Méditation pour enfant : apaiser son enfant en moins de 10 minutes par jour

Comme pour chez l’adulte, la méditation pour enfants a de nombreux bienfaits. Elle permet notamment d’apaiser son enfant et de lui permettre de répondre aux problématiques qu’il rencontre dans son quotidien : difficultés à gérer ses émotions, à prendre du recul sur ses peurs et ses appréhensions

Découvrez nos rituels et exercices à mettre en place pour apaiser votre enfant en quelques minutes par jour.

Méditation pour enfant : les bienfaits

La méditation est une pratique ancestrale qui peut être mentale ou spirituelle. Elle peut porter sur un objet de pensée – un concept philosophique, par exemple, pour en approfondir le sens – ou sur moi-même – pour apprendre à mieux se connaître.

La méditation pour enfant : un moment de complicité

C’est une pratique visant à produire la paix intérieure, la vacuité de l’esprit, la visualisation positive ou l’apaisement progressif du mental voire une simple relaxation.

Depuis quelques années, à mesure que la question du bien-être et du développement de l’enfant a pris de l’ampleur, la méditation pour enfants s’est développée. Son but premier : répondre aux problématiques spécifiques de l’enfant et apaiser à la fois l’enfant et ses parents. Un enfant bien dans sa peau est un enfant moins sujet aux crises.

Plus encore, la méditation pour enfant se pratique en présence d’un adulte. C’est alors un beau moment de complicité entre vous et lui que vous allez vivre.

Enfin, il s’agit aussi de développer l’enfant en tant qu’individu adulte en devenir : apprendre à un enfant à méditer et à profiter du moment présent, c’est lui donner les bases pour devenir un adulte serein et bien dans ses baskets.

Les apprentissages permis par la méditation

La méditation pour enfant a de nombreux bienfaits, à la fois sur leur bien-être et sur leur développement en tant que futur adulte.
La méditation permet d’augmenter ses capacités de concentration. En maintenant l’enfant dans un état de questionnement ou d’immobilité pendant une durée limitée, la méditation développe l’aptitude à se concentrer.

Par son aspect calme et relaxant, la méditation pour enfants peut favoriser l’endormissement et apaiser les angoisses liées à la nuit. Ainsi, elle limite les insomnies et potentiellement les crises de fatigue.

En permettant d’anticiper les événements à venir, voire en permettant de les visualiser positivement, la méditation chez l’enfant peut l’aider à apaiser le stress qu’il ressent par rapport à une séparation, à une échéance importante ou encore à un événement inconnu.

Enfin, la méditation a la vertu d’interroger les émotions. Cela permet de mieux les comprendre, les accepter, les ressentir et les formuler. Ainsi, il est possible pour les enfants pratiquant la méditation de mieux gérer leurs émotions.

Atténuer des pathologies avec la méditation pour enfants

De par ses caractéristiques et ses bienfaits, la méditation chez l’enfant peut être utilisée pour atténuer certains symptômes liés à des pathologies comme l’hyperactivité, l’hypersensibilité et l’autisme.

Les enfants qui souffrent du trouble déficit de l’attention / hyperactivité (ATDH) sont des enfants qui ont des réponses disproportionnées à des émotions, qui ont besoin de s’activer en permanence, qui ont des problèmes de concentration.

En plus d’un traitement et d’un suivi adéquat, la méditation peut être un outil d’apaisement pour l’enfant ATDH. Au-delà de l’aider à se calmer et à se concentrer, cela peut lui permettre d’apprendre à mieux gérer ses émotions et ainsi, à y réagir de façon plus adéquate.

Les enfants qui répondent de façon disproportionnée aux stimuli émotionnels – ou les enfants hypersensibles – peuvent aussi tirer un grand bénéfice de la méditation. En donnant aux enfants des clés pour mieux gérer le stress et les émotions, la méditation pour enfant peut enfin aider nos petits qui souffrent du trouble du spectre de l’autisme (TSA).

En parallèle des traitements adaptés, c’est une arme supplémentaire pour les aider à se sentir bien et à se développer en tant qu’adulte.

Méditation pour enfants : 5 petits rituels

Il existe plusieurs méthodes et exercices pour initier les enfants à la méditation et les aider à mieux se sentir. Les exercices qui suivent se destinent plus particulièrement aux enfants entre 6 et 12 ans et permettent une initiation à la pratique de la méditation. Tous ces exercices doivent être pratiqués avec l’enfant et peuvent faire l’objet de petits rituels amusants. Présentez-les comme des petits jeux zen à partager en famille !

Source d’apaisement pour nos petits stressés, nerveux et agités, la méditation pour enfants est essentiellement un beau moment de complicité entre un parent et son enfant. Découvrez 5 rituels à mettre en place ensemble.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

2 minutes le matin : la météo intérieure

Dans la plupart des écoles de primaire, la classe débute par l’écriture de la date et la description du temps qu’il fait. Un petit rituel qui sonne le début de la journée. Sonnez le début de la journée de votre enfant au réveil ou juste avant de partir à l’école en lui demandant sa météo intérieure : “Quel temps fait-il à l’intérieur de lui ?”
Vous pouvez lui poser d’autres questions pour l’aider à formuler ses pensées :

● Comment se sent-il à cet instant ?
● Qu’est-ce qui se passe dans son corps ?
● A quoi pense-t-il ?
● De quelle couleur est son ciel intérieur ?….

Ce petit rituel ne prend que quelques minutes et apprend à votre enfant à s’interroger sur ses sensations, ressentis et émotions. Il peut aussi vous formuler un stress ou une attente par rapport à un événement de sa journée.

5 minutes pour se sentir vivant : la petite fourmi

Cet exercice est l’adaptation du « balayage corporel » (body scan, en anglais) qui se pratique aussi en méditation avec les adultes. Contrairement à l’idée reçue, ce n’est pas du tout un exercice de détente ou de relaxation, mais un entrainement au déchiffrage de nos sensations.

Dites à votre enfant de s’allonger confortablement, et racontez-lui l’histoire de la petite fourmi. Il faut bien y mettre le ton, et tous les détails. En insistant bien sur tous les adjectifs qualificatifs liés aux cinq sens.

“C’est l’histoire d’une petite fourmi qui commence à grimper sur le gros orteil du pied, le gros doigt de pied, oups, ça chatouille un petit peu. Mais la petite fourmi continue, et pouf, elle tombe au milieu des doigts de pieds. Oulala, c’est bizarre, c’est un peu humide et chaud par ici. Alors elle remonte sur l’autre doigt de pied et redescend… elle remonte sur le suivant. Et puis elle se retrouve sur le dessus du pied et là, elle est soulagée, c’est quand même plus facile d’avancer.

Elle arrive ensuite sur la jambe, au niveau de la cheville, et là c’est la forêt pour cette toute petite fourmi, il y a des petites herbes aussi grandes qu’elle par-ci par-là. Et puis soudain, une grosse montagne, c’est le genou… et ainsi de suite.

Avec le nombril dans lequel elle tombe. Les battements du cœur qui bougent et font beaucoup de bruit. La bouche qui est humide. Le nez, qui souffle comme un gros ventilateur, puis l’aspire comme un gros aspirateur. Et ainsi de suite jusqu’aux cheveux, dans lesquels elle se perd dans cette jungle peuplée de grandes lianes… Et hop elle tombe par terre !”

Vous verrez, c’est étonnant : quand l’histoire touche à sa fin, la majorité des enfants se mettent à chercher la fourmi ! Et surtout, les enfants se sentent complètement détendus : en imaginant le parcours de l’insecte, ils ont pris conscience de chaque partie de leur corps.

5 minutes pour sentir son corps : L’arbre

L’exercice de l’arbre permet à l’enfant de se réaligner, de se redresser, d’avoir l’impression d’occuper tout l’espace et ainsi de se sentir plus fort, plus majestueux. Bien ancré dans le sol, il fait une pause et en ressort plus confiant.

Demandez à votre enfant d’imaginer qu’il est un arbre puis de se placer comme s’il en était un. Laissez-le prendre la position qui lui semble la plus adéquate. Son imagination fera le reste !
Demandez-lui alors de ressentir tout ce qu’il se passe dans son corps, du bout de ses doigts tout là-haut dans le ciel, jusqu’au bout de ses pieds tout au fond dans la terre.

5 minutes de relaxation : La pleine conscience

Décrite par Eline Sneil dans son livre à succès Calme et attentif comme une grenouille, la méthode de la pleine conscience est une méthode qui permet la relaxation chez l’enfant et la visualisation positive. Elle peut être réservée à la fin de la journée ou pour préparer une sieste. Eline Sneil propose plusieurs plages audios à écouter avec votre enfant pour travailler la respiration, l’écoute, la relaxation…

5 minutes de gratitude : Le carnet de bonheurs

Être heureux, ce n’est pas vivre dans le bonheur intensément tout le temps… sinon personne n’y arriverait jamais. Être heureux, c’est voir les bons côtés des choses, se rendre compte de tous les petits bonheurs que l’on croise chaque jour…

Pour aider l’enfant à se rendre compte du bonheur qu’il ressent au quotidien et pour lui permettre de les voir, il est possible de mettre plusieurs petits rituels en place basés sur l’échange ou l’écriture.

● La méthode des trois petits bonheurs, inspirée par les 3 kifs par jour de Florence Servan Schreiber, qui consiste à repérer ces bonheurs et à échanger dessus en famille (à table au diner, par exemple) ;
● La méthode du carnet de bonheurs dans lequel l’enfant peut écrire les bonheurs qu’il vit au quotidien. Il est possible de mettre ce carnet sur sa table de chevet et de le remplir avec lui le soir avant de s’endormir. Quand le rituel est acquis et apprécié, vous pouvez aussi laisser l’enfant écrire seul dans son carnet.


Source d’apaisement pour les enfants stressés, nerveux et agités, la méditation pour enfants est essentiellement un beau moment de complicité entre un parent et son enfant. Elle peut se pratiquer en quelques minutes à peine par jour et permettre à l’enfant de mieux appréhender ses sentiments et ses émotions.

Avez-vous déjà pratiqué la méditation avec votre enfant ? Quel type d’exercices avez-vous fait ? Quel était votre but et l’avez-vous atteint ?

Méditation pour enfant : apaiser son enfant en moins de 10 minutes par jour
4 (80%) 7 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.