Quitter son emploi : 10 pistes pour mieux vous éclairer

Vous voulez quitter votre emploi ? Découvrez 10 pistes pour savoir comment décider si c’est le bon choix pour vous.

Quitter votre emploi est une idée qui vous trotte dans la tête ? Mais vous hésitez encore à franchir le pas ? 

Personne ne prend un emploi en pensant qu’il se transformera en une déception, un peu comme personne ne choisit d’entrer dans une nouvelle relation en pensant à la façon dont elle peut ne pas fonctionner.

Lorsque vous réalisez que votre travail est devenu une source d’anxiété chronique, la situation peut vite conduire à un déclin de motivation. Si votre relation avec votre travail est « compliquée », c’est juste une autre façon de dire « ça ne marche pas ». 

Alors, comment savoir quand y mettre fin? Pour répondre à cette question, cet article développe :

  • Les (bonnes) raisons de quitter votre travail
  • Les alternatives à étudier
  • Ainsi que ce qu’il faut faire pour quitter son emploi

Les (bonnes) raisons de quitter son emploi

Au-delà des questions éthiques et d’ordre financier, il est parfois difficile de justifier pourquoi vous souhaitez quitter votre emploi. Il arrive pourtant que le métier que vous exercez n’est tout simplement pas le bon sur le plan de l’alignement spirituel

Vous voulez quitter votre emploi ? Découvrez 10 pistes pour savoir comment décider si c’est le bon choix pour vous.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

# Quitter son emploi quand son corps ne veut plus coopérer

Dans ce type de situation, le stress peut vous envahir si facilement que vous ne réalisez même pas quand et comment cela est arrivé. Votre travail crée un état constant de douleurs, de troubles du sommeil, un estomac bouleversé… Dès que vous pensez au travail, vous devenez irritable. Les choses qui ne vous dérangeaient jamais auparavant semblent monumentales. Ce que votre corps pourrait dire, c’est « je déteste mon travail ».

Quitter son emploi devient alors un besoin impérieux ! Si votre facteur de stress est votre travail, il est temps d’y remédier. Personne ne devrait sacrifier sa santé physique et mentale pour le travail.

# Votre travail entrave vos besoins personnels

Le travail vous permet de subvenir à vos besoins et à ceux de votre famille. Mais en êtes-vous satisfait(e) ? Ou êtes-vous seulement là pour satisfaire les besoins de l’entreprise en respectant ses objectifs ? Est-ce véritablement votre projet ? Si ce n’est pas le cas, il est temps que vous pensiez à réaliser vos propres objectifs pour éviter de passer à côté de votre mission de vie

# Vous n’êtes pas apprécié(e) à votre juste valeur

Ce que vous obtenez à la fin du mois doit tenir compte, non seulement de vos compétences, de votre charge de travail, mais aussi de votre implication… Bref, si vous n’êtes pas rémunéré(e) et/ou reconnu(e) proportionnellement à vos efforts, il est normal que vous ne vous sentiez plus motivé(e). Outre le salaire, il est aussi important que vos supérieur(e)s considèrent votre apport véritable au niveau de la société. Dans le cas échéant, quitter son emploi peut devenir une solution.  

# Vous ne vous trouvez pas à votre place

Il est nécessaire de trouver sa place pour être épanoui(e) au travail, sans quoi vous serez cloîtré(e) dans un métier où vous vous sentirez inutile. Mais pour y parvenir, encore faut-il vous interroger sur ce qui est fait pour vous. 

Si vous souhaitez avancer à votre propre découverte, n’hésitez pas à réserver votre place à la formation-conférence en ligne offerte : « 8 étapes pour créer la vie qui vous ressemble ». 

# Quitter son emploi par manque d’épanouissement

Confucius disait : « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. ». À travers cette citation, vous devez comprendre que votre emploi doit être source d’épanouissement personnel et de joie. Le choix de quitter son emploi ne devrait pas uniquement se baser sur le salaire, mais aussi sur votre satisfaction personnelle. 

# Votre travail épuise vos performances

Vous étiez une personne créative, mais le travail vous tire vers le bas… Dans ce genre de situation, il est possible d’envisager de quitter son emploi. Il est essentiel de choisir une voie qui vous permettra d’accroître vos performances. 

# Vous êtes arrivé(e) au terme de votre apprentissage

Peut-être que vous êtes dans votre entreprise depuis quelques années et que vous ressentez un sentiment de fierté lorsque de nouveaux employés se tournent vers vous pour obtenir des conseils. Il est toujours réjouissant de connaître les ficelles d’un travail, et vous pouvez certainement obtenir satisfaction d’être un(e) expert(e) dans votre domaine.

Mais peut-être que cela signifie aussi que vous avez maximisé votre apprentissage. Si vous vous ennuyez ou n’êtes pas fier(ère) de vos connaissances, vous devriez passer à autre chose et apprendre quelque chose de nouveau. 

# Vous passez trop d’heures au travail

Il est possible que vous passiez tout votre temps au travail… À ce rythme, vous risquez de créer un déséquilibre relationnel et émotionnel dans votre vie ! 

Quitter son emploi, pour en trouver un autre plus adapté à votre vie personnelle, peut alors être envisagé !

# Quitter son emploi par manque d’implication

Personne ne peut être efficace à 100 % tout le temps. Même si vous êtes motivé(e) pour faire quelque chose, il est normal de faire une pause. Mais si vous êtes passé(e) en mode « service minimum » pour éviter de vous faire licencier, le problème est évident. Voyez s’il y a un moyen de pimenter votre travail ou de changer de poste. Sinon, il peut-être préférable de quitter son emploi pour partir sur une bonne note avant que votre travail n’en souffre.

# Quitter son emploi pour vivre de sa passion

Votre meilleur plan de reconversion professionnelle est de vivre de votre passion. C’est le moyen sûr pour vous éviter de refaire la même erreur et de plonger dans un métier qui n’est pas fait pour vous. 

Comprendre pourquoi vous voulez quitter votre emploi est une étape importante pour mesurer l’étendue du problème. Pour creuser plus profondément cette problématique, voici des interrogations pratiques à vous poser…

Quitter son emploi : comprendre le fond du problème

Avant de planifier votre démission, il est judicieux d’analyser la situation actuelle et de comprendre ce qui se passe réellement. Parfois, le fond du problème a peu à voir avec le travail en tant que tel, mais touche plutôt à votre vie personnelle.

L’insatisfaction et/ou un manque dans une partie de votre vie peuvent certainement s’étendre au plan professionnel. Il est donc important de faire le point pour vérifier ces faits avant d’abandonner une carrière. Santé, privation de sommeil, relations… pourquoi ne pas commencer par déterminer l’étendue du problème avant de quitter son emploi ?

Vous voulez quitter votre emploi ? Découvrez 10 pistes pour savoir comment décider si c’est le bon choix pour vous.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Puce rose Votre inconfort est-il passager ou permanent ?

La croissance professionnelle n’est pas un chemin facile. Il est semé d’embûches, mais cela rend l’aventure plus pertinente. Si l’inconfort que vous éprouvez est un effet secondaire d’un nouvel apprentissage ou de nouveaux défis à relever, quitter votre emploi vous privera d’une occasion de grandir et d’évoluer dans votre carrière. Dans ce cas, l’inconfort est temporaire. Si l’inconfort est permanent, rester dans la situation vous coûtera du temps et ne contribuera en aucun cas à votre développement professionnel.

Au lieu de penser à ce qui pourrait vous faire quitter votre emploi, réfléchissez aussi à ce qui pourrait vous motiver à rester. Dans ce cas, un coaching professionnel peut s’avérer utile pour mettre en lumière votre décision. La plupart des situations peuvent être sauvées, même si ce n’est qu’en théorie. Peut-être trouverez-vous une lueur d’espoir qui pourrait vous donner un regain de motivation, une bonne occasion de développer votre carrière ou un projet secondaire intéressant. 

Puce rose Êtes-vous à votre point de non-retour ?

Chacun(e) a son niveau de tolérance par rapport à différentes situations, y compris lorsque vous souhaitez quitter votre emploi. Quel est le vôtre ? Un patron abusif, un développement de carrière contraint, un environnement de travail nuisible à votre bien-être ? Il vous revient de décider ce qui signifierait comme un « non » absolu pour vous. De cette manière, vous pourriez partir sur de bonnes bases pour résoudre votre conflit personnel. 

Il ne suffit pas de se dire que vous souhaitez quitter votre emploi. Ce n’est pas une décision à prendre sur un coup de tête, il est important de réfléchir également à la suite de l’histoire…

Quitter son emploi et ensuite ?

Chaque personne passe, en moyenne, 90 000 heures au travail durant sa vie. Et pourtant 4 personnes sur 5 se réveillent chaque matin pour aller à un travail qu’elles détestent, jour après jour. Et si vous choisissiez de faire la différence…

Comment ? 

Commencer par trouver son pourquoi est une étape indispensable pour pouvoir tracer une voie professionnelle en connexion avec vos valeurs personnelles. Étant donné que nous passons une grande partie de notre vie éveillée à travailler, nous devrions nous efforcer de trouver une carrière ou un emploi qui contribuera à notre développement personnel

Il n’est jamais conseillé de quitter son emploi du jour au lendemain sans avoir à minima réfléchi à la suite. Faute de quoi, vous pourriez regretter votre décision car vous ne saurez pas comment rebondir. 

Une fois que vous aurez trouvé un projet professionnel qui vous correspond mieux, ou simplement dès que vous serez sur(e) de pouvoir assurer votre subsistance sans cet emploi, il sera temps de mettre les clés sous la porte. Sachez qu’il vous est possible de quitter votre emploi sans préavis. Pour cela, vous pouvez demander une rupture conventionnelle. Cette dernière vous permettra de négocier votre démission pour conserver votre intérêt et celui de votre employeur. 


Si vous êtes dans un travail « toxique » pour votre mental, pensez à vous ! Rappelez-vous toujours qu’il y a beaucoup d’emplois possibles et que vous pouvez être heureux(se) ailleurs, même si vous n’avez pas encore trouvé le vôtre. L’important est de faire des choix alignés avec vos valeurs et vos objectifs de vie. 

Et vous ? Envisagez-vous de quitter votre emploi ? Pensez-vous avoir trouvé le bon travail ? Répondez-nous en commentaire ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.