Trouver la paix intérieure : 7 pratiques pour accepter enfin son corps

La paix intérieure commence par la paix avec vous-même : 7 pratiques simples et accessibles pour révéler votre nature féminine et enfin accepter votre corps.

La paix intérieure pour enfin accepter son corps… un rêve impossible ou une réalité à toucher de tout son être ? Aussi fugace que l’instant, l’acceptation se prépare pourtant pendant longtemps. Elle ne se révèle que lorsque vous êtes prête à vous ouvrir à elle.

Et pour initier ce mouvement d’ouverture, je vous invite à prendre appui sur votre corps, votre nature féminine et votre garde-robe. Je vous propose 7 pratiques à introduire dans votre quotidien.

Note : Cet article est rédigé par une invitée, Audrey Idczak.
Styliste intégrative, elle aide les femmes à explorer leur intimité pour apprendre à se connaître, à s’aimer et découvrir ce qui les rend unique pour en faire cadeau au monde grâce. Le vêtement est pour elle un point d’appui de connaissance et d’expression de soi. Vous pouvez découvrir la Garde-Robe Intégrative sur son site.

Trouver la paix intérieure pour s’accepter sur le long terme, c’est vraiment possible ?

Avoir la paix pour s’accepter

Qui n’a jamais prononcé cette phrase : « Oh j’aimerais avoir la paix ! ». Comme si la paix était quelque chose que l’on peut acquérir quand on en a besoin. Le plus souvent, cette pensée surgit quand tout s’agite autour de nous, quand on n’est pas d’accord avec ce qui arrive. Des enfants « trop » bruyants quand on est fatiguée, un dossier de dernière minute au boulot quand on voudrait rentrer tôt, une voiture qui ne démarre pas quand on est déjà en retard, vous voyez de quoi je parle, j’imagine.

Il y a des moments où tout va à l’encontre de ce qu’on voudrait. Et c’est à ce moment-là qu’on désire la paix… Dans cette optique, la paix s’apparente à vouloir que les choses soient autrement qu’elles ne le sont.

Être la paix pour s’aimer soi-même

 Et puis il y a la véritable paix, la paix intérieure, qui ne peut s’acquérir, qui se vit. C’est une qualité de l’être. Ce n’est même pas qu’il faut la chercher en nous, elle est nous. Et pour s’en rendre compte, une préparation est nécessaire : elle mène avoir conscience de soi et à comprendre sa propre révolte.

« Être la paix » c’est accepter ce qui nous entoure, dire oui, et ensuite agir en fonction de ce que la situation demande. Et pour accepter le monde et l’environnement dans lequel on évolue, s’aimer soi-même et l’image que l’on renvoie est incontournable.

Accepter son corps, un parcours périlleux ?

 Le risque quand on aspire à trouver la paix intérieure afin de s’accepter, c’est de vouloir sauter les étapes. On peut avoir en tête des images de sages et vouloir les rejoindre à leur niveau. Ou encore s’imaginer être toujours calme, souriante et remplie d’amour et donc réprimer toutes nos émotions pour en surface, paraître en paix.

Or, sur la voie de la paix intérieure et de l’acceptation de soi, il n’y a pas de raccourci. Mais, pour y parvenir, vous devez travailler votre propre estime de vous-même.. Vous devez accepter vos imperfections, votre silhouette, ce qui vous représente.

Mon expérience personnelle et celle de beaucoup d’autres ont montré qu’on ne peut atteindre la paix sans se trouver d’abord soi-même. C’est une étape préalable : se comprendre, se trouver avant de trouver plus grand que soi. Pour y parvenir, nous avons sous la main un support toujours disponible : notre corps.

Il parle son propre langage, ne ment jamais et attend patiemment qu’on lui accorde l’attention qu’il mérite. Souvent, obnubilées par le regard des autres, les femmes s’oublient elles-mêmes, et ne prennent plus soin de ce corps, qui a pourtant besoin d’être chouchouté.

