Logo Les défis doré

J’ai testé être coachée

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

LE JOUR OU J’AI DÉCIDÉ D’ÊTRE COACHÉE

Il y a un an, j’ai pris une grande décision. Une de celles qui marquent un tournant dans notre vie: j’ai décidée d’être coachée. Pourquoi le coaching? Sous quelle forme? Comment en suis-je arrivée là? Qu’est-ce que cette expérience m’a apportée? Vous allez tout savoir 🙂

https://youtu.be/hnw3gQYRFss

Fin 2014, un incident totalement bénin au travail a déclenché en moi un ras-le-bol, un besoin irrépressible de changer quelque chose. Depuis quelques années, je m’étais enfermée dans un état de stress élevé à chaque fois que je devais intervenir à l’oral. La plupart du temps, j’arrivais à esquiver proprement les interventions, mais cette fois-ci, sans le vouloir, en voulant l’éviter, j’avais été une source de tensions. C’est alors que j’ai décidé que ça ne pouvait pas durer ainsi.

Je devais faire quelque chose. J’étais férue de psychologie « classique » mais ce que je reprochais aux thérapies que je connaissais, c’était d’être longues et de s’attarder sur le passé. Et puis j’avais en tête cette phrase que j’avais lue dans un ouvrage d’échanges avec le dalaï-lama, qui disait qu‘il est important de retirer la flèche avant de l’analyser. C’est alors que j’ai pensé.. pourquoi pas tester le coaching?

Parallèlement à cela, je commençais déjà à réfléchir un aménagement de ma vie professionnelle, car je commençais à être lasse de ne pas être pleinement satisfaite de mon quotidien.  Sans savoir pourquoi le coaching, le métier de coach me fascinait, c’était donc également l’occasion d’en savoir plus:-)

J’avais donc plusieurs bonnes raisons de consulter un coach. Restait à trouver la personne qui allait m’inspirer pour ce travail en profondeur qui comptait tant pour moi. À l’époque j’habitais Valence, et quand j’ai découvert son site Internet, j’ai su que c’était la personne parfaite pour moi. Une jeune femme souriante et positive, un style, des couleurs que j’aurais pu choisir pour moi, bref, j’ai eu tout de suite le sentiment qu’on allait très bien s’entendre! Et puis son site offrait la possibilité de réserver sa séance directement en ligne, je crois que cela m’a grandement aidée à oser faire le premier pas:-)

ÊTRE COACHÉE SÉANCE N°1 : CONTACT ET DÉFINITION DE L’OBJECTIF

Enfin, le jour tant attendu de la première séance est arrivé! Je suis impatiente, je vais pouvoir parler de ce qui ne va pas à quelqu’un qui dispose d’outils pour m’aider. Je vais sortir quelques heures de mon rôle de maman, pour parler de moi, de la femme qui ne se sent pas épanouie.

Le deuxième contact, physique cette fois, avec la coach que j’ai choisie, Laetitia Martos, est excellent. J’adore son attitude, et le petit cocon au cœur de la ville qu’elle a décoré avec soin pour en faire un endroit chaleureux dans lequel on se sent immédiatement rassurée. Quelques instants plus tard, une infusion dans la main, des chaussettes douillettes aux pieds, confortablement blottie dans un gros fauteuil, l’expérience commence de la meilleure des façons.

J’avoue, je suis un peu tendue, et rassurée que Laetitia prenne la parole en premier pour me présenter pourquoi le coaching peut m’aider. Lorsqu’elle m’explique que le coaching consiste à retirer la flèche avant de l’analyser, à agir pour le présent et pour l’avenir, sans s’étendre sur les causes et le passé, je jubile. C’est exactement ce que j’espérais.

Voici comment notre travail va se passer : elle va m’aider à définir l’objectif que je veux atteindre, puis me donner différents outils pour parvenir à trouver la solution en moi, outils issus notamment de la programmation Neuro-linguistique, et de l’hypnose. Car elle insiste sur le sens de la démarche : le coach ne donne pas le chemin à suivre, mais aide le coaché à le trouver en lui.

Je commence à présenter la raison de ma présence : un problème de gestion de mon stress. Par ses questions, Laetitia me permet de mieux identifier mon problème et mon objectif. Pendant que je parle, Laetitia est très attentive et prend beaucoup de notes pour m’aider à poser l’objectif. Une fois défini, je le note par écrit sur une feuille et nous déterminons une échéance à laquelle je m’engage à l’atteindre.

Le coach ne donne pas le chemin à suivre, mais aide le coaché à le trouver en lui.

Je rentre chez moi avec l’impression d’avoir déjà fait un grand pas vers la résolution de mon problème, le fait d’être coachée va me pousser à aller vers l’avant, je le ressens déjà. Je relis confiante mon objectif, date et signe mon engagement et lui retourne par mél… Parallèlement, je me fais la remarque que le travail de coach est vraiment passionnant! Mais il réclame un investissement, une concentration énorme : écouter, reformuler, comprendre, synthétiser, réfléchir, aider la personne à construire ses solutions… Je suis admirative de cette implication… car en ce qui me concerne, cette première séance a duré presque trois heures 🙂

Entre 2 séances: le jeu des valeurs

Par retour de mél, ma coach m’adresse par message « le jeu des valeurs », qui consiste à identifier « nos valeurs », celles qui guident nos choix. (Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter mon bilan du défi zen 12 « trouver sa voie »). Je me fais la remarque que nous sommes samedi et malgré tout elle répond immédiatement à mon mél… décidément un énorme investissement! Ce jeu comprend 2 parties:

  • lister les 10 valeurs qui nous semblent essentielles, expliciter comment on les définit, et ce qu’on fait au quotidien dans ce sens.
  • suivre une bande audio qui propose un rêve éveillé, pour revoir un moment de son enfance, s’imprégner de qui on était à cette époque là et ce qu’on rêvait de faire dans un monde idéal.

Je reconnais que je l’ai fait un peu légèrement… je sens que j’ai besoin d’être coachée, seule dans mon coin je reprends mes mauvaises habitudes:-(

ÊTRE COACHÉE SÉANCE N°2: CHANGEMENTS DE POINT DE VUE, LOI D’ATTRACTION

On reprend ensemble le jeu des valeurs, que je fais cette fois-ci beaucoup plus sérieusement, et la coach essaie de comprendre ce qui fait que pour moi une situation est vue comme positive ou négative. Nous identifions ensemble ce qui caractérise l’une et l’autre (ce que je ressens en moi, ce que je vois, ce que j’entends qui me donne ce sentiment de positif ou de négatif).

Elle attire mon attention sur un point essentiel : ce sont mes représentations qui font que je vois une situation comme positive ou négative. La preuve c’est que personne n’a le même ressenti sur une même situation. Et même nous parfois, nous pouvons voir une même situation différemment. Elle me propose d’intervenir pour changer ma représentation des situations que je vois comme stressantes, en me dissociant de la situation, à travers les yeux d’une tierce personne. Pendant quelques secondes, je dois voir la même scène mais avec les caractéristiques d’une situation positive.

Ce sont mes représentations qui font que je vois une situation comme positive ou négative.

Elle me propose ensuite d’expérimenter la loi d’attraction, qui repose sur le principe suivant : ce que nous pensons influe sur la réalité, sur ce qui va se passer. Pour l’illustrer, elle me propose un exemple pratique et très convaincant : je dois pivoter sur moi une première fois pour tendre le bras le plus loin possible derrière. Puis je refais le même mouvement après  quelques secondes de suggestion positive, et je dois me rendre à l’évidence : j’arrive à aller beaucoup plus loin que la première fois. Pratiquer l’autosuggestion positive est donc indiscutablement efficace (vous pouvez consulter ici mon défi zen 16 tester l’autosuggestion positive pour en savoir plus).

Enfin, nous faisons un petit jeu qu’elle appelle SCORE avec des étiquettes positionnées par terre, auxquelles sont associés différents termes (Situation présente / causes / ressources / objectif / effets positifs de l’objectif). En me déplaçant physiquement sur les étiquettes, j’accompagne mieux ma pensée.

Je commence par me positionner sur « objectif » et je visualise comment seront les choses une fois atteint, ce que je ferai et comment je me sentirai. Puis sur « effets positifs », ils sont immenses sur moi, sur les autres. Les sentiments agréables que je ressens alors me confirment que l’atteinte de cet objectif est vraiment mon souhait le plus profond :-). Je me déplace alors sur « situation présente » (intervention stressante). Puis sur « causes » ce que j’avoue, j’ai du mal à voir.Enfin, je me place sur « ressources »: je vois que mon principal levier pour agir, c’est mon état d’esprit. On termine en retournant sur « objectif » et ses « effets positifs » qui me remplissent de joie et de confiance.

Cette deuxième séance a à nouveau duré presque 3h… et j’en ressors changée. Ce que j’aime dans le fait d’être coachée est que la coach m’a proposé différents outils et s’est toujours adaptée immédiatement à ce qui fonctionnait ou pas pour moi. Et puis j’apprécie grandement le fait qu’elle m’apprenne comment utiliser seule les outils… et éviter ainsi de créer une dépendance coaché / coach.

Coachée
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

ÊTRE COACHÉE SÉANCE N°3: ACTIVATION DES ANCRES, ACTION SUR LES CAUSES

Laetitia me fait découvrir un exercice « d’activation des ancres » : une ancre est une pression légère exercée sur une zone du corps et associée à une pensée. Il suffirait par la suite d’effectuer à nouveau cette pression pour retrouver l’état d’esprit dans lequel on se trouvait quand on l’a créée. Je reconnais que je suis sceptique, ça me paraît trop simpliste.

Mais je suis curieuse, je joue le jeu! J’ai choisi de créer une ancre positive pour stimuler mon attention au moment présent, et une autre pour stimuler mon attention aux autres. Tandis que j’effectue la pression telle que je l’ai choisie, je repense et me visualise dans une situation où j’ai « incarné » l’attention aux autres et puis je renouvelle l’exercice avec une pression différente associée cette fois à l’attention au moment présent.

Contrairement à ce que je pensais et avec le recul que j’ai aujourd’hui, je m’en sers très souvent, et ces simples pressions facilitent grandement la visualisation et le sentiment d’attention que je leur ai associés.

Ensuite nous essayons un deuxième outil qui m’a laissée un peu mal à l’aise : il s’agit de remonter dans le temps pour essayer d’identifier quel évènement aurait pu déclencher ces réactions de stress exacerbée et les imprégner d’un sentiment de confiance en soi, de sécurité. Je ne suis pas très à l’aise avec cet exercice, qui me fait me souvenir de choses tristes et difficiles, mais sans y voir un lien direct avec mon problème d’aujourd’hui. Décidément, je n’ai pas envie de regarder en arrière!

Suite à cette séance, de nombreux souvenirs d’enfance remontent alors à la surface … tous ne sont pas désagréables loin de là! Mais j’ai surtout envie de changer aujourd’hui pour être encore mieux demain. Et je n’ai pas le sentiment qu’évoquer le passé m’aide à avancer.

ÊTRE COACHÉE SÉANCE N°4: LE JEU DU CARRÉ MAGIQUE

Pour cette quatrième séance, Laetitia me propose plusieurs outils.. je choisis de parler avec « ma partie protectrice » qui a mis en place ce moyen de défense, le stress. Je suis impressionnée par la diversité des outils qui existent, des solutions qui sont là pour nous aider à résoudre les problèmes que nous traînons parfois pendant des années. Rapidement, on se rend compte que c’est un échec… Laetitia m’oriente alors vers autre chose, elle demande à ma partie créatrice d’intervenir pour proposer d’autres attitudes pour réagir à ces situations et remplacer le stress. La réaction de ma partie créatrice est immédiate! Elle propose de tester l’humour, la douceur, et l’empathie. Quoi de plus logique?

Voyant que ma partie créatrice est très en forme, elle me propose le jeu du carré magique:
Je dois choisir et visualiser plusieurs personnes : une qui m’aime sincèrement, une que j’admire, moi dans le passé avant d’être confrontée à ce problème, une personne avec qui j’ai eu des rapports sincères d’égalité dans le passé, quelqu’un qui a changé quelque chose pour moi, mon égale dans le futur, moi plus tard ayant réussi, et un projet qui symboliserait ce changement.Ensuite, pour chacune de ces personnes, je me mets dans leur peau et imagine les messages qu’ils m’adresseraient si je leur faisais part de ce problème de stress. J’ai adoré utiliser cet outil, les messages de toutes ces personnes m’ont réconfortée, et je suis sortie plus confiante de m’être projetée et visualisée dans le futur, épanouie, sereine, mon projet abouti.

Je ne le savais pas, mais cette séance a été la dernière. Par la force des choses je ne suis jamais revenue voir Laetitia. Même si nous avons été interrompues, vous l’avez compris, être coachée m’a beaucoup aidé à évoluer et à prendre confiance. J’ai appris à relativiser les situations que je voyais comme stressantes, à relativiser également ce problème de confiance en moi dont j’avais l’impression qu’il me desservait aux yeux des autres. J’ai appris que rien n’est impossible, qu’il existe des outils, des solutions pour changer.

Mon expérience de coachée c’est aussi et surtout une très belle rencontre, avec une personne très positive, une de ces personnes qu’on devrait toujours avoir près de soi car elles nous valorisent, nous poussent vers l’avant sans jamais nous mettre en difficultés. Nous n’avons jamais évoqué ensemble directement ce projet de blog qui me tenait déjà à cœur, et pourtant sans cette expérience de coaching, je ne pense pas que j’en serais là aujourd’hui 🙂

J’en profite pour lui exprimer publiquement toute ma gratitude, et toute mon admiration pour l’excellent travail qu’elle fait. Je la remercie également d’avoir accepté dans une interview de répondre à toutes les questions que nous n’avons jamais pu poser sur le métier de coach… Alors regardez l’interview de Laetitia Martos, coach de vie, et laissez-vous imprégner avec bonheur par sa positive attitude 🙂

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Newsletter de la Méthode CAP®

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs messages pour créer la vie qui vous ressemble !

Mylène

TU AIMERAIS CRÉER LA VIE QUI TE RESSEMBLE ?

Découvre ma formation-conférence 

« Créez la vie qui vous ressemble
Unique, Passionnante, Inspirante » 

  • Tu sens grandir en toi l’appel de ton coeur ?
  • Tu sens que le moment est venu de partir à ta rencontre ? 
  • Tu sais qu’il est temps d’entreprendre le plus beau voyage de ta vie ? 

Bien plus qu’une formation : un Voyage-Exploration au coeur de soi pour offrir au monde ta lumière

7 réponses

  1. Merci pour cette mise en bouche. Je pense que le coaching peut faire des merveilles. Souvent il nous suffit d’un coup de pouce, d’une oreille attentive et d’exercices pratiques pour avancer plus sereinement.
    Contente de lire que cette approche t’a beaucoup apporté et mis sur la voie de ce blog, que j’apprécie beaucoup!
    Merci Mylène.

    1. Merci à toi Marie pour tous tes commentaires positifs qui me font chaud au cœur, à chaque fois! C’est ce qui fait aussi mon grand bonheur au quotidien… il y a le zen, le blog… et les rencontres:-) Belle journée à toi!

  2. Merci d’avoir partagé ton expérience. Je m’intéresse au coaching en ce moment et j’avoue être fascinée par son potentiel. Je vais lire le témoignage de ta coach de ce pas !

  3. Bonjour,

    J’ai moi-même testé le coaching pendant 1 an pour connaître ma voie. Quel bonheur!
    Mon but a été atteint et maintenant je sais où je veux aller.

    J’ai eu de la chance de tomber sur une coach bienveillante. J’ai interrompu les séances mais je recommande aux personnes qui ont se besoin de se trouver.

      1. Pour tout …c est un regard extérieur qui vous fait vous poser les bonnes questions.

        Aujourd’hui j hésite à me former au coaching ou à la sophrologie pour mon projet d accompagnement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires​