J’ai relevé le défi zen « découvrir la méditation »

défi 18 découvrir la méditation une

DÉFI ZEN N°18 : DÉCOUVRIR LA MÉDITATION

Cette semaine, j’ai relevé le défi zen que vous attendiez toutes, consacré à la méditation!! Comment parler bonheur, bien-être, relaxation, sérénité, zen attitude sans découvrir la méditation, qui fait de plus en plus d’émules en occident? J’ai découvert la méditation il y a quelques années, et l’ai même pratiquée en groupe pendant un an (je pense parler de cette expérience plus en détail dans un article consacré). Et une opportunité s’est présentée, que j’ai tout de suite saisie : suivre le challenge 8 jours pour méditer, qui s’est déroulé du 22 au 30 novembre, proposé par Petit bambou, en association avec Version Femina.

Notre coach exceptionnel de la semaine, Petit Bambou, mettait à notre disposition 8 séances gratuites de méditation guidée afin de découvrir la méditation et ses techniques, les plus simples et efficaces.

#J1 « découvrir la méditation avec Petit Bambou »… Quand je découvre le cœur de la méditation

J’avoue, les derniers jours n’ont pas été faciles… J’attends donc avec impatience que commence ce nouveau défi zen, qui me propose de découvrir la méditation, d’autant plus que pour nous coacher cette semaine, nous avons un allié de taille : petit bambou !

Seule avec mes deux bébés, j’ai beaucoup de mal à trouver 10 minutes pour moi. Enfin, deux siestes qui se synchronisent et je m’installe, prête à commencer mon apprentissage. Je choisis de pratiquer sur mon canapé dont l’assise est agréable, et les yeux fermés pour me couper de mon environnement (et tenter de réduire légèrement le flux de mes pensées).

Je suis immédiatement conquise par la présentation des messages et des séances, simples et claires, ainsi que par la voix qui sera mon alliée dans cette aventure.

Les 10 minutes passent très rapidement, et il me semble que c’est un bon début car j’ai réussi à me relâcher et à éprouver une grande sérénité, bien que mon esprit soit « parti » plusieurs fois, une dizaine sans doute. Mais comme m’a rassurée la voix, ces distractions sont normales et inévitables.

Le cœur de la méditation c’est justement cela : ramener doucement l’esprit à son objet d’attention.

#J2 « découvrir la méditation avec Petit Bambou »… Quand je teste le balayage corporel

Je suis la deuxième séance vers 11h30, sur un fauteuil confortable tourné vers le soleil. Dès les premières secondes, la voix m’emporte, et je teste le « balayage corporel ». C’est une technique que je connaissais et qui avait déjà produit de grands effets sur moi. Je regrette cependant ici que la séance soit si courte, j’aurais aimé faire durer cette pratique. Mais comme l’objectif était de donner un aperçu aux débutants, je pense que c’est le bon choix. J’ai ressenti des choses très agréables au niveau de mes jambes, des sensations de chaud et de froid très différentes d’une partie du corps à l’autre.

A la fin de la séance, je décide de la suivre une seconde fois en soirée. Malheureusement, je n’ai pas eu le temps. Je corrige: je n’ai pas pris le temps.

découvrir la méditation

#J3 « découvrir la méditation avec Petit Bambou »… Quand je fais l’expérience du moment présent

Je suis la séance après manger, le calme revenu dans la maison, vers 21h. Je crains qu’il ne soit trop tard pour profiter de cette méditation, mais non. Tout de suite je suis transportée par la voix.

Dès les premières secondes, j’ai la sensation de faire l’expérience du moment présent. Je ressens la différence. Je parviens à ne pas penser avant ou après car de cette façon je ne suis jamais vraiment dans le présent. Au contraire, je me repose dans l’instant et je ressens sa profondeur, sa plénitude.
J’aime porter mon attention sur ma respiration, sur le toucher puis sur les bruits qui me parviennent.

Plusieurs fois, je suis distraire par des bruits autour de moi… notamment par les pleurs de mon bébé, que je qualifie immédiatement et auxquels j’associe tout un tas de pensées, du genre « vite il faut que je la mette au lit elle est fatiguée ». Mais comme le suggère la voix, il s’agit d’accueillir les sons mais de ne pas les interpréter. Ça n’est pas simple.
Je trouve à nouveau la séance trop rapide pour porter mon attention successivement sur ma respiration, les sensations de contact, les bruits, les odeurs… Cela me paraît un peu dense, j’aimerais que cela dure encore pour mieux apprécier toutes les expériences!

Mais j’émerge de cette séance à nouveau convaincue des bienfaits de la méditation, même de courte durée.

#J4 « découvrir la méditation avec Petit Bambou »… Quand je sens la chaleur dans mes mains

Impatiente, je m’octroie un quart d’heure pour prendre soin de moi le matin à 10h.

D’ailleurs je décide que dès que j’ai devant moi un moment de calme, je commence en priorité par relever le défi méditation afin d’être sûre de m’y tenir dans de bonnes conditions. Parole de fille zen!

La voix insiste sur l’importance de reconnaître que nos pensées et émotions ne sont que des pensées et émotions, et non pas la réalité, même si parfois elles sont fortes et convaincantes. Cela m’évoque immédiatement le défi zen n°16 pratiquer l’autosuggestion positive. Puisque les pensées ne sont pas la réalité, il est possible de choisir de penser autrement.

Que ressentez-vous dans votre corps? Comment votre météo intérieure du jour se manifeste-t-elle dans votre corps?

Cette question me parle beaucoup, car je ressens une forte chaleur dans les mains, ce qui est très étonnant car notre chauffage ne fonctionne pas:-) Mais ce matin je me sens très calme, très zen, et immédiatement chez moi cela se manifeste dans les extrémités de mes mains qui sont beaucoup plus chaudes.

Je me fais la remarque que cette habitude ne prend que quelques minutes par jour, une dizaine seulement produisent déjà de grands effets, c’est donc bien dommage de ne pas arriver à s’y tenir. Donc même si je trouve que les séances sont trop condensées, et qu’elles manquent de temps de pause pour pouvoir se retrouver en soi plus profondément, je reconnais que cette durée symbolique de 10 minutes est déjà un excellent début pour découvrir la méditation sans se décourager.

#J5 « découvrir la méditation avec Petit Bambou »… Quand je n’ai nulle part où aller

défi 18 découvrir la méditationJe commence ma journée de travail par ma méditation quotidienne, dans le petit coin zen que je me suis arrangé dans le salon. Le matin me semble être le meilleur moment pour être attentive et profiter de tous les bienfaits des séances.

J’aime beaucoup la minute d’explications qui introduit chaque séance, avant que la cloche ne sonne : les choses sont présentées de manière simple et pédagogue, et me mette immédiatement dans le bon état d’esprit.

Je n’ai nulle part où aller, rien à faire, rien à penser… Je n’ai qu’à être ici et maintenant.

Pendant quelques instants, je suis invitée à accepter tout ce qui se présente à mon esprit, pensées, idées, émotions, sensations… je constate qu’accepter mes pensées plutôt que chercher à lutter apaise leur flux.

#J6 « découvrir la méditation avec Petit Bambou »… Quand je décide de changer les règles

Je commence la séance de manière très intéressante et très différente de d’habitude. Plutôt que d’attendre que les conditions soient réunies, je crée moi-même les conditions. Nous sommes sur le point de partir en week-end, je ne suis pas prête, les affaires des enfants ne sont pas finalisées, je dois faire encore tout un tas de choses : me préparer, ranger les chambres, préparer le repas…

Je n’ai pas une minute à moi. Raison de plus pour en prendre 10 !

Alors je décide de m’arrêter, de ne pas me laisser happer par ce tourbillon de choses à faire, je préviens chéri et ferme la porte de la chambre.
Bien sûr, ça n’est pas facile il y a du bruit autour de moi, je dois même m’interrompre une fois et revenir ensuite. Mais je suis fière d’avoir fait cette démarche importante, de créer les conditions de la méditation, de prendre le temps que je pensais ne pas avoir.

Plusieurs fois, je suis distraire, mais je me souviens d’une phrase importante :

Lorsque je ramène mon esprit à son objet d’attention, je dois le faire dans le non jugement. De même, lorsque je pense à une méditation, je ne dois pas conclure qu’elle a été bonne ou mauvaise. Elle a été. Et c’est cela qui compte.

#J7 « découvrir la méditation avec Petit Bambou »… Quand il n’y a pas de mauvaise séance

découvrir la méditation 8En week-end dans la famille, il n’est pas simple de trouver les moments pour méditer et se recentrer sur soi. Avant d’aller déjeuner, j’hésite… et si je pratiquais quelques instants? Je me suis pressée mais que représentent 10 minutes ? Comme hier, je crée les conditions et m’isole malgré la présence d’autres personnes dont j’ai très envie de profiter pour suivre la séance. Et je reconnais que de plus en plus c’est un vrai plaisir pour moi que de me retrouver avec moi-même et dans l’instant présent.

J’ai beaucoup de pensées de distractions, et je ne peux m’empêcher de conclure que ce n’est pas une bonne séance, alors que je l’espérais. Je sais que je dois veiller à ne pas avoir d’attentes.

Quand mon esprit s’égare, je dois simplement le ramener à l’objet d’attention, c’est cela la méditation. Une « mauvaise » séance est une séance pleine de distractions à observer, c’est donc au contraire une excellente séance.

Bravo, vous avez décidé de vous accorder 10 minutes pour vous, c’est un acte d’amour et de bienveillance envers vous-même.

#J8 « découvrir la méditation avec Petit Bambou »… C’était la dernière séance

Malgré toute ma bonne volonté, je ne m’accorde pas le temps de la dernière méditation ce dimanche. Me voici donc lundi en fin d’après-midi.

Je m’accorde ce petit temps de pause après quelques négociations avec chéri, qui doit gérer les enfants seul, #gratitude!
Dès les premiers mots, « bravo vous vous accordez à nouveau ce temps pour vous », je sens que je suis devenue accro à ces minutes de pratique que je me consacre chaque jour depuis huit jours maintenant. Le reste de la journée, j’ai l’impression de revenir plus facilement à mon souffle, de me sentir mieux dans mon corps, et de prendre le temps de m’imposer des pauses. Car si j’attends d’en avoir, je n’en ai jamais.

Pour quelles raisons profondes pratiquez-vous la méditation ?

Parce que ce calme que je ressens quand je médite, je voudrais le ressentir souvent, pour vivre plus intensément, pour mieux profiter de ma précieuse vie.

Lorsque retentit la cloche finale, je sais que la dernière séance s’achève, mais pas mon expérience avec la méditation.

Je retiens de ces 8 jours une chose très importante, c’est qu’il n’y a pas de bonne ni de mauvaise méditation. Je crois que c’est cela j’avais besoin d’entendre. Non pas que je ne l’avais jamais entendu avant, car j’ai déjà pratiqué la méditation, mais je n’étais pas prête.

Je vais donc conserver cette belle habitude de m’accorder chaque jour quelques minutes de méditation. Et vous, comment s’est déroulé ce challenge pour vous ? Avez-vous apprécié les séances de Petit Bambou?

ALLER PLUS LOIN

Tu veux rejoindre le programme « Les défis des filles zen » et relever un défi par semaine pour reprendre ta vie en main et vivre une vie qui te ressemble ? Alors inscris-toi ici!

7 Comments

  1. J’ai participé à ce challenge pour découvrir la méditation et j’ai adoré. Malheureusement depuis la fin de ces huit jours je n’ai pas pris le temps de continuer. Je vais m’y remettre dès ce soir car ça me faisait du bien (je la pratiquais avant de dormir et je trouve que je dormais mieux)

  2. Bonjour à toutes,

    J’ai adoré ce challenge qui pour moi a été une totale découverte. Je dois dire que la voix m’a beaucoup aidée car elle est calme et reposante. Un bonheur de faire ces séances! ^^
    Cette semaine, je me suis du coup inscrite sur le site de Petit Bambou pour prolonger le challenge et aller plus loin dans la méditation.

  3. J’ai beaucoup aimé cette découverte de la méditation proposée par Petit Bambou.
    La voix est une invitation à l’évasion, car douce et apaisante.
    J’ai également trouvé les images symboliques très intéressantes et parlantes, en particulier celles des bulles de savon comparées aux pensées qui passent, flottent puis s’éloignent dans le ciel pour disparaitre.
    L’image de la tête dans la cascade, qui est submergée et ne voit rien, et pour qui tout s’éclaircit dès qu’elle prend du recul, m’a aussi beaucoup plu.
    Pour ma part, je n’ai pas forcément tenue à chaque fois 10 minutes, mais là n’est pas l’important : le fait d’être concentrée sur la méditation, ce serait-ce que 5/7 minutes, permet de lâcher prise. Et tant pis si on saute un jour, le tout est de se faire du bien et de s’accorder ces pauses recentrage dès qu’on le peut, sans pour autant que cela devienne une « contrainte » quotidienne.
    Super expérience en tout cas !

  4. honnêtement je ne pensais pas relever ce défi et au final je n’ai pas raté une séance ! Le soir avant de me coucher, un vrai moment de relâchement ! emportée par cette voix, j’ai déconnecté et ressenti un vrai bienfait. Je ne suis pas certaine d’avoir tout intégré car je l’ai vraiment vécu comme de la relaxation or la méditation c’est autre chose, mais peu importe, très agréable ! A poursuivre, merci pour cette découverte !!!

  5. Bonjour Mylène
    J’ai vraiment accrochée à ces séances de méditations proposées par petit bambou. J’ai adoré la voix, la présentation de l’application. Mon petit moment de bonheur de la journée qui m’ aide à prendre du recul au quotidien. Je viens de terminer aujourd’hui le module s’ouvrir. Encore merci pour cette grande découverte.

    1. Oh oui… cette voix!! Elle était exceptionnelle vraiment! Je suis ravie de t’avoir fait découvrir Petit Bambou 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *