombreuses lectures et recherches sur l’hypersensibilité, j’ai relevé une liste de traits de caractère communs aux personnes hypersensibles. Vous retrouvez-vous, tout comme moi, dans ces signes ? Et si vous voulez aller plus loin, découvrez le test complet de l’hypersensibilité.

Suis-je hypersensible? Neuf signes qui ne trompent pas!

Une foule de messages qui vous dépasse

 Les personnes hypersensibles sont assaillies par une foule de messages et de nuances qui échappent aux autres. Nous sommes plus facilement stimulés et stressés lorsque les messages sont trop nombreux ou trop puissants, cela peut être une lumière forte, une odeur désagréable, le bruit, trop d’animation autour de soi.

L’envie de plaire

 En société, les personnes hypersensibles étant naturellement plus réceptives aux messages de l’extérieur, sont plus méfiantes et plus portées vers la solitude. Comme nous sommes très sensibles aux humeurs et remarques des autres, nous essayons à tout prix de leur plaire.

Nous avons tendance à enfiler un masque pour leur ressembler davantage, afin de ne pas attirer l’attention, et ne pas susciter chez elles de réactions négatives. En conséquence, nous nous fatiguons plus rapidement et avons besoin de revenir régulièrement à nous-mêmes pour nous recentrer.

Un corps aux aguets

 Notre système nerveux a tendance à s’activer plus facilement que les autres. Nous ressentons donc régulièrement les signes de l’hyperstimulation : accélération de notre rythme cardiaque, tremblement dans les mains, transpiration excessive, mains moites, pensées confuses, perte du fil de notre discours…

Ce qu’il est important de retenir, est que cette activation n’est pas forcément liée à la peur, mais à une stimulation supplémentaire. En prendre conscience est une des clés du mieux-être pour l’hypersensible.

Une grande capacité de concentration

 Parce que l’hypersensibilité n’est pas un défaut, elle nous permet également d’être plus consciencieux, beaucoup plus capables que les autres de nous concentrer profondément et intensément.

Une empathie décuplée

 Nous sommes très touchés par l’humeur et les émotions d’autrui. Les remarques négatives, la mauvaise humeur, la désapprobation, nous rendent profondément malheureux. Nous pouvons ressasser des heures, voire des jours, une conversation pénible, un conflit, ou simplement des critiques ou remarques désagréables. Notre entourage nous dit d’ailleurs régulièrement de ne pas prendre les choses autant à cœur, mais c’est notre empathie qui parle.

De nombreuses questions dans la tête

 Les personnes hypersensible passent beaucoup de temps à s’interroger sur le sens de la vie, sur la mort, sur les grandes questions métaphysiques. Elles aiment ces moments d’introspection et de réflexion, faire le point, comprendre pourquoi elles sont là et trouver le sens de leur vie. Elles ont des ressources plus propices au travail sur elles-mêmes et à la guérison, lorsqu’elles ont des blessures.

Vous vous demandez si vous êtes hypersensible ? Découvrez les neufs signent qui vous indiqueront si oui ou non, vous faites parties de ces personnes dont l’empathie est décuplée !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Une rapide stimulation

 Les hypersensibles sont très sensibles aux stimulants comme la caféine, le tabac ou l’alcool. Étant conçus pour réagir aux expériences plus subtiles, nous sommes vite submergés physiquement et mentalement lorsqu’il s’agit d’expériences plus fortes. Nous avons alors besoin de plus de temps pour retrouver notre calme.

Des émotions très fortes

 Les personnes hypersensibles ont le sentiment de ressentir des émotions très fortes. Elles se sentent à fleur de peau, peuvent être facilement émues aux larmes. En regardant un film, en lisant un livre, les larmes peuvent facilement leur venir aux yeux. Cela peut même paraître surprenant aux yeux de leur entourage. Pour les mêmes raisons, elles ont horreur de la violence au cinéma, étant plus empathiques que la moyenne.

Une attention aux détails

 Les personnes hypersensibles ont besoin d’aller au fond des choses pour les comprendre, elles perçoivent les détails. Cela a des avantages mais également des inconvénients, notamment lorsqu’il s’agit de prendre une décision. Les hypersensibles mettent plus de temps à se décider parce qu’ils pèsent systématiquement le pour et le contre.


Suis-je hypersensible ? Après avoir lu cet article vous devriez pouvoir répondre à cette question. Vous êtes-vous reconnus dans la majorité de ces signes de l'hypersensibilité ?

Si vous avez encore un doute, découvrez le grand test de l'hypersensibilité proposé par Elaine Aaron dans son livre "Ces gens qui ont peur d'avoir peur – Mieux comprendre l'hypersensibilité". Si vous savez à présent que vous êtes hypersensible, découvrez vite le reste du blog, et recevez le kit de survie de l'hypersensible pour réussir à gérer vos émotions !

Suis-je hypersensible? 9 signes qui ne trompent pas
4.3 (86%) 10 vote[s]

1 Comment

  1. Merci Mylène pour cet article. Même si on commence à en parler depuis quelques années, l’hypersensibilité est encore trop peu connue et ce n’est pas facile de vivre avec quand on ne l’accepte pas. Personnellement, je me suis créée une carapace quand j’étais ado pour me protéger de cette hypersensibilité, pour me protéger des autres. Je donnais l’impression d’être froide, indifférente aux autres alors qu’au fond je suis tout le contraire de ça. Cela fait quelques années maintenant que j’accepte cette hypersensibilité, j’ai foutu la carapace à la poubelle car je n’en ai plus besoin. Et oui je deviens rouge comme une tomate quand je bois un peu d’alcool, mais je m’en fous ;-). Je vois cette hypersensibilité comme une force : elle m’aide à comprendre ce que ressentent les autres. Elle m’éloignait des gens quand je ne l’acceptais pas et aujourd’hui elle me rapproche d’eux. Doux paradoxe ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.