Consommation responsable : mode d’emploi pour vraiment s’y mettre

La consommation responsable en toute sérénité et adaptée à ses besoins ; c'est par ici que ça se passe ! Découvrez mon mode d'emploi pour une consommation responsable.
Note : cet article est rédigé par une invitée, Sophie, l’auteure du blog Consommation Rebelle.
Sophie est auteure du blog Consommation Rebelle, sur lequel elle donne des conseils pour changer sa consommation de façon durable, pour avoir plus de temps, plus de bien-être, et plus d’argent. Dans cet article, elle partage avec vous sa stratégie pour avoir le minimum d’affaires et rester mobile toute sa vie !

La tendance est à la consommation responsable. On parle de bio, de fait maison, de fait main, de fait ici, d’éthique, de bricolage, de DIY. De produit sans cruauté, sans emballage, sans pesticides, équitable, qui respecte les enjeux environnementaux, l’écologie. On nous dit aussi que la consommation responsable touche tous les produits qui nous entourent et même les expériences qu’on peut vivre.

Pourtant elle parait complexe, difficile à cerner, certainement parce qu’elle évolue chaque jour, au rythme des études faites dans le domaine. Au plus on en apprend et au plus on ajoute des variables au baromètre de la consommation responsable. Alors comment vraiment s’y retrouver dans ce fouillis de raisons et de conditions ? Lesquelles faut-il vraiment suivre pour consommer de manière responsable ?

On y va tranquillement

 La consommation responsable prend en compte de nombreuses conditions et préoccupations. Il se peut donc que vous pensiez acheter quelque chose que vous estimez responsable aujourd’hui et que demain, vous vous rendiez compte que ça ne l’était pas vraiment pour une raison en particulier. Le premier prérequis à intégrer avant de se lancer dans cette aventure de consommation responsable est d’y aller d’une manière décontractée. Ne vous mettez pas la pression. Ne vous en voulez pas parce que vous venez de faire un mauvais choix dans votre achat. Ça va arriver et c’est normal.

Le tout est d’apprendre de vos erreurs, pour faire mieux la prochaine fois. Vous ne pouvez pas tout savoir. D’autant plus que parfois, tous les critères de la consommation responsable ne sont pas applicables à une situation particulière (ex : achat bio, mais emballé). C’est tout à fait normal. L’offre n’est pas encore au rendez-vous par rapport à la demande. Je vais donc vous donner des clés pour vous aider à vivre cette aventure et vous apprendre à calibrer au mieux ce fameux baromètre de consommation responsable.

Maintenant que c’est dit, je vous présente mon petit guide de survie pour une consommation responsable sans angoisse. Vous allez pouvoir y découvrir les grands principes, et les astuces pour y aller pas à pas. Avec ce petit guide vous serez autonome et pourrez vous-même calibrer votre consommation en fonction des différents critères et de l’offre disponible.

La consommation responsable, c’est quoi exactement ?

Bon, c’est quoi que cette tendance de consommation responsable ? Pour vous la faire courte, il s’agit de plusieurs principes mis ensemble qui vont faire que l’on va consommer des produits ou des moments respectueux de l’environnement, de ceux qui l’ont produit, de votre santé et de celle de la planète. Voici ceux qui sont impliqués :

 Une consommation impliquant zéro-déchet

 Comme vous avez certainement pu le remarquer, tout est emballé, et malheureusement trop souvent sur-emballé. Le pire est certainement les fruits et légumes qui ont un emballage naturel, mais qui sont tout de même emballés de plastique. Consommer de manière responsable consiste à minimiser au maximum ses déchets. On va commencer par les diminuer avant de les éradiquer complètement. Histoire d’y aller en douceur et de changer tranquillement et durablement ses habitudes.

 Une consommation locale, avec le minimum de transport

 Consommer de manière locale, c’est dire « non » au transport longue distance à outrance et à la pollution qui y est associée. C’est aussi dire « non » à l’enrichissement de grands groupes délocalisant leur production à l’autre bout du monde, dans le but de faire le maximum de profit. Le local et les circuits courts encouragent les commerces à côté de chez nous, actifs dans notre environnement direct. En achetant local, on encourage les producteurs, les artisans et les marques de notre ville, de notre région, de notre pays ou des pays d’à côté.

Il est vrai que certaines marques responsables délocalisent tout de même leur production dans d’autres pays comme l’Asie ou l’Amérique du Sud. S’ils délocalisent en générant du transport de marchandises, ils veillent cependant à ce que leur production soit responsable et la plus écologique possible.

Une consommation de saison

 Acheter de saison est une autre condition de la consommation responsable. Pourquoi ? Pour ne pas forcer une production qui demandera plus de ressources que si on attendait simplement le bon moment pour la produire. Par exemple, manger des framboises en hiver encourage la délocalisation de la production dans des endroits plus chauds, ainsi que la pulvérisation de pesticides pour garder le produit intact dans des environnements plus froids et pendant leur voyage.

À cela vous pouvez ajouter toute l’énergie nécessaire à la production de ce délicieux fruit d’été. Alors que si vous attendiez six mois de plus vous en auriez des vrais, sans pesticide (si acheté bio) venant de moins loin. Revoir ses modes de consommations en les adaptant au changement climatique, c’est ça la clé !

Une consommation éthique

 La condition éthique de la consommation responsable touche les humains et les animaux. Pour les humains, il s’agit de respecter leur travail (salaire) et leur santé (conditions de travail). Pour les animaux, il s’agit de créer de produits qui ne sont issus ni de la souffrance ni d’une quelconque exploitation moralement problématique.

C’est alors qu’on parle de régime végétarien ou encore végan. De plus en plus de marques prennent en compte cette condition en développant de produits éthiques (envers les humains et les animaux). Et ça, c’est un énorme point positif pour nous, friand de la consommation responsable.

Une consommation écologique

 L’impact environnemental de notre consommation est considérable. On n’a pas idée de ce qui se cache derrière un simple jean. Pourtant il y a des tonnes d’eau gaspillée, de colorants chimiques engagés, et encore de transports associés.

Tout ça pour un simple jean qu’on va porter une saison. Alors effectivement, acheter c’est donner son avis et avoir un impact sur l’environnement. Malheureusement, il peut être plutôt mauvais si on achète neuf, sans être éclairée.

Une consommation biologique

 Ce point-là touche plusieurs produits comme, la nourriture, les vêtements, ou les cosmétiques. Il implique que ces produits ne sont pas traités chimiquement. On parle par exemple de coton, de rouge à lèvre ou de pommes biologiques. En achetant ce genre de produit vous évitez donc tout contact avec des substances chimiques et autres perturbateurs endocriniens.

Et ça clairement je n’ai pas besoin de plus élaborer pour vous convaincre que c’est la chose à faire. C’est une prise de conscience essentielle !

Une consommation durable

  Actuellement, la tendance est plutôt à l’éphémère et à la quantité, contrairement à la consommation responsable qui se positionne dans une optique minimaliste et durable. Pas la peine d’avoir cinq jeans bleus qui vont durer six mois chacun. Sélectionnez-en plutôt un qui va durer plusieurs années. Oui, il va coûter plus cher mais vous n’en aurez pas quatre autres à acheter. Au-delà de ça, ce fameux jeans sera de très bonne qualité, et composé de matières résistantes. Consommer moins, et mieux, donc !

Une consommation répondant à un besoin

 Pour terminer, la consommation responsable implique de consommer selon ses besoins. Finie donc la surconsommation de choses ne correspondant à aucun vrai besoin. Il est temps de se demander ce dont vous avez vraiment besoin. En vous posant cette question, vous vous rendez compte que vous n’avez pas besoin d’autant que ce que vous pourriez imaginer.

Comment bien calibrer le baromètre de la consommation responsable au quotidien ?

On vient de faire le tour des variables du baromètre de la consommation responsable. Comme vous avez pu vous en rendre compte, elle touche plusieurs domaines comme la nourriture, les vêtements, les chaussures, les accessoires, la technologie, l’électroménager, les voitures, les vélos, les bijoux, le maquillage, les lunettes, etc. Au-delà des biens matériels, elle touche aussi les biens immatériels comme les expériences : les voyages, les festivals, les sorties, le choix d’un restaurant.

On fait de son mieux

 Maintenant qu’on est à l’aise avec les grands concepts impliqués, comment les applique-t-on dans la vie de tous les jours ? Tout d’abord, on essaye d’y aller tranquillement, sans se mettre trop de pression. Effectivement, il est parfois difficile de trouver un produit avec toutes les variables en même temps. Ce n’est pas impossible, mais ça peut être compliqué. Donc on se rappelle que l’idée est de faire du mieux qu’on peut !

Les 3 raisons d’adopter la consommation responsable

Avant de vous livrer mes astuces de consommation responsable, je vais répondre à la question du « pourquoi » ? Pourquoi est-ce que tout le monde devrait l’adopter ?

Plus de temps

 Changer votre consommation pour une plus équitable, équilibrée et responsable va vous apporter beaucoup plus de temps. Parce que vous ne surconsommerez plus. Parce que vous consommerez que ce dont vous avez besoin. Parce que vous changerez vos lieux de consommations vers d’autres plus petits et plus proche de chez vous.

Vous irez donc directement à l’essentiel et laisserez de côté tout le superflu associé à la consommation traditionnelle. Vous développerez aussi d’autres compétences, comme le fait maison par exemple, qui vous offriront plus de temps, puisque vous pourrez combler vos besoins vous-même en restant dans le confort de votre chez vous.

Plus de bien-être

 Parce que vous aurez beaucoup plus de temps pour vous réaliser et accomplir les projets qui ont de l’importance. Votre logistique de vie (courses alimentaires et vestimentaires) va diminuer. Et lorsque vous ferez des achats, ça sera dans des environnements plus proches de chez vous, moins encombrés, moins stressant et avec des produits de qualité, bons pour votre santé et pour l’environnement.

En adoptant ces réflexes de consommation responsable et en choisissant de faire vos achats dans des magasins responsables (bio, local, anti-gaspillage, zéro-déchet, etc), vous gagnez un temps énorme de réflexion. Plus besoin de vous demander si c’est bio, local, ou responsable, les magasins en question font le travail à votre place. À vous donc la tranquillité d’esprit. Consommer autrement, ça fait du bien !

Plus d’argent

 Globalement consommer de manière responsable apporte plus d’argent. Parce que même si certains postes sont plus chers, puisque de meilleure qualité (le bio par exemple), les autres postes de dépenses sont moins chers.  Sans oublier, les dépenses que vous ne ferez plus, puisque vous aurez trouvé d’autres substituts plus rentables. Alors si on fait la balance générale, c’est effectivement plus d’argent que vous aurez à la fin du mois.

La consommation responsable en toute sérénité et adaptée à ses besoins ; c'est par ici que ça se passe ! Découvrez mon mode d'emploi pour une consommation responsable.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

La consommation responsable : 4 étapes pour s’y mettre vraiment

 Motivée ? Alors on s’y met.

Faire le bilan de ses possessions

 Avant de consommer de manière responsable, il est important de faire le bilan de ce qu’on possède déjà. Cette phase de bilan doit se faire au niveau des vêtements, chaussures, accessoires, décoration, ustensiles, jouets, réserves de nourriture, etc. C’est aussi le moment de faire le tri et de ne garder que ce qu’on utilise ou qu’on aime vraiment. Pourquoi ne pas vous inspirer de la méthode KonMari pour vous accompagner dans cette étape ?

Déterminer ses besoins leur utilité

 Une fois le bilan fait, il est temps de déterminer ses besoins. De quoi ai-je besoin ? Est-ce que mes possessions actuelles peuvent le combler ? Pour quelles raisons ai-je ce besoin ? Pour quelle fréquence ?

Déterminer les variables pour combler les besoins à venir

 S’il s’agit d’un réel besoin que vous ne pouvez pas combler avec ce que vous possédez déjà, il faut que vous déterminiez les variables du baromètre de la consommation responsable qui sont non négociables. Pourquoi ? Parce qu’il est possible que vous ne puissiez pas tous les respecter d’un coup. Le fait de sélectionner quelques essentiels va vous permettre d’orienter vos recherches en comblant au maximum ET vos critères essentiels ET les autres. Commencer petit vous permettra d’accomplir plus.

Passer à l’action

 Il ne vous reste plus qu’à passer à l’achat. Bonne nouvelle pour vous, beaucoup de choses peuvent s’obtenir sans échange monétaire. Et ça, c’est toute la magie de la consommation responsable. Alors pour terminer ce petit guide, je vais vous livrer cinq actions concrètes pour te mettre à la consommation responsable dès aujourd’hui et qui vous aideront aussi à moins dépenser !

5 actions concrètes pour consommer responsable dès aujourd’hui

Se faire prêter ou donner

 Lorsque vous avez un besoin particulier, activez votre réseau (amis, familles, voisins et connaissances) en vous faisant prêter ou donner ce dont vous avez besoin. Personnellement, j’ai une affection pour le prêt, qui me permet de répondre directement à un besoin sans ne jamais m’encombrer.

Échanger

 Encore un beau moyen de renouveler ses biens en fonction de ses besoins et de ses envies, sans rien dépenser. Pour cela il vous suffit d’échanger des biens matériels dont vous n’avez plus besoin pour d’autres répondant à un nouveau besoin. Tout s’échange : vêtements, livres, accessoires, ustensiles, technologie, etc.

Fabriquer soi-même

 Un grand classique. Plutôt que d’acheter des choses toutes faites, prêtes à assembler ou à utiliser, vous pouvez les réaliser vous-même. Pas la peine d’être un as de la cuisine ou du bricolage. Commencez par un petit projet. Faites-vous prêter ce dont vous avez besoin (outils ou ustensiles) et achetez uniquement ce que vous n’avez pas réussi à vous faire prêter. Une fois votre premier projet terminé, passez au suivant !

Acheter de seconde main

 Tout s’achète de seconde main : vêtements, électroménagers, technologies, meubles, accessoires, livres, etc. Pour trouver les magasins, sites ou particuliers vendant de la seconde main, vous pouvez regarder sur le site du Défi Rien de Neuf ou dans ma rubrique ressources responsables.

Acheter neuf et responsable

 Et puis il y a les achats neufs et responsables. Depuis plusieurs années, de plus en plus de marques responsables voient le jour en alliant plusieurs principes du baromètre de la consommation responsable. Certaines en intègrent plusieurs (parfois même tous), d’autres uniquement quelques-uns.


À votre tour de consommer de manière responsable ! Vous avez maintenant toutes les informations en main pour bien débuter votre aventure dans la consommation responsable. Surtout ne vous pressez pas et ne vous mettez pas la pression. Changez vos habitudes tranquillement afin qu’elles s’intègrent durablement à votre quotidien. Soyez prête à accueillir tout le positif que ce changement vous apportera. Bien plus que vous pouvez imaginer.

Et pour aller plus loin, voici une chronique intéressante du livre « Ma santé ma planète mon budget », qui te guidera vers une vie plus éco-responsable !

Consommation responsable : mode d’emploi pour vraiment s’y mettre
4 (80%) 1 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.