La Sylvothérapie : un bain de forêt pour booster son bien-être, c’est possible ?

S’apaiser grâce à la forêt, en avez-vous déjà entendu parler ? Découvrez sans plus attendre les règles d'or vous permettant d'effectuer les 6 exercices de Sylvothérapie que nous avons sélectionné

La Sylvothérapie ou comment cultiver son bien-être grâce aux pouvoirs des arbres. Une phrase qui, à priori, parait métaphorique… sauf qu’elle est bel est bien sensée et réaliste.

Cela dit, je comprends votre étonnement, car lorsqu’on parle de bien-être, il est souvent question de yoga, de méditation, d’exercices de respiration, des pensées positives. Mais il n’a jamais été question (jusqu’à aujourd’hui) d’enlacer un arbre! Alors, êtes-vous aussi intriguée que moi par les bains de forêt ? On vous en dit plus

Sylvothérapie : qu’est-ce que c’est ?

Comprendre la Sylvothérapie

La Sylvothérapie, Shinrin-yoku en japonais, est une activité qui consiste à passer du temps dans la forêt et d’user de ses 5 sens pour se connecter avec ses éléments naturels, notamment les arbres.

La Sylvothérapie, une pratique « moderne » qui remonte à très loin

 Si la Sylvothérapie est une pratique récente qui se développe peu à peu en France, cette dernière compte des centaines, voire des milliers, de pratiquants depuis 1927.
C’est au pays du soleil levant que tout a commencé. Les Japonais vouent depuis la nuit des temps un grand respect pour les arbres centenaires et millénaires, croyant en leurs pouvoirs et bienfaits sur les êtres humains.

La Sylvothérapie, ou les bains de forêt ne sont donc qu’une suite logique de cette croyance. Une activité en relation étroite avec la nature qui nous permet de retrouver un certain équilibre physique et mental.

Les bienfaits de la Sylvothérapie

 La Sylvothérapie impacte positivement notre santé physique, morale et émotionnelle. C’est une thérapie qui vise plutôt à prévenir les maladies que de les guérir et joue un rôle prépondérant dans notre bien-être.

Voici une liste, non exhaustive, des bienfaits du Shinrin-yoku :

  • La présence d’arbres à proximité améliore la capacité de concentration et réduit l’hyperactivité et les troubles de l’attention, notamment chez les enfants.
  • Une immersion en forêt d’au moins 2 heures permet de :
    − Réduire notre taux de Cortisol (hormone du stress)
    − Augmenter l’activité de notre système immunitaire
    − Faire baisser notre fréquence cardiaque ainsi que notre pression artérielle
    − Activer notre système nerveux parasympathique (SNP) qui incite au calme et au repos. 
  • Une véritable immersion de 3 jours au moins diminue notre taux d’Adrénaline (hormone du stress) et augmente considérablement la présence et l’activité des cellules NK (Natural Killers), responsables de l’élimination des cellules cancéreuses.
  • L’environnement forestier est un cadre « primitif », qui permet au cortex préfrontal (la partie la plus développée du cerveau) de se mettre au repos.
  • Une balade en forêt impacte également sur la colère, l’anxiété, la dépression, la confusion et la fatigue. Ainsi, vous vous sentirez moins hostile après avoir passé un après-midi entourée d’arbres.

Il est donc indéniable qu’un bain de forêt a un effet relaxant et calmant sur notre corps et notre esprit

La Sylvothérapie : comment en tirer vraiment parti en 6 exercices ?

Les 5 règles d’or de la Sylvothérapie

Avant de vous lister quelques exercices de Sylvothérapie, voici 5 règles d’or que vous devez connaitre et mettre en pratique :

Règle n°1 : privilégiez les forêts aux parcs

 Afin de profiter pleinement des bienfaits de la Sylvothérapie, privilégiez les forêts aux parcs publics.
Sortez des sentiers battus afin de retrouver une nature brute et sauvage, là où l’homme n’a pas encore occupé et façonné les lieux.
Même si vous devez faire un peu de route, ce petit voyage « retour aux sources » vous fera le plus grand bien. N’hésitez donc pas à vous octroyer un moment de répit.

Si vous n’avez pas le temps ou les moyens de vous aventurer au fond des Alpes françaises, vous pouvez tout de même pratiquer le Shinrin-yoku dans un parc ou un bois à proximité. Son effet ne sera pas aussi fort, mais restera tout aussi efficace

Règle n°2 : prenez le temps de vous ressourcer

 3 heures par semaine suffisent amplement pour vous ressourcer et vous sentir au mieux. Prévoyez néanmoins de passer une bonne partie de la journée au cœur de la forêt pour couper complètement du brouhaha de la ville et de la monotonie du quotidien.

Détendez-vous donc, profitez de l’instant présent et évitez de regarder votre montre chaque 5 minutes.

Règle n°3 : déconnectez-vous du monde matériel

 Le but étant de se relaxer, de s’oxygéner et de se reconnecter avec nos instincts primitifs grâce à la nature, il serait donc tout à fait normal de se déconnecter du monde matériel.

Éteignez vos téléphones portables (ou mettez-les en mode avion) ainsi que toute source de pollution sonore (radio, enceinte…etc)

Règle n°4 : équipez-vous

 L’idée est de faciliter la pratique et la rendre accessible à toutes. Vous n’aurez donc pas besoin de grand-chose si ce n’est un tapis de yoga ou une serviette pour vous asseoir ou vous allonger ainsi qu’une tenue confortable, légère ou chaude, en fonction des saisons.

Règle n°5 : Préférez les journées ensoleillées

 Évitez d’aller en forêt les jours de grand vent et d’orage, qui peuvent s’avérer dangereux dans les massifs boisés. Privilégiez plutôt les journées ensoleillées ou du moins relativement calmes et agréables pour y aller.

S’apaiser grâce à la forêt, en avez-vous déjà entendu parler ? Découvrez sans plus attendre les règles d'or vous permettant d'effectuer les 6 exercices de Sylvothérapie que nous avons sélectionné
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Profitez pleinement des bienfaits de la Sylvothérapie en 6 exercices

Les règles d’or de la Sylvothérapie vous ont été expliquées, il est donc grand temps de passer à la pratique. Voici 6 exercices de Shinrin-yoku à effectuer sans modération

Exercice N°1 : choisissez votre arbre

 Commencez par choisir votre arbre, ou laissez l’arbre vous choisir. Laissez-vous guider par celui qui vous « parle » le plus, et ce, en fonction de son apparence.

Notez que tous les arbres n’ont pas le même effet sur nous et qu’ils nous influencent différemment. Les saules consolent, les chênes apportent de la force et le tilleul de la chaleur.

Il serait donc intéressant de se pencher sur les raisons qui vont vous pousser à choisir un arbre au lieu d’un autre. Cela peut vous en dire long sur votre personnalité ou encore vos besoins

Exercice N°2 : adossez-vous à l’arbre

 Une fois que vous aurez trouvé « votre arbre », adossez-vous à lui.

Il est recommandé de se placer contre sa face nord. Il s’agit généralement de la partie recouverte de mousse. Plantez vos pieds, de préférence nus, au sol puis posez les paumes de vos mains sur l’écorce de l’arbre. Vous ne faites désormais plus qu’un.

Cette position vous permet de vous connecter à la terre et de puiser directement son énergie.

Exercice N°3 : pratiquez le Tree Hugging

 Qu’est-ce que le Tree Hugging ? Rien de plus simple que d’enlacer un arbre… oui, lui faire des câlins.

Le Tree Hugging est une pratique très répandue outre-Atlantique, une pratique qui connait de plus en plus d’adeptes en France et c’est tant mieux !

Choisissez un arbre, de préférence loin des regards indiscrets pour ne pas être parasitée par la gêne. Oui, c’est quand même atypique, on ne va pas se le cacher ! Fermez les yeux, posez votre front sur le tronc de l’arbre puis enlacez-le et laissez-vous imprégner par cette présence massive, bien que silencieuse.

Restez dans cette position jusqu’à ce que votre esprit parvienne à s’apaiser.

Exercice N°4 : prenez un bain de forêt

 Après le bain de soleil et le bain de mer, il est temps de prendre un bain de forêt.

Le bain de forêt ou encore le Shinrin-yoku peut se résumer à une promenade dans les bois qui permet de s’oxygéner et de prendre du recul sur sa vie. Il permet aussi de prendre de la distance avec l’agitation et la surexcitation urbaines.

Loin d’être une simple promenade dans les bois, cette marche, effectuée en mobilisant tous nos sens, se convertit en une véritable séance de méditation et relaxation. Cela vous permettra également de cultiver la pleine conscience.

Pour pratiquer cet exercice, vous pouvez soit vous aventurer au cœur de la forêt ou choisir deux arbres éloignés de quelques mètres l’un de l’autre, puis tendre une ficelle à même le sol.

Il vous suffit juste de faire des aller-retours le long de cette ficelle en regardant par terre et en analysant tout ce qui s’y trouve. Cet exercice est idéal pour optimiser votre concentration.

Exercice N°5 : mobilisez vos sens!

 La mobilisation des sens, on y vient !

Pour que vous puissiez « communiquer » avec l’arbre et tirer profit de tous les bienfaits de la Sylvothérapie, vous devez engager vos 4 sens (le goût ne nous servira pas ici 😊). Ces derniers doivent être en éveil.

Vous devez écouter l’arbre et apprécier sa musicalité, car cette dernière est unique. En effet, tous les arbres ne produisent pas le même son lorsque le vent fait frémir leurs feuillages et épines.

Vous devez le toucher, les yeux clos de préférence. Ainsi vous allez mieux distinguer l’écorce rugueuse ou douce, épaisse ou fine de l’arbre.

Vous devez également le sentir, et ce, pour en respirer les composants organiques ainsi que pour en humer les différentes senteurs aux propriétés relaxantes.

Enfin, regardez-le et appréciez la palette verdoyante de l’arbre ainsi que le bleu du ciel ; deux couleurs réputées pour leur pouvoir calmant.

Exercice N°6 : poussez l’arbre

 Positionnez-vous à moins d’un mètre de l’arbre, puis tendez les bras pour y poser les paumes de vos deux mains. Respirez, et au moment de l’expiration, poussez délicatement contre le tronc de l’arbre.

Cet exercice vous permettra de retrouver un bon rythme respiratoire et de réduire votre taux de stress. La position des bras tendus permet au plexus de descendre et de s’ouvrir, ce qui favorise une respiration plus efficace et profonde.

Sans oublier toutes les particules organiques que vous allez inhaler et qui sont bénéfiques au système respiratoire.

Pratiquer la Sylvothérapie chez soi ou au travail est possible

 Réjouissiez-vous, il vous est possible de pratiquer le Shinrin-yoku dans votre espace de vie et/ou de travail.
Il vous suffit tout simplement d’apporter un élément de la forêt chez vous. Vous pouvez également mettre des plantes dans votre salon et/ou bureau et écouter des sons de la forêt. Tendez bien l’oreille 😉


Oui, cette technique est particulière ! Encore un peu frileuses, nous n’osons pas forcément mettre tous ces principes en action. Mais en tout cas, vous savez désormais qu'il vous est possible de faire un bain de forêt et que cela vous apportera le plus grand bien.

Si vous n’êtes pas prête à faire des câlins aux arbres tout de suite (on peut le comprendre), commencez déjà avec une ballade en forêt à les écouter!

Prête à tester ?

La Sylvothérapie : un bain de forêt pour booster son bien-être, c’est possible ?
5 (100%) 2 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.