Triangle de karpman : notre guide pour sortir de ce drame à 3 !

Le triangle de Karpman, ce drame à trois ! Vous en avez déjà entendu parler ? Quelle que soit votre réponse, vous l'avez certainement expérimenté. Découvrez comment vous sortir de ce trio dramatique en 4 étapes seulement grâce à notre guide !

Le triangle de Karpman, un jeu qui ne donne pas envie d’y participer. Amateur de jeu de rôles, abstenez-vous, car les rôles de ce triangle dramatique ne feront qu’empoisonner votre vie sociale. Les relations toxiques sont au cœur du triangle de Karpman. Nous sommes pourtant nombreuses à l’avoir vécu. Vous savez sans doute de quoi je parle ? De cette relation personnelle ou professionnelle qui vous a fait suffoquer et a pompé toute votre énergie.

Pourquoi j’ai décidé d’aborder ce sujet ? Pour ne pas subir ce que l’on peut éviter ! Découvrez comment savoir si vous vous trouvez vous-même dans un triangle de Karpman, et surtout comment en sortir rapidement !

Le triangle de karpman, c’est quoi ?

Le triangle de Karpman ou encore le triangle dramatique est un jeu psychologique auquel se donnent les individus en société. Vous allez certainement vous reconnaitre ou reconnaitre l’un de vous proche dans ce qui va suivre, restez donc attentive.

Le triangle de Karpman, qu’est-ce que c’est, au juste ?

À vrai dire, l’appellation fait allusion au schéma établi par le psychologue américain, Stephen B. Karpman, spécialiste de l’analyse relationnelle et transactionnelle, afin d’illustrer la tournure que peuvent prendre les liens relationnels, que ces derniers soient familiaux, amicaux, amoureux ou encore professionnels.

Cette théorie des rapports sociaux est fondée sur les 3 positionnements suivants :
– La victime ;
– Le précurseur ou le bourreau ;
– Le sauveur.

Je vous explique :
Imaginez un triangle inversé et placez sur chacun des 3 angles un des personnages précédemment mentionnés.
Du coup, on retrouve la victime tout en bas, au niveau de la pointe. Le précurseur et le sauveur, quant à eux, occupent la base du triangle, car ils ont une force égale et exercent tous les deux une forte emprise sur la victime.
Le triangle de Karpman met en évidence un scénario relationnel typique entre 3 personnages, dont le seul point commun est le déni.
Participez-vous à ce jeu de rôle dramatique ? Découvrez-le sans plus attendre !

Suis-je dans un triangle de Karpman ?

Pour commencer, permettez-moi de vous expliquer le fonctionnement d’une telle relation, qui vous empêche de vivre en harmonie avec les autres. Dans le triangle de Karpman, la victime se trouve en position de faiblesse. Elle se fait persécuter par le bourreau, d’une part, et se fait défendre par le sauveur, d’autre part.

Résultat des courses, elle se rebelle contre le persécuteur et se soumet au protecteur.

Attention : Les rôles ne sont pas fixes. L’un des deux personnages, bourreau ou sauveur, incite souvent l’autre à échanger de rôle pour devenir lui-même persécuteur ou sauveur afin que le jeu puisse continuer.

Comment identifier les 3 personnages ?

Sachez qu’aucun des 3 personnages n’avoue être ce qui l’est.

Comment reconnaitre une victime ?

La victime est souvent une personne ayant des problèmes de manque affectif. Elle cherche constamment à attirer l’attention sur elle, notamment celle du Sauveur. Son rôle de victime est donc la situation idéale pour recevoir de la compassion, de la protection et de l’attention.
La victime se plaint sans cesse, car elle se croit dans son droit de se plaindre et d’extérioriser ses lamentations.

La victime se croit irréprochable comme elle estime n’avoir aucune responsabilité dans ce qui se passe et croit pertinemment qu’elle n’a pas à fournir d’effort pour changer.
Reconnaissez la victime à son comportement, mais aussi à son discours. Ses phrases favorites sont :
– « Je fais tout comme il se doit, mais il/elle n’est jamais satisfait(e) ».
– « C’est plus facile pour vous, moi je n’ai jamais de chance »
– « J’ai fait beaucoup de sacrifice »
Comme vous pouvez le remarquer, ce sont principalement des phrases à connotation négative à l’égard du persécuteur.

Comment reconnaitre un persécuteur ?

Le persécuteur est une personne qui arrive à ses fins en employant la manière forte. Il s’impose de façon violente, sans tenir compte des ressentis de la victime.
Le bourreau est généralement un sauveur déçu, ne sachant plus comment s’y prendre pour obtenir ce qu’il veut, ou encore, une victime qui décide finalement de prendre le dessus et de se venger.

Le persécuteur cherche constamment à établir les règles à suivre, diriger la victime et reprendre ses moindres erreurs. Il ne connait pas le pardon ni l’indulgence et emploie des propos dévalorisants, voire humiliants.
Vous reconnaîtrez le persécuteur à son attitude agressive, mais aussi à ses propos. Ses phrases favorites sont :
– « Tu ne fais jamais rien comme il faut » ;
– mais aussi « Tu es une incapable, tu ne vaux rien » ;
– et « Tu ne comprends pas, je n’arrête pas de te le répéter ».

Bref, le persécuteur est une personne qui vous enfonce au plus bas pour le plus grand bonheur du sauveur.
Attention : Certaines personnes peuvent jouer les deux rôles à la fois, bourreau et protecteur. Dans ce cas vous avez affaire à un pervers narcissique.

Comment reconnaitre un sauveur ?

Oubliez le prince charmant sur son cheval blanc auquel nous ont habitués les contes de fées. Le sauveur dans le cas du triangle de Karpman, n’est autre qu’une personne narcissique et égocentrique, cherchant à satisfaire son égo.
Eh oui, le sauveur ne cherche pas réellement à sauver la victime, sinon faire quelque chose de gratifiant qui lui apporte une certaine satisfaction personnelle.
Le sauveur se réjouit d’avoir quelqu’un, en l’occurrence la victime, qui dépend de lui, une personne qu’il arrive facilement à contrôler.
Notez que le sauveur est probablement une ancienne victime. Il considère donc la victime actuelle comme incapable, ce qui le pousse à agir sans qu’on lui demande son aide.

Attention : Je ne dis pas qu’il ne faut pas venir en aide aux personnes qui en ont besoin. Je dis juste qu’il ne faut pas se sentir constamment obligée d’intervenir pour satisfaire votre amour propre.

Ses phrases favorites sont :
– « Je l’ai fait pour toi » ;
– « Ne t’en mêle pas, je m’en occupe » ;
– « Je suis très occupé, mais je vais tout de même t’aider ».

Vous l’aurez compris, le sauveur veut absolument passer pour un bon samaritain.

Le triangle de Karpman, ce drame à trois ! Vous en avez déjà entendu parler ? Quelle que soit votre réponse, vous l'avez certainement expérimenté. Découvrez comment vous sortir de ce trio dramatique en 4 étapes seulement grâce à notre guide !
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Qui êtes-vous ? Victime, persécuteur ou sauveur ?

Si vous répondez d’entrée de jeu que vous n’êtes aucun des trois personnages avant même d’avoir répondu au questionnaire, il y a de grandes chances que vous soyez dans le déni.
Répondez par Oui ou Non.

Victime
1) Accusez-vous les autres d’être la cause de vos problèmes ou vos malheurs ?
2) Avez-vous tendance à vous dénigrer ou vous déminer devant les autres ?
3) Cherchez-vous à susciter la pitié, l’affection ou l’attention d’autrui ?
4) Cédez-vous au chantage affectif ?

Persécuteur
1) Sentez-vous la nécessité d’humilier, de rabaisser ou encore de maltraiter les autres ?
2) Employez-vous le chantage affectif ou la séduction pour obtenir ce que vous désirez ?
3) Êtes-vous colérique, polémique et conflictuelle ?

Sauveur
1) Vous sentez-vous exploitée et non considérée malgré tous vous efforts ?
2) Vous sentez-vous coupable ou responsable du malheur ou des difficultés des autres ?
3) Avez-vous tendance à aider les gens qui ne vous ont rien demandé ?

Résultat : Si vous avez répondu Oui à 3 questions ou plus, toutes catégories confondues, vous êtes dans un triangle de Karpman.

Triangle de Karpman, comment en sortir ?

Commencer par le reconnaitre

Avez-vous répondu sincèrement au questionnaire ? Si oui, je vous félicite, car la franchise nous confronte à l’amertume de la réalité. Le fait d’admettre que vous avez contribué à la formation de ce triangle dramatique vous permettra, dans un premier temps d’y voir plus claire. Cela vous aidera par la suite à trouver une solution permanente.

Cherchez les motivations cachées

Le triangle de Karpman apparait souvent au sein d’un groupe frustré ou guidé par des motivations personnelles. Découvrez-les.
La communication est le mot d’ordre. Vous devez absolument savoir ce qui motive l’un des personnages à agir de la sorte. Dans le cas où l’origine du triangle est liée à des problèmes non résolus, résolvez-les.

Si votre moitié, par exemple, se sent abandonnée ou délaissée, portez-lui l’attention nécessaire.

Briser le cercle, dans ce cas le triangle

Le triangle de Karpman est un jeu psychologique, et pour jouer, il faut des joueurs. Pour briser cette chaine, cessez d’adopter votre personnage.
Gardez-en tête que nos 3 fameux personnages ne peuvent pas exister l’un sans l’autre. Arrêtez d’être une victime et il n’y aura certainement plus de sauveur ni de persécuteur et vice versa.

Endosser le rôle d’observateur

S’il y a bien un rôle à absolument jouer, ce serait celui de l’observateur. Essayez de vous relaxer et d’adopter une attitude neutre face aux deux autres personnages.
Observez-les, soyez attentive et restez à l’écoute. Cela vous aidera certainement à contrôler la situation si elle dégénère.
Notez bien que l’observateur détient un immense pouvoir qu’il saura exercer de façon saine et constructive.

Si vous vous retrouvez un jour coincée dans un triangle de Karpman, ne vous laissez pas aspirer par toute cette négativité. Appliquez notre guide pour vous en sortir.


Avez-vous déjà été dans un triangle dramatique ? Comment avez-vous fait pour vous en sortir ?

Triangle de karpman : notre guide pour sortir de ce drame à 3 !
Donnez votre avis sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.