10 jeux zen pour nos enfants!

Pourquoi des jeux zen? De plus en plus soumis au même stress que les adultes, les enfants d’aujourd’hui peuvent avoir bien du mal à conserver un petit havre de zénitude au fond d’eux. Famille, école, activités sportives ou artistiques, il y a de quoi être perturbé par le rythme de la vie, et en particulier à l’approche de la rentrée scolaire.

Alors, quelles petites choses pouvons-nous enseigner à nos enfants afin qu’ils puissent se connecter à leurs propres ressources, garder confiance en eux et être zen ?

Voici une liste de 10 petits jeux zen proposés par Fatima Serhir pour nos enfants 🙂 (Hâte de les tester!)

Jeu zen #1: la respiration qui nettoie

Comme pour les adultes, une bonne respiration est primordiale pour la détente et le bien-être. Pourtant, en cas de stress, nous avons tous tendance à inconsciemment bloquer notre respiration, ce qui ne fait qu’augmenter le stress et compliquer la situation. Parce qu’elle est le lien le plus important entre le corps et l’esprit, il est important d’apprendre à notre enfant comment conserver une respiration agréable et calme en toutes circonstances. Pour cela, un jeu zen de circonstance: la respiration qui nettoie.

Installez-vous ensemble au calme, en position assise, sur les talons de préférence. Posez vos mains sur vos cuisses et relâchez votre visage en ouvrant la bouche légèrement. Montrez-lui comment inspirer puis expirer par le nez, par petits coups comme pour se moucher. Expliquez-lui qu’en expirant ainsi, il peut rejeter ses petits soucis.

Jeu zen #2 – Les cacahuètes

Si le moment des devoirs est stressant pour les enfants, il l’est aussi pour certains parents. Ce petit jeu zen consiste donc à évacuer les tensions avant de s’attaquer à cette activité (mais cela marche aussi très bien pour tout autre moment où l’on doit rester concentrés un minimum !).

Incitez votre enfant à se défouler en criant et dansant sur de la musique pendant plusieurs minutes. Puis imaginez ensemble que vous avez une cacahuète sous chaque pied et qu’il faut les enfoncer dans le sol. Cela forcera votre enfant à appuyer fort sur la plante de ses pieds et à se connecter ainsi avec le sol pendant quelques minutes. Ensuite, proposez-lui de sautiller sur place. Vous devriez tous deux vous sentir plus légers et prêts à remplir votre mission !

Jeu zen #3 – Le conte rêvé

C’est un fait : les enfants aiment les contes car ils y projettent leurs propres difficultés et leurs peurs. Une façon de leur permettre d’exprimer de façon encore plus claire leurs propres sentiments est de les encourager à inventer leur propre conte.

Inspirez-vous par exemple d’un conte traditionnel puis laissez votre enfant suivre sa propre imagination. Posez-lui des questions pour l’aider à avancer dans son histoire. Les personnages et trajectoires du personnage de votre enfant risquent d’être assez farfelus, mais l’intérêt est que votre enfant s’identifiera et parlera ainsi de ses émotions et sensations.

Si votre enfant est un peu jeune pour les contes, vous pouvez aussi lui donner des magazines et lui permettre d’illustrer son conte par des personnages et autres objets qu’il aura choisis.

Dans les deux cas, le conte rêvé agira comme un vrai exutoire pour votre enfant et lui permettra de se débarrasser de ses inquiétudes.

Jeu zen #4 – Dessiner ses monstres

Ce petit jeu est parfaitement adapté aux plus petits car il leur permet d’exercer leur capacité visuelle et de pratiquer une activité relaxante qu’ils connaissent et qu’ils aiment particulièrement : le dessin.

Donnez-lui du papier et des crayons et dites-lui de dessiner ses peurs. Sous formes de monstres dentés, de têtes cornues, ou de grosses tâches noires.

Puis accompagnez-le vers un tiroir rarement utilisé pour y ranger « le monstre ».

Cette méthode devrait l’aider à se débarrasser de ses cauchemars pour retrouver des nuits plus zen.

Jeu zen #5 – Le jeu de l’arbre

La nature est très importante pour s’apaiser, que ce soit par le biais de simples promenades, de jeux à l’extérieur ou d’une activité jardinage pour enfants. Si vous êtes à la maison, vous pouvez tout aussi bien utiliser la métaphore de la nature pour aider votre enfant à se reconnecter à ses capacités.

Asseyez-vous ensemble les fesses sur les talons, le front déposé sur le sol et les bras allongés le long du corps. Puis invitez votre enfant à se dérouler pour devenir un arbre, debout, les deux pieds fermement ancrés dans le sol. Les pieds sont les racines de l’arbre et doivent donc rester solides pour que les branches de l’arbre, les bras de votre enfant, puissent s’épanouir. Dites à votre enfant que le vent souffle de plus en plus fort ; ses bras se mettront donc à bouger mais pas ses pieds. Pendant cet exercice, l’enfant se balancera latéralement sans bouger les pieds, en maintenant une respiration libre et tranquille.

Jeu zen #6 – La météo

S’écouter et décrire ses émotions permet de se libérer du stress en se recentrant sur soi et sur l’instant présent. L’image de la météo est particulièrement appropriée dans ce cas.

Posez à votre enfant cette question : « Quel temps fait-il à l’intérieur de toi ? ». Parce que les adultes passent beaucoup de temps à parler de la météo, les enfants sont très tôt familiarisés aux images météorologiques et sauront très bien dire « il y a un grand soleil » ou « il pleut » pour parler de ce qui les émeut.
10 jeux zen pour nos enfants
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Jeu zen #7 – la fourmi

Pour aller un peu plus loin, vous pouvez aussi utiliser le jeu de la fourmi, qui permettra à votre enfant d’apprendre à porter son attention sur ses sensations corporelles et d’échapper un peu aux sollicitations extérieures.

Tandis que votre enfant est allongé et ferme les yeux, racontez-lui l’histoire de la fourmi qui se promène sur lui, en partant des orteils jusqu’aux cheveux, en passant par la « montagne du genou » et les battements du cœur. Simulez doucement la promenade de la fourmi mais fermement pour ne pas le « chatouiller », ce qui aurait tendance à l’exciter et n’est donc pas le but recherché 🙂

Durant l’histoire, l’enfant sera concentré sur les sensations de son corps et recentré sur le moment présent, oubliant ainsi le stress d’un moment passé ou d’un évènement à venir.

Jeu zen #8 – Visualisation pour nos ados

Ce petit exercice fonctionnera très bien pour les adolescents, par exemple en période d’examens. Il fait appel à la notion de visualisation qui permet de programmer le cerveau à la réussite, et à la positive attitude. De même, la visualisation remotive l’enfant (et cela marche aussi pour nous !) car elle ré-active le souvenir de la joie lorsqu’il se retrouve face à un obstacle.

Asseyez-vous sur une chaise, les pieds bien à plats sur le sol et les paumes des mains posées sur la table devant vous. Invitez votre enfant à fermer les yeux et à porter toute son attention sur ses mains posées sur la table. Concentré sur la pression des doigts et la chaleur qui se dégage de ses mains, votre enfant sentira moins l’influence des idées négatives qui tournent dans sa tête. Puis demandez-lui de visualiser pendant quelques instants sa copie – celle de l’examen qui approche – avec une très bonne note.  Demandez-lui de s’imprégner de cette image et de la joie qu’il ressentira en recevant cette bonne note.

Jeu zen #9 – Au menu ce soir

Soyons honnêtes : à la fin de la journée, peu d’entre nous se souviennent des bonnes choses que nous avons vécues, nous avons plutôt tendance à nous focaliser sur les soucis, les difficultés. Et pourtant, l’une des meilleures habitudes serait d’apprendre à nos enfants à toujours voir le verre à moitié plein.

Pour cela, vous pouvez instaurer ce rituel au dîner en posant la question « qu’est ce qui a été positif dans ta journée ? » Que cela ait provoqué un sourire ou un rire, un « miam » ou un cri d’émerveillement, votre enfant oubliera le négatif en parlant du positif. Ce moment permet aussi à l’enfant d’être à l’écoute de ses frères et sœurs. Avec l’habitude, l’enfant finira par comprendre qu’il est maître de ses pensées et sera plus zen, même dans les journées un peu difficiles.

Jeu zen #10 – Les petits mots

Voilà une idée magique car votre enfant en ressentira les bienfaits même en votre absence ! L’idée : être fières de nos enfants et leur montrer pour renforcer leur confiance en eux.Il est nécessaire cependant que votre enfant sache déjà lire 🙂

Que ce soit pour le féliciter pour l’énergie et l’effort déployé ou pour l’encourager, glissez-lui des petits mots d’encouragement dans des endroits où il s’y attendra le moins. Dans sa valise lors de son premier séjour de vacances sans vous, sous son oreiller ou dans son sac de piscine, ces petits mots l’aideront à reconnaître ses propres qualités. Pourquoi ne pas par exemple rédiger 2 mots d’encouragement chaque semaine ? Soutenu et valorisé, votre enfant sera plus à même de surmonter ses difficultés 🙂

Et bien sûr, un incontournable de la zen attitude pour toute la famille : le temps calme du soir ! Bien terminer sa journée, c’est aussi bien préparer la nuit de sommeil. Alors, avant de se coucher, on fait redescendre la pression de la journée : on crée un petit cocon dans lequel on s’exprime calmement et avec douceur, et sans oublier la touche finale et indispensable : le câlin !

J’espère que ces petits jeux zen vous ont plu, moi je suis particulièrement enthousiaste à l’idée de les essayer dès ce soir ! Un grand merci à Fatima pour son article inspirant !

Et plein de jolis moments de complicité avec vos chères têtes blondes les filles zen !

Alors, qu’avez-vous préféré ? Qu’avez-vous testé ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistre

10 jeux zen pour nos enfants!
4.3 (86.67%) 6 vote[s]

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.