Ennéagramme : test et mode d’emploi

À quoi sert l’ennéagramme et quelles sont ses origines ? Comment l’employer et comment cette figure aide-t-elle au quotidien ?

Ennéagramme ! Si vous n’en avez jamais entendu parler, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seule. Il m’a fallu environ 20 minutes de recherche pour comprendre de quoi mon interlocuteur me parlait la première fois.

Il s’agit d’une figure initialement ésotérique, qui est actuellement employée pour représenter l’être humain et ses multiples personnalités. Il vous permet d’appréhender votre for intérieur et de décrypter avec précision votre entourage.

Ennéagramme, les origines

C’est une tâche ingrate que d’essayer d’appréhender les origines de l’ennéagramme. Étymologiquement, ennéagramme signifie figure à neuf sommets. Mais quand on en arrive à la question de savoir qui l’a conçu le premier, les choses se gâtent. Dans le monde contemporain, cette figure a refait son apparition dans les années 70 comme une technique efficace de développement personnel. Mais au IVe siècle, un moine établissait déjà un principe semblable à celui de l’ennéagramme tel qu’on ne le connaît de nos jours. Certes, il ne parlait pas de « personnalités », mais de « passions et vertus ».

À en croire les historiens de l’islam Idries Shah et Laleh Bakhtiar, l’ennéagramme a des origines soufies. Pour ces derniers, il s’agirait davantage d’une méthode de guérison. Cependant, d’autres scientifiques ne sont pas du tout d’accord avec cette vision. D’après Oscar Ichazo, c’est plutôt dans la Kabbalah que l’on devrait chercher les origines de cette pratique. Autre version, il serait originaire d’Asie centrale, mais il est impossible de dire de quel pays. Qu’importe en fin de compte ? L’important est que cette méthode soit efficace.

Ennéagramme, qu’est-ce que c’est ?

« L’Ennéagramme est un système d’étude de la personnalité fondé sur 9 comportements de la nature humaine. Cette typologie s’appuie sur un diagramme, sous forme d’une étoile à 9 branches, d’où son nom. »

Ça y est, vous avez compris à quoi sert un ennéagramme ? Moi, non ! Voilà pourquoi je vous propose une approche beaucoup plus terre-à-terre. Oublions un instant cette figure bizarre et ces sommets. Voici une liste de qualificatifs : perfectionniste, altruiste, battante, romantique, observatrice, loyale, épicurienne, chef, médiatrice. Quel est celui ou quels sont ceux qui, à votre avis, vous décrivent le mieux ?

Vous choisirez probablement 5 ou 6 adjectifs au maximum. Je me sens personnellement observatrice, loyale, battante, romantique, altruiste et médiatrice. Aussi drôle que cela puisse être, je ne me considérerais pas comme perfectionniste aujourd’hui, ni comme chef, d’ailleurs. Pourtant, il y a encore de cela quelques décennies, j’aurais obligatoirement ajouté ces deux caractéristiques dans ma liste… mais j’aurais enlevé médiatrice. Dans l’adolescence, j’aimais tout contrôler. Je me souviens encore de nos exposés au collège quand j’étais chef du groupe. Mon perfectionnisme rendait certains de mes camarades de classe malades, parce que je n’hésitais pas une seconde à faire réécrire un texte de plusieurs dizaines de pages quinze fois si je le jugeais nécessaire. Mes camarades pestaient, grognaient, me maudissaient, mais s’exécutaient, parce qu’aucun groupe sous ma direction n’avait jamais reçu une mauvaise note ou perdu à un concours.

Bizarrement de nos jours, je réalise que quand bien même je suis consciente d’avoir raison, non seulement je ne suis plus capable de faire passer mes idées comme à l’époque, mais dans la majeure partie des cas, je me tais et je me laisse même envahir par des idées que je sais pourtant fausses. Ce ne sera pas parfait, d’après mon entendement, mais ce n’est pas mortel après tout. De 13 à 16 ans, je gérais à la perfection des groupes de 15-20 personnes. De nos jours, c’est à peine si je m’en sors avec deux personnes, voire une seule. Que m’est-il arrivé et qui suis-je actuellement ? Votre ennéagramme vous donnera sans difficulté une réponse. Mais avant d’en arriver au test ennéagramme et son utilité, voyons d’abord ce qu’il représente :

1- La forme

 Un ennéagramme est une fusion de trois formes géométriques :

Le cercle
Le triangle
L’hexagone

 

 

 

 

 

Au final, on obtient cette figure, plus facile à dessiner soi-même quand on connaît les différentes composantes.

On remarque 9 sommets : chacun d’entre eux correspond à un comportement et trait de caractère. Initialement, nous naissons tous semblables, mais petit à petit, sous l’influence du monde qui nous entoure et de nos proches, nous développons ou perdons certains traits de caractère. Grâce à l’ennéagramme, nous découvrons nos forces et apprenons à accroître ces ressources insoupçonnées que nous avons pourtant en nous.

2- Les profils de l’ennéagramme

On dénombre au total neufs ennéatypes.

Le premier type de l’ennéagramme – Travailleuse pédante – perfectionniste

Extrêmement critiques envers elles-mêmes et leur entourage, elles n’acceptent généralement qu’une seule vision du monde : la leur. Elles peuvent parfois paraître hésitantes, car elles retardent les prises de décision si elles estiment que le moment idéal n’est pas encore arrivé. Leur plus grande peur, faire une erreur. Intègres avec un sens de l’éthique exacerbé, elles plongent aisément dans des crises de colère si rien ne va tel qu’elles le souhaitent.

Le deuxième ennéatype – En contact avec le monde – altruiste

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’altruiste n’est pas forcément une âme généreuse prête à venir en aide à tout le monde. Plus que tout, elle a besoin de l’approbation et de l’amour de son entourage. Pour y parvenir, elle fait de son mieux pour plaire, quitte à être quelque peu manipulatrice. L’altruiste est aussi une séductrice dans l’âme. Elle peut être orgueilleuse, mais reste très souvent humble.

Le troisième type de l’ennéagramme – Je ne me rends jamais – combattante

Les détentrices de ce caractère ne se rendent effectivement jamais. Tout comme les altruistes, elles aiment bien les louanges de l’entourage. Mais contrairement à celles-ci, elles n’en sont fières que si c’est leur travail qui est mis en exergue. Excellents leaders, elles ont parfois du mal à faire la différence entre leur propre individualité et leurs qualités professionnelles.

À quoi sert l’ennéagramme et quelles sont ses origines ? Comment l’employer et comment cette figure aide-t-elle au quotidien ?
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Le quatrième ennéatype – La tête dans les nuages – romantique

Pourquoi vivre dans le présent quand il y a autant de choses agréables dans le futur ou dans le passé ? Les romantiques sont très sensibles, créatives et très souvent mélancoliques. Leur attention n’est focalisée, hélas, que sur ce qui n’existe pas.

Le cinquième type de l’ennéagramme – Plus d’attention à l’entourage – observatrice

Extrêmement sensibles, elles sont aussi très renfermées. Elles éprouvent un plaisir particulier à observer le monde qui les entoure plutôt que de nouer des liens avec lui. Détachées du reste, elles ne s’intéressent que peu à leurs besoins et désirs. La vie intellectuelle joue un rôle prépondérant pour elles.

Le sixième ennéatype – Fidèle au devoir – loyale

Pessimistes par essence, elles sont prêtes à se battre de toutes leurs forces pour des causes qu’elles jugent justes. Elles sont altruistes, et l’on peut entièrement compter sur elles si elles décident de s’impliquer dans une activité.

Le septième type de l’ennéagramme – La vie est un éternel long fleuve tranquille – épicurienne

 Si vous avez besoin d’un soutien fort sur lequel vous pourrez compter quoi qu’il arrive, ce n’est certainement pas à elles qu’il faudra s’adresser. Elles ont encore plus la tête dans les nuages que les romantiques. Elles ne vivent pas dans un monde imaginaire, mais elles ne prennent absolument pas au sérieux celui qui les entoure. Elles sont jeunes dans l’âme, quel que soit leur âge, et très superficielles.

Le huitième ennéatype – La loi, c’est moi – chef

 Il vaut mieux les avoir comme alliées que comme ennemies. Elles sont prêtes à tout pour leurs amis et connaissances, mais sont des adversaires redoutables. Elles sont justes et savent mener tous les projets qu’elles entreprennent à terme. Elles peuvent être très colériques, mais restent honnêtes.

Le neuvième type de l’ennéagramme – Parfaite pâte à modeler – médiatrice

 Elles savent s’adapter à toutes les circonstances et se fondent dans toutes les situations. C’est un plaisir de vivre avec elles parce qu’elles font volontiers passer les désirs des autres avant les leurs. C’est justement la raison pour laquelle elles ont du mal à faire la part des choses.

Mode d’emploi et test ennéagramme

 À quoi sert un ennéagramme ? C’est une technique d’étude de la personnalité. Pour connaître vos points forts et vos points faibles et vous découvrir, vous devez passer ce qu’on appelle un test ennéagramme. S’il est assez facile d’en trouver sur le net, je vous conseillerais d’en choisir un qui soit suffisamment détaillé afin qu’il s’agisse vraiment d’une étude approfondie. Si le test ennéagramme que vous avez trouvé ne possède qu’une seule question à réponses multiples, n’hésitez pas à en choisir un autre.

Une fois qu’il est achevé, regardez les résultats et déterminez votre personnalité.

Mais alors, comment interpréter les résultats ? Votre test ennéagramme n’est pas inutile : c’est un excellent outil de découverte de votre personnalité. Si vous êtes comme moi, il vous est parfois difficile de vous fixer des objectifs et de vous projeter dans le futur. Pourquoi ? Parce que nous sommes incapables de répondre à une question simple : qui suis-je ?

Qu’est-ce que j’attends de ma vie, qu’est-ce que je veux faire de mon existence ? Ai-je les moyens d’atteindre mes objectifs ? Ce sont des questions qui resteront sans réponses si vous n’êtes pas capable de vous fixer sur votre propre être. Comprendre tous les défauts, qualités, motivations, les points forts et faibles de votre ennéatype vous donne la possibilité de mieux canaliser vos forces et faiblesses, et d’appréhender avec plus de justesse les réactions de votre entourage.

Un ennéagramme est aussi un des plus puissants accessoires de communication que l’on puisse posséder. Faites passer un test ennéagramme à votre compagnon, à chacun de vos enfants ou parents, frères, sœurs, amis. Les résultats de chaque test vous permettront d’en savoir davantage sur l’être que vous avez en face de vous.

Paul Thiébault a remarqué avec beaucoup de justesse :

C’est lorsqu’on parvient à se connaître que l’on commence à étudier les autres, pour juger les rapports qui d’abord étonnent, qui ensuite inquiètent, et qui enfin éclairent.


Passer un ennéagramme test vous donne les moyens d’améliorer ses rapports avec les autres et son propre bien-être.

Alors, êtes-vous prête à en passer un ? Aviez-vous déjà entendu parler de test ennéagramme avant cet article ? Si oui, partagez vos impressions !

Cet article t’a plu ? Va plus loin dans ton changement !
Télécharge ton kit gratuit « Happy mood » et découvre la positive attitude avec moi.
Tu découvriras :
– mon histoire, par quels questionnements je suis passée
– 100 cartes de citations ultra-positives
– mes 2 missions vers un changement positif en toi
– un quizz spécial de 9 questions
– les solutions au quizz… et à tes soucis 🙂

Happy Mood

Ennéagramme : test et mode d’emploi
4 (80%) 6 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.