Moins dépenser en 7 pistes redoutables !

Moins Dépenser

Moins dépenser, est à la fois une nécessité et un énorme challenge pour beaucoup d’entre nous. Que ce soit par stricte obligation (pouvoir d’achat en baisse, perte d’emploi, arrivée d’un nouveau membre dans la famille), ou par idéologie (adeptes du minimalisme et de la simplicité volontaire), moins dépenser peut s’avérer être un véritable défi. Parce que notre budget est grevé de charges fixes, parce que nous avons l’habitude de dépenser tout ce que nous gagnons (voire plus), parce que nous baignons dans une société qui nous pousse à consommer.

Vous êtes dépensière ou connaissez une baisse de vos ressources ? Vous souhaitez moins dépenser pour éviter les fins de mois difficiles ? J’ai réuni dans cet article 9 pistes que j’ai trouvées particulièrement intéressantes pour revenir à l’essentiel sur le plan de vos finances.

Moins dépenser… pourquoi est-ce important ?

Parce que je suis convaincue que reprendre sa vie en main nécessite de s’interroger sur toutes ses habitudes, et que notre environnement proche, notre cadre de vie, en font partie. Lorsque j’ai abordé le minimalisme, je vous ai invitées à réfléchir à vos habitudes en matière de consommation.

Car avoir des placards remplis de vêtements, de linges, des meubles recouverts d’objets demande à la fois du temps et de l’argent (assurance, entretien…), et cela n’aide pas à faire de la place en soi et revenir à ce qui compte vraiment.
Cela ajoute à la dispersion et à la distraction dont nous sommes déjà largement victimes au quotidien, et qui nous donnent l’impression de manquer de temps en permanence.

7 pistes pour moins dépenser

Il n’est pas question ici de ne plus dépenser, mais simplement de chercher à moins dépenser, à l’aide de différentes approches aussi simples qu’efficaces.

Piste #1 : faites le point sur votre consommation

Pour réduire vos dépenses, la première chose à faire est de réfléchir à votre consommation.

Comme toujours, avant d’agir, il faut prendre conscience de l’état des choses, de sa situation actuelle. Et savoir exactement où l’on se situe. Il est donc essentiel de commencer par faire le point sur votre budget.
D’abord, listez de manière exhaustive toutes vos dépenses sur une année et les montants qui leur sont associés en les regroupant par catégories principales. Un exercice long mais nécessaire pour avoir une cartographie exacte de vos dépenses 🙂

Par exemple : les courses alimentaires, le loyer, les impôts, les remboursements de prêts, les assurances, les mutuelles et prévoyances, l’entretien des voitures, l’essence, les voyages, les vêtements, les frais de scolarité, les frais d’abonnement loisirs, etc…
Additionnez pour chacune les montants que cela représente par an.

L’objectif ? Avoir une idée précise de ce que vous dépensez sur une année, afin d’identifier les pistes d’amélioration.

Distinguez ensuite les charges fixes ou « obligatoires » des charges variables.

  • Les charges fixes : le logement, l’électricité, les prêts, les assurances, le transport.
  • Les charges variables : celles que vous faites pour votre confort, vos loisirs.

Piste #2 : réduisez vos coûts fixes

 Pour moins dépenser, il va falloir prendre un peu de temps, pour examiner une par une vos charges fixes et « inévitables » et faire le nécessaire pour les réduire.

Cela risque d’être difficile pour certaines, mais la réduction de ces postes représente une des étapes fondamentales vers la baisse de vos dépenses. Je vous invite à reprendre l’ensemble des charges fixes identifiées et à lister pour chacune de ces catégories quelques idées pour réduire vos dépenses.

Par exemple, pour réduire votre facture d’énergie, vous pourriez :

  • faire une simulation chez un concurrent moins cher,
  • baisser de 1° la température programmée dans votre chambre,
  • installer un système de récupération d’eau de pluie.

Pour réduire vos dépenses de transports, vous pourriez envisager de :

  • remplacer un véhicule par les transports en commun (moins chers et remboursés à 50% par l’employeur),
  • pratiquer le covoiturage,
  • louer votre véhicule à d’autres particuliers quand vous ne vous en servez pas.

Pour réduire vos remboursements de prêts, vous pourriez :

  • renégocier vos mensualités avec votre banque,
  • faire une nouvelle simulation auprès d’une autre banque,
  • consulter un courtier en crédit qui vous dira ce qu’il est possible de faire.

De manière générale, pour toutes ces charges fixes (à l’exception des impôts), n’hésitez pas à prendre le temps de faire faire des devis ailleurs, tout en vérifiant bien que vous n’êtes pas perdantes dans la qualité de l’offre qui vous est faite. Je parle ici des mutuelles, offre de téléphonie, Internet, etc…
En ce qui me concerne, j’ai décidé de ne plus souscrire de mutuelle depuis début septembre. J’ai toujours dépensé bien plus que les remboursements qui m’ont été faits. Bien sûr, cela ne correspond pas à tout le monde, mais je veux simplement vous inviter à reprendre la responsabilité de votre budget en examinant chacune de vos dépenses avec attention 🙂

Piste #3 : focus sur les dépenses inutiles

Une idée que j’ai trouvé intéressante est de souligner les dépenses inutiles que vous avez faites, par exemple l’année passée, ou le mois précédent.

Reprenez la liste exhaustive de vos dépenses, telle que vous l’avez faite en #1. Puis dans cette liste, identifiez ce que vous avez acheté qui n’est pas vraiment nécessaire. Dont vous ne vous êtes pas vraiment servi par exemple. Ou qui ne vous fait pas vraiment du bien.
Examinez chacune de ces dépenses à la lumière de votre épanouissement personnel : qu’est-ce qui n’était pas vraiment obligatoire et qui en plus n’a pas vraiment contribué à mon bien-être ? Pire encore : qu’est-ce qui n’était pas vraiment obligatoire et qui en plus m’a peut-être nui ?

Je pense ici aux dépenses en alcool, tabac, voire les produits tout préparés et sucrés qui nuisent à notre santé. Je pense aussi au fait de prendre la voiture pour aller chercher le pain, au lieu de marcher ou de prendre son vélo (qui sont des moyens plus économiques, plus écologiques, et surtout plus bénéfiques pour notre bien-être).
Il ne s’agit pas de tout rayer de la carte, mais simplement de prendre conscience que comme en matière de temps, notre budget est peut-être aussi une question de priorités 🙂
Si à chaque fois que je fais mes courses, je dépense 20€ en gâteaux ou en jus de fruit, cela représente peut-être une dépense de 80€ en fin de mois, que j’aurais largement pu mettre de côté pour un projet plus important. Alors qu’un verre d’eau et un gâteau maison m’auraient coûté beaucoup moins cher.
Faites donc la liste de ces dépenses inutiles, voire néfastes, et indiquez à côté de chaque catégorie de dépenses inutiles, le montant que cela représente sur un mois, voire une année.

Moins dépenser - budget
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Piste #4 : préparez-vous avant de faire du shopping

 Pour moins dépenser, prenez l’habitude de préparer vos sorties shopping, pour mieux vous maîtriser lorsque vous serez face aux arguments marketing des vendeurs dans les magasins ou supermarchés.


Pour cela, gardez à l’esprit le focus sur les dépenses inutiles que vous venez de faire. Relisez par exemple la liste de la piste #3 avant de sortir faire vos courses (à ne pas faire quand vous avez faim et que vous aimez le sucre :-))
Prenez également l’habitude de définir exactement ce dont vous avez besoin. Préparez vos menus à l’avance, pour ne rien prendre de plus, qui pourrait être perdu ou vous obligerait à « surconsommer » pour n’en pas gâcher. Listez ce que vous souhaitez acheter et ne sortez pas de votre liste, sauf s’il s’agit d’un besoin réel que vous aviez oubliée de recenser avant votre départ.

Piste #5 : fuyez les soldes, les promotions, la publicité

 Cela peut paraître paradoxal, mais si vous souhaitez moins dépenser et surtout consacrer votre budget à ce qui est réellement essentiel, évitez au maximum les bons plans, soldes et promotions.

Tout est fait dans ces périodes pour que vous ne dépensiez pas moins, mais au contraire pour que vous achetiez plus pour le même prix, voire plus que votre budget initial. Les arguments des vendeurs sont alors redoutables (3 achetés 1 offert, 50% sur le deuxième article, etc…) et vous repartez avec plus de produits que nécessaire.
Car je crois qu’il faut garder en tête que revenir à une juste consommation, ce n’est pas seulement payer moins cher un produit. C’est examiner l’intérêt des objets que l’on achète, à la lumière de notre épanouissement personnel : cet objet va-t-il réellement m’apporter quelque chose ? Si j’en ai 2 pour le prix d’1, suis-je vraiment gagnante ?
Évitez donc aussi un maximum toutes les publicités (je ne l’ai pas encore dit dans cet article, mais voilà : éteignez votre télévision, et mieux encore, vendez-la), qui sont faites pour « créer » chez vous un besoin que vous n’aviez pas jusque là.. et vous incitent à dépenser outre mesure. Non, vous ne vous sentirez pas plus heureuse avec cet aspirateur dernier modèle, ou ce gel douche parfumé aux fleurs du bout du monde…

Piste #6 : privilégiez le « fait-maison »

Pour moins dépenser, fabriquez ! Le principe du Do It Yourself (DIY ou fais-le toi-même) et du fait-maison est de plus en plus répandu de nos jours.

Il s’applique autant dans vos dépenses en nourriture que dans celles en petits accessoires divers. Et pour vous y aider, des tutoriels, des vidéos et des conseils de pros et d’amateurs sont disponibles sur YouTube, Twitter, Facebook, Pinterest, etc.
Le fait-maison est pratique, souvent plus naturel (moins d’ajouts de conservateurs ou autres substances additionnelles dont on découvre de plus en plus les effets secondaires), et plus économique que ce que l’on achète à l’extérieur. En même temps, cela permet de faire travailler votre créativité et de vous reconnecter à votre âme d’enfant.

Voilà une belle piste pour redevenir l’actrice de votre vie quotidienne, tout en dépensant moins. Vous pouvez par exemple décider que dorénavant vous allez :

  • faire des gâteaux maison pour le goûter des enfants, plutôt qu’acheter des gâteaux hors de prix et trop sucrés ;
  • fabriquer vous-même vos yaourts ;
  • préparer vos produits d’entretien (lessive, produit vaisselle…) ;
  • récupérer vos morceaux de savon pour en fabriquer un nouveau ( faites-les fondre, placez-les dans un moule en les faisant refroidir et obtenez un nouveau savon!)…
Les idées sont illimitées, et Internet et les réseaux sociaux sont une extraordinaire opportunité de partage des bonnes pratiques.

Piste #7 : achetez d’occasion

 Ce dernier point n’est pas toujours très évident et pourtant, il peut s’avérer incroyable pour moins dépenser.

Que ce soit en ligne ou dans les magasins, acheter d’occasion peut être plus économique si les articles ou produits que vous recherchez n’ont pas forcément besoin d’être neufs.
Aujourd’hui, les bonnes occasions sont très courantes et leurs prix peuvent être nettement inférieurs à ceux des articles neufs. Jetez-y un œil, sans a priori, et dénichez ce qu’il vous faut en vérifiant son prix. S’il correspond à vos attentes, vous pourrez l’acheter d’occasion tout en économisant de l’argent !
Que ce soit en ligne sur des sites comme Amazon, dans des bourses aux jouets et aux vêtements, ou dans le cadre d’associations… Toutes ces initiatives se développent pour lutter contre la surconsommation et le gaspillage, qui sont à la fois un désastre pour vos finances, et pour l’écologie.
Je pense aussi aux jouets des enfants, alors que Noël approche… Nos enfants ont surtout besoin d’une chose : notre présence, notre écoute, notre amour ! N’oublions pas non plus que pour leur propre développement, nos enfants ont besoin d’espace et de temps pour s’ennuyer et créer un maximum 🙂 Pensez à tous les jouets en plastique coûteux dont vos enfants ne se sont servis qu’une fois ou deux…. alors qu’on sait tous qu’ils jouent des heures avec un emballage en carton 🙂


Si vous souhaitez moins dépenser, je vous invite réellement à examiner ces différentes pistes, et à vous intéresser de près au minimalisme. Car oui, il y a des pistes très efficaces pour réduire les différentes charges que vous avez, mais je crois que la marge de progression la plus importante est de vous reconnecter à vous, à ce dont vous avez réellement besoin pour être plus heureuse, et à prendre de la distance par rapport à la publicité et au modèle de surconsommation dans lequel nous avons grandi.

Quelles sont pour vous les pistes les plus efficaces pour moins dépenser ?

Moins dépenser: le bonus qui fait la différence

Voilà, tu sais tout sur mes 7 pistes incontournables pour aider chacun à moins dépenser. Tu peux aller plus loin en découvrant le guide « Détox ta vie ». Reste confiante. Tu n’auras peut-être pas besoin de tout changer. Parfois, de simples ajustements suffiront pour façonner une vie qui te ressemble davantage. Surtout, n’oublie pas une chose. Si tu ne changes rien, rien ne changera.

Il est indispensable de mettre en place chaque jour, chaque semaine, des petits changements, d’installer de toutes petites habitudes pour évoluer vers cette vie qui te ressemble, et que tu mérites de vivre. Tu manques d’inspiration? Tu te sens seule pour faire ces changements?

Télécharge mon guide « Détox ta vie » et commence dès maintenant ton changement, en cliquant sur l’image ci-dessous.

Tu y découvriras :

  • comment revenir à l’essentiel
  • la question incontournable pour trier ton dressing
  • une réflexion sur ta consommation
  • la règle magique anti-perfectionnisme
  • mes solutions concrètes pour lutter contre l’encombrement virtuel
Footer détox
Moins dépenser en 7 pistes redoutables !
2.6 (52.5%) 8 votes

2 Comments

  1. Je pense qu’il y a effectivement des choses sur lesquels on peut économiser quelques sous, mais certainement pas sur l’assurance santé… conseiller à vos lecteurs de se passer de mutuelle est inimaginable et irresponsable de votre part.

    Peut être qu’aujourdhui vous ne vous y êtes pas retrouvé entre les dépenses et les remboursements ( peut être que vous êtes mal assurée déjà..??..) mais sachez quand meme qu’en cas de très grave maladie la chimio c’est 3000-4000 euros le traitement pour qq jours et que la sécu ne prendra pas en charge les dépassements.. donc vous devrez vous payer les soins Sinon malheureusement vous serez amené à vous en passer..

    1. Bonjour Camille, merci beaucoup
      Ne vous inquiétez pas, je ne conseille à personne de faire la même chose, c’est bien pour ça que je précise bien que ça ne convient pas à tout le monde : c’est un choix très particulier.
      Belle journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.