Karine D.

« Bienveillance, clarté et écoute de soi »

« J’ai fait le choix de demander une rupture conventionnelle après 24 ans d’ancienneté. Tous les jours en allant travailler, j’avais des maux de ventre. Des soucis de santé m’ont alors amenée à un arrêt de travail – et c’est à ce moment-là que je n’ai plus eu la force d’y retourner. 

Durant cette période, j’avais un besoin de mieux me connaître, tant sur le plan personnel que professionnel. C’est comme ça que je me suis tournée vers le programme Expérience CAP. Je n’ai pas réellement hésité à m’inscrire car les supports de formation me paraissaient très attractifs, bien structurés, et je ressentais une certaine bienveillance, une certaine sérénité au sein du programme. 

Mon hésitation s’est plus tournée vers le coût de la formation et sa finalité : répondrait-elle réellement à mes attentes ?

Ton cheminement avec le programme

A l’heure actuelle, je suis toujours dans le doute concernant ma voie professionnelle, mais le programme m’a permis de ne pas m’écrouler après ma demande de rupture conventionnelle, car j’étais occupée avec une démarche qui m’était propre : je m’occupais enfin de moi !

Et surtout il m’a permis de me rendre compte que j’étais bien chez moi et que j’étais capable de faire une ou plusieurs activités : je peins des aquarelles et je pratique la sophrologie en dehors du temps de travail désormais.

Grâce au programme, j’ai été plus à l’écoute de moi-même, de mes ressentis, j’ai été capable de faire autre chose que de travailler pour occuper mes journées.

Ma priorité durant ce programme était de comprendre le pourquoi de ma tristesse, de mon vide intérieur dus en partie à mes croyances, à mes valeurs pas assez valorisées dans mon quotidien… et surtout de comprendre mon utilité pas seulement dans le domaine pro.

Et maintenant ?

J’ai terminé le programme en juillet en ayant effectué un module par mois. Mon objectif actuel est de continuer à peindre et à pratiquer la sophrologie – mais j’aimerais également trouver un emploi qui puisse m’épanouir grâce à mon travail sur mes valeurs, mes compétences et mes croyances – et ce malgré la conjoncture actuelle.

Pour résumer, le programme permet enfin de s’écouter réellement, de prendre conscience que notre vie bien remplie ne nous le permet pas toujours ou du moins correctement. Il permet également de comprendre beaucoup de nos agissements, de trouver des réponses et de savoir que nous ne sommes pas seules dans notre cas. »
Aquarelle