Nathalie Lefèvre, de Radio médecine douce

J’ai eu l’immense joie de poser plein de questions à Nathalie Lefèvre, la très charismatique directrice d’antenne et animatrice de Radio médecine douce. Un parcours étonnant et une sagesse immense… le fun et l’enthousiasme en plus! Un portrait inspirant… que vous allez adorer! Rendez-vous sur Radio médecine douce pour suivre les programmes de Nathalie en direct, et sur le site Sens et expériences pour participer aux soirées exceptionnelles qu’elle organise!

Mylène: Merci beaucoup, je suis super contente de t’avoir pour cette nouvelle rubrique dans laquelle j’ai décidé de réunir des portraits de femmes positives, inspirantes et pétillantes! Et cette version vidéo, j’y tiens beaucoup car entendre les gens, voir que les personnes existent, ça apporte un gros plus par rapport à la version écrite. Alors même si c’est imparfait, je suis enthousiaste !!!! (Et mieux vaut fait que parfait!!)

Nathalie: Oui et puis aussi dans une interview, il y a la notion de l’instant, répondre de manière spontanée aux demandes, c’est la magie de l’instant! Et tu peux d’ailleurs me poser toutes les questions que tu veux!

Mylène: Ne t’inquiète pas ! Pas de surprises dans mes questions, mais vraiment des choses sincères, qui m’intéressent et qui m’intriguent sur toi. Première question : je trouve ta situation aujourd’hui assez épatante, tu es jeune, tu as un super job, ma première question c’est quel est ton parcours, qu’est-ce que tu as fait, comment peut-on avoir si jeune un tel charisme, quelles fées se sont penchées sur ton berceau ?!

Nathalie: En fait je te disais que j’allais répondre à toutes tes questions, sauf celle sur mon âge ! C’est vrai que les gens ont besoin de ça, de situer les personnes, mais je déteste parler de mon âge. Il y a des personnes qui ont besoin de plus de temps que d’autres pour arriver à un point, pour faire un cheminement. Et d’autres moins. C’est vrai que moi, j’ai fait ma place, j’ai de la détermination à prendre ma place.
Je n’ai pas eu besoin d’attendre très longtemps avant de me dire qu’il fallait que je me lance. Moi j’avais très envie d’être journaliste, j’ai toujours eu cette envie, j’ai toujours eu un micro entre les mains, je me souviens chez ma mère je branchais mon micro, et je me mettais à parler ou à chanter 🙂
Je n’ai pas vraiment suivi un parcours classique, j’ai fait un peu d’université et puis je suis partie et j’ai intégré assez rapidement un groupe de presse assez branché sur les thérapies alternatives. Ça a débouché sur ce poste, car il y a eu les bonnes rencontres. Je suis persuadée que dans la vie il y a beaucoup de rencontres et c’est ensuite à nous de devenir à notre tour de bonnes personnes pour les autres. Après, ma confiance en moi n’est pas dénuée de doutes, mais je me sens traversée par quelque chose de plus beau, quelque chose de supérieur, c’est ce qui me permet d’avoir ce dynamisme. Ça fait maintenant sept ans que je suis ici, et on a développé ensemble cette nouvelle radio, Radio médecine douce. Ce qui est amusant, c’est que je n’ai jamais vraiment été formée à la radio, et c’est important de le dire aux gens, on n’a pas toujours besoin de tout savoir en théorie pour réussir dans la vie, on peut aussi essayer, faire des erreurs, et c’est ce que j’ai fait, le métier je l’ai appris sur le terrain. Il suffit de s’intéresser aux gens, de savoir développer des capacités d’écoute.

Mylène: Alors aujourd’hui, quel est ton statut chez Radio médecine douce, tu es animatrice ?

Nathalie: Le poste officiel, c’est directrice d’antenne et animatrice, et j’ai également crée les soirées « sens et expériences« , car au-delà de donner aux gens les clés, dans ces soirées l’idée est de faire participer les gens, de créer ce dynamisme. Et voir toutes ces personnes qui communiquent ensemble, c’est quelque chose que je n’avais pas forcément imaginé, l’idée c’est vraiment de leur faire vivre des expériences ensemble.

Mylène: Donc dans ces soirées, il y a des intervenants qui viennent faire tester des nouvelles méthodes, des disciplines au public, et vous proposez également des cocktails, de la nourriture ?

Nathalie: Alors on a testé avec l’option cocktail, avant, puis après, et finalement ce n’est pas quelque chose qu’on a gardé, car d’un point de vue énergétique, ce n’était pas forcément l’idéal, et ce n’est pas toujours facile du côté des salles à réserver non plus 🙂 Donc on a préféré axer les soirées sur les expériences, chaque intervenant essaye de faire ressentir l’essence d’un outil ou plus généralement de partager un petit morceau de soi, ce quelque chose qui émane d’elle.

Mylène: les personnes qui sont intéressées par les soirées « sens et expériences », je vous invite vraiment à vous pencher dessus si vous habitez Paris ou pas trop loin, les programmes sont toujours extrêmement intéressants et alléchants!
Deuxième question est-ce que tu as une routine matinale, on parle beaucoup de Miracle Morning, de la magie du matin, de l’importance de se lever tôt pour accomplir ses objectifs, est-ce que toi tu as des habitudes particulières le matin?

Nathalie: Alors c’est vrai que moi j’avoue je n’ai pas vraiment de routine du matin, je manque un petit peu de rigueur, tu dois le remarquer j’aime beaucoup l’improvisation, chaque matin n’est pas forcément le même que la veille. Mais la chose que je fais assez spontanément tous les matins, c’est chanter. Maintenant, il y a des matins où je ne me sens pas trop en forme et dans ces cas là j’improvise, je suis en contact avec moi-même, je ressens ce qui se passe, j’essaie de me considérer avec gratitude. Certains matins, c’est plus facile que d’autres, mais j’essaie d’amener un peu de lumière. Y’a des jours où je vais avoir du temps pour méditer, d’autres fois où je ne vais pas prendre ce temps.
Moi je suis plutôt très en retard, le matin je peux me mettre à courir dans tous les sens. Mais en même temps, j’aime bien parce que ça me met dans une dynamique où tout de suite je vais être là. Moi, dès que j’arrive au boulot directement en quelques secondes je suis prête pour passer à la radio. Alors le mercredi matin, je vais faire des cours de yoga, J’essaie de m’y tenir, mais sans me juger ou me mettre la pression. J’essaie vraiment de ressentir mes vibrations, d’être indulgente quand j’ai du mal à me lever c’est pas grave. Je suis très à l’écoute de moi, tant pis, j’irai la fois suivante. Je me réveille en me demandant « qu’est-ce qui vibre aujourd’hui ? »
Je me lève souvent très amoureuse de la vie, moi j’ai cette chance, je suis beaucoup dans la reconnaissance, j’arrive à mesurer la chance que j’ai sans attendre d’avoir une maladie, de perdre quelque chose ou de traverser une situation très douloureuse.

Mylène: Waouh que c’est chouette d’être naturellement encline à la gratitude! Et justement est-ce que toi tu as un livre inspirant que tu aimes vraiment, en ce moment j’essaye de rédiger des chroniques de livres inspirants, j’adore ces romans avec des messages forts… Est-ce que toi tu as un livre comme ça sur ta table de chevet ?

Nathalie : Alors oui j’ai un livre que j’aime particulièrement, ce n’est pas très original, c’est « l’alchimiste » de Paulo Coelho, c’est un livre que j’adore et que je relis régulièrement parce que c’est un livre qui dit tout. Et en plus j’aime l’écriture de Paulo Coelho, elle est belle, elle est accessible, elle est poétique.
J’aime bien également toutes les phrases très inspirantes que j’adore lire régulièrement. Et puis il y a ce projet, un livre que je suis en train d’écrire, ça s’appelle « c’est décidé je m’épouse ». J’ai déjà donné une conférence à ce sujet là le 10 septembre dernier à l’occasion d’un événement qui réunissait des femmes. Cette conférence a vraiment ancré en moi le fait que ce message, c’est vraiment le message de mon âme en ce moment, qui parle d’un vrai déclic personnel. J’ai réalisé que j’étais la personne la plus importante pour moi même, avec laquelle j’allais passer absolument tout mon temps jusqu’à la fin de mes jours. J’ai beaucoup attendu des gens avec qui j’ai partagé un petit peu de ma vie, j’ai aussi traversé des mauvais moments, je ne me sentais pas grand-chose quand on m’a quitté, j’avais vraiment un lien de dépendance pas très agréable, et cet ouvrage c’est le fruit de cette union entre moi et moi! Mais bon c’est pas parce qu’on a décidé qu’on allait s’aimer que c’est tous les jours facile 🙂 On est aussi dans une dynamique de couple, alors c’est une vraie nourriture du quotidien, et ça passe par des épreuves.
C’est un livre qui retrace un peu toutes les grandes étapes d’une relation à deux qu’on vit avec soi, avec des conseils très pratiques que les gens ne seront pas obligés de tout suivre à la lettre.
J’ai réalisé que autant c’est assez simple de dire qu’on ne s’aime pas, autant se dire qu’on s’aime c’est beaucoup plus compliqué pour la plupart. Parce que les gens te trouvent présomptueux, ont l’impression que c’est une démarche égoïste… bah moi je trouve justement que c’est tout le contraire et je le dis haut et fort car je pense que le plus grand du nombrilisme c’est d’être désagréable et de gâcher la vie de ceux qui sont autour de nous et de continuer à entretenir une relation délétère à soi-même. Moi je me rends compte que depuis que je m’aime, je fais beaucoup plus de bien aux gens autour de moi.

Mylène: Oui c’est vraiment un sujet passionnant et j’aime beaucoup ta façon de voir les choses! Alors du coup tu réponds un peu à ma question suivante parce que je te demandais quel était ton rêve le plus fou, ton projet caché, et j’imagine que ce livre c’est au moins une grande partie de la réponse ?!

radio médecine douce
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Nathalie: C’est vrai, c’est une partie de la réponse, après je pense que des projets fous il y en aura d’autres. Parce que même si j’ai peur, j’ai envie d’être une intrépide de la vie, j’ai vraiment le sentiment que je n’ai rien à perdre à essayer et je sens vraiment que la vie elle se tente donc j’essaie vraiment de la tenter chaque jour au maximum!
Et ce livre c’est exactement ça, quand on sent que c’est le moment, et qu’il faut y aller. Après, il fera son chemin, on est tous dépendants les uns des autres donc même si parfois il est un miroir un peu dérangeant pour certains, il faut que je trouve la force en moi pour l’assumer et le porter, ce projet. Évidemment dans quelques années, fonder une famille ce sera également un projet aussi, sans être une mère parfaite, j’essaierai de me donner tous les moyens pour vivre cette magnifique étape de ma vie, et bien sûr une belle relation amoureuse.
Et puis professionnellement, ça s’ouvrira mais je sens que les choses viennent à moi, pour amener à ces sujets là encore plus de monde. Parce que je crois que l’on a besoin que les gens prennent ce risque de porter ces messages et de les développer. Il y a vraiment des personnes qui prennent encore beaucoup plus de risques pour apporter leur lumière à l’humanité, alors j’ai envie de me mettre du côté de ces personnes.

Mylène: Merci beaucoup pour tes messages très inspirants, je suis persuadée que les filles qui vont regarder cette vidéo vont adorer également et apprendre beaucoup de choses! Alors ma question suivante c’est est-ce qu’il y a un truc que tu aurais aimé apprendre plus tôt dans ton cheminement ? Une grande leçon que tu as apprise un peu tardivement, sur le tard, que tu aurais aimé apprendre plus tôt même si faire des erreurs ça fait partie du cheminement, de ta construction, est-ce qu’il y a quand même une erreur que tu aurais aimé éviter ?

Nathalie: Eh bien non, je suis vraiment heureuse d’avoir fait les erreurs que j’ai pu faire. Je pense à mon positionnement avec mes parents, j’ai longtemps été en colère, et elle n’est pas entièrement dissoute aujourd’hui, mais c’est mon chemin. Même si mes relations avec mes parents c’est probablement ce qui est le plus compliqué, aujourd’hui je suis dans une reconnaissance immense pour les gens qui m’ont mis au monde, et si je devais refaire mon parcours, je ferais exactement comme ça.
Je ne changerais rien car tout a eu un sens. Moi j’ai une amie, Marie Julie, qui me dit tout le temps « tout est parfait ». Je me dis que même si on est imparfaite, l’univers est parfait, et on fait partie de l’univers non?! Et moi, ma clé à moi, c’est que même les moments où je ne suis pas très bien je me dis « qu’est-ce que cela t’apporte à toi? » J’essaye que ça dure le moins de temps possible et j’essaie de prendre ma responsabilité dans toutes les situations. Parce que si on continue d’accuser toujours les extérieurs, et bien on ne va pas pouvoir avancer. Tout a un sens.

Mylène: C’est très beau ce que tu dis, et je vois tout à fait le message que tu veux faire passer. On se dit souvent qu’on aurait aimé faire autrement, on a des regrets, on aurait aimé ne pas faire d’erreurs et réussir tout de suite. Mais en même temps, si on n’avait pas fait ces erreurs, et bien on ne serait pas là où on est aujourd’hui. Donc finalement, le truc qu’on aurait aimé que tu aurais aimé apprendre plus tôt, c’est exactement le message que tu viens de nous faire passer 🙂

Nathalie: Bien sûr et même professionnellement, il y a des gens qui ont des passions depuis toujours mais qui n’ont pas forcément eu l’idée de les réaliser, et qui sont passés par des métiers très très différents et finalement ils se rendent compte au bout du chemin que ça a eu un sens. Il y a une vraie perfection dans les choses. Il ne faut pas avoir de regrets, c’est que ce n’était pas le moment pour nous. Il faut vraiment que les gens aient de l’indulgence avec eux. Même en couple, parfois on regrette d’être restés aussi longtemps avec une personne, on se dit si j’avais pu j’aurais pu éviter ces 10 années en plus. Mais en fait, ce n’est pas grave. C’est qu’on n’était pas prêt, le regret à mon avis c’est la pire chose que l’on puisse vivre. Tentons les choses quand on le peut, mais si on sent que ce n’est vraiment pas le bon moment, et bien il faut simplement attendre que le bon moment arrive.

Mylène: Alors moi en ce moment j’adore les citations inspirantes, même si souvent ce sont des messages qu’on pourrait penser un peu bêtes, un peu évidents. Mais quand les mots sont justes, quand le cadre est bien trouvé, et justement Paulo Coelho a souvent des citations très inspirantes, qui créent un vrai petit chamboulement en nous, ça change tout. Est-ce que tu as toi comme ça des citations qui t’inspirent? Que tu aimes bien relire de temps en temps, te dire régulièrement, que tu mets en fond d’écran de ton téléphone ?!

Nathalie : Alors moi j’ai mis un petit post it sur mon ordinateur qui dit « ceci est une expérience ». Chaque fois que je ressens de la colère, que quelque chose ne se passe pas comme je l’attendais, je suis très impatiente aussi j’ai envie que ça aille toujours plus vite que la musique, alors cette citation « ceci est une expérience » ça me rappelle que c’est important d’accepter les expériences telles qu’elles sont. Et ma phrase de vie à moi, celle que j’ai tatoué sur mon pied, c’est « la vie est belle ». Parce que la vie elle est juste trop belle. Je peux juste la voir dans cette dimension de beauté. Alors c’est vrai que les gens souvent me posent la question « il y a beaucoup de violence dans le monde, est-ce que tu trouves quand même que la vie est belle », et bienjustement moi j’ai la chance énorme d’être là où je suis. Je n’omets pas ce qui se passe dans le reste du monde, je le mesure, alors on pourrait passer nos journées à pleurer parce que d’autres n’ont pas la chance qu’on a. Ou alors justement parce que eux n’ont pas cette chance, on peut vraiment la voir dans toute sa splendeur avec tous ces leviers d’action pour entreprendre des choses. Et plus on va avancer plus on va pouvoir leur apporter aussi notre aide. La vie est belle, en effet, et la vie est une sacrée expérience.

Mylène: c’est une très belle citation de Nathalie Lefèvre alors!

Nathalie: Je suis comme toi j’adore les citations inspirantes, j’en ai plein sur des cartes postales à la maison. Mais quand tu m’as posé la question, c’est vraiment celle-là qui m’est venue tout de suite 🙂

Mylène: Merci beaucoup Nathalie, j’ai eu des réponses à toutes mes questions et beaucoup plus encore alors je te remercie vraiment sincèrement. Et justement, je vais te laisser le petit mot de la fin, tu es tellement habituée à parler à la radio et à clôturer les émissions 🙂
Merci beaucoup pour ce que tu m’as appris là tout de suite et tes ondes positives, c’était vraiment une très belle expérience pour moi.

Nathalie: Merci aussi à toi d’avoir pris ce temps, merci à toi aussi pour cette expression de l’âme, ce qui s’est passé là maintenant, je suis très émue de te voir réagir, on ne se connaît pas directement, alors on se connaît un petit peu on a des vibrations communes, mais c’est la première fois que visuellement qu’on se voit alors merci beaucoup pour cette chaleur et ton cœur que tu m’ouvres ça m’a beaucoup plu. Et aussi je suis émerveillée de ce travail que tu fais pour aider les femmes à s’ouvrir vers elles-mêmes. Toi aussi je te trouve très belle, tu irradies quelque chose de très beau!
Moi mon mot de la fin ça va être un petit peu de pub, j’invite vraiment les gens à aller sur le site « sens et expériences« , et à écouter Radio médecine douce.

Et puis une petite histoire pour finir, c’est quelque chose qui m’est arrivé il y a quelques jours, je me baladais dans la rue et je me suis arrêtée devant Notre-Dame, c’était magnifique, pour prendre une photo. Il y a un homme qui m’a couru après pour me demander si j’étais étrangère et je lui ai répondu que j’étais parisienne. Il m’a dit « mais c’est bizarre pour une parisienne de prendre des photos de Paris ». Alors moi je lui ai dit « je suis tout à fait émerveillée par ma vie ». Il m’a dit avec beaucoup d’ironie, « j’imagine que vous bouddhiste, que vous aimez le yoga », je lui ai dit en rigolant que c’était presque ça, et puis il n’était pas franchement agréable, alors j’ai passé mon chemin.
Et à quelques mètres de là, je me suis arrêtée à un feu et il y avait une jeune femme à côté de moi qui me dit « moi aussi je vous adore je vous écoute tous les matins ». Alors je lui dis « pardon ? » Et elle me dit « mais vous êtes Nathalie, c’est bien ce qu’il était en train de vous dire, non? », je lui dis « ah non non pas du tout!’. Et je crois que la vie c’est ça aussi, je pense vraiment que tout est parfait, même une rencontre pénible peut cacher une très belle rencontre!
J’ai fait ensuite un bout de chemin avec cette fille qui était tout à fait passionnante et c’était un hasard fabuleux! En fait ce mec un peu lourd a aussi été parfait dans son positionnement puisque grâce à lui j’ai été stoppée quelques minutes et ça m’a permis de rencontrer cette femme vraiment incroyable.

Laissez-vous guider par la vie à chaque instant et toute sa perfection!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *