Défi zen #52: Pratique la relaxation de Jacobson

Dans nos vies agitées, on a toutes besoin de temps en temps d’une petite pause pour souffler. Ce qui est amusant, c’est qu’on croit souvent qu’il faut partir 15 jours en vacances ou changer de boulot pour pouvoir enfin se reposer. En réalité, des petites pauses de 10 à 15 minutes peuvent être largement suffisantes dans une journée pour reprendre pied et recharger les batteries.

Parmi les exercices de relaxation que j’ai sélectionnés comme étant les plus simples et efficaces, je vous ai parlé cette semaine de la relaxation de Jacobson.

Et bien je vous propose cette semaine de relever ce défi!

Notre défi cette semaine : Pratiquer la relaxation de Jacobson!

MON BILAN APRÈS UNE SEMAINE

Dans le train (et pourtant, avec les bébés!) #quandonveutonpeut #girlpower (je sais les hashtags dans un article ça ne sert à rien #jefaiscequejeveux)

Malgré l’agitation générale, je profite d’une petite pause dessin animé pour l’un, promenade avec papa pour l’autre pour m’accorder une petite séance de quelques minutes. Et une fois de plus, ne soyez pas trop exigeante avec vous-même! Je pense que 5 minutes suffisent déjà pour ressentir de belles sensations de détente et se reconnecter à son corps.
Je n’ai pas trouvé facile de contracter les muscles les uns après les autres, j’ai eu l’impression de tout tendre en même temps. Mais une fois de plus, peu importe.

Ce qui est en revanche agréable, c’est de faire durer la tension, avant la détente. Et l’idéal est de pouvoir se lâcher vraiment en expirant, ce que j’ai pas pu faire dans le train.

J’ai remarqué qu’après la séance, j’ai gardé longtemps en tête la conscience de ma posture et de mon corps, et souvent j’avais une marge en terme de relâchement: je pensais avoir les épaules détendues, alors que je pouvais faire bien mieux:-)

Au boulot

Régulièrement pendant mes journées de travail, j’ai fait de petites séances de contraction / détente, et je me suis sentie plus connectée à mon corps. Même une minute par ci par là et j’ai d’avantage en tête mon corps, mon ancrage au sol, les tensions locales. J’ai remarqué que souvent au niveau des épaules et de la poitrine partie droite, j’ai des tensions que j’ai du mal à relâcher. J’ai gardé en tête l’importance d’avoir une posture plus relâchée longtemps dans la journée.

Dans la voiture

Et oui, mes journées sont chargées, et surtout j’ai toujours quelque chose de mieux à faire, comme vous :-)) Alors tous les moments sont propices! J’ai donc pratiqué un soir, dans la voiture, en rentrant du boulot, dans les bouchons.

C’est fou, parce que les circonstances étaient a priori désagréables, mais je me suis sentie particulièrement bien dans la voiture (alors que je me suis quand même tapée 45 minutes de bouchons, on est bizarres hein?!!), détendue… j’ai même mis de la musique douce pour m’accompagner. Et à la maison, nickel, un miracle! Même une crise de nerfs de bébé 1 gérée haut la main, tranquille, je l’ai apaisé après 5 minutes de cris, et il a pu finir le repas avec nous:-)) Fière de moi (et de M. Jacobson!!).

Là tout de suite 🙂

Hier et avant-hier ont été les journées peut-être les plus intenses de ma vie :-)) j’ai participé en effet au salon des indépendants du Net, à Montpellier, dans la perspective de ma reconversion prochaine… et je n’ai pas du tout relevé ce beau défi, à savoir prendre 15 minutes pour moi et pratiquer une séance de relaxation, pendant ces 2 jours. Le mental est très fort quand il s’agit de nous éloigner de l’instant présent et de notre corps. Il a des tonnes d’arguments. Et notre corps, lui, il est juste là.

Alors avant de vous proposer mon bilan, j’ai pris 10 minutes, et je me suis mise à l’écoute de mes sensations de contraction / décontraction. J’ai eu des difficultés à cibler mes contractions, c’était un peu n’importe parfois. Mais je n’ai pas été trop exigeante avec moi-même, j’ai plusieurs volontairement contracté tous les muscles, des pieds jusqu’au visage.

J’ai adoré ressentir la détente dans tout mon corps. Cette sensation de ne pas avoir besoin d’autre chose, de plénitude. Quelques minutes après, en écrivant mon bilan, je ressens encore cette vague, et je reste attentive à cette épaule qui se crispe un peu, inutilement… A ces pieds recroquevillés comme par réflexe. Et vous, là, tout de suite, quel petit changement pourriez-vous apporter à votre posture pour être encore plus relâchée, encore plus détendue ?!

Bravo à vous qui avez relevé ce défi… l’avez-vous trouvé difficile ? Avez-vous senti une différence ?

3 Comments

  1. Bonsoir Mylène,
    Ce défi est pour moi un échec. J’ai pratiqué les 2 premiers jours seulement et après rien. Hormis, quelques respirations.
    Ça me frustre énormément. J’ai l’impression que même dans la détente, je suis perfectionniste… Bienveillance envers moi-même, relax
    En ce moment, je lis « Hypersensibles, trop sensibles pour être heureux » de S. Tomasella. Pas mieux pour le prochain défi…
    Bonne semaine

    1. Et bien non Xtina, ce n’est donc pas un échec, puisque tu as pratiqué deux relaxations de plus que d’habitude!!! Je dirais plutôt un grand bravo pour ce premier pas ♥♥♥

  2. Bonjour Mylène, bonjour à tous
    Ce défi a été assez difficile à relever car j’ai trouvé très peu d’occasions de tester la relaxation de Jacobson. Je trouve difficile de contracter plusieurs muscles en même temps comme toi Mylène j’avais un peu l’impression de contracter au hasard. Peut-être faut-il pratiquer plus pour ressentir plus d’effets. En revanche, ayant fait beaucoup de yoga j’aime bien pratiquer la respiration ventrale et je pratique dès que je peux, en voiture par exemple, ou au bureau. La relaxation vient plus vite et je trouve ça plus simple. Belle semaine à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.