Pratiquer la pensée positive au quotidien – défi zen n°34

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Voir dans chaque épreuve une opportunité… ça vous tente?!

Nos quotidiens sont ce qu’ils sont. Pas toujours roses, mais pourtant c’est ainsi. Je traverse moi-même de temps en temps des moments difficiles, et notamment au moment où j’écris ces lignes. Mais se répéter que les choses ne sont pas faciles ne les rendra pas plus roses. Bien au contraire. Quelles que soient les situations que nous vivons, nous avons le choix. Le choix de nous plaindre, de râler, de se dire que tout va mal, ou alors celui de voir ce qui dans cette situation peut ressortir de positif, nous pousser à aller vers l’avant.

Il ne s’agit pas de se cacher la réalité, mais simplement de ne pas se compliquer la vie avec de sombres pensées. Mais plutôt de se concentrer sur nos options, et tirer un enseignement des épreuves pour aller de l’avant.

Voici en quoi consiste la pensée positive. Notre défi cette semaine? L’appliquer au quotidien.

MON BILAN… une semaine plus tard!

Quelle semaine… Vous allez voir, ce défi est tombé à pic, mais ça n’a pas toujours suffi-:(

Dimanche: le coup dur…

Je suis immédiatement dans le bain, avec cette mauvaise nouvelle qui vient de tomber: c’est officiel, je n’aurai pas le droit de vendre mon produit numérique, ce projet sur lequel je travaille depuis plusieurs semaines (mois?).

J’avoue que pendant quelques temps, je ne suis pas du tout en mode « pensée positive ». Je suis juste démoralisée, j’ai l’impression d’avoir beaucoup travaillé pour rien, je suis déçue parce que c’est un projet qui me tient vraiment à cœur, parce que j’étais totalement portée par votre enthousiasme et votre participation, et parce que mes craintes profondes resurgissent.

J’avoue avoir mis un peu de temps à sortir du cercle négatif du rabâchage et de la plainte.

Mais je n’ai pas le choix, je relève les défis, et il faut bien que je teste la pensée positive… alors rapidement je me suis retroussée les manches pour creuser à fond la question de l’avenir de mon blog, et mes différentes options pour l’avenir.

Pensées positives du dimanche

Ce revirement législatif m’a obligée à clarifier mes droits et obligations, j’étais dans l’erreur et j’allais prendre des risques.

Je teste ainsi ma patience et ma motivation à être blogueuse, voire entrepreneure.

Puisque je dois faire un choix entre la sécurité et l’aventure, je réalise tous les avantages de mon boulot actuel… ceux sur lesquels je devrais tirer un trait en changeant de job, et que tout le monde n’a pas!

Pensées positives du lundi

chifei 2Puisque je ne peux pas suivre ce plan, je vais en suivre un autre… et notamment me consacrer entièrement à l’étude, et à l’écriture des articles et chroniques du blog, qui font partie de mes qualités et me procurent beaucoup de satisfaction.

Ce ralentissement me permet de réduire mes exigences… et prendre le temps d’avancer à mon rythme.

Pensées positives du mardi

Le bonheur ce n’est pas – que – de vendre mon premier produit, bien que ce soit sur ma Bucket List! Il y a d’autres choses sur cette liste, et notamment, être plus présente à l’instant et profiter du chemin pour y parvenir.

Cette épreuve m’amène à nouveau à faire le point: pourquoi suis-je si déçue? Qu’est-ce que j’attendais? Qu’est-ce je veux vraiment? Ai-je envie de quitter mon travail? Pour quelles raisons?

Pensées positives du mercredi

Je consacre tant de temps à ce blog depuis sa création… je réalise à quel point chéri est patient, me soutenir alors que j’ai réduit à ce point nos moments à deux.

Cette épreuve m’invite à rééquilibrer mon quotidien, moins me précipiter, ralentir…

Pensées positives du jeudi

Désormais je repars sur des bases saines, je sais où je vais.

Appuyer sur le bouton stop était nécessaire, je vais méditer plus, et prendre plus le temps pour mon chéri et mes enfants.

Je suis arrivée jusque là sans connaissances, j’arriverai encore plus loin, patience et confiance!

Le bonheur c’est le chemin, un joli moment, un bel article qui me booste, une belle rencontre, un sourire, un peu de calme…

Pensées positives du vendredi

J’accepte le fait que mon temps est limité de toutes façons, plutôt me concentrer sur comment adapter et réduire mes exigences.

Je reconnais que passer une journée avec mes enfants, même seule et même quand c’est difficile, est avant tout une grande chance.

Ma crainte de ne pas y arriver est tout ce qu’il y a de plus naturelle, tout est nouveau pour moi, et je n’ai jamais eu à faire cela pour gagner ma vie. Je me concentre donc sur ce que j’ai réussi jusqu’ici.

Ça me semblait impossible hier, pourtant je l’ai fait. Que penser de ce qui me semble impossible aujourd’hui ?

Cette semaine n’a donc pas été simple pour moi, car je ne pourrai pas accomplir un de mes grands objectifs. Pas pour le moment. Et même si la pensée positive ne m’a pas empêchée cette semaine d’avoir des moments difficiles de gros découragement, elle m’a clairement aidée à rebondir plus rapidement. À explorer mes options. À apprécier ce que j’ai.

Je vais donc continuer avec cette habitude, celle de nuancer les situations difficiles en leur cherchant des avantages et des options.

Et vous, avez-vous aimé pratiquer la pensée positive? Avez-vous eu l’impression d’en tirer des bénéfices ?

