Éveil spirituel : 3 clés pour s’ouvrir à soi et 5 pièges à éviter.

3 clés pour s'ouvrir à soi et 3 pièges à éviter

Qu’est-ce que l’éveil spirituel ? Comment s’éveiller à soi-même ? Quels sont les pièges à éviter ? J’aimerais dans cet article vous parler d’éveil spirituel, et vous partager des clés pour s’ouvrir à Soi et éviter quelques pièges de l’ego spirituel que j’ai pu démasquer dans ce cheminement vers le Soi. 

Mon partage tournera autour de 3 parties : 

🌙 Pourquoi le contexte est si propice à l’éveil spirituel 

🌙 Les 3 clés de l’éveil spirituel, ou comment s’ouvrir à Soi

🌙 Les 5 casquettes de mon ego spirituel que j’ai identifiées

 

1ère partie : un contexte propice à l’éveil spirituel

J’ai vraiment le sentiment que le contexte est particulièrement propice à ce qu’on appelle l’ouverture des consciences, l’expansion de conscience, ou l’élargissement des consciences. 

La fréquence de la Terre augmente et ce phénomène a un impact très fort sur nous, puisqu’il nous aide (nous sommes connectés!) à élever notre propre fréquence, devenant ainsi plus réceptifs à tout ce qui nous permet de nous éveiller.

Ainsi, de plus en plus de personnes sont en chemin, avec cette volonté de revenir à Soi : elles vivent comme des accélérations dans ce cheminement, dans ce parcours.

En ce qui me concerne, j’ai vraiment le sentiment que depuis quelques mois, je dirais depuis cette fin d’année 2020, début d’année 2021, les choses sont différentes, les prises de conscience s’accélèrent, sont plus profondes, plus “intégrées”.

Probablement, si vous lisez vous-même cet article, c’est qu’il y a des choses qui vous concernent ici, dans ce partage, et que vous vous sentez impactée par cette augmentation des vibrations. 

Je pense que ce contexte inclut également, depuis une vingtaine d’années, la facilité de circulation de l’information.

On ne peut pas nier que cela a un impact très fort sur nos cheminement, d’avoir accès aussi facilement à des messages de personnes très connectées, très inspirées. Il y a aussi une vraie libération de cette information, grâce à Internet et donc des réseaux moins “contrôlés” (avec les inconvénients que cela comporte aussi, bien sûr).

Je pense par exemple aux expériences de mort imminente sur lesquelles il y a de plus en plus de partages. Je pense aux messages des personnes qui ont des perceptions plus subtiles, qui s’autorisent et ont la possibilité de le partager à plus grande échelle.

De plus en plus, il y a cette ouverture des consciences à l’idée que n’est pas réel que ce qui est visible et donc qu’il y a, au-delà des perceptions ordinaires, d’autres choses que certaines personnes perçoivent et qui font partie également de la réalité. 

 

Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard

 

2ème partie : les 3 clés de l’éveil spirituel

Comment, dans ce contexte propice, cet environnement favorable, peut-on s’éveiller spirituellement ?

Pour moi, il y a trois clés au-delà de tout le reste, qui sont essentielles, et sur lesquelles reposent tout ce cheminement de retour à Soi. 

 

Puce rose 1ère clé du cheminement spirituel : la présence

La première clé, c’est la présence.

Cultiver la présence à l’instant, c’est-à-dire poser notre conscience sur cet instant. Cela peut sembler banal, ennuyeux, dans l’idée, mais c’est une expérience d’une telle profondeur…

Le souci est que depuis toujours, on vit notre conscience tournée vers autre chose que posée dans l’instant présent.

On dit parfois des enfants qu’ils ont cette faculté à être entièrement impliqués, présents à ce qu’ils font : en ce qui me concerne, j’ai totalement perdu ce contact là et je ne m’en rends compte que depuis quelques mois. 

On a cette habitude qui consiste à poser notre attention sur tout, sauf le présent. On est soit dans le passé, on vit alors dans des problèmes qu’on a eu, on ressasse, on revit des scènes, on repense à des choses qui ne sont plus réelles.

Ou alors, on est dans le futur, “qu’est ce que je vais faire après mes courses”, “comment va se passer cet examen”, etc…

Bilan : on est tout le temps, un petit peu avant ou beaucoup avant, un petit peu après ou beaucoup après. On voyage en permanence, en fait, dans l’avant ou dans l’après, ans  une vision linéaire du temps sur laquelle le présent n’aurait pas sa place.

Visualisez-vous cette échelle horizontale ? C’est notre représentation traditionnelle du temps, ô combien évocatrice de notre façon de vivre.

Sur cette échelle linéaire du temps, il y a beaucoup de passé. Il y a beaucoup de futur. Et il y a un petit point, le présent, d’ailleurs presque impalpable sur cette échelle là, invisible, quasi inexistant. Le présent n’est rien d’autre que la frontière entre le passé et le futur.

C’est ainsi que l’on vit notre vie habituellement, prisonniers du mental, inconscients.

L’éveil spirituel repose d’abord sur cette première clé qu’est la présence, et consiste à reprendre sa conscience pour la poser sur le “ici et maintenant”. Car ce qui échappe en fait à cette échelle linéaire du temps horizontal – et ce que je vais vous dire est d’une évidence incroyable, mais encore faut-il le ressentir et en faire une réalité – c’est qu’en fait, le moment présent est le seul qui soit vécu.

On ne vit pas le passé. 

On ne vit pas le futur. 

On ne vit que dans l’instant présent.

Pourquoi ne vit-on pas consciemment dans cet instant présent ?

Pourquoi est-on toujours avant, toujours après ?

C’est le fait de se confondre avec notre activité mentale qui est à l’origine de ce dysfonctionnement.

Le petit personnage en nous (né de cette confusion) crée cette résistance à l’instant présent pour qu’on vive beaucoup dans le passé, beaucoup dans le futur, parce que cela nous crée une sorte d’identité, une sorte de personnage avec tout un vécu, avec tout plein de choses qui arrivent. 

Ce petit moi que l’on confond avec Soi a besoin de tout ce passé qui lui donne une identité, un nom, des conditions de vie, des histoires, des expériences, des projets, des objectifs, des échéances à venir… Cette identité se construit autour des pensées du passé, des pensées du futur… et c’est ainsi que l’on vit partout sauf dans l’instant présent.

Une première clé de cet éveil spirituel, c’est vraiment de reposer sa conscience sur l’instant présent qui, encore une fois, est la seule réalité qui soit vécue.

 

Puce rose 2ème clé de l’éveil spirituel : l’observation

La deuxième clé, c’est l’observation.

Notre inconscience, notre souffrance, vient de ce qu’on s’identifie totalement à ce qui se passe dans le mental, aux pensées, aux émotions, comme si c’était nous.

On est totalement submergés et on vit dans ce monde-là, ce monde imaginaire, ce monde d’illusions, de projections, de souvenirs transformés, d’interprétations, de jugements, de pensées qui vont et qui viennent, entre passé et futur…

C’est ici qu’ on vit tout le temps, dès lors qu’on s’associe à cette activité mentale.

La deuxième clé consiste à observer cette activité mentale : car dès lors qu’on va observer cette activité, on va se désidentifier. Parce que si je peux observer, c’est que je suis autre chose que cela.

Attention : je parle bien ici d’observation et pas d’ajouter des pensées aux pensées (ça, je vais y revenir ensuite dans les pièges de l’ego spirituel!)

Observer ce qui se passe en restant dans cet espace neutre d’observation, sans jugement, bienveillant, qui accueille pleinement et accepte ce qui est.

 

Puce rose 3ème clé de l’éveil spirituel : habiter son corps

La troisième clé, c’est habiter son corps. 

Pour moi, c’est quelque chose de très, très fort, de très, très parlant dès lors qu’on a identifié les 2 premières clés, la présence à l’instant, et l’observation.

Cette autre porte d’accès, c’est habiter son corps, c’est-à-dire être entièrement dans son corps physique. Ce n’est pas penser son corps, c’est porter sa conscience, mettre sa conscience à l’intérieur de son corps. Pour ressentir son corps de l’intérieur, pour le vivre de l’intérieur, pour le sentir vibrer, pour sentir la Vie à travers lui.

Pour habiter mon corps, je m’aide aussi beaucoup des perceptions sensorielles qui sont autant de portes d’accès à l’instant présent : observer ses perceptions, voir, entendre, sentir, goûter sans jugement, en restant dans l’observation et l’acceptation pure et totale de ce qui se présente à soi.

Rester vraiment dans cet espace d’observation, cet espace de vie, cet espace d’acceptation et observer ce qui se déroule. 

Voici ce qui balise d’après moi le cheminement spirituel, s’il y a trois petites choses à retenir, ce sont ces trois idées : la présence à l’instant, l’observation de ce qui se joue et habiter son corps, habiter ses perceptions et vivre tout cela de l’intérieur.

 

3ème partie : les 5 pièges de l’ego spirituel

Il y a beaucoup de pièges qui se dressent sur ce chemin d’éveil spirituel, je vais les évoquer ici en quelques mots 🙂

J’ai recensé cinq pièges, 5 façons pour l’ego de reprendre le dessus de manière très subtile en s’appropriant le cheminement spirituel, et en le faisant entrer à nouveau dans tout ce qui caractérise l’ego, à savoir la forme, les conditions, le temps “passé futur”.

Il y a beaucoup de subtilités dans ce que je peux observer de cet ego plus spirituel qui résiste encore une fois, à cette présence, à cette observation, à la mise en lumière du Moi parce qu’il a peur d’être dissous : le petit personnage le sera probablement d’ailleurs dès lors que la désidentification mentale sera totalement opérée 🙂

D’abord, le premier piège / signe, c’est lorsque l’ego pense au lieu d’observer. C’est quelque chose que j’ai remarqué chez moi : j’avais le sentiment d’observer. Mais j’étais en train de penser que j’observais, de penser sur mes pensées : je rajoutais des pensées, et n’étais plus dans l’espace de l’observation. 

Deuxième manifestation de cet ego spirituel, deuxième petite ruse, ce sont les petits “quand”. J’ai écrit un texte récemment sur ces petits quand.. quand l’ego tente d’enfermer dans l’échelle du temps “passé futur” notre cheminement spirituel.

“Je travaillerai ma présence quand j’aurai fini de préparer à manger”. 

“J’ai besoin de ma routine du matin pour m’éveiller à  qui je suis”.

Troisième petit piège, les jugements, autre manifestation de l’ego qui résiste, dans son chemin spirituel : “ce n’est pas une bonne chose si je n’arrive pas à être présente”. “Je n’arrive pas à méditer ce soir et ça m’agace”. Dès lors que je juge au lieu d’observer, c’est le signe que c’est à nouveau le mental qui prend le dessus.

Quatrième  ruse : la recherche de complexité. “Je vais chercher encore une autre technique pour bien arriver à être présente à chaque instant”. Combien de fois suis-je tombée dans ce piège de mon petit personnage sans m’en rendre compte…?

Dernière subtilité, dernière ruse de l’ego que j’ai pu observer, c’est l’attachement aux conditions. “Je ne peux pas être présente maintenant, j’ai besoin de calme, ou de lire quelques pages de mon livre pour pouvoir à nouveau être bien présente à cet instant.”

Vous saisissez cette subtilité là ?

Je reviendrai sûrement sur ces notions, pour mieux décortiquer ces ruses de l’ego spirituel. 

Voyez déjà les choses qui émergent en vous, à cette lecture. 

Prenez le temps de les noter, de les observer.

Observer ces choses qui vont, qui viennent, pour petit à petit se dissocier de ce jeu intérieur qui se joue dans le mental et qui n’est pas la Vie, qui est une vie sans majuscule, enfermée dans des conditions, dans une approche du temps qui n’est pas la réalité. 🔥

Voici ce que je souhaitais vous partager ici, sur l’éveil spirituel. J’espère que cela vous parle, je suis convaincue que les bons messages sauront vous toucher au bon moment.

N’hésitez pas à me partager votre retour sur cet article ci-dessous.

Belle observation à vous !🌙

2 Comments

  1. Bonjour,
    Cela fait plusieurs fois que je lis ou entends que la fréquence de la Terre augmente.
    En fait il n’en est rien. Il s’agit de la fréquence de Schumann. Elle ne change pas, mais par contre, elle a ce que l’on appelle des harmoniques, des composantes en fréquence plus élevées.
    Que les gens s’éveillent spirituellement, ce serait formidable, mais faisons attention à ne pas propager de fausses informations. C’est aussi ça la spiritualité, la recherche de la vérité.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.