The défi zen n°3: rendre les autres heureux!

Cette semaine, le défi zen n°3 consiste à rendre les autres heureux… tous les autres! A rendre service, à sourire à tous, à ne dispenser que des paroles positives et encourageantes, à écouter avec bienveillance, à s’intéresser sincèrement à tous…

Il est communément admis qu’une attitude positive avec les autres rend heureux, alors … si on le vérifiait?

bande the défi semaine

THE DÉFI DE LA SEMAINE EN QUELQUES MOTS

Conseils défisLa première idée c’est de revoir notre attitude avec les autres. Bien souvent, même inconsciemment, les autres nous apparaissent comme une “menace” pour notre Moi, nous les voyons comme des adversaires à affronter. Alors nous nous comparons, nous envions, nous nous opposons, nous nous défendons, nous critiquons.

Pourtant, il y a une façon différente de voir les autres: les voir comme des proches, des gens comme nous, qui n’ont qu’une idée en tête, être heureux.
La deuxième idée c’est de constater par vous-même que rendre les autres heureux, ça rend heureux.

Durée : toute la semaine, et toute la journée!
Ça paraît long mais ça me semble nécessaire pour que vous sentiez la différence que ça fait.
Donc ça commence maintenant, et jusqu’à samedi inclus… Et si vous êtes convaincue, bien évidemment vous pouvez continuer tous les autres jours d’après, personne ne s’en plaindra, à commencer par vous, mais on en reparle après…

►Matériel :
– Votre carnet zen (oui je sais j’ai la folie des carnets :-)) ou un papier un stylo, ou une note sur votre téléphone, (ou une ardoise et une craie… );
– Votre téléphone pour programmer des alertes au cours de la journée (une fois par heure ou toutes les deux heures) pour ne pas oublier parce que quand on est pris dans ses activités, on perd vite le fil et c’est bien ça le problème, donc ce n’est pas un détail, l’alerte téléphone c’est un essentiel du succès!

LES OUTILS NÉCESSAIRES
LES PRINCIPALES DIFFICULTÉS ET COMMENT LES SURMONTER…

Chut…

Ces parties sont exclusivement réservées aux abonné(e)s… Alors si tu veux rejoindre le programme “Les défis des filles zen” et relever un défi par semaine pour reprendre ta vie en main et vivre une vie qui te ressemble inscris-toi ici!

POURQUOI CA MARCHE? PARCE QUE!!!!!!

Déjà, oui ça marche, et c’est prouvé scientifiquement 100% validé par la psychologie positive (discipline récente qui s’intéresse scientifiquement à l’épanouissement et au bien-être des personnes et organisations, CQFD).
Chaque sourire, chaque acte bienveillant, chaque parole positive a des effets bénéfiques, plus ou moins immédiats.

D’abord, c’est le plus évident, pour les autres: pour celui qui a reçu ce compliment, ce sourire, cet encouragement, qui s’en trouve imprégné de positif, plus confiant, plus souriant à son tour. Et pour tous ceux qui croiseront sa route, car il sera plus agréable avec eux, et ainsi de suite…

Laurent Lebaux - Zen Garden

Ensuite, et c’est ce que j’aimerais vous faire entrevoir, chaque soir, vous ne serez pas plus fatiguée d’avoir souri, écouté, encouragé, complimenté… Bien au contraire. Car ce qui est merveilleux dans cette affaire, c’est que contrairement à l’argent, plus nous donnons de l’énergie, de la joie aux autres, et plus nous nous enrichissons. Parce qu’on nourrit une image positive de soi. Parce qu’on se rend compte de ce qu’on peut apporter aux autres.
Tout ce qu’on fait uniquement dans notre seul intérêt ne nous rendra pas vraiment heureux, même si on y arrive. Le vrai bonheur passe par les autres. Et d’ailleurs, même si on échoue, le fait d’avoir eu comme intention de faire le bonheur des autres, c’est l’essentiel.

Tout cela vous paraît un peu naïf ? Dans ce cas, relever ce défi ne devrait vous poser aucun problème 🙂

L’HEURE DU BILAN DES CHALLENGEUSES!

[poll id=”6″][poll id=”7″]

Regardez mon debriefing du défi en vidéo:

Et partagez vos commentaires juste en-dessous !

POUR EN SAVOIR PLUS

Découvrez vite mes articles / vidéos qui vous dévoilent  “6 trucs qui rendent vraiment heureux et qu’on ne nous dit pas” que j’ai sélectionnés pour vous !

Et si vous souhaitez aller plus loin et faire le point sur votre vie, ses aspects positifs et négatifs,  le défi n°1 “reprenez votre vie en mains” est accessible en ligne avec tous ses outils !

20 Comments

  1. C’est mon premier défi des filles zen. C’était très intéressant et je me suis beaucoup retrouvée dans ton débriefing.
    Cette semaine, j’ai eu des hauts et des bas dans ce défi mais je me souviens surtout du positif.
    Ce que je vais garder en tête, c’est qu’avoir une attitude “bienveillante” envers les autres aide à avoir cette même attitude envers soi.
    Merci pour ce défi et pour le debriefing (une excellent idée).
    J’ai hâte de découvrir le prochain défi !

    1. Merci pour tes gentils commentaires, je suis ravie que tu aies déjà senti l’impact positif des défis zen au bout de seulement quelques jours… C’est d’ailleurs ce qui m’a frappée dès le début… que les effets positifs se fassent sentir si vite! Comme si quelques chose d’évident se dévoilait enfin… Bon après attention, à maintenir ce n’est pas si facile, mais c’est aussi tout l’intérêt d’être plusieurs à partager ce chemin, et de varier les défis!
      je vais essayer à l’avenir de faire des débriefing plus courts car je m’aperçois que mes vidéos sont un peu longues:-))
      Bonne soirée à rendre les autres heureux et à demain pour un nouveau défi (très différent…..)!!!

    1. Merci pour ton commentaire, oui c’est essentiel, on ne peut être heureux sans les autres… Enfin, jusqu’à présent, je n’ai pas entendu de commentaires disant que cette semaine à rendre les autres heureux a été désagréable… !!
      Bravo pour tes efforts!!!

  2. Plutôt contente de moi sur ce 3ème défi même si peut mieux faire surtout avec les inconnus. Mais pour la famille et le travail, ça m’a en effet apporté. Je me sens plus patiente, moins touchée par le stress et les événements extérieurs, comme si penser aux autres et leur donner le sourire devenait une barrière contre ce stress. Et la plus belle récompense évidemment c’est le retour positif des personnes. Un vrai cercle vertueux!! Le plus difficile est de garder cette ligne même dans les moments complexes… En tout cas, je veux continuer ce défi ! Merci pour cette belle idée que tu as eu de vouloir partager conseils et défis sur le bonheur. Tu donnes du sens à des évidences…

    1. Oui c’est exactement, une barrière contre le stress, et ça a même eu pour moi l’effet de faire diversion quant à mon trac dans une réunion importante… Quand on pense avant tout à rendre service aux autres, et bien on est moins focalisée sur une bafouille ou un rougissement, car cela n’a pas grand impact sur les autres, au contraire, ça nous rend presque plus sympathique!!! Après bien sur il faut garder le cap, mais de petite graine en petite graine, on sème quelque chose de sympa c’est déjà super!!
      Bravo et à cet après midi pour un défi très différent et je ne te le cache pas TRÈS difficile:-))))

  3. C’est pas évident ! Parfois, arreter de rouspéter, de trop en demander, essayer d’etre plus compréhensible peut clairement améliorer notre quotidien avec nos proches ! Il faut faire un gros travail sur soi ˆˆ

    1. Non ça n’est pas si simple non plus je suis d’accord… Mais c’est radical dès qu’on essaye vraiment! Et notamment dans nos relations de tous les jours (famille, boulot…).
      Vos proches ont du sentir la différence!!

  4. Défi pas si facile mais gratifiant. Je l’ai testé avec mon compagnon en m’intéressant aux activités qu’il réalisait, en l’écoutant davantage et en lui montrant de l’intérêt. Ça nous a fait du bien. Par contre face aux diverses colères et bouderies de mon fils pas facile de garder le cap. Je dois travailler ma patience. C’est un défi qui gagne à se poursuivre.

    1. Sylvie, je partage aussi ton point de vue… Plus difficile avec les enfants je trouve, surtout quand ils sont fatigués énervés (et nous aussi!)… je pense très sérieusement à un défi “enfants” car je lis plein de choses passionnantes sur la parentalité positive, ça me fait rêver, et parfois j’ai l’impression d’en être loin!!! A suivre…

  5. Ce défi est presque plus facile avec des étrangers qu’avec nos proches. En effet ça ne nous demande pas beaucoup plus d’efforts.
    Je ne travaille pas en ce moment et c’est vrai que parfois je ne rencontrais pas assez de gens dans la journée pour que ce soit bénéfique. J’étais presque frustrée de ne pas pouvoir le mettre en pratique plus que ça. A refaire donc lorsque je reprendrai le travail et que je sortirai plus souvent.

    1. Oui j’ai également ressenti cette frustration!! En fait, c’est un défi vraiment agréable à relever, et j’ai moi aussi prolongé un peu l’exercice!!
      A ajouter à ton carnet zen alors si tu as eu l’impression de vivre une semaine plus heureuse encore que d’habitude:-))

  6. Pour ma part, j’essayais déjà de mettre en pratique ce défi au quotidien avec les personnes que je rencontrerai. Le vrai défi est de le faire avec ses proches je trouve. Notamment avec son mari! Très dur pour ma part vu que c’était une semaine “à risque” (préparatifs d’anniversaire)… mais à chaque fois que je dérapais, je ne pouvais m’empêcher de penser au défi en me disant “flûte encore loupé”… mais au bout du compte, ça m’ a aidé à reprendre le dessus donc à être plus zen… donc défi à moitié réussi mais contente de moi… et je compte bien le poursuivre car je crois réellement en son bien fondé!
    Maintenant à moi le défi n°4 que je trouve tout aussi enrichissant! … mais pour le commentaire, on attendra la semaine prochaine!
    Bon courage à toutes!

    1. Merci pour ce partage, je suis ravie de constater que chez vous aussi, le côté “défi” booste votre motivation!!
      Bonne chance avec le défi n°4, j’ai hâte d’avoir vos retours:-)

  7. Question préalable Mylène : le fait d’être un garçon (même zen) empêche-t-il de participer à ces sympathiques défis ?

    J’attends la réponse en tremblant – euh… n’exagérons rien – mais j’attends quand même la réponse ! 🙂

    1. Mais oui Jean-Luc!
      Déjà merci pour ta présence ici je suis flattée:-)
      Et je te le confirme, les défis sont ouverts à tous, il n’y a pas de “genre” pour être zen:-))
      Après, je dois bien reconnaître qu’il y a environ 99% de filles parmi les abonné(e)s, mais que cela ne décourage pas les garçons!!

  8. Je prends le temps de faire un petit commentaire sur ce défi qui m’a plu parce que très en lien avec ma profession (je suis éducatrice spécialisée à L’Aide Sociale ale à l’Enfance).
    J’expérimente régulièrement en entretien à quel point être bienveillante envers autrui l’aide à reprendre confiance en lui et à développer de réelles capacités au changement.
    Dans ces moments là, je me sens heureuse
    heureuse, satisfaite d’avoir accompagné la personne dans une démarche positive.
    C’est un cercle vertueux. Ce défi est à mettre en oeuvre au quotidien!!!

    1. Merci pour ce commentaire! Tu as la chance de travailler directement dans un domaine où tu es en contact avec un public qui a besoin de ta bienveillance.. mais contrairement à ce que j’ai pu croire par le passé, les effets positifs et les retours de cette attitude ne sont pas réservés à ces domaines, en fait dans tous les secteurs, dans tous les métiers, dans toutes les situations, la bienveillance, le sourire, la générosité, ouvrent toutes les portes et attirent le positif… J’ai eu comme toi l’envie de l’étendre à tous les jours de l’année et non seulement à une semaine, et je crois comme toi que c’est un des essentiels de notre boîte à bonheur!!

  9. Pour ce défi, je dois avouer que je l’ai un peu oublié cette semaine. Comme je suis en vacances, il m’a pourtant été facile de le réaliser car je me suis “obligée” à me dire que j’étais en vacances et à me détendre le dimanche et le lundi, ainsi toute la semaine, je n’ai essayé de penser qu’à l’anniversaire que je préparais pour le samedi. Ensuite, comme je m’étais engagée auprès de mon conjoint, dès que je sentais un émotion négation arriver envers quelque chose ou quelqu’un, il me rappelait immédiatement le défi et on discutait pour apaiser les tensions. Donc encore un défi réussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.