Le bonheur est en soi et pas dans les circonstances extérieures (1/6)

Le bonheur est en soi …

« Je serai tellement heureuse quand j’aurai perdu 10 kilos, acheté ma nouvelle maison ou changé de travail… » N’avez-vous jamais pensé cela? Peut-être même en ce moment vivez-vous dans l’attente de l’atteinte d’un objectif? Penser ainsi est l’une des plus grandes causes de mal-être au quotidien… Or, il y a une solution très simple pour changer cela, ici et maintenant.

Vous ne trouvez pas ça absurde, qu’on ne nous apprenne pas à être heureux?

Alors que nous sommes tous concernés, et qu’il y a des recettes qui fonctionnent… A titre personnel, si j’avais compris l’importance que ça a, j’aurais passé moins de temps à apprendre de ma scolarité, et plus à me consacrer à ces questions! Mais il m’aura fallu plus de 30 ans pour m’en rendre compte:-(

Alors j’ai décidé de partager avec vous dans les 6 premiers articles du blog  les 6 clés essentielles pour mener une vie zen et heureuse, 6 clés aussi simples qu’efficaces (un article = une clé pour ne pas vous noyer d’infos!)!  N’attendez pas plus longtemps, lisez et surtout engagez-vous à appliquer ces conseils au quotidien pour changer les choses, c’est urgent et vous ne le regretterez pas. Ne faites pas les mêmes erreurs que moi. Et ne croyez pas que « c’est comme ça », qu’il n’y a rien à faire, qu’on ne change pas de toute façon, c’est FAUX! Oui, vous pouvez changer, à condition d’AGIR.

 

Avant de vous dévoiler la première clé et vous expliquer concrètement comment l’appliquer au quotidien, j’aimerais vous faire part de mon expérience :

  • vous allez trouver certaines idées simplistes et peut-être hausser les épaules (du genre « si c’était si simple ça se saurait ») … Je suis passée par là, j’ai lu des conseils « évidents » et ne les ai pas appliqués car je n’y ai pas cru. Première erreur!! Ne faites pas comme moi il y a quelques années, et retenez bien ceci: ces idées sont essentielles et il y a de la profondeur et plein de leçons à tirer de chacune d’entre elles;
  • vous allez peut-être acquiescer (« c’est vrai je suis sûre que ça marche ») mais ensuite comme 90% des gens vous n’allez rien mettre en pratique et continuer comme avant… Deuxième erreur!! Motivez-vous et décidez de mettre en pratique ces conseils.
  • Vous allez peut-être être tentée de lire les 6 épisodes, « j’aime bien finir ce que je commence », « comme ça ce sera fait, après je pourrai vraiment commencer a être heureuse »… Ne faites pas cette erreur que j’ai commise bien trop souvent. Tenant compte de mes échecs en la matière, j’ai décidé de découper cet article initialement prévu comme un seul article, en 6 « épisodes », et je vous invite vraiment à ne lire qu’un épisode à la fois et à le mettre en œuvre avant de passer au suivant!

TRUC N°1: FAITES TOMBER CETTE IDÉE REÇUE QUI VOUS EMPÊCHE D’ÊTRE HEUREUSE, LE BONHEUR EST EN SOI ET PAS DANS LES CIRCONSTANCES EXTÉRIEURES

 J’ai choisi de commencer par là et j’insiste très lourdement car c’est pour moi un point essentiel, il faut vraiment l’intégrer.

« Je serai tellement heureuse quand j’aurai perdu 10 kilos… »

En ce qui me concerne, aussi loin que je me souvienne, ça a été longtemps mon plus grand travers. J’avais beau avoir vaguement entendu ce genre de phrases, dans les faits j’ai passé mon temps à reporter mon bonheur, à attendre quelque chose pour être heureuse.

Enfant, je rêvais d’être plus grande pour être plus intéressante. Puis d’aller au lycée, d’avoir un copain, d’avoir le bac, d’avoir un boulot. Et puis quand j’ai eu un boulot, de déménager, de changer de travail, de trouver un chéri.

Et même au quotidien, j’attendais toujours quelque chose, je pensais toujours à un évènement futur, le week-end, les vacances…

Conditionner son bonheur aux circonstances extérieures, ignorer que le bonheur est en soi, c’est risquer de ne jamais être heureuse et passer à côté de sa vie.

Car, s’il est sain d’avoir des projets, il est dangereux de conditionner son bonheur à leur réalisation: être heureuse c’est essentiel, vital, urgent. Les projets, eux, nécessitent de la patience, leur réalisation est parfois incertaine, et surtout nous avons toujours de nouvelles attentes. Si notre bonheur en dépend, quand serons-nous heureuses?

Les évènements extérieurs n’influent pas sur notre bonheur

En fait, il est prouvé (je vous ai déjà parlé de psychologie positive?…) que les évènements extérieurs ne comptent quasiment pas dans notre bonheur.

On a cette tendance à anticiper la joie que nous allons éprouver dans le futur, or nos projections ne sont pas fiables. Nous faisons fausse route. Ainsi, gagner au loto ne nous apporterait que 10% environ de bonheur en plus et seulement temporairement. Votre travail, le temps dont vous disposez, la météo, votre maison, votre nouvelle voiture, vos prochaines vacances de rêves n’influent que peu sur votre bonheur.

le bonheur est en soi
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!
Et l’argent…?

Vous vous en doutez il ne fait pas vraiment le bonheur. Enfin, passé un certain niveau de confort où il permet de satisfaire nos besoins essentiels (logement, nourriture, sécurité…). Au-delà, il ne rend pas plus heureux, or nous commettons cette erreur de lier les deux.

Prenez le temps de relire et réfléchir à ces phrases: n’avez-vous pas cette tendance à penser qu’être plus riche vous rendrait plus heureuse? Il suffit de regarder le nombre de sites Internet qui fleurissent sur le thème de l’argent facile, rapide, sans effort… Ils ont du succès car nous cherchons à être heureux et pensons que cet argent nous le permettra.

Mais c’est une erreur.

La faute à qui? Notre faculté d’adaptation…

La faute à notre capacité d’adaptation à tout: nous pensons que cette nouvelle maison nous rendra heureux, mais finalement, nous nous habituons et notre degré de satisfaction diminue avec le temps. Combien d’objets, d’achats, de cadeaux ont commencé par vous faire très plaisir avant de finir traités comme tous les autres, avec indifférence?

Adaptation! C’est bien quand il s’agit de s’adapter à des circonstances « négatives » mais quand il s’agit de positif c’est bête, hein:-)

Le bonheur est en soi

Il est urgent d’intégrer cette idée: le bonheur est en soi, il est là, tout de suite et maintenant. Vous n’avez besoin de rien d’autre pour être heureuse, que vous et cet instant. Et quoique vous entrepreniez, n’oubliez pas que le bonheur c’est le chemin à parcourir, les étapes qui vous mènent à votre objectif, ce n’est pas la réalisation de l’objectif en soi.

Donc passer son temps à reporter son bonheur, à le conditionner « Ah qu’est-ce que je serais heureuse quand… je serais riche, je serais mince, je serais reçue à mon examen… je tiendrais mon blog zen 🙂 » et bien… ça ne marche pas, c’est une très mauvaise habitude à perdre.

A VOUS DE JOUER A ÊTRE HEUREUSE!

1. Lisez et relisez cet article, questionnez-vous, remettez-vous en cause, ne vous contentez pas d’une lecture passive (prenez des notes! Vous savez, votre carnet zen?!)!

2. Prenez le temps, arrêtez-vous un instant et interrogez-vous: est-ce que vous attendez quelque chose avec impatience au point d’être pressée d’y être? Avez-vous déjà eu cette attitude? Prenez des exemples, passés mais aussi présents (car on ne peut plus agir sur le passé :-))

3. Relisez, et relisez encore cette affirmation, plusieurs fois dans la journée (écrivez-la sur un carnet ou papier à garder avec vous): LE BONHEUR EST EN SOI ET PAS DANS LES CIRCONSTANCES EXTÉRIEURES.

 

Enregistrer

8 Comments

  1. lapsus ou pas : j’ai lu « guérissez » ou lieu de « agissez » … étrange mais pas faux finalement , je suis mon propre remède !
    Merci pour ce premier défi , cet article , ce blog …

    1. Merci Marion! ça me fait très plaisir que l’ensemble te plaise….
      Oui, et tout le monde s’en rendra compte tout au long de l’aventure: nous sommes à la fois notre plus gros obstacle et notre plus grande chance:-))

  2. coucou!
    Super de découper comme ça en défis, en conseils, la recherche du bonheur si immense qu’elle fait peur à tout le monde, décourage d’avance, c’est une belle démarche et ça parait du coup à portée de main, ça donne de l’espoir! J’ai acheté le carnet et je fais tout ce que tu dis et conseille…
    Mais globalement g du mal à voir comment être heureux indépendamment de tout (enfant, mari, famille…) et dans le présent uniquement ? C’est d’autant plus dur que la vie est majoritairement faite d’expériences, de relations humaines, et puis de quotidien, de planification, organisation pour le soir, lendemain, semaine, week-end, vacances, projets… c moi ou pour être heureuse faut apprendre à être schizophrène ? On aurait une personnalité dans le tourbillon de la vie qui passe son temps à planifier et à attendre des événements contingents pour être heureuse et une autre personnalité qui pourrait être heureuse sans les autres en se refermant sur soi et dans l’instant présent, sans penser à rien…
    La première personnalité est typique occidentale ou bien humaine ? Je me pose la question… qu’en penses-tu ?
    Bisous!

    1. Je suis ravie que l’idée te plaise Charlotte…. En fait, il y a plein de pistes qui nous rendent plus heureux au quotidien, d’ailleurs c’est l’objet de mon article « 6 trucs qui rendent heureux » que de vous faire découvrir les 6 plus « parlants » que j’ai lus et testés.. Et la présence, ce sera le dernier article que je publierai en août!!
      Mais bien sûr, notre bonheur est aussi fait de plein d’autres choses: d’objectifs de vie, de valeurs, de relations sincères… Bref, tu me fais dévoiler le plan de ma série là!!!
      Patience donc!!! Mais encore une fois vraiment ravie :-))))

  3. Hello,

    Très intéressant cet article ! Le bonheur c est vraiment un état d esprit et il faut sans cesse l entretenir !
    Le défi de cette semaine est nécessaire mais je suis très impatiente d être à dimanche pour le prochain défi qui j espère sera plus dans l action !!! Je suis de nature à me remettre en question régulièrement donc se poser et réfléchir je l ai déjà fait…..le problème ? C est que je le fais sans doute trop !!
    C est dans l application dans la durée que j ai besoin d aide !
    Bisous à toutes les filles zen !

    1. Merci Déborah pour ton commentaire!!
      Je pense qu’en ce qui te concerne, puisque te poser tu le fais déjà souvent, cette série d’articles « 6 trucs qui rendent heureux » te sera déjà très utile, car il s’agit pour moi des choses les plus simples et efficaces à mettre en pratique au quotidien pour se sentir vraiment plus heureuse…
      Quant aux défis, tu verras, ils exploreront un peu toutes les voies, à chacune ensuite de se faire sa petite boîte à astuces perso…. Et le défi 2 est un défi « cœur du sujet » et il va être difficile je vous préviens !!

  4. Toute la semaine, j’ai essayé de mettre en pratique cette phrase… même si ça paraît évident, ça ne l’ai pas.
    Il faut continuer de travailler la dessus 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *