Atteindre tous vos objectifs : nos 5 conseils pour ne plus échouer !

Lorsque l’on est actrice de sa vie, on se fixe sans cesse de nouveaux objectifs ! Mais parfois, il est difficile de les atteindre, et l’on peut vite se retrouver perdue ou frustrée d’avoir échoué… Alors, quelles sont les raisons d’un échec d’objectif ?

Pourquoi abandonne-t-on nos objectifs ? Au nom de quoi ? Et quelles sont les méthodes pour enfin les tenir ? C’est ce que je vais vous présenter dans cet article !

Note : Cet article est écrit par un invité, Anthony Mathiot.
Coach professionnel, il accompagne les indépendants dans l’efficacité de leurs actions pour ne plus se disperser et avancer droit vers leurs rêves. Depuis 2014, il voue une passion extrême à la façon dont nous, les humains, agissons, interagissons et accomplissons nos rêves et ambitions. Confronté quotidiennement à la notion d’objectif, il nous livre ses secrets pour les atteindre à coups sûrs !

Pourquoi échouer et abandonner vos objectifs est une évidence ?

L’importance de la concentration pour atteindre ses objectifs

Faisons un exercice simple : imaginez que vous vous êtes fixé comme objectif de créer votre entreprise et de lancer votre offre dans 3 mois pour obtenir 10 clients par mois. C’est la ligne d’arrivée.

3 mois plus tard…

Vous avez réussi votre objectif (en temps en heure) ! Que s’est-il passé pour que vous ayez ce succès ? C’est très simple.

À l’image d’un alpiniste qui réussit à grimper la montagne la plus haute du monde avec un froid glacial, vous avez fait des choix qui ont conduit à vous concentrer sur la réussite. Vous n’avez pas dévié, et ce jusqu’à atteindre votre objectif, pour 2 raisons.

La première raison : vous n’avez pas dévié car c’était important pour vous. Important d’accomplir votre vision. Les bénéfices liés à l’atteinte d’un objectif appartiennent à chacun, mais bien évidemment, on peut retrouver :

• être fier de moi
• accomplir quelque chose dont je ne pensais pas être capable
• être plus heureuse
• améliorer mon confort de vie
• etc…

La plupart des gens associent l’atteinte d’un objectif à un exercice de souffrance. C’est à dire à quelque chose qu’ils ne sont pas habitués à faire, ou à quelque chose qu’ils ont déjà essayé et qui les a fait échouer. Avec l’accumulation d’essais et d’échecs, cela réveille en eux des pensées négatives (conscientes ou inconscientes). Par ricochet, les choses s’alourdissent, et c’est encore plus difficile de les réaliser.

La deuxième raison, c’est qu’au-delà de l’importance de votre objectif, vous étiez concentrée sur ce dernier. Il occupait votre esprit régulièrement et quand il s’agissait d’accomplir des actions, vous n’étiez pas dispersée. Vous étiez plongée dans sa réalisation, vous ne faisiez qu’un avec lui. Il ne s’agit pas de vous ET votre objectif : vous n’êtes pas séparée de lui. En fait, vous êtes l’objectif.

Si la plupart échouent, c’est justement car elles ne font pas qu’un avec leur ambition. En étant séparées de l’objectif, elles peuvent se laisser manipuler par les « réalités de la vie ».

Pour résumer l’idée

Vous devez retenir qu’un objectif non atteint ou pire, abandonné, se résume au fait d’avoir détourné votre attention sur d’autres points de contact. Ces points de contacts se sont propagés en vous et ont pris l’ensemble de votre attention. Vous n’avez donc plus suffisamment de temps et d’énergie pour réaliser votre objectif.

 C’est ce que je découvre avec de nombreux clients. Ils n’arrivent pas là où ils veulent aller. Non pas parce qu’ils ne savent pas comment y aller. Mais parce que l’objectif fixé n’est pas suffisamment important pour eux et ne leur procure pas suffisamment de plaisir. Il m’arrive de découvrir que leurs objectifs initialement fixés n’étaient pas pour eux. Ils l’étaient pour les autres, pour montrer qu’ils en étaient capables. Si l’on souhaite véritablement atteindre ses objectifs, c’est une grave erreur.

Or, l’atteinte d’un objectif DOIT être associé à, un effort bien sûr, mais un effort dans lequel on prend du plaisir. Un effort pour lequel on apprécie le chemin et l’évolution.

La performance et l’épanouissement

La performance telle qu’on la perçoit est celle d’un athlète capable de courir un marathon de 42 kilomètres. Derrière la notion de performance, on glisse souvent un sentiment de souffrance, de douleur, de sacrifice.

Mais la performance telle que je l’aborde est synonyme de dépassement de soi, de convictions et de plaisir. Pour atteindre vos objectifs, rappelez-vous de cela : la performance n’est réelle que si elle est associée à un épanouissement personnel.

Pour vous aider, plutôt que de penser que vous souffrez d’un manque de concentration sur vos tâches ou vos objectifs, posez-vous la question à l’envers :

De quoi votre attention est-elle composée ?

En listant les objets et les habitudes sur lesquels vos yeux et vos oreilles se posent, vous serez en mesure de réveiller en vous une partie encore inconsciente.

Vous découvrirez les grandes habitudes de vos journées (et ce ne sont pas toujours les bonnes pour atteindre des objectifs ambitieux et passionnants). Mais aussi quelles sont les choses que vous faites naturellement et sans effort. Vous vous rendrez compte des petites choses que vous aimez tant, mais que vous n’osez pas rendre plus importantes dans votre vie.

L’information est-elle vitale pour atteindre ses objectifs ?

Aujourd’hui, les informations fusent dans tous les sens :

  • Appels
  • Sms
  • Notifications facebook
  • Notifications whatsapp
  • Snapchat
  • Instagram
  • Livres
  • Formations
  • Télé…

Nous sommes addictes à l’information. Surtout, nous sommes addictes aux liens sociaux. L’émergence d’Internet provient de notre profond besoin d’être connectés aux autres (et aussi d’un certain voyeurisme).

Mais quand il s’agit de se fixer des objectifs et de les atteindre, nous sommes seuls. Ni les réseaux sociaux, ni les livres ne nous aideront à passer à l’action et à faire ce qui doit être fait. La surconsommation de l’information, aussi plaisante soit-elle, est paralysante et nous empêche d’atteindre nos objectifs.

On réfléchit beaucoup.
On repousse au lendemain.
Nous cherchons des excuses, aussi.
Et on ne fait rien.

Sans rentrer dans la psychologie profonde, un tel comportement provient d’un manque de confiance en soi, lié à une peur de l’échec (et de la réussite) : cela bloque toute initiative, toute action, au nom du perfectionnisme.

La réalité est différente : c’est parce que nous nous mettons difficilement en action que nous n’avons pas la confiance nécessaire pour le faire.

C’est exactement ce que j’ai vécu lorsque j’ai commencé dans l’entrepreneuriat. Je consommais de nombreux contenus (livres, articles,…). Ces contenus enrichissaient mes idées, m’inspiraient, mais quand la fin de journée approchait et que je n’avais rien mis en place (ou très peu), mon estime de soi prenait un coup.

La solution que je vous partage, pour aller au-delà de cette quantité colossale d’informations disponible en quelques clics, c’est d’arrêter de vouloir tout connaître et comprendre. Expérimentez. Faites. Osez. Et apprenez de vos propres erreurs (pas toujours celles des autres). Le passage à l’action est gratifiant et aide à atteindre ses objectifs.

En résumé, il y a de grandes chances que vous possédiez toutes les cartes dans vos mains et que vous ne manquiez ni de connaissances, ni de savoirs. Alors lancez-vous ! 

Atteindre efficacement un objectif est une source de fierté. On peut le célébrer, le savourer et le partager avec le reste de notre entourage. Pourtant, réussir ses objectifs n’est pas toujours évident. Alors voici 5 conseils pour ne plus échouer !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Une trop grande envie de changement

L’impatience est le plus beau des sentiments car il détermine notre motivation et notre envie de réussir. Pourtant, c’est aussi un sentiment destructeur. Le désir de gravir le Kilimandjaro en 1 étape est une illusion. Sur les réseaux sociaux, on peut voir des citations qui indiquent que «Tout est possible».

Je ne suis pas d’accord. Tout n’est pas possible. Nous avons une journée pour faire ce que nous pouvons faire. Nous avons des enfants, de la famille, des responsabilités, et nous pouvons déjà en être fières.

Accepter et apprécier ce que nous avons est déjà un premier point essentiel pour réussir à atteindre ses objectifs. Je peux témoigner de cette impatience. J’ai récemment eu un déclic en faisant un jeu de perception avec ma femme.

Sur les 4 piliers : Bonheur, Santé, Relation, Argent, nous devions noter notre niveau de satisfaction. De son côté, tous les piliers étaient à 80% et 90%. Du mien, j’ai placé tous les éléments à 50%. Cette expérience a été un véritable déclic.

J’ai compris que si je n’étais pas capable d’être fière de ce que j’étais et ce que j’avais, je ne pourrais jamais rien savourer plus tard, même en obtenant plus de la vie. À courir, je m’essoufflerais et je ne profiterais pas de tout ce qui m’entoure.

Dans son livre Réfléchissez et devenez riche, Napoléon Hill le dit si bien. Le désir et le plan d’actions sont deux choses différentes. Sachez différencier les deux afin d’être en mesure de :

• rêver à long terme
• agir à court terme

Dorénavant, vous avez compris que la plupart des échecs dans l’atteinte des objectifs provient principalement de votre attitude face au monde extérieur :

• vos objectifs ne sont pas suffisamment importants et ne répondent pas à votre mission de vie
• vos objectifs sont noyés par une surcharge d’informations
• votre désir de changement est excessif par rapport à votre capacité de réalisation

Maintenant, voyons les moyens qui vont vous aider à réussir à atteindre vos objectifs !

Comment ne plus échouer ?

Le niveau d’importance

Nous en avons déjà bien parlé, mais pour atteindre vos objectifs, la 1ère chose à déterminer est la profondeur du résultat désiré.

Vous devez commencer par visualiser le résultat que vous souhaitez atteindre. En quoi c’est important pour vous d’obtenir ce résultat ? Ne vous arrêtez pas seulement à des généralités. Allez dans la profondeur des sentiments. Définissez convenablement votre objectif avec la méthode SMART.

Comment vous allez-vous sentir à l’idée de réussir votre objectif ? Comment votre corps va-t-il réagir ? Sentez-vous l’adrénaline et l’excitation de la réussite ?

Les réponses à ces questions sont un moyen de vous immerger dans votre futur proche. Ne vous arrêtez pas à une simple visualisation mentale. Stimulez-vous par le ressenti du corps. Faites-le en bougeant, en sautillant. Conditionnez-vous à la réussite de votre objectif. Créez un rituel de rappel.

 L’enthousiasme pour atteindre ses objectifs

Personne n’a jamais réussi quoi que ce soit en boudant. Pris par les habitudes et les obligations, nous perdons généralement notre force, et notre motivation originelle, celle qui nous a permis de croire à la réalisation de notre objectif.

Félicitez-vous dans l’avancée de votre plan d’action et dans la réalisation de votre désir. Faire preuve de gratitude, célébrer les petits pas et engager votre entourage dans votre réussite vous aidera à atteindre vos objectifs !

Supprimer le nombre de choix pour atteindre ses objectifs

Je vous ai parlé de la quantité astronomique d’informations reçues dans une journée. Cela rejoint l’idée du choix.

Connaissez-vous Hernán Cortez ?

Il fut le commandant espagnol qui mena l’invasion du Mexique en 1519.Sa technique pour motiver les troupes ? Brûler les vaisseaux qui devaient les ramener à la maison.Il a donné deux options à ses troupes :

Soit tout donner pour conquérir le Mexique ;
Soit perdre et mourir.

Vous comprenez bien qu’Hernan Cortez n’a donné qu’une seule option. Cette option, c’est le point de non-retour. La victoire ou la mort. Cet enseignement est vital dans la réalisation de vos objectifs. Plus les choix sont nombreux et plus la distraction est palpable. Ne se laisser aucun choix est un moyen extrêmement efficace pour atteindre son objectif.

 Less is more

Par nature, nous croyons que la quantité fait la qualité. Augmenter la quantité de travail nous ferait accéder au bonheur. Augmenter notre productivité nous rendrait plus riche. Je vous partage ce en quoi je crois aujourd’hui : less is more.

Comme le mentionne Barry Schwartz, dans son Ted Talks, notre mode de pensée global fait le lien entre notre bien-être et notre niveau de liberté.
Si le nombre de choix est important, alors nous serions libres, alors nous nous sentons bien. Si le nombre de choix est unique, alors nous serions prisonniers, alors nous nous sentons malheureux. Ce que Barry Schwartz a remarqué est simple et cohérent : l’excès de choix ne crée pas la libération, mais au contraire de la paralysie.

Si vous sentez des blocages à passer à l’action, une des causes est le choix.

Vous vous demandez « que dois-je choisir ? Par où je dois commencer ? ».

La réponse est plutôt simple : ne choisis pas, fais.

C’est une thérapeute qui m’a donné cette clé. J’avais des difficultés à faire des choix dans ma vie perso et professionnelle. Prends un papier et écris à ton cerveau que tu choisis de ne pas décider. J’avais beaucoup déculpabilisé grâce à cela. Ça m’avait également permis de me mettre en action.

Former un partenariat avec soi-même

Nous avons tous cette petite voix dans notre tête. Cette voix qui nous parle et nous donne des consignes. Bien souvent, ces consignes sont :

  • ne fais rien
  • ne tente rien
  • reste couché ou assis sur le canapé
  • ne prends pas de risques

Souvent, l’idée pour atteindre ses objectifs est de se positionner comme ennemi de cette petite voix. Je crois que c’est une erreur. Embrassons cette petite voix et montrons-lui qu’elle est notre amie. Montrons-lui qu’ensemble, nous ferons des merveilles, que tout se déroulera bien. Cette petite voix n’attend que d’être rassurée. Alors rassurons là. En retour, elle nous remerciera. Elle nous laissera quelques instants de répit – instants utiles pour se ruer dans une action inspirante.

S’entourer d’un binôme pour atteindre ses objectifs

Que ce soit un coach professionnel, un proche ou un inconnu, votre binôme doit être là pour vous pendant un instant. Il doit être à votre écoute et vous accompagner dans la perception de votre réalité. Il doit servir à mieux appréhender votre réalité pour vous mettre en action positivement et efficacement.

La solitude est rarement un bon ami. Elle est plutôt la source du doute, de l’hésitation et de l’indécision. Je vous conseille de ne jamais rester seule et de vous entourer.


Retenez que vous êtes votre propre objectif, il n’est pas en dehors de vous. Pour le réussir, faites-vous confiance, prenez du plaisir et soyez enthousiaste !

Prête à tout pour atteindre vos objectifs à votre tour ?

4 Comments

  1. Merci beaucoup pour cet article complet et motivant. “Être son objectif”, faire preuve de patience dans l’action, rêver à long terme, se projeter vraiment dans son objectif… Voici les principaux points que je vais retenir et mettre en application dans la réalisation en cours de mon projet professionnel !

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article de qualité !
    Je pense aussi que le plus important est encore de savoir définir clairement ses objectifs, sans les surestimer ou les sous estimer. Et si possible en les chiffrant, afin d’y apporter de concret. Définir une liste de sous-objectifs que l’on pourrait “cocher” une fois accomplis, nous aide aussi à planifier un projet, de manière claire et didactique pour notre cerveau.

    Sarah & Nicolas
    http://www.labo-sciences-co.com

  3. Super article ! Je valide complètement le fait de suivre ses envies. Cela ne veut pas dire que cela sera forcément simple, par contre, cela nous donnera l’énergie pour aller au bout de nos projets !

    J’ai travaillé 4 ans comme ingénieur. Avec le recul je me rends compte que ce métier ne me plaisait pas. Depuis, je me suis reconverti dans le marketing et plus particulièrement dans l’accompagnement des personnes en recherche d’emploi.

    Cela fait plusieurs mois que je vis en dehors de ma zone de confort. Le quotidien est loin d’être facile mais… il est tellement plus enrichissant ! Je ne regrette pas du tout mon choix !

    Jeff Carlotti
    Auteur du blog Ma carrière en main !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.