Tu veux rejoindre le programme « Les défis des filles zen » et relever un défi par semaine pour reprendre ta vie en main et vivre une vie qui te ressemble ? Alors inscris-toi ici!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Newsletter de la Méthode CAP®

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs messages pour créer la vie qui vous ressemble !

présentation kit media 2 - 2020 - jpg

TU AIMERAIS TE SENTIR ACTRICE DE TA VIE ?

Reçois le Starting Kit OFFERT pour créer la vie qui te ressemble !
  • Un Guide > décryptage des 7 croyances limitantes qui t’empêchent d’être Toi
  • Un Workbook > des pratiques concrètes pour avancer
  • Un certificat d’engagement > pour marquer le départ de l’Expérience de ta Vie !

9 réponses

  1. Bravo Mylène pour ta capacité à rebondir après ce réel coup dur !
    La pensée positive ne peut être que bénéfique, et ce en toutes circonstances (même si dans des situations vraiment graves _ je pense là à la maladie, ou après la perte de quelqu’un de cher_ il est plus délicat de penser positivement).
    S’obliger au quotidien à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moyen vide rend la vie plus agréable, et cela déteint sur notre entourage.
    En plus, voir la vie du bon côté , c’est bon pour la santé !
    ( cf lien sur un article que j’ai partagé sur Facebook :
    http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20160429.OBS9463/se-plaindre-est-mauvais-pour-la-sante-c-est-scientifiquement-prouve.html)

    1. Je suis bien d’accord avec toi, dans certaines situations de maladie ou de décès, parler de pensée positive est bien délicat. Mais il est clair qu’en cas de mini coups durs, ou juste au quotidien, ça change la vie et ça déteint sur notre entourage (c’est aussi vrai lorsqu’on a des pensées négatives hélas).
      Merci pour l’article!

  2. Je crois beaucoup en cette faculté à tirer du positif de toute expérience. Bravo pour avoir si bien rebondi Mylène (je crois que tu réaliseras cet objectif mais que le temps n’est pas venu).
    Je tente moi aussi chaque jour de regarder les évènements de ma vie avec un oeil neuf et apaisé.
    Ce n’est pas en nous apitoyant sur notre sort que nous avançons. Même si nous avons le droit d’avoir des coups de blues, il faut arriver à les dépasser.

  3. C’est facile de dire « penser positif » alors qu’on est englué dans un ensemble de problèmes. Mais ce n’est pas non plus en gardant la tête sous l’eau qu’on arrivera à respirer du bon air. Donc, oui il faut penser positif même si ce n’est pas toujours facile. Merci pour votre billet encourageant.

  4. Bonjour,
    je rebondis sur ta question dans la Newsletter, comme quoi la pensées positive « consisterait d’après les critiques à se voiler la réalité et nier les difficultés… Qu’en as-tu pensé?. »
    Eh bien, personnellement, je trouve dommage que ces critiques ne fasse pas la différence entre faire l’autruche et regarder en face le problème, puis décider de ne pas se laisser abattre…
    Ce sont 2 choses trèS, très differentes!
    Penser positivement signifie pour moi accepter le problème que je rencontre, l’intégrer dans ma réalité, peut-être même m’autoriser à me laisser abattre un court temps si je n’ai pas les ressources pour y faire face lorsqu’il se présente, et pourtant décider de me relever.
    La pensée positive est là pour cela, pour réaliser que oui problème il y a, mais jamais sans solution.. ou bien coup dur, mais jamais sans espoir… Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, dit le proverbe. Cela ne me semble pas utopiste… Nous avons forcément quelque chose à accomplir dans cette vie, et si nous vivons, c’est certainement car nous avons à continuer…
    Alors, la pensée positive aide à se dire, ok, j’accepte, c’est dur, MAIS je vis, et je vais chercher et trouver les ressources pour faire face, même si ce n’est qu’un sourire, un rayon de soleil, lire ou écouter un message porteur d’espoir, rencontrer une personne chère, pour ceux qui ont la foi s’en remettre à Dieu… et se dire qu’on va y arriver.
    Pas forcément à l’objectif premier, ou peut-être pas comme nous l’attendions, mais avec le sourire. Un pas de plus sur le chemin de la vie 🙂

    1. Je suis tellement d’accord avec toi Elise! Et je crois que quelque chose apparait clairement à travers ton commentaire: accepter le problème qu’on rencontre et l’intégrer dans notre réalité. Accepter aussi les moments de découragement. Ne pas en avoir honte et se forcer à sourire alors qu’on a envie de pleurer. Mais s’assoir un instant, accepter ses larmes si elles sont présentes, et se demander ce qu’on peut faire avec cette nouvelle donne. Un petit pas en plus, même si on a la sensation de reculer parfois 🙂

  5. j essayes d appliquer la pensee positive, mais le fait de me forcer a etre positif entraine chez moi de la nervosite, comment as tu aprehender la maniere d etre positif concretement en te forcant a etre positif? ou en alternant le lacher prise et la recherche de positif sans mettre d enjeux dans cette quete donc sans te forcer? ou d une autre maniere? merci.

    1. C’est très intéressant comme remarque… C’est notamment tout le danger lorsqu’on apprend à méditer. Lâcher prise c’est aussi lâcher prise avec le fait de lâcher prise… Ne pas courir après un résultat. Accepter l’imperfection, et toujours garder en tête que le bonheur c’est le chemin!
      Après, si tu as l’impression que cela t’apporte de la nervosité, et bien peut-être ne commence pas par cela.
      Pourquoi ne pas t’essayer au défi zen « sourire sans raison »? Il s’agit simplement de faire le mouvement du sourire, sans y associer une pensée particulière… Essaye-le et reviens vers moi!
      Grosse bise ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires​