Ancrage énergétique : reprendre le contrôle de votre vie, c’est possible ?

Ancrage · Vous vous sentez spectatrice de votre vie plutôt qu’actrice ? Il y a de fortes chances pour que vous manquiez d’ancrage. Découvrez l’ancrage énergétique et ses vertus.

Aujourd’hui, l’instantanéité et le virtuel ont la part belle dans nos vies. Nous vivons au travers d’écrans qui capturent les moments d’une vie que nous ne voyons plus passer. Vous vous sentez spectatrice de votre vie plutôt qu’actrice ? Vous ne savez pas comment ralentir le rythme et vous vous sentez dépassée ? Il y a de fortes chances pour que vous manquiez d’ancrage.

Découvrons ensemble l’ancrage énergétique et ses vertus pour reprendre le contrôle et la maîtrise de votre vie.

L’ancrage énergétique : être ici et maintenant

L’Ancrage, qu’est-ce que c’est ?

L’ancrage est une façon d’être présente au monde différemment : c’est le fait d’avoir sa propre conscience non pas dans sa tête mais dans ses pieds, ancrée au sol. On parle aussi d’ancrage énergétique.

L’ancrage vous aide ainsi à accéder à la pleine conscience, à vous recentrer dans votre vie. Vous améliorez ainsi vos communications interpersonnelles en étant une personne sereine, qui développe son charisme, et réussit à maîtriser son environnement intérieur.

Être ancrée, qu’est-ce que cela signifie ?

 Être ancrée, c’est être connectée à la Terre. Plus encore, c’est un moment au cours duquel on se sent vivante, on se sent corps avant d’être esprit, on prend conscience de notre réalité. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la Terre, et être dans l’acceptation du moment présent.

Prenons par exemple le temps d’un massage. Lorsque vous recevez un massage, vous prenez conscience de chacun des petits bouts de votre corps et appréciez le contact qui vous est proposé par le ou la practicien·ne. Vos pensées s’apaisent, et font d’ailleurs place à la pensée positive, et laissent place à une brume opaque : vous ne pensez plus à rien sinon aux sensations que vous procure le massage. Vous êtes ancrée dans le présent, vous êtes consciente.

Avoir un bon ancrage au sol vous permet de guérir un manque de confiance en soi, de vous enraciner, de vous recadrer, de vous reconnecter et de vous recentrer. Avec cette technique, vous boostez également votre estime de soi, réussissant à prendre du recul sur votre vie. Et ses pouvoirs ne s’arrêtent pas là : elle peut aider certaines personnes à gérer les crises d’angoisse, le stress, certaines phobies, insomnies et coups de déprime en vous apportant une préparation mentale basée sur le moment présent, l’ici et le maintenant. Elle confère un pouvoir illimité à celles qui souhaitent enfin avoir la pleine maîtrise de soi. Paix intérieure et relations harmonieuses avec le monde extérieur sont assurées !

Les signes d’un manque d’ancrage

A notre époque où les distractions sont nombreuses – écrans TV, téléphones portables, réseaux sociaux… – et nous amènent à nous détacher du réel, le manque d’ancrage est un mal qui peut nous perturber. Ce, d’autant plus si vous êtes une femme urbaine : la déconnexion avec la nature et le présent est d’autant plus à même de vous toucher. Et le manque d’ancrage peut entraîner un déséquilibre émotionnel qu’il est essentiel de savoir reconnaître.

Les symptômes d’un manque d’ancrage

  • Difficultés de concentration : votre esprit papillonne sans cesse et vous éprouvez de la difficulté à vous poser sur une tâche
  • Stress et angoisses démesurées par rapport à la réalité : votre esprit s’agite et tourne en boucle. Vous êtes parfois aux prises avec des angoisses extrêmes, éloignées de la réalité
  • Angoisses liées au présent et au futur : vous avez l’impression que vous rêvez votre vie et vous ne vous accomplissez pas
  • Maux de tête récurrents, vertiges
  • Épuisement intellectuel : vous avez l’impression de ne rien accomplir
  • Asphyxie intellectuelle : le présent n’a pas de place, il est étouffé par le passé et le futur
  • Manque de sécurité et de sérénité physique et intellectuelle

Ces troubles, additionnés les uns aux autres, peuvent évoluer jusqu’à la dépression voire à des pensées suicidaires et à la folie (quand le rêve supplante la réalité).

Les raisons

Les symptômes évoqués précédemment peuvent être liés à d’autres troubles et ne pas dépendre uniquement d’un manque d’ancrage. Voici quelques éléments qui peuvent entraîner un manque d’ancrage.

  • Vous êtes souvent sur votre téléphone portable – d’ailleurs, vous ne pouvez pas vous empêcher de lire vos messages et vos mails, même si vous êtes en compagnie de quelqu’un
  • Vous raffolez des réseaux sociaux – vous partagez tout sur les réseaux et exposez une vie parfois plus belle que celle que vous vivez au quotidien
  • Vous préférez l’univers excitant des films et des séries à votre propre vie
  • Vous jouez souvent (et longtemps) aux jeux vidéos

Vous reconnaître dans l’une de ces pratiques n’est pas forcément inquiétant. Il est normal de souhaiter et d’apprécier s’échapper de son quotidien de temps en temps. Cependant, si votre mode de vie vous amène à vous reconnaître dans plusieurs de ces pratiques, il est possible que vous expérimentiez des troubles liés à un manque d’ancrage.

Remédier au manque d’ancrage

Le point précédent vous a (peut-être) permis de déterminer que vous manquiez d’ancrage dans votre vie quotidienne. Dans cette dernière partie, nous allons voir ensemble quelles sont les nombreuses techniques pour s’ancrer physiquement et psychiquement dans le présent.

Ancrage · Vous vous sentez spectatrice de votre vie plutôt qu’actrice ? Il y a de fortes chances pour que vous manquiez d’ancrage. Découvrez l’ancrage énergétique et ses vertus.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

S’ancrer grâce à une activité physique

Pour chasser vos mauvaises habitudes et combler votre manque d’ancrage, pratiquer une activité physique est idéal. Cela va vous aider à mieux canaliser votre esprit, à gérer votre stress, à vous reconnecter, à être plus consciente de votre être. L’idée est de déplacer votre conscience de votre tête (où vous ruminez) à votre corps (où vous êtes dans l’action).

La marche est un excellent outil pour vous ancrer. C’est certainement le plus accessible. D’une part, elle est peu physique : vous pouvez la pratiquer quel que soit votre niveau sportif. D’autre part, vous pouvez la pratiquer quel que soit votre environnement : si pratiquer la marche dans un environnement naturel et apaisant est plus appréciable et efficace pour vous relaxer et vous galvaniser, il est possible de trouver la paix dans la pratique de la marche urbaine.

La pratique d’activités artistiques et corporelles comme la musique, la danse, le yoga, le Taï chi, ou encore Qi qong est un excellent moyen de vous ancrer avec le centre de la terre. En effet, il s’agit de se concentrer sur les mouvements de votre corps et la gestuelle.

La pratique d’activités liées à la relaxation et au bien-être (le massage, la relaxation,, la méditation, la cuisine…) est aussi un bon vecteur d’ancrage. En vous faisant prendre le temps de soigner votre corps – en le dorlotant et en le nourrissant sainement – vous prenez conscience que vous êtes là, maintenant. Car l’ancrage peut passer par de nombreux chemins : les stimuli gustatifs, sensoriels et auditifs, sont particulièrement efficaces pour réussir à booster votre pleine conscience. Ici, mieux communiquer naît du langage non verbal.

S’ancrer grâce à la pratique de la méditation

 Cette deuxième pratique est moins facile à appréhender mais elle est essentielle quand la pratique d’une activité physique n’est pas possible. Régulièrement, vous pouvez vous retrouver dans une situation de stress, de déprime ou de mal être sans avoir la possibilité de vous en échapper pour faire ce que vous souhaitez (marcher, prendre des positions de yoga…). Dans ce cas, il est important d’avoir d’autres échappatoires. Méditer en est une.

L’ancrage énergétique par la méditation requiert un peu de pratique avant de pouvoir s’y adonner facilement. Pratiquez-le pour la première fois dans un cadre protégé : seule, dans un endroit calme voire silencieux où vous vous sentez bien. Quand vous la maîtriserez mieux, vous pourrez en faire usage à tout moment.
Vous pouvez pratiquer assis ou debout. L’essentiel est d’être au contact du sol avec vos pieds. Fermez vos yeux et respirez profondément. Prenez autant d’inspirations que vous en avez besoin pour vous détendre. Maintenant, imaginez que des racines sortent de vos pieds et commencent à s’enfoncer dans le sol. Elles vous lient de plus en plus intimement avec le sol. Voyez-les partir de vous, de votre corps, de votre plexus et s’enraciner dans le sol. Elles sont de plus en plus épaisses, de plus en plus solides. Inspirez profondément : vous donnez de l’énergie à la Terre. Expirez : l’énergie de la Terre remonte le long des racines et vous traverse. Inspirez, expirez. Encore. Vous voilà désormais connecté à la Terre et à son énergie. Elle vous donne sa force, sa sérénité, sa confiance, sa puissance aussi. Vous faites partie d’un tout. Vous êtes calme et sereine. Si vous en ressentez le besoin pour être pleinement au calme avec vous-même, vous pouvez, dans cette position d’ancrage fort, formuler une affirmation, un mantra, qui n’en aura que plus de force : “Je suis là, en sécurité.”

Bonus : Prendre le temps

 Les deux enseignements précédents vous appellent à prendre du temps pour vous reconnecter. L’espace de quelques minutes au cours de votre journée, prenez le temps de couper votre téléphone portable / votre ordinateur et l’ensemble des sollicitations extérieurs et soufflez sans culpabiliser.

Vous pouvez vous ménager un temps de coupure le matin, au réveil : le miracle morning de Hal Elrod inclut une phase de déconnexion et de méditation matinale. Mais vous pouvez aussi ménager ce temps de pause au cours de votre journée : aller marcher 5 minutes dehors pendant votre pause déjeuner, aller promener votre chien, prendre 10 minutes pour boire un café / une tisane et en profiter… L’autohypnose, l’hypnose ericksonienne ou la technique de la respiration abdominale peuvent également être des outils qui vous accompagnent dans votre reconnexion au monde et au moment présent.

Et rappelez-vous, le simple fait de profiter du moment présent est un vecteur d’ancrage.


Aviez-vous déjà entendu parler des notions d’ancrage et d’ancrage énergétique ? Comment appréhendez-vous ces notions ? Il est possible que naturellement vous preniez déjà des pauses dans votre vie qui court plus vite que vous : comment matérialisez-vous ces pauses ?

Ancrage énergétique : reprendre le contrôle de votre vie, c’est possible ?
4.5 (90%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.