Accepter son corps en trouvant la paix : notre programme en 7 pratiques

Ainsi, avant toute chose, vous avez besoin de faire la paix avec vous-même. Même si vous n’avez pas l’impression d’être en guerre, il y a forcément des parties de vous et de votre corps que vous n’appréciez pas trop, voire que vous ne connaissez pas du tout.

Mes deux outils de prédilection pour appuyer un processus de connaissance de soi sont le vêtement et le cycle féminin. Je les ai réunis dans un processus qui s’appelle la Garde-Robe Intégrative. Je vous livre ici 7 pratiques qui ont fait leurs preuves, à vous de vous y adonner le plus régulièrement possible pour vous réconcilier avec vous-même.

Pratique 1 – Situez-vous dans votre corps

 Je ne sais pas si vous avez remarqué, nous avons tendance à nous situer la plupart du temps dans notre tête, dans nos pensées. C’est devenu tellement habituel qu’on n’y prête même plus attention jusqu’à se confondre avec celles-ci, en délaissant notre corps. Or, l’être humain est un tout : une tête, un cœur, un corps. En vous situant au bon endroit dans votre corps, vous renouerez le contact avec votre globalité et votre nature féminine.

Je vous invite à vous installer le plus souvent possible dans votre ventre et plus précisément dans votre utérus. Ce terme représente plutôt un centre d’énergie.

Debout, assise ou en train de marcher, vous pouvez placer votre attention dans cet endroit de votre corps, entre votre nombril et votre pubis. Et pour réellement vous y installer physiquement, votre posture va vous y aider. Debout, les jambes écartées à la largueur du bassin, inspirez, expirez et détendez les épaules, sentez que vous vous installez dans la bassin en basculant celui-ci légèrement vers l’arrière. Assise, pied à plat au sol, procédez de la même manière, mais en basculant le bassin vers l’avant.

La clé est de réellement détendre votre ventre. Lorsque vous serez habituée, vous pourrez maintenir cette posture dans votre quotidien. Pour vous sentir bien dans votre corps et trouver la paix, c’est notre première étape. Vous y êtes ? Passons à la suite !

Pratique 2 – Renouez le contact avec ce qui touche votre peau

Renouez le contact avec vos sensations au contact de vos vêtements. Pour pouvoir vous ouvrir à vous-même et recommencer à vous aimer, vous avez besoin de ressentir votre corps dans le monde. Vous allez vous appuyer sur vos 5 sens et sur votre garde-robe. Utilisez les vêtements que vous portez le plus. Que ressentez-vous en les touchant, en les portant, en les regardant, en écoutant la fibre qui glisse sur votre peau ?

Faites la même chose avec les vêtements qui sont dans votre dressing, mais que vous ne portez jamais ou quasi jamais. Vous pouvez renouveler cette attention au quotidien, lorsque vous vous habillez et déshabillez et même à tout autre moment de la journée. Pour accepter votre corps, pouvez élargir cette pratique à toutes vos sensations corporelles.

La paix intérieure commence par la paix avec vous-même : 7 pratiques simples et accessibles pour révéler votre nature féminine et enfin accepter votre corps.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Pratique 3 – Désencombrez votre garde-robe

 Pour faire de la place dans votre vie, rien de tel que de se débarrasser des vêtements que vous ne portez-plus. En premier, les vêtements que vous avez acheté sur un coup de cœur et que vous n’avez jamais porté. Il n’y a aucune raison qu’un jour vous les portiez.

En second, les vêtements que vous ne portez plus depuis plus d’un an. En troisième, les vêtements que vous gardez « au cas où » vous perdriez 5-10-15 kg ou qu’ils redeviendraient à la mode. Pour trouver la paix et s’accepter, faire le vide est parfois indispensable.

Vendez ce qui peut l’être, donnez ce qui fera plaisir autour de vous et jetez ce qui est abîmé. Faire la paix avec votre garde-robe en y apportant plus de simplicité, c’est un premier pas vers l’amour de soi.

Pratique 4 – Soyez au clair avec vos envies et besoins vestimentaires

 Posez-vous ces questions :
Comment est-ce que je me sens par rapport à mes vêtements ?
Font-ils ressortir de moi des défauts que je n’aime pas ? Des imperfections que je n’accepte pas ?
Quelles parties de mon corps ai-je du mal à aimer ?
Est-ce que je ressens comme un manque ?
Est-ce que je me sens étouffée ?
Quels atouts ai-je ? Comment pourrais-je les faire ressortir ?
Qu’est-ce qui influence mes achats ?
Est-ce que je m’interdis certaines choses ?
Qu’est-ce qui influence mon apparence physique ?
Comment est-ce que je me sens après avoir acheté des vêtements ? Et le lendemain ?
Combien de vêtements j’ai acheté cette semaine, ce mois, ce trimestre ?
Combien j’en porte réellement ?
Dans quel état d’esprit est-ce que je vais faire du shopping ?
Qu’est-ce que je recherche ?

En faisant le point régulièrement, vous pourrez voir apparaître certaines tendances. Est-ce que vous achetez des vêtements parce que vous en avez besoin ? Est-ce que vous arrivez à le combler ? Ou est-il plutôt insatiable ? Vous permettez-vous de réellement goûter votre expérience d’achat ? Si non, qu’est-ce qui vous en empêche ?

Pratique 5 – Prenez des moments de pause

 Pour accepter son corps et retrouver la paix, il est essentiel d’utiliser votre période menstruelle pour vous reposer réellement. Accordez-vous une véritable pause dans votre vie. Ne programmez rien, délestez-vous au maximum, débranchez le téléphone, dormez, lisez, contemplez, soyez la plus passive possible. Cela vous permettra d’entrer en relation avec vous-même et l’ensemble des parties de votre corps.

Vous y rencontrerez votre vous la plus sauvage, la plus secrète, la plus inconnue. Une fois par mois, octroyez-vous le privilège d’être hors du monde, et de goûter cette profondeur qui vous rapproche de la paix intérieure, même juste 2 heures !

Pratique 6 – Abandonnez-vous à la créativité

 Aucune excuse, même pas celle de n’avoir aucun talent artistique ! Immergez-vous dans une ambiance créative sans chercher à obtenir un quelconque résultat. Tout peut-être prétexte à exprimer votre créativité. Nous sommes toutes créatives, même celles qui l’ignorent.

Laissez-la s’exprimer à travers vous : en cuisine, en déco, en dessin, en musique, en crochet, en jardinage, en bricolage et dans votre garde-robe bien sûr.

Pratique 7 – Nourrissez-vous de couleurs pour faire ressortir vos atouts

 Pour aimer son corps, il faut comprendre que chaque couleur est porteuse d’informations spécifiques. Elle agit en profondeur, même lorsqu’on ne connaît pas sa signification symbolique. Il existe une grande littérature à ce sujet, vous pouvez vous y reporter pour aller plus loin. Je vais plutôt vous inviter à rester centrée sur votre corps, ses sensations et ses réactions.

Les couleurs qui vous attirent ne sont pas forcément celles qui vous vont. Si vous connaissez les couleurs qui vous vont, portez-les, mais si vous n’êtes pas sûre, ne les portez pas systématiquement. Pour utiliser la couleur tout en restant connectée à vos perceptions sensitives, il suffit parfois de la regarder.

Vous pouvez utiliser les couleurs dans votre déco. Pas besoin de tout repeindre : un coussin, un set de table, une bougie peuvent faire l’affaire. Vous pouvez également boire une couleur en utilisant une bouteille en verre colorée. Et même la peindre ou la colorier, voire la cuisiner… Les idées ne manquent pas !


Et vous, pensez-vous être sur la voie pour accepter votre corps ? Avez-vous commencé ne faire qu’une avec votre féminité et votre garde-robe ? N’oubliez pas, il n’est jamais trop tard pour prendre soin de soi et apprendre à s’aimer.

Se respecter, accueillir ses émotions, ses formes, ses atouts, ses défauts, ses imperfections : c’est grâce à cela, que l’on trouve la paix intérieure.

Trouver la paix intérieure : 7 pratiques pour accepter enfin son corps
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.