Je suis coach.

Je suis coach

Bonjour, 

Je ressens l’appel à publier de nouveaux types de textes sur mon blog.

Oui, en toute humilité, je l’appelle à nouveau “mon blog”, celui que j’ai voulu au fil du temps devenir si différent de moi.

J’ai donc créé cette nouvelle rubrique, “Maux du cœur, Mots de l’âme”, dans laquelle je publierai mes textes.

Ceux qui ne sont pas à proprement parler des articles.

Pas la structure, pas les codes.

Mais qui ont toute leur place dans mon exploration et l’ouverture de ma conscience à Qui je suis.

Belle découverte ! 🙏

(Vos commentaires me touchent profondément, même si je ne peux répondre toujours à tous les messages que je reçois).

 

Texte "je suis coach"
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Je suis coach.

Je suis formatrice.

Je suis conférencière.

J’ai tant répété ces mots, que, sans le vouloir, je m’y suis enfermée.

Ai-je encore le droit d’être autre chose que cela ?

Je veux dire…

Ai-je encore le droit d’avoir peur ? 

D’être triste ?

D’avoir mal ?

D’être en colère ?

Quand on consacre son énergie à accompagner l’autre sur le chemin de l’accueil, de l’acceptation, du choix conscient de qui il veut être… 

Quelle place reste-t-il pour ses propres créations égotiques ?

Il me semblait clair que j’avais le droit d’avoir des pensées désagréables, de ressentir des émotions déconnectées de l’amour..

Dans l’idée, oui.

Mais dans les faits ?

J’ai réalisé que je leur disais NON.

Oui, j’avais l’espoir secret de ne plus en avoir, de baigner dans l’amour, d’être pleinement alignée et dans ma Vision…

Comme s’il s’agissait d’une destination, et non d’un chemin.

Alors je leur disais NON.

Je ne les voyais pas comme des opportunités, mais comme des échecs cuisants.

“Cette émotion ne devrait pas être là”, “je ne devrais pas avoir cette pensée”, “ce n’est pas digne de qui je veux être”…

Qui est-ce que je veux être ?

Une coach qui ne sait plus ce qu’est la peur ?

Qui ne ressent jamais la tristesse ?

Libérée de toute croyance limitante ?

Serait-ce mieux ?

Serait-ce moins bien ? 

Qui peut répondre ?

Difficile à dire…

Une chose est sûre, j’ai rencontré sur ma route des personnes qui m’ont inspirées par leurs failles, d’autres par leur lumière…

Chaque rencontre, dès lors qu’elle était authentique, était juste. 

Alors, j’ai pris une décision.

La décision de leur dire OUI.

OUI à ma tristesse 

OUI à ma colère, aux moments d’agacement et d’impatience 

OUI à ma peur, à mes peurs

Et si je leur ouvrais les bras ?

Après tout, j’ai là de merveilleuses voies d’exploration de qui je suis.

De merveilleuses opportunités d’être qui je veux être. 

Parfois, je les saisis.

Parfois non.

Mais elles sont là.

J’ai réalisé que ma contribution n’était pas exactement celle que je croyais.

Elle ne consistait pas simplement à accompagner l’autre à trouver et faire briller sa lumière intérieure.

Elle m’invitait plus subtilement à utiliser la voie du partage, de l’authenticité.

Celle de mes imperfections, et de mes failles.

 

Laissez un petit commentaire si ce texte résonne en vous. Si le métier de coach vous intéresse, vous pouvez venir regarder ma dernière vidéo “Comment être coach“. 

Très belle découverte à vous. ✨

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.