Logo Les défis doré

J’ai relevé le défi zen n°13 « se reconnecter à ses sens – la vue »

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

Cette semaine, j’ai relevé le défi: se reconnecter à ses sens… Et pour commencer cette exploration sensorielle, j’avais choisi « la vue ». L’objectif? Revenir au moment présent, en portant son attention sur ce qu’on observe.. sans se laisser distraire par ses pensées, jugements, interprétations. En suivant 3 petits exercices que je vous proposais… Alors, facile ou pas? Plus heureuse ou pas?

Aujourd’hui, je teste le « montage vidéo »… merci pour vos avis!!!

Je partageais avec vous cette semaine plusieurs petits jeux, que j’ai découverts il y a quelques temps au fil de mes lectures, que je vous invite à faire et à refaire selon vos possibilités (mais dans la mesure du possible, obligez-vous à faire au moins un jeu par jour) : il s’agissait de la photographie mentale, des 3 jolis objets, et de l’écriture descriptive.

Objectif ? Faire au moins un exercice par jour.

Bilan ?

# se reconnecter à ses sens – la vue J1

Aujourd’hui à la plage, j’ai commencé par tester le jeu n°1, à savoir faire une photographie mentale de mon environnement… J’ai regardé avec attention le sable et ses nuances selon qu’il est sec ou mouillé, j’ai vu la mer comme une immense toile bleue parsemée de tâches bleu foncé qui bougent à sa surface. J’ai apprécié les couleurs, je n’avais jamais regardé avec autant d’attention un arbre bouger dans le vent. Pour que le bilan ait un sens, je me suis dit que j’allais prendre des photos ou vidéos des objets que je regarde, car les mots me manquent pour décrire avec précisions ce que j’ai observé (regardez la vidéo pour le découvrir en images!)

# se reconnecter à ses sens – la vue J2

J’ai eu envie de commencer par le jeu n°3, et alors que je nourrissais bébé 2 (un temps de pause dont j’ai souvent profité), j’ai repéré autour de moi 3 jolies choses toutes simples:
– la rondeur du tricot de cette petite fleur cousue au bavoir de bébé 2, sa couleur bleu gris toute douce, sa forme délicate;
– une partie de ma peau, au genou, rose dorée, d’aspect lisse et brillant traduit par une petite tâche blanche sur le dessus;
– la banderole de ballons colorés, la beauté des couleurs que l’on discerne, la rondeur et la brillance des ballons.

Toujours pendant cette pause, j’ai continué avec le jeu n°1 et ai fait le tour de mon paysage visuel : dehors, la fenêtre, j’ai découvert la forme de la tringle de la porte fenêtre, le tableau de chéri, j’avais oublié ces deux petits photophores gris très jolis perdus sur l’étagère de style industriel, l’abat-jour trop petit pour son pied en bois sculpté. J’ai eu quelques pensées, quand on avait acheté ces biens, leur contexte, mais suis revenue à mon observation, le cuir du fauteuil, sa brillance avec la lumière de l’extérieur.
Je me suis sentie apaisée, moi qui avance beaucoup en ce moment, portée par mes projets, j’ai vécu un moment de calme. Et puis j’ai senti la richesse que nous avons de bénéficier de ce sens, la vue. Son acuité nous permet même de deviner la texture et le contact des objets. Reposant et enrichissant. Je sens que je vais refaire ces jeux plus souvent.

pont du gardEn sortie, au pont du Gard, j’ai pu m’exercer à nouveau au jeu n°1: observation du paysage, les couleurs différentes des pierres qui forment le pont, la couleur de la rivière pas uniforme mais le simple reflet de ce qu’il y a autour, les rochers, les arbres, le ciel, les gens et leurs vêtements colorés, les pins aux longs troncs gris clair, les multitudes de petits cailloux sur la plage, aux formes variées, aux teintes de blanc et gris.

# se reconnecter à ses sens – la vue J3

Dès mon lever, je me suis attelée à l’exercice n°2: profitant d’un instant de calme avant le réveil des bébés, je me suis installée près de la cheminée, avec le photophore et la bougie, mon carnet, un stylo, et la caméra. J’ai peut-être mis cinq minutes de plus à me préparer, mais le fait d’être filmée est très motivant:-)
J’ai constaté en revanche que le fait d’écrire éloigne un peu de l’observation, le corps est plus tendu, plus concentré je me suis demandée si c’était une bonne chose.
photophoreEt je me suis interrogée (j’étais en forme, c’était le matin, une période propice!) : puis-je parler de l’objet par son nom, ou est-ce déjà conceptualiser ce que je vois ? Une coupelle ou un rond blanc ? Et puis, même si je « sais » et que je « dis » qu’il est blanc, en réalité il est fait de nombreuses nuances, qui sont simplement les reflets de son environnement : le photophore, la bougie, la fenêtre… Un peu comme nous peut-être? J’ai eu deux trois pensées distraites, je les ai notées et suis revenue à mon objet d’observation. Je me suis également interrogée, il est très difficile de trouver les mots pour bien décrire ce qu’on voit, j’ai eu l’impression de manquer de connaissances pour m’exprimer… Les 10 minutes se sont écoulées très rapidement. Je ne sais pas si j’en suis sortie plus calme, car j’ai été absorbée également par la mise en scène, mais j’ai aimé ce moment de grâce à être impliquée dans l’observation et l’écriture.

# se reconnecter à ses sens – la vue J4

De bon matin, je me suis installée quelques instants à mon bureau pour m’essayer à nouveau au jeu n°3, repérer 3 jolies choses autour de moi. J’ai été gênée par la télévision et je pense que le calme est indispensable pour ce genre de pratique!
J’ai eu cette impression étrange d’être peintre… Pour bien décrire les objets, je me suis posée la question suivante : si j’étais peintre qu’est-ce que je dessinerais? Est-ce en cela que dessiner, peindre un paysage que l’on regarde, sont des activités aussi agréables? Car elles exigent une observation sans jugement?

orchidéePendant la journée, je me suis imposée 10 minutes (pendant lesquelles j’ai demandé à bébé 1 de jouer tout seul, ce qu’il a étrangement fait:-)), et j’ai décidé de me détendre en observant une orchidée qu’on m’a offerte récemment, magnifique, blanche et violette. Une beauté naturelle incroyable, et d’une telle précision. Les fleurs sont souvent étonnantes. J’ai eu un sentiment de plénitude, de moment entier, très riche, se suffisant à lui-même … indépendamment du passé et du futur. Je ne suis pas sûre d’être claire!!

Le soir, j’ai eu un message incroyable de Lucille, une abonnée qui se reconnaîtra et que je remercie! On s’est aperçues qu’on se posait les mêmes questions, qu’on avait des ressentis similaires, et cela a confirmé en moi à quel point le partage est stimulant.

# se reconnecter à ses sens – la vue J5

De bon matin, je me suis mise en forme avec un petit jeu n°2 et j’ai observé… ma tasse de thé ! J’ai eu à nouveau cette réflexion sur l’exercice d’écriture qui s’ajoute à celui de l’observation…L’inconvénient est que ça demande un effort qui nous détourne légèrement de l’observation, l’avantage c’est que ça nous oblige à rester vraiment attentive pendant 10 minutes. J’ai donc décidé de continuer à prendre mon carnet pour suivre l’exercice jusqu’au bout. C’est beaucoup plus efficace pour se canaliser, je pense donc que c’est nécessaire, en tout cas quand on débute:-)carnet thé

Pendant la journée, bien que je n’ai rien formalisé, je me suis sentie plus attentive à tout ce que je voyais, et cela m’a rendue plus sereine: les feuilles des arbres dans le vent, le visage de mon bébé, ses yeux bleus, l’intérieur de la voiture, l’étagère vitrée claire et aérée du couloir. Je me rends compte que j’ai besoin de ces moments de paix, dans le calme du présent.

# se reconnecter à ses sens – la vue J6

Je n’ai pas fait d’exercices de manière formelle, mais ai observé plusieurs choses au fil de la journée… Je vous préviens que je ne retoucherai pas toutes les photos du bilan en images, je vous montrerai les choses simplement, telles qu’elles sont, l’expérience est déjà bien assez riche ainsi!

# se reconnecter à ses sens – la vue J7

Ce matin je me suis décidé à reprendre l’exercice plus sérieusement, pour ce dernier jour de défi « vue »! J’ai commencé par l’observation du carrelage dans la salle de bain pendant la douche : ces petits carrés qui forment une belle mosaïque avec des reflets très variés : blanc gris gris plus foncé gris bleuté. L’ensemble est vraiment réussi, et dire que je ne m’en étais même pas rendue compte depuis que nous habitons ici. On a l’impression d’être dans un Ryad au Maroc ! Et rien qu’en le regardant j’ai eu le sentiment de sentir son contact, de pouvoir ressentir le toucher du mur, ce doit être le souvenir que nous en avons qui s’exprime très fort à ce moment là.

En rentrant de la crèche, avant le réveil de bébé 2, j’ai pris le temps d’un nouvel exercice et j’ai choisi pour cela le jeu 2, décrire à l’écrit un objet pendant 10 minutes. J’ai choisi un beau carnet de notes, que j’ai utilisé pour suivre mes progrès au piano. Mais peu importe son utilisation ce n’est pas le but ! Je constate qu’il est assez difficile quand on observe un objet de faire abstraction de son utilisation. J’ai décrit les couleurs et les formes que j’ai perçues sur cet objet, ses teintes ocre à marron foncé, ses reflets dorés. Ce jeu de couleurs et de nuances lui donnent un aspect vieilli et usé.
J’ai essayé de rester dans la peau de l’enfant qui découvre l’objet, qui ne connaît pas la musique, les notes, les clés et les portées. J’ai le sentiment que nous attribuons trop vite un nom sur ce que nous voyons et qu’ainsi nous passons à côté de sa richesse. Se mettre à la place d’un enfant est donc très enrichissant!

le jardinEt puis avant de m’atteler au bilan de la semaine, je suis sortie: il fait frais ce matin, mais le ciel est bleu et le soleil brille et donne une belle lumière au jardin.
J’ai regardé autour de moi et ai jeté mon dévolu sur l’olivier dans le jardin, animé par le vent et le soleil. Ce que j’ai trouvé intéressant, (ce n’est pas très approprié à mon sens de parler de intéressant ou pas, c’est déjà mettre une étiquette et m’éloigner de l’observation pure… mais bon, je ne triche pas!), ce sont les feuilles, leur mouvement dans le vent, les différentes nuances de verts et de blanc avec le soleil, les formes imprévisibles du tronc et des branches.

C’est ainsi que s’est achevée ma semaine d’observation…

LE BILAN DES ABONNÉES

Et vous? Avez-vous pris le temps et retrouvé cette semaine le plaisir de profiter de votre vue ? Avez-vous senti comme moi à quel point l’expérience qu’elle nous offre est riche et diversifiée ?

En un coup d’œil: [poll id= »26″][poll id= »27″]

TROUVER SA VOIE…. ET ALLER PLUS LOIN!

Cette semaine, ce défi m’a évoqué plusieurs choses:

D’abord, j’ai eu le sentiment de découvrir l’art-thérapie, discipline dont je ne connais rien, mais sur laquelle je me pencherai très certainement. Sans en saisir toutes les facettes, je pense en avoir découvert une, celle de l’observation pure de l’objet, car elle nous invite à nous reposer dans le calme de l’instant présent;

Ensuite, j’ai pensé que ce type d’exercice se prêterait parfaitement à des « ateliers » réels ou virtuels, afin de partager ensemble un temps d’observation / écriture;

Enfin, j’ai repensé à un article incroyable que j’ai découvert dans « psychologie positive magazine ».. qui évoque le cas du premier homme cyborg. Privé de la vue, il s’est fait implanter un petit appareil qui lui permet de ressentir les couleurs… sous forme de sons. Je me souviens avoir lu qu’il arrive ainsi à distinguer plus de 50 nuances de turquoise…

Avez-vous poussé l’observation jusque là? Quand je disais que notre expérience était incroyablement riche…

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Newsletter de la Méthode CAP®

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs messages pour créer la vie qui vous ressemble !

Mylène

TU AIMERAIS CRÉER LA VIE QUI TE RESSEMBLE ?

Découvre ma formation-conférence 

« Créez la vie qui vous ressemble
Unique, Passionnante, Inspirante » 

  • Tu sens grandir en toi l’appel de ton coeur ?
  • Tu sens que le moment est venu de partir à ta rencontre ? 
  • Tu sais qu’il est temps d’entreprendre le plus beau voyage de ta vie ? 

Bien plus qu’une formation : un Voyage-Exploration au coeur de soi pour offrir au monde ta lumière

3 réponses

  1. Premièrement, la vidéo est super. Je suis fan.
    Pour ma part, j’ai eu un peu de mal à relever le défi car je me suis surtout penchée sur le défi N° qui me semblait nécessaire pour débuter.
    J’ai toutefois essayer de temps en temps de prendre quelques minutes pour regarder autour de moi, la nature notamment, la forme des feuilles / Fleurs, leur couleur. J’ai pris aussi du temps dans le bus pour me concentrer sur les personnes autour de moi.
    Je vais tenter de faire ou refaire certains exercices cette semaine.
    Merci Mylène et au plaisir!

  2. Bonjour

    Alors moi je débute et je suis un peu perdu car je suis arrivé en cours de route
    J ai l impression d avoir raté plein de bonne chose et ne sais pas comment commencer

    1. Bonjour Mamodea, tu peux déjà commencer par le défi zen n°1 « reprendre sa vie en mains », qui te propose de faire le point sur les aspects positifs et négatifs de ta vie, et t’octroyer un temps de recul… pour la suite, j’ai quelques projets pour l’accueil des nouveaux arrivants, je vous tiendrai informés:-) Bons défis à toi, sois rassurée, il n’y a pas d’ordre qui s’impose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires​