Comment ne plus être triste : 5 conseils pour s’en sortir

Vous voulez savoir comment ne plus être triste ? Voici 5 conseils pour vous en sortir, dépasser votre tristesse et voir cette phase comme une opportunité.

Vous voulez savoir comment ne plus être triste ? Comment vous en sortir quand la mélancolie vous étreint ? Certes, il n’y a pas de mal à être triste et à exprimer vos sentiments : pleurer, lorsque vous vous sentez triste, vous libère et vous aide à vous relâcher.

Mais il faut aussi prendre garde à la tristesse, car si elle s’installe elle peut parfois devenir chronique mener à la dépression.

Dans cet article, vous apprendrez :

  • Ce qu’est la tristesse et quels sont ses 7 signes ;
  • 2 conseils pour agir aux racines de la tristesse ;
  • Et comment prendre soin de sa tristesse et la soigner en 3 conseils.

Alors, êtes-vous prêt(e) à ne plus être triste et oser vivre ? Ces 5 conseils vont vous permettre d’alléger, et de loin, le poids sur vos épaules.

Qu’est-ce que la tristesse : 7 signes pour la reconnaître

Pour savoir comment ne plus être triste, il vous faut d’abord comprendre ce qu’est la tristesse. La tristesse est une émotion de base : c’est donc tout à fait normal de la ressentir par moments. Là où cela pose problème, c’est lorsqu’elle s’installe durablement. De la tristesse et coup de déprime à la dépression, la frontière n’est pas parfois pas si simple à identifier.

Concrètement, la tristesse est reconnaissable à ces 7 signes physiques et psychologiques.

 Les signes psychologiques de la tristesse

Les principaux signes psychologiques de la tristesse sont :

  • Une douleur émotionnelle ;
  • Des sentiments de désespoir, de chagrin, d’impuissance et/ou de déception ;
  • Et simplement le fait de se dire « je me sens triste » ou « je suis triste ».

 Les signes physiques de la tristesse

  • Pleurs ;
  • Perte d’appétit ;
  • Isolement social ;
  • Perte de vitalité, voire léthargie.

Vous vous êtes reconnu(e) dans ces signes de la tristesse ? Voici à présent 5 conseils, 5 clés qui vont vous apprendre comment ne plus être triste en deux étapes.

  • D’abord agir en profondeur, en comprenant et accueillant votre tristesse ;
  • Ensuite en agissant concrètement dans votre quotidien pour ne plus être triste.
Vous voulez savoir comment ne plus être triste ? Voici 5 conseils pour vous en sortir, dépasser votre tristesse et voir cette phase comme une opportunité.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Comment ne plus être triste : 2 conseils pour agir en profondeur

Agir, c’est bien… mais cernez d’abord le « pourquoi », afin de mieux cibler le « comment ». Cette première étape et ces deux premiers conseils vous invitent à prendre le temps de faire le point avant de passer à l’action.

 #1 Derrière les mots « je suis triste », découvrir ce qui vous affecte

Mieux vous connaitre pour comprendre les raisons qui font que vous êtes triste, c’est la base de tout ce processus pour savoir comment ne plus être triste. Il faut que vous vous posiez les bonnes questions lorsque cette tristesse apparait :

  • Pourquoi je suis triste ? Pourquoi je me sens triste ?
  • Qu’est-ce qui me heurte, me déçoit, m’angoisse ?
  • Est-ce un sentiment de déplaisir, de honte, de culpabilité ou une impression confuse ?

Vivre un deuil, pleurer la perte d’un proche, s’attrister d’un projet qui tombe à l’eau ou s’inquiéter à propos de circonstances qui vous font peur ou sont source de phobie est une chose normale.

 Comment trouver la raison de sa tristesse pour ne plus être triste ?

Mais, parfois, vous aurez plus de mal à comprendre les raisons de votre mélancolie. Lorsqu’il y a une accumulation de raisons qui vous rendent triste, les choses se mélangent dans votre esprit et deviennent confuses. Vous vous demandez alors comment trouver la raison de votre tristesse pour ne plus être triste ? C’est à ce moment-là qu’il faut savoir faire la part des choses et prendre du recul.

Mettre un nom, une raison, une justification sur ce qui est à l’origine de votre tristesse. Quelque chose que votre conjoint(e) a fait, le sentiment de ne pas faire ce qui vous plait, mais plutôt ce que les autres attendent de vous, une désillusion…

Cela n’est pas toujours facile à discerner, car la tristesse n’a pas qu’une seule couleur. C’est une gamme complète de couleurs qu’il faut savoir interpréter.

 #2 Apprenez de vos moments de tristesse

Le sphinx renaît toujours de ses cendres, parait-il ? Et vous, pourquoi ne pourriez-vous pas vous relever d’un échec, d’un sentiment d’abandon ou d’une période difficile ?

Ménagez-vous, trouvez ce qui peut vous aider à vous changer les idées et à vous libérer de votre tristesse.

Vous avez le droit d’être triste, mais l’idéal est de transformer ces moments de doute et de mélancolie en force. Comment procéder pour ne plus être triste et y puiser une force ?

Si l’attitude de quelqu’un vous affecte, transformez cette tristesse en donjon. Faites-vous un rempart qui vous permettra de ne pas subir et souffrir, mais qui vous aidera plutôt à vous opposer, à prendre de la distance. Vous saurez mieux comment prendre les choses et contrer les obstacles alimentant votre tristesse.

Vous voulez savoir comment ne plus être triste ? Voici 5 conseils pour vous en sortir, dépasser votre tristesse et voir cette phase comme une opportunité.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Comment ne plus être triste : 3 conseils pour passer à l’action

Il est temps à présent de passer à l’action contre la tristesse. Voici 3 conseils pratiques pour réagir face à votre sentiment et ne plus être triste.

 #1 Comment rester en mouvement pour ne plus être triste

Il est crucial que vous restiez actif(ve) et que vous ne laissiez pas la tristesse vous terrasser. Ne restez pas cloitré(e) chez vous ou replié(e) sur vous-même à ressasser vos peurs. À la place :

  • Rassemblez vos forces et sortez de chez vous ;
  • Courez, faites du vélo ;
  • Respirez, pratiquez la cohérence cardiaque ;
  • Marchez, prenez l’air pour avoir une nouvelle perspective sur ce que vous vivez.

La terre tourne, les choses changent, demain est un autre jour et le fait de bouger pour prendre du recul va vous permettre d’avoir un autre regard sur ce qui vous arrive.

Il n’existe aucune soirée qui n’ait pas été vaincue par le matin suivant, comme le dit le proverbe. Aucune peine n’est éternelle, et ce qui vous fait souffrir aujourd’hui ne vous affectera pas pour toujours.

Mouvement physique… et mouvement intérieur : ou comment trouver l’antidote pour ne plus être triste

Pour vous approprier cette méthode pour apprendre comment ne plus être triste, vous devez envisager la tristesse comme un moment de réflexion. Un moment où il est temps de poser son regard sur vous-même pour vous soigner, pour réparer vos blessures.

Prenez les décisions qui vous aideront à aller de l’avant. Cette réflexion apportée par la tristesse doit vous permettre d’ouvrir les yeux et vous guider vers la bonne direction. Vous devez rassembler votre courage pour l’emprunter. N’oubliez pas que vous méritez d’être heureux(se). Par peur de prendre des décisions, vous pourriez un jour ressentir de la frustration, ou voir apparaître des regrets.

Oui, renforcer l’estime de soi et de ressortir plus fort(e) d’un épisode de tristesse, c’est possible !

 #2 Oser demander de l’aide et dire « je suis triste »

Vous n’êtes pas obligé(e) de vous en sortir seul(e). Une main tendue et une épaule sur laquelle pleurer peuvent parfois être d’une aide inestimable. Comment faire pour oser demander de l’aide pour ne plus être triste ?

  • Osez dire, à vous-même et aux autres, « je suis triste », « je me sens triste », « j’ai besoin d’aide »…
  • Tournez-vous vers les bonnes personnes, celles qui savent écouter, qui sauront trouver les mots appropriés pour vous rassurer, vous recevoir… et vous apporter de l’aide.

La solitude est parfois bénéfique, surtout pour faire le point et se recentrer sur soi. Mais n’est pas toujours la bonne solution lorsque la tristesse gagne du terrain ! Soyez vigilant(e) à ne pas tomber dans le piège de l’isolement social induit par la tristesse. C’est un cercle vicieux qui peut vous mener à vous sentir de plus en plus triste.

 #3 Comment faire monter l’espoir peu à peu pour ne plus être triste

Les épisodes de tristesse doivent être des moments d’apprentissage, de choix de nouvelles directions et de consolidation. Des occasions d’être proactif !Plutôt que de penser « je suis triste », vous pouvez vous dire « que vient me dire ma tristesse et que puis-je faire pour l’aider à s’envoler ? ». Voici quelques idées pour vous y aider :

  • Quand vous vous levez le matin, donnez-vous des objectifs concrets qui vous motivent : ils doivent vous aider à sortir de chez vous !
  • Lancez-vous dans de nouvelles activités, de nouvelles découvertes. L’occasion d’exprimer votre créativité, de bouger, vous (re)connecter à vous-même via la peinture, le yoga, la danse thérapie, la méditation de pleine conscience
  • Nourrissez-vous de pensée positive : que ce soit à travers vos amis, les médias, les livres ou les films… Pensez à faire grandir votre énergie positive ! Et pourquoi pas, profitez-en pour lire des livres qui vont nourrir votre réflexion sur vous-même et le bonheur. Comme « L’art du bonheur » du Dalaï-Lama par exemple.
  • Prévoyez des moments « récompense » dans votre journée, pour vous nourrir d’énergie positive, d’amour et de bienveillance. Cela peut-être une activité que vous aimez, un film ou un livre qui vous plait, un bon bain…

Qu’est-ce que vous n’avez jamais essayé, mais qui vous a toujours beaucoup tenté(e) ? Choisissez des activités qui occupent à la fois votre esprit et votre corps !


Avez-vous encore cette pensée « je suis triste » en vous ? Être triste n’est pas une fatalité, cela peut même être une belle opportunité. Votre esprit et votre corps qui vous disent qu’il est temps de vous arrêter, de prendre du temps pour vous, de faire le point. Cela peut-être une magnifique occasion de changement, ou tout simplement, de vous ressourcer et vous nourrir de positif. La tristesse est une émotion naturelle… et comme toutes les émotions, elle vient vous parler de vos besoins inassouvis. Alors, que vient vous dire votre tristesse ?

Et vous, quelles sont vos astuces pour gérer la tristesse au quotidien ? Partagez vos conseils et retours d’expérience dans les commentaires.

 

 

Pourquoi je suis si triste ?

La tristesse est une émotion naturelle qui fait partie de notre vie, la souffrance peut venir de ce qu’on est totalement identifié à cette tristesse, comme si elle était nous.

Comment faire quand on est triste pour aller mieux ?

Apprendre à observer sa tristesse et à l’accepter pleinement, permet peu à peu de retrouver son espace intérieur plus serein, et d’aller mieux.

Comment faire pour ne pas être triste ?

Le but n’est pas de chercher à lutter contre des émotions naturelles, ce serait les renforcer, en revanche, on peut prendre le temps de les observer et de les accepter. 

Comment exprimer ma tristesse ?

Laisser aller ses larmes, écrire sur sa tristesse, écouter des méditations d’accueil de ses émotions, peuvent vous permettre d’exprimer cette tristesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.