Positiver sa vie: 5 jeux à tester!

Positiver sa vie, c’est simplement s’exercer à devenir plus optimiste, et pas porter une paire de lunettes roses et se cacher la réalité, comme je l’entends souvent 🙂 Il ne s’agit pas de se répéter que tout est merveilleux et formidable pour chercher à s’en convaincre, mais plutôt d’utiliser les meilleurs exercices de la psychologie positive autrement appelée “science du bonheur”.

La réalité est si vaste qu’elle est impossible à appréhender dans son intégralité, nous sommes obligées de faire une sélection pour l’appréhender. Nous sélectionnons, c’est-à-dire que nous faisons un choix. Nous pouvons choisir de nous focaliser sur ses aspects négatifs, ou alors nous pouvons choisir de cultiver l’optimisme et de positiver. Ces petits jeux inspirés du petit cahier d’exercices pour voir la vie en rose d’Yves-Alexandre Thalmann, ont vocation à vous permettre de cultiver votre optimisme et votre joie de vivre.

Avez-vous tendance à positiver au quotidien ?

Je vous propose avant de découvrir les exercices de répondre à ces petites questions qui vous permettront de vous situer en matière d’optimisme et de positive attitude.

Vous êtes coincée dans un embouteillage, que pensez-vous:

  • J’aurais dû partir plus tôt
  • Je vais être en retard
  • Chouette, de la bonne musique à la radio

Votre meilleure amie vous appelle pour décommander la soirée prévue à la maison, que pensez-vous :

  • Elle exagère, elle ne doit pas beaucoup tenir à moi.
  • Qu’est-ce que je vais faire, je vais m’ennuyer…
  • Je vais en profiter pour lire un bon bouquin et prendre un bain.

Vous vous apprêtez à réserver vos billets d’avion pour le Vietnam, mais il n’y a plus aucune place disponible alors qu’il en restait plein hier. Que pensez-vous:

  • N’importe quoi, il a du y avoir une erreur sur le site !
  • Je suis en colère contre mon mari, c’est lui qui devait s’en charger il y a 15 jours.
  • Pas grave, et si on en profitait pour visiter plutôt le Laos?

Vous sortez de réunion, à quoi pensez-vous :

  • Quel ennui ces réunions !
  • J’aurais dû dire ça, je m’en veux, je n’ai pas été à la hauteur.
  • Super, voilà des dossiers qui ont bien avancé!

Vous êtes dans une file d’attente au supermarché, et les personnes devant vous sont très lentes :

  • J’ai encore choisi la mauvaise file
  • Je vais être en retard à mon rendez-vous
  • Je suis contente d’avoir trouvé de la poudre d’amandes

Voilà, vous avez répondu à ce petit test!
Inutile de vous préciser quelle était la “bonne” réponse parmi les trois réponses proposées à chaque fois. Je pense que vous avez à présent mis le doigt sur votre tendance à positiver ou à râler et vous plaindre. Pas de jugement hein, nous sommes toutes au même point 🙂

5 petits jeux pour positiver au quotidien

1er petit jeu : la balance

L’idée de cet exercice est de mettre lister les aspects négatifs et positifs d’une situation, et de faire ensuite pencher la balance en faveur des aspects positifs.

Pour cela, choisissez une situation qui vous est pénible, faites un tableau en deux colonnes, et dans la première colonne listez tous les aspects négatifs de cette situation.
Puis dans la deuxième colonne, listez tous les aspects positifs de cette situation. Puis forcez-vous à identifier de nouveaux aspects positifs jusqu’à ce que la deuxième colonne soit plus importante que la première et qu’elle fasse pencher la balance en faveur de la positive attitude!

Relisez enfin tous les aspects positifs de cette situation. Vous devriez déjà sentir une nette amélioration de votre attitude par rapport à cet évènement ou personne qui vous était pénible.
Bravo, vous commencez à positiver!

2ème petit jeu : le journal positif

Ce petit jeu consiste à fabriquer un journal constitué uniquement de nouvelles positives!
Je constate d’ailleurs avec bonheur que je ne suis pas seule à en avoir marre des médias qui véhiculent des messages exagérément négatifs, ces tendances se développent largement.

Pour cela, réunissez plusieurs journaux ou magazines, et découpez uniquement les nouvelles qui vous paraissent positives, inspirantes, motivantes. Collez-les sur votre cahier, qui deviendra le journal des nouvelles positives.

N’est-ce pas plus agréable de lire les nouvelles à présent ?

Retenez bien que la vie n’est ni toute rose ni toute noire, elle est multicolore, elle a une infinité de facettes et de couleurs. À nous de décider ce sur quoi nous voulons porter notre attention.
C’est cela, positiver sa vie.

3ème exercice : la chasse aux pensées négatives automatiques

À mon sens, faire la chasse aux pensées négatives ne signifie pas de ne pas s’y intéresser. Nous avons beaucoup à apprendre de nos émotions négatives, nous l’avons testé récemment en nous mettant à l’écoute de notre colère. Pour moi ce petit exercice arrive en complément d’une telle analyse.

Pendant une journée, ou bien pendant les 15 minutes qui viennent si vous avez un peu de temps devant vous, prenez l’habitude d’être attentive aux situations qui suscitent en vous des émotions négatives. Puis apprenez à identifier la pensée négative qui se cache derrière cette émotion négative. Enfin, remplacez cette pensée négative par une pensée positive qui peut tout à fait expliquer la situation.

Vous pouvez par exemple procéder sous la forme d’un tableau en trois colonnes : situation, pensée négative automatique, pensée positive qui peut la remplacer.

Par exemple:

  • Situation : la dame devant moi est très lente à la caisse du supermarché et je vais être en retard : ça m’énerve.
  • Pensée négative : elle le fait exprès, c’est pas possible. Ou bien je suis en retard, je vais devoir courir encore plus.
  • Pensée positive : la pauvre, elle ne doit pas être physiquement en forme pour aller aussi doucement. Ou alors, elle prend son temps, elle a bien raison je devrais faire pareil.
Bref, pour positiver, apprenons à relativiser et à voir les choses sous un autre angle !

4ème exercice : l’imagination positive

Ce petit exercice consiste simplement à prendre l’habitude d’avoir des pensées automatiques positives lorsqu’on se retrouve confrontée à des situations a priori pénibles.
Pour apprendre à positiver, vous pouvez tester ce petit jeu, qui consiste à imaginer des fins positives aux situations suivantes.
N’hésitez pas à développer vos réponses pour vous immerger pleinement dans votre histoire positive!

  • Je suis fatiguée de ma journée de travail, et voilà que je rate le bus à une seconde près.
  • J’arrive à l’heure chez le médecin, mais il y a 4 personnes dans la salle d’attente qui ont rendez-vous avant moi.
  • Chéri et moi sommes prêts à sortir en tête-à-tête quand la Babysitter appelle pour dire qu’elle ne pourra pas venir.
  • C’est l’heure des évaluations au travail, et là, surprise, malgré tous vos efforts, vous n’êtes pas récompensée.
  • Vous aviez prévu de passer une journée à la mer en famille, mais la météo vous joue des tours, et au moment de partir, il se met à pleuvoir.
Positiver, c’est aussi apprendre à s’adapter aux situations imprévues, auxquelles on n’est pas préparée.
positiver
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

5ème exercice: briser les cercle vicieux

Positiver sa vie, c’est également apprendre à voir les autres autrement. Car il faut bien retenir que l’attitude des autres est fortement liée à notre propre attitude, elle-même conditionnée par les pensées que nous avons sur les autres, nos préjugés, ce que nous appelons les étiquettes.

En réalité, bien des attitudes pénible de notre entourage pourraient être améliorées si l’on changeait nos pensées à leur égard.

Un cercle vicieux bien connu des parents est celui-ci :
notre enfant crie, alors nous crions pour lui demander de se taire, résultat il crie encore plus.
Vous savez pourquoi cet exemple me parle très fort là tout de suite ? J’ai une extinction de voix depuis hier, et miracle, la maison est 20 fois plus calme, mes enfants 20 fois plus obéissants. Je n’exagère pas, c’est à croire que c’est moi qui fait le bazar au quotidien !

Mais un autre cercle vicieux pourrait être celui-ci: vous trouvez votre mari désorganisé, alors vous vous occupez de toutes ses affaires, en retour il ne range rien car il sait que vous allez passer après de toute façon, ce qui confirme ce que vous pensiez, etc …
Vous trouvez vos beaux-parents désagréables alors vous êtes froide et distante, en retour ils ne sont pas plus aimables ce qui conforte votre 1ère idée, etc…

Prenez quelques minutes dès maintenant pour identifier les cercle vicieux qu’il serait bon de briser dans vos relations avec les autres. Quelques étiquettes mettez vous sur votre mari, vos enfants, vos voisins, vos proches, vos collègues, vos chefs ?
Quelles en sont les conséquences ?

6ème exercice : le dialogue et le sourire

Le développement personnel est parfois victime de sa propre appellation. Puisqu’on y retrouve le mot « personnel », on imagine souvent que l’on peut parvenir à une véritable harmonie uniquement en prenant soin de soi. Mais pourtant, c’est un travail que l’on doit également réaliser avec les autres. Car oui, pour être bien dans sa tête, il faut aussi être bien avec les autres. Ils occupent une place importante dans notre bonheur. C’est pour cette raison qu’apprendre à vivre en harmonie avec votre entourage est une clé pour réussir à être heureuse ! Et pour positiver sa vie, quoi de mieux qu’un petit exercice positif qui les inclut ?

Dans les situations qui vous amènent à des pensées négatives (trop d’attente à la boulangerie, train en retard…), ouvrez-vous aux autres. Par exemple, engagez le dialogue avec la boulangère en arborant votre plus beau sourire, et discutez. S’ouvrir aux autres en essayant de transmettre des émotions positives et de la bienveillance, c’est la clé pour en recevoir à son tour !

Si je vous propose cet exercice simple, c’est parce que lorsqu’on rumine, le réflexe, c’est de vouloir se refermer. On se replie sur soi-même, et c’est bel et bien en faisant cela que nos émotions positives ne peuvent plus entrer ! On se barricade, avec nos pensées négatives bloquées en nous. Et pour les expulser, on sous-estime beaucoup trop la force du sourire. Alors, allez-y, mettez-vous à sourire, et même sans raison. Et d’ailleurs, pas besoin d’attendre d’être dans une situation délicate pour vous y mettre : au quotidien, souriez davantage, et dialoguez avec les autres : vous verrez, la positive attitude suivra !


Vous voilà parfaitement équipée pour positiver votre vie ! Je vous invite à vous engager dès maintenant à cultiver votre optimisme et votre vision positive des autres et de la vie en général.

Sachez que les optimistes vivent plus longtemps, voilà donc une bonne raison de plus de vous motiver ! Et vous, avez-vous plutôt l'habitude de râler ou de positiver ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistre

